La langue française

Fur

Sommaire

  • Définitions du mot fur
  • Étymologie de « fur »
  • Phonétique de « fur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fur »
  • Citations contenant le mot « fur »
  • Images d'illustration du mot « fur »
  • Traductions du mot « fur »
  • Synonymes de « fur »

Définitions du mot fur

Trésor de la Langue Française informatisé

FUR, subst. masc. et élém. de loc.

A.− Emploi subst. masc., vx, inus. ou région., DR. Taux, proportion. ,,Dans la Mayenne, on dit encore : Le fur de la contribution foncière. (...) la proportion entre l'impôt et le revenu imposable`` (Littré).
Rem. Chez Claudel, arch. et littér. a) Au fur de, loc. prép. À mesure de, à proportion de. Au fur de la marche et du jour, je m'avance parmi le développement de la doctrine (Connaiss. Est, 1907, p. 84). b) Au fur que, loc. conj. À mesure que. Le jaune occupe le centre de l'iris et le pénètre jusqu'à ces frontières latérales qui, seules, l'excluent au fur qu'elles s'obscurcissent (ibid., p. 101).
B.− Usuel. [Uniquement dans des loc., en corrélation avec mesure dont il double le sens (pléonasme consacré par l'usage)]
1. Loc. adv. Au fur et à mesure. [Idée de simultanéité ou de succession proportionnelle dans le temps] Dans le même temps et dans la même proportion. Synon. à mesure.
a) [Avec des verbes trans. marquant des actions perfectives échelonnées dans le temps] Synon. en plusieurs fois, par étapes, petit à petit.J'aurai mon argent placé que j'irai chercher au fur et à mesure (Verlaine, Corresp.,t. 2, 1893, p. 320).Déjà il distinguait des régions dans l'auditoire (...). En face, une partie molle, inerte, qui absorbait les paroles, au fur et à mesure, sans en paraître affectée (Romains, Copains,1913, p. 225).Picquenart commença de déballer toutes sortes d'objets que nous rangions, selon ses indications, au fur et à mesure (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 113):
1. ... à l'entrée, on reçoit un plateau et un couvert, puis on va choisir ce que l'on veut au buffet. C'est ce qu'on appelle une cafeteria. Des étudiants dont le travail sera rémunéré desserviront les tables au fur et à mesure et... s'occuperont de la vaisselle. Green, Moïra,1950, p. 70.
b) [Avec des verbes trans. marquant des actions perfectives qui se répètent] Chaque fois que c'est nécessaire ou possible. Compléter, remplacer au fur et à mesure. Mais si. D'abord nous verrons ça au fur et à mesure (Romains, Hommes de bonne vol.,1932, p. 229).
c) [Avec le verbe devenir ou des verbes qui marquent une évolution spatio-temporelle ou dans une échelle de valeurs] Synon. progressivement.Sa verve était intarissable, il parlait avec force, avec éloquence, − au fur et à mesure je le sentais inventer ses idées (Gracq, Beau tén.,1945, p. 67).Le chemin était étroit et plein de ronces qu'il écartait au fur et à mesure pour que je ne m'y griffe pas les jambes (Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 133):
2. ... l'Annabella de Ford (...) ressemble à la liberté de la peste où de degré en degré, d'échelon en échelon, l'agonisant gonfle son personnage, où le vivant devient au fur et à mesure un être grandiose et surtendu. Artaud, Théâtre et double,1938, p. 37.
Rem. Les dict. et la docum. attestent a) La forme vieillie à fur et à mesure. À fur et à mesure : cette déformation reproduit exactement le latin ad forum et ad mensuram, au prix et à mesure (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 158). b) La forme pop. au fur à mesure. Elle me racontait au fur à mesure, combien elle avait du mal pendant les sécheresses (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 549).
2. Loc. prép. Au fur et à mesure de + subst. déterminé. À proportion de et progressivement, ou tour à tour. Au fur et à mesure des besoins, des demandes, des possibilités; au fur et à mesure du discours, de la lecture. Synon. à mesure de.Les statistiques s'entendent pour dire que la moyenne de la vie augmente au fur et à mesure de la civilisation (Goncourt, Journal,1861, p. 872).Au fur et à mesure de leur arrivée à la cuisine, François rayonnant de bonté heureuse passait au cou de chacun un ruban rouge (Barrès, Colline insp.,1913, p. 194):
3. Cette fois, point de comparution solennelle. Le tour de vis fut donné, progressivement, au fur et à mesure des inspirations maternelles. Affirmer son autorité chaque jour par une nouvelle vexation devint la seule joie de MmeRezeau. Elle sut nous tenir en haleine, nous observer, remarquer et détruire nos moindres plaisirs. H. Bazin, Vipère,1948, p. 54.
3. Loc. conj. de compar. proportionnelle. Au fur et à mesure que + ind. ou cond. Dès que et à proportion que (dans la succession immédiate ou dans la progression régulière). Au fur et à mesure que nous approchons de, que nous arrivons vers l'hiver, que l'on s'avance, que l'on s'élève. Synon. à mesure que, plus..., (et) plus...C'est étonnant, vois-tu, combien l'on peut réduire son budget au fur et à mesure que l'on acquiert le sens de la réalité (Miomandre, Écrit sur eau,1908, p. 195).Au fur et à mesure que l'on descend dans l'échelle sociale, le snobisme s'accroche à des riens qui ne sont peut-être pas plus nuls que les distinctions de l'aristocratie (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 845).La masse des lumières s'élargissait au fur et à mesure que l'avion approchait de Talavera (Malraux, Espoir,1937, p. 616):
4. Or, à mesure que l'œuvre avance, certaines zones, vraisemblablement s'épuisent (...). De même, au fur et à mesure qu'elle se christianise, l'Humanité doit sentir de moins en moins le besoin, la nécessité pour s'alimenter, de certaines nourritures terrestres. Teilhard de Ch., Milieu divin,1955, p. 127.
Rem. 1. Le cont. connotatif marque souvent la progression avec des termes comme de plus en plus (+ adj. au superl.), aller en augmentant, peu à peu, petit à petit, progressivement. 2. Dub. et Lexis 1975 attestent les loc. pop. au fur à mesure de/que.
Prononc. : [fy:ʀ]. Ds Ac. dep. 1740. Homon. furent (du verbe être). Loc. : au fur et à mesure [ofyʀeamzy:ʀ] dont la prononc. pop. fait [ofyʀamzy:ʀ] (cf. Dupré 1972, p. 1074). Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 fig. a nul fuer « à aucun prix, en aucune façon » (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 9153); 1160-74 fuer « prix, taux » (Wace, Rou, éd. A.-J. Holden, III, 2150); xives. fur (Lois et coutumes de la ville de Marchiennes, Arch. mun. Lille BBI, 2777 ds Gdf.) répertorié par la lexicogr. comme mot indépendant jusqu'au xviiies. : cf. Trév. 1704-71, s.v. feurre; attesté surtout dans les loc. al fuer de « au prix de, au taux de » 1160-74 Wace, Rou, III, 2174 − xviiies. : 1762 Pothier, Contrat de vente, no378 ds Gdf. et DG, au fuer que « au prix que » (Vair Palefroy ds Barbazan et Méon, Recueil de fabliaux, t. 1, p. 165), d'où 2. ca 1306 au feur que « à mesure que, de la façon que » (G. Guiart, Royaux Lignages, éd. Wailly et Delisle, 14769); 2emoitié xives. au fuer « à proportion » (Chron. de S.-Den., Richel. 2813, fo430bds Gdf.); 1561 au fur (Pillot, Gall. ling. inst., p. 240, ibid.); 1606 au feur de « en proportion de » (Nicot); 1611 au fur de (Cotgr.); 1690 au fur et à mesure que (Fur.). Fur développement particulier de la forme plus anc. fuer, feur, issue du lat. class. forum « place publique, marché », d'où « opérations qui se font au marché », attesté en lat. médiév. au sens de « prix » (744 ds Nierm.). Le renforcement de la loc. au fur par à mesure s'est fait, lorsque, le mot fur, n'étant plus compris, on a senti le besoin d'en préciser le sens par une loc. synonyme. Fréq. abs. littér. : 413. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 104, b) 230; xxes. : a) 636, b) 1 161.

Fur, subst. masc.Synon. vx de far A.Au fond de la salle basse (...) il y avait à manger, comme dans une caverne homérique; de grands plats de riz, du fur (Hugo, Quatre-vingt-treize,1874, p. 143).

Wiktionnaire

Nom commun 1

fur \fyʁ\ masculin singulier

  1. (Vieilli) Mesure, proportion.
    • Au fur de la marche et du jour, je m'avance parmi le développement de la doctrine. — (Claudel, Connaiss. Est, 1907, page 84)

Note :

Ce mot n’est plus utilisé aujourd’hui que dans l’expression au fur et à mesure, dont il double le sens, pléonasme consacré par l’usage.

Nom commun 2

fur \fyʁ\ masculin

  1. Variante de far.
    • Au fond de la salle basse (…) il y avait à manger, comme dans une caverne homérique ; de grands plats de riz, du fur. — (Victor Hugo, Quatre-vingt-treize, 1874)

Nom commun 3

fur \fyʁ\ masculin

  1. Animal anthropomorphe du mouvement furry.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FUR. n. m.
Vieux mot qui signifiait Taux et qui est resté dans la locution adverbiale Au fur et à mesure, À proportion. Nous vous paierons au fur et à mesure; et dans la locution conjonctive Au fur et à mesure que. Nous vous ferons passer les marchandises au fur et à mesure qu'elles arriveront.

Littré (1872-1877)

FUR (fur) s. m.
  • Il ne se dit que dans ces locutions : Au fur et à mesure, à fur et mesure, à fur et à mesure, c'est-à-dire à mesure que ou de. On le paye à fur et mesure de l'ouvrage. Au fur et à mesure que les marchandises arriveront.

REMARQUE

1. À l'article fur, l'Académie ne donne pas la locution à fur et à mesure ; mais elle la donne à l'article mesure.

2. Des grammairiens, dans ces locutions, ont voulu supprimer au fur et, à fur et, disant que à mesure suffisait. C'est à la vérité un pléonasme, mais il est consacré par l'usage, et il conserve ce vieux mot de fur, effacé partout ailleurs. On remarque que ce pléonasme est assez récent ; dans le XVIe siècle, on ne dit que au fur, sans y joindre mesure. Mesure aura été joint quand, le sens de fur s'étant obscurci, on l'a complété par l'addition d'un mot usuel et compris.

HISTORIQUE

XIIIe s. Le crieur peut crier le vin au tavernier au feur [prix] lou roy, ce est à savoir à huit deniers, Liv. des mét. 25. Nuz marchanz de fein ne puet ne ne doit vendre fein à deux feurs en une meisme nef, ib. 244. El [Tristesse] ne se vosist [voulût] pas retraire, Ne reconforter à nul fuer [prix] Du duel [deuil] qu'ele avoit à son cuer, la Rose, 309.

XVe s. Il fit ouvrir les greniers des abbayes et des riches hommes et departir le blé parmi un certain prix d'argent et fuer que il y fit mettre, Froissart, II, II, 148. Et priseront tout le dit mur, au fur de la toise, Ordonn. 1485. Car au feur qu'il croissoit, grace et beauté croissoient et multiplioient en luy, Boucic. I, 2.

XVIe s. Lors les dettes se paient au fur de ce que chacun en amende [à proportion de la part de succession], Loysel, 329.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FUR. - ÉTYM. Ajoutez : Dans la Mayenne, on dit encore : Le fur de la contribution foncière, pour le centime le franc, c'est-à-dire la proportion entre l'impôt et le revenu imposable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fur »

(XVIIe siècle) Fait fuer (« prix ») en ancien français, du latin forum (« marché »), qui a pris, au XVe siècle, le sens de « mesure » ; au feur de signifiait « en proportion de », le renforcement de la locution au fur de par à mesure s’est fait lorsque, le mot fur n'étant plus compris, on a senti le besoin d'en préciser le sens par une locution synonyme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. for ; espagn. fuero ; ital. foro ; du latin forum, marché, d'où, dans les langues romanes, le sens de taux, de mesure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fur fyr

Évolution historique de l’usage du mot « fur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fur »

  • Dieu est si bon qu'il affaiblit notre vue au fur et à mesure que se creusent nos rides. De Marcelle Auclair
  • En amour, tout s’annule au fur et à mesure. Tout est à refaire à chaque instant. De Georges Perros / Notes
  • Nous devrions sécréter une gomme spéciale effaçant au fur-et-à-mesure nos oeuvres et leur souvenir. De Francis Picabia / Littérature - Janvier 1923
  • Au fur et à mesure que l’homme vieillit, la réalité s’affaiblit, tandis que le rêve se renforce. De Milos Tsernianski / Chez les Hyperboréens
  • Pourquoi les architectes ne songent-ils pas, pour diminuer la fatigue, à limiter la hauteur des marches au fur et à mesure qu’on monte un escalier ? De Albert Willemetz
  • Les modifications se créent d'elles-mêmes au fur et à mesure que nous vivons et que nous pénétrons au coeur des choses. De Gilbert Larocque / Serge d'entre les morts
  • Le songe est peut-être à l'être humain ce que les cavernes sont à la terre : le refuge d'une mémoire qui s'invente au fur et à mesure. De Didier Decoin / La dernière nuit
  • L'invention, c'est le progrès d'une pensée qui change au fur et à mesure qu'elle prend corps. C'est un processus vital, quelque chose comme la maturation d'une idée. De Henri Bergson / L'Évolution créatrice
  • L'enfer ne contient pas plus de furie qu'une femme dédaignée. De Groucho Marx / Mémoires d’un amant lamentable
  • Port. Endroit où les bateaux sont à l’abri des tempêtes et exposés à la furie des douanes. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Il y a assez de causes réelles de conflits pour ne pas les accroître en encourageant les jeunes gens à se lancer des coups de pied dans les tibias au milieu de rugissements de spectateurs en furie. De George Orwell

Images d'illustration du mot « fur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fur »

Langue Traduction
Anglais furious
Espagnol furioso
Italien furioso
Allemand wütend
Chinois 狂怒
Arabe غاضب
Portugais furioso
Russe яростный
Japonais 激怒
Basque haserre
Corse furiosa
Source : Google Translate API

Synonymes de « fur »

Source : synonymes de fur sur lebonsynonyme.fr
Partager