La langue française

Garrocher

Sommaire

  • Définitions du mot garrocher
  • Étymologie de « garrocher »
  • Phonétique de « garrocher »
  • Citations contenant le mot « garrocher »
  • Traductions du mot « garrocher »
  • Synonymes de « garrocher »

Définitions du mot « garrocher »

Trésor de la Langue Française informatisé

GARROCHER, verbe trans.

Région. (Canada). Lancer, jeter (sans grande précaution).
[L'obj. désigne un inanimé concr.] Chaque pelletée de terre prise dans le trou est garrochée sur nous : pour nous enterrer (R. Carrier, Le Deux-millième Étage, Montréal, Le Jour, 1973, p. 115).
[L'obj. désigne une pers.] Je vous garroche à la rue, dans le chemin, vous, avec vos treize enfants (R. Carrier, Le Deux-millième Étage, Montréal, Le Jour, 1973p. 24).
Emploi pronom. Courir. [La bonne femme] se met à se garrocher partout dans la maison (M. Tremblay, Bonjour, là Bonjour, Montréal, Leméac, 1974, p. 92).
Prononc. : [gaʀ ɔ ʃe], (il) garroche [gaʀ ɔ ʃ]. Étymol. et Hist. 1752 can. (Le P. Potier, Détroit ds Canada); 1909 (Dionne). Terme québécois d'orig. dialectale (l'ouest de la France), dér. de guaroc « trait d'arbalète » forme parallèle de garrot « bâton », v. garrot2*; dés. -er; cf. FEW t. 17, p. 624b. Bbg. Massicotte-Ferland (M.). L'Expr. de la durée et du temps dans le parler rural de l'Île-aux-Grues. In : Trav. de ling. québécoise. Québec, 1975, p. 136.

Wiktionnaire

Verbe

garrocher \ɡa.ʁɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se garrocher)

  1. (Canada) (Poitou-Charentes) (Pays de la Loire) (Populaire) Lancer, jeter.
    • Garrocher des pierres à quelqu’un.
    • « Donc, on est en situation de surplus. On n’est pas en situation de déficit. Ça ne veut toutefois pas dire de garrocher l’argent par les fenêtres et de le dépenser », a-t-il expliqué […]. — (Le Devoir, 14 octobre 2004)
  2. (Canada) (Populaire) Lancer de manière négligente.
    • Il suffit pas de garrocher un peu de peinture sur un tableau pour être un peintre.
    • Toutefois, plutôt que de garrocher 25 réponses aux questions posées de façon dispersée, nous allons nous en tenir à quelques problèmes fondamentaux sous-jacents. — (Jean-Paul Desbiens, Le Devoir, 9 juin 2004)
    • Pépé n’était pas intimidé, lui, mais ses chansons à la va comme j’te garroche ne permettaient pas grande interaction. — (Sylvain Cormier, Le Devoir, 15 octobre 2005)
  3. (Pronominal) (Canada) (Poitou-Charentes-Vendée) (Populaire) Se lancer, se jeter, s’élancer.
    • Elle s’est garrochée à l’eau sans une seconde d’hésitation.
    • Mais bonté qu’ils aiment ça, se garrocher par terre, les Italiens. En proie à une douleur, messieurs dames, que vous ne pouvez pas imaginer. Non, la Coupe du monde, c’est pas gratis. — (Jean Dion, Le Devoir, 1-2 juillet 2006)
    • Tout le monde va se garrocher sur Da Vinci Code cet été […]. — (Le Devoir, 16 avril 2004)
    • Quand le capitaine a annoncé qu’il y avait des baleines en vue à babord, tout le monde s’est garroché du même côté du bateau pour les voir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « garrocher »

(Date à préciser) Ce mot provient probablement de la langue d’oïl du centre-ouest de la France. Garrocher, garocher et arrocher sont attestés dès le XIXe siècle dans les patois du Poitou, de Saintonge et d’Aunis, pour désigner le fait de lancer des pierres [1] [2].
Toujours en usage dans les dialectes de l’ouest de la France, patois du Poitou, et au Québec.
Dériverait du breton garo (« âpre », « rugueux ») Référence nécessaire ou du néerlandais gooien (« jeter ») et du français roche
Ou alors du français garrot («trait d'arbalète») lui même venant du gaulois.  [3]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « garrocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
garrocher garɔʃe

Citations contenant le mot « garrocher »

  • J’ai été privilégié de l’avoir si bien connu. Comme auteur, il m’appelait son «catcher». En me racontant sa vie, Derek me servait sa rapide, sa courbe, son changement de vitesse. Laissez-moi vous dire qu’il possédait tout un arsenal au moment de «garrocher» ses histoires! Le Journal de Montréal, La tête haute | Le Journal de Montréal
  • Question : n’aurait-il pu y avoir « arrangement », « résolution de problème », conciliation, médiation, explications, expression de désolation, excuses, pardon, ou quoi que ce fût d’autre semblable; advenant qu’on eut pris la peine de se parler, de s’en parler, d’homme à homme, i.e. d’homme à femme, d’abord, (accompagnées au besoin); au lieu de n’en rien faire et de se garrocher plutôt, exclusivement, à retardement, vers un tribunal ou des tribunaux en guise de sanction ou d’« expiation » ? Quebec Hebdo, Notre système judiciaire est-il malade?
  • Mais les lutins, fidèles à leur raison d’être, n’en continuent pas moins à se creuser les méninges pour inventer des cadeaux de Noël originaux, même si ce n’est pas tout le monde qui envoie sa liste au Père Noël. Certains grands esprits préfèrent maintenant se garrocher sur les soldes du Vendredi fou ou celles du «Cyber lundi», une autre patente de marketing qui nous tombe dessus, histoire de nous faire cracher le plus de bacon virtuel possible. Acadie Nouvelle, Le souhait du Père Noël
  • Ça semble un peu compliqué, tout ça, mais il nous assure que ce n’est pas si mal. Sauf peut-être pour les amendes. Ça, c’est un peu plus compliqué. « Par exemple, si un gars oublie de se faire tester, c’est 50 000 $ de moins sur sa paie, explique-t-il. Je sais qu’on fait des bons salaires, mais y a personne qui veut garrocher 50 000 $ par la fenêtre ! » La Presse, Cowboys de Dallas | Louis-Philippe Ladouceur, sans regret | La Presse

Traductions du mot « garrocher »

Langue Traduction
Anglais to garro
Espagnol a garro
Italien al garro
Allemand zu garro
Chinois 加罗
Arabe إلى garro
Portugais para garro
Russe гарро
Japonais ガロへ
Basque garro
Corse à garro
Source : Google Translate API

Synonymes de « garrocher »

Source : synonymes de garrocher sur lebonsynonyme.fr
Partager