La langue française

Gangue

Définitions du mot « gangue »

Trésor de la Langue Française informatisé

GANGUE, subst. fém.

A. − GÉOL. Partie externe d'un filon métallifère, d'une nature différente de celle du gisement qu'elle enferme; en partic., enveloppe terreuse ou pierreuse d'un métal natif ou d'une gemme. Ce minerai, très-riche en fer, enfermé dans sa gangue fusible, convenait parfaitement au mode de réduction que l'ingénieur comptait employer (Verne, Île myst.,1874, p. 140).Un ammonite incrusté dans la roche, comme un diamant dans sa gangue (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 85) :
On y distingue dans un filon métallifère : les salbandes, ou parois du filon formées par la roche encaissante; la gangue [it. ds le texte], ou substance minérale ne renfermant pas de minerai; le minerai, ou substance exploitable. Le quartz forme souvent la gangue des filons métallifères. Boule, Conf. géol.,1907, p. 67.
P. anal. [Suivi d'un déterm. adj. ou compl. prép. de] Matière, composé quelconque enfermant, enveloppant un corps, un objet. Il porte son dîner : une tomme toute fraîche dans sa guangue [sic] d'aromates, six gousses d'ail, une topette d'huile bouchée par un morceau de papier (Giono, Colline,1929, p. 45).De loin en loin on apercevait au bout d'un sentier un mystérieux tumulus : enseveli dans sa gangue caillouteuse, un temple ou un palais ruiné (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 429).
BIOL., vieilli. Substance amorphe enveloppant un élément anatomique. Le procédé qui a donné à Bataillon les meilleurs résultats consiste à débarrasser tout d'abord l'œuf de sa gangue (E. Perrier, Zool., t. 3, 1925, p. 2840).Quelques-uns de ces microbes s'enrobent dans une petite gangue adipo-cireuse qui les protège et les met à l'abri de l'action des médicaments (bacilles de Koch de la tuberculose) (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 9).
B. − Au fig. Ce qui enferme, dissimule une idée, un sentiment, un talent. La gangue d'où s'extrait le génie a ses lacunes (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 167).Les souffrances, les nécessités de la vie nous font comme une gangue misérable où notre individualisme est opprimé (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 205).Il s'acharne à débarrasser ce qu'il observe de toute la gangue d'idées préconçues (...) qui l'enveloppent, (...) et il arrive parfois à atteindre quelque chose d'encore inconnu qu'il lui semble être le premier à voir (Sarraute, Ère soupçon,1956, p. 141).
REM.
Gangué, -ée, adj.Entouré (comme) d'une gangue. (Ds Rob., Lar. Lang. fr. et Lexis 1975).
Prononc. et Orth. : [gɑ ̃:g]. Ds Ac. dep. 1762. Homon. gang. Étymol. et Hist. 1552 « partie terreuse qui enveloppe un minerai, une pierre précieuse » (Isambert, Recueil gén. des anc. lois fr., t. 13, p. 286). Mot du vocab. de la mine empr. à l'all. Gang proprement « chemin » qui a le sens de « filon » dans les mots composés, cf. Erzgang « filon métallique » (Bl.-W.5). Fréq. abs. littér. : 100. Bbg. Barb. Misc. 1 1925/28, p. 39. - Boulan 1934, p. 171. - Colomb. 1952/53, pp. 323-324.

Wiktionnaire

Nom commun

gangue \ɡɑ̃ɡ\ féminin

  1. (Minéralogie) Substance pierreuse ou autre qui enveloppe les minéraux dans le sein de la terre.
    • Pour fondre les matières étrangères du minerai, on ajoute en outre un fondant qui est destiné à former avec la gangue terreuse des silicates fusibles ou laitiers. La nature du fondant dépend de celle de la gangue : si celle-ci est argileuse, comme c' est le cas le plus fréquent, on emploie du calcaire (castine des ouvriers) ; si elle est calcaire on ajoute de l'argile (erbue). — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 189)
    • Et Joe se mit à l’ouvrage ; il y allait de bon cœur ; il eut bientôt entassé près de mille livres de fragments de quartz, dans lequel l’or se trouve renfermé comme dans une gangue d’une grande dureté. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • L'air immobile a pris l'avion comme une gangue. Nul tangage, nul roulis et, de si haut, nul déplacement du paysage. Serré dans le vent l'avion dure. — (Antoine de Saint-Exupéry, Courrier Sud, 1929, III, 6.)
  2. (Anatomie) Substance amorphe enveloppant un élément anatomique.
    1. Matière visqueuse qui permet de conglomérer les œufs de certains poissons comme le brochet.
  3. (Figuré) Ensemble d'idées ou de sentiments confus, désagréables ou malsains comparables où se trouve ou pourrait se trouver une autre idée ou un autre état précieux.
    • La gangue d’où s’extrait le génie a ses lacunes. — (Balzac, Cousin Pons, 1847, page 167)
    • Les souffrances, les nécessités de la vie nous font comme une gangue misérable où notre individualisme est opprimé. — (Maurice Barrès, Le Jardin de Bérénice, 1891, p. 205)
    • Non, il m'écoute, soupèse mes paroles, essaye de dégager de sa gangue d'intolérance ce qu'il peut y avoir de vivant dans ce que je dis. — (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, p. 110)

Nom commun

gangue

  1. Gangue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GANGUE. n. f.
T. de Minéralogie. Substance pierreuse ou autre qui enveloppe les minéraux dans le sein de la terre. La gangue d'un diamant. Il se dit, par extension, en termes d'Anatomie, d'une Substance amorphe enveloppant un élément anatomique.

Littré (1872-1877)

GANGUE (gan-gh') s. f.
  • 1 Terme de mines. Nom donné, dans les filons métallifères, aux parties non métalliques qui forment souvent la masse principale du dépôt et qui enveloppent le minerai. L'inspection nous a démontré que la gangue du diamant est une terre rouge semblable à la terre limoneuse, Buffon, Min. t. II, p. 172, dans POUGENS.
  • 2 Terme d'anatomie. Substance amorphe, dans laquelle un élément anatomique ou un organe particulier est plongé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GANGUE, (Hist. nat. minéral.) Ce nom est allemand, & signifie en cette langue filon ou veine métallique. Il a été adopté par les naturalistes françois, pour désigner la pierre ou substance qui sert d’enveloppe ou de matrice au minéral, & de laquelle on le sépare quand on veut en faire l’exploitation, & traiter le minerai dans les travaux de la Métallurgie. On sent que cette pierre varie considérablement, étant tantôt du quartz, tantôt du spath, de l’ardoise, de la pierre à chaux, &c. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gangue »

De l’allemand Gang (« couloir, passage »), qui a le sens de « filon » dans Erzgang (« filon métallifère »), apparenté à gang.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français gangue, apparenté à gang.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. ganga ; de l'allem. Gang, allée, chemin, filon, de gehen, aller ; angl. to go ; sanscrit, .

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gangue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gangue gɑ̃g

Citations contenant le mot « gangue »

  • Si l'organe de la digestion ne se détruit pas lui-même, c'est parce que sa paroi est une muqueuse, protégée par une gangue épaisse. Science-et-vie.com, Pourquoi l'estomac ne se digère pas lui-même ? - Science & Vie
  • Il y a vingt ans quasi jour pour jour, le char Deborah était extrait de sa gangue terreuse. Hasard de l’histoire, le jour de cet anniversaire, l’écrin qui lui a été offert, le Musée tank 1917, a obtenu un prix envié à Londres. La Voix du Nord, Flesquières Tank Deborah 51, déjà vingt ans… et une superbe récompense

Traductions du mot « gangue »

Langue Traduction
Anglais gangue
Espagnol ganga
Italien ganga
Allemand gangart
Chinois 脉石
Arabe الشوائب
Portugais ganga
Russe порода
Japonais ガング
Basque gangua
Corse gangue
Source : Google Translate API

Synonymes de « gangue »

Source : synonymes de gangue sur lebonsynonyme.fr

Gangue

Retour au sommaire ➦

Partager