Friteur : définition de friteur, friteuse


Friteur, friteuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FRITEUR, EUSE, FRITURIER, IÈRE, subst.

Personne qui fait et vend des fritures, des frites. Un carrefour. Marchandes, peuple. Hercule, jeune moutard populaire, s'approche de la friteuse. Il est suivi d'un second gamin beaucoup plus grand que lui. La Friteuse. Qu'est-c' qui t' faut, moutard? Hercule. Des bien frites pour un sou (Dupeuty, Cormon, Cuisines parisiennes,1843ds Mél. Cohen (M.) 1970, p. 207).Des friturières font crier la graisse infecte (Du Camp, Hollande,1859, p. 121).Devant la fenêtre d'un marchand de vin, où a pris domicile un friturier, des hommes, des femmes, des enfants dînent, à la chaleur du petit trou flambant, d'une crêpe, qu'ils dévorent toute chaude dans son morceau de journal (Goncourt, Journal,1870, p. 690):
Ce friteur [de la rue de la Grande-Truanderie], dont l'échoppe était appuyée contre une maison branlante, soutenue par de gros madriers verts de mousse, tenait des moules cuites (...), des plats de petites limandes jaunes et roidies, (...), des carrés de gras-double mijotant au cul de la poêle, des harengs grillés, noirs, charbonnés... Zola, Ventre Paris,1873, p. 784.
Spéc. [Sous la forme friturier] Cuisinier spécialement chargé des fritures dans un restaurant. Faire frire une substance, c'est la faire cuire dans un bain constitué par un ou plusieurs corps gras. Le friturier doit savoir que tous les corps gras ne s'altèrent pas à la même température (Ali-Bab, Gastr. prat.,1907, p. 84).
Prononc. : [fʀitœ:ʀ], fém. [-øz]; [fʀityʀje], fém. [-jε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. 1825 friturier (Brillat-Sav., Physiol. goût, p. 123); 2. 1843 friteuse (Dupeuty et Cormon, Les Cuis. paris, II, Xii ds Quem. DDL t. 2); 1864 friteur (Littré). 1 dér. de friture*, suff. -ier*; 2 dér. du part. passé de frire*, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. Friteur : 3. Friturier : 3. Bbg. Quem. DDL t. 2.

Friteur, friteuse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

friteur \fʁi.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : friteuse)

  1. Cuisinier spécialement chargé des fritures.
    • La table fut mise sur un large panier plat. Il y avait des poires, des noix, du fromage blanc, des crevettes, des pommes de terre frites et des radis. Le fromage blanc venait d’une fruitière de la rue de la Cossonnerie ; c’était un cadeau. Un friteur de la rue de la Grande-Truanderie avait vendu à crédit les deux sous de pommes de terre frites. Le reste, les poires, les noix, les crevettes, les radis, était volé aux quatre coins des Halles. Ce fut un régal exquis. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, 1873)
    • Un carrefour. Marchandes, peuple. Hercule, jeune moutard populaire, s'approche de la friteuse. Il est suivi d'un second gamin beaucoup plus grand que lui.
      La Friteuse. Qu'est-c'qui t'faut, moutard ?
      Hercule. Des bien frites pour un sou.
      — (Dupeuty, Cormon, Cuisines parisiennes, 1843)

Nom commun

friteuse \fʁi.tøz\ féminin

  1. (Cuisine) Ustensile de cuisine constitué d’une bassine, pouvant contenir de l’huile de cuisson, et d’un panier métallique servant à y plonger les aliments à frire.
    • L'huile bouillonne dans la friteuse, et, à l'odeur, tout le quartier doit savoir que nous allons manger des beignets. — (Hervé Bazin, Huile sur feu, 1954)
    • Cette transformation est indispensable pour assurer une bonne tenue de la sardine dans les opérations de « friterie » proprement dites, menées immédiatement après par les friteuses. — (François Bertin, Penn sardin: deux siècles de pêche à la sardine, éd. Ouest-France, 2001, p. 91)

Nom commun

friteuse \fʁi.tøz\ féminin

  1. (Cuisine) Ustensile de cuisine constitué d’une bassine, pouvant contenir de l’huile de cuisson, et d’un panier métallique servant à y plonger les aliments à frire.
    • L'huile bouillonne dans la friteuse, et, à l'odeur, tout le quartier doit savoir que nous allons manger des beignets. — (Hervé Bazin, Huile sur feu, 1954)
    • Cette transformation est indispensable pour assurer une bonne tenue de la sardine dans les opérations de « friterie » proprement dites, menées immédiatement après par les friteuses. — (François Bertin, Penn sardin: deux siècles de pêche à la sardine, éd. Ouest-France, 2001, p. 91)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Friteur, friteuse : définition du Littré (1872-1877)

FRITEUR (fri-teur) s. m.
  • Chez les traiteurs de Paris, cuisinier qui est chargé spécialement des fritures.

    Friteur, friteuse, marchand, marchande qui vend aux ouvriers des choses frites, pommes de terre, saucisses, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « friteur »

Étymologie de friteur - Littré

Frire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de friteur - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Composé de frire, frit et -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « friteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
friteur fritœr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « friteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « friteur »

  • Un feu de friteuse, suivi d’une explosion, samedi dernier à Fontaine-lès-Croisilles, a été fatal à une octogénaire qui a succombé à ses blessures. LA VDN, La victime de l’explosion d’une friteuse à Fontaine-lès-Croisilles est décédée
  • A Aslonnes, une cuisine a entièrement brûlé ce dimanche à cause d'un feu de friteuse. Défaillance électrique ou défaut de vigilance, ce type d'accident domestique, il y en a un par mois dans la Vienne. D'où quelques conseils et rappels de prudence avec les pompiers du SDIS 86. France Bleu, Un feu de friteuse par mois dans la Vienne, les pompiers appellent à la prudence
  • La préparation du repas familial a viré à la catastrophe, lorsqu’un père de famille a jeté des frites dans une bassine remplie d’huile brûlante, le mardi 23 juin, vers 19 heures. La friteuse a alors explosé, ce qui a mis le feu à l’appartement d’un immeuble du square Beauregard, un quartier HLM de Nemours. , Seine-et-Marne. A Nemours, l'explosion d'une friteuse met le feu à l'appartement | La République de Seine et Marne
  • Quand je suis arrivé à Paris, j'avais écrit un spectacle en ch'ti sur un friteur, seul sur sa plage de Moulekerque. Personne n'en voulait. Les producteurs me disaient : « Faut perdre cet accent, ça fait plouc. Avec, tu ne feras jamais carrière. » Mais moi, je pensais que je ne savais faire que ça, alors je ne les ai pas écoutés… Heureusement ! Parce que je suis persuadé que les émotions qu'on véhicule en tant qu'artiste, on les puise dans notre enfance. J'ai eu l'idée de « la Ch'tite Famille » en me demandant : « Qu'est-ce qui se serait passé si j'avais écouté ces conseils ? » leparisien.fr, Dany Boon : «C’est grâce aux gens que je suis là» - Le Parisien
  • « Je fais de la restauration rapide, mais je n'aime pas faire le travail à la va-vite », répète-t-il. Les clients l'ont bien compris et, comme ils viennent plus nombreux, le « friteur » va pouvoir embaucher en CDI sa jeune apprentie, Pauline, qui travaille avec eux depuis trois ans. Mais ce qu'aime par-dessus tout René, c'est le contact : « Ça fait du bien d'avoir une clientèle chaleureuse, car c'est un boulot de fou. On travaille plus de soixante-dix heures par semaine, et j'ai deux enfants autistes. Alors, cette récompense, c'est une belle consécration. » leparisien.fr, Où déguster les meilleures frites de France ? Chez René - Le Parisien
  • Une bonne humeur qui n'efface pas pour autant l'inquiétude de Philippe, en quête d'un successeur depuis un an : « Ça me désolerait vraiment de ne trouver personne, c'est une affaire qui marche même s'il y a beaucoup de contraintes. Il faut travailler les week-ends et les jours fériés, qu'il fasse beau ou qu'il neige. C'est un sacerdoce ! » Et le friteur ne veut pas laisser son entreprise à n'importe qui : « J'ai eu pas mal de candidatures mais rien de suffisamment sérieux. J'habite ici, c'est un petit village de moins de 10 000 habitants. Je ne pourrais pas supporter qu'on me dise que la friterie ne fait plus de la qualité après mon départ. » leparisien.fr, Nord : la friterie de Leers, symbole de la ville, pourrait disparaître - Le Parisien
  • Au cœur du bassin minier, Jean-Paul Dambrine n'a pas attendu la mode des food trucks pour construire un petit empire avec la restauration ambulante. Roi des baraques à frites, ce Lensois tout en rondeur et sourires est à la tête d'une vingtaine de friteries mobiles, cinq fixes et un restaurant. « J'emploie une soixantaine de personnes, détaille-t-il, plus des vacataires sur certains événements. » Une saga qui a démarré en 1969 : « J'avais 19 ans. Dans la file d'attente d'une friterie, j'ai dit à ma femme que c'était trop long et que je ferai mieux ». L'outilleur, qui travaille depuis l'âge de 14 ans, transforme alors une caravane en baraque à frites et régale les danseurs des bals du coin. « Depuis je n'ai plus arrêté », s'amuse-t-il, tout en refusant de dévoiler le moindre chiffre. « Les gens croient que je suis milliardaire mais j'ai toujours tout réinvesti dans mon entreprise ». Deux tremplins ont favorisé sa carrière : son installation au stade Bollaert puis le succès de sa friterie Momo dans le film de Dany Boon « Bienvenue chez les Chtis ». Jean-Paul est tous les soirs de rencontre à l'entrée du stade lensois où il sert lui-même dans sa célèbre friterie : « Je n'ai pas raté un match depuis 1976. J'aime l'ambiance et le contact avec les gens. C'est pour ça que j'y ai installé Momo, ma préférée. Les clients aiment rigoler autour du film. » Quand il n'y a pas match, l'entrepreneur cuisine ses frites ailleurs : « Il y a un responsable au restaurant, moi je tourne avec les baraques. J'ai toujours les mains dans les frites, mon métier c'est friteur, c'est une passion. » A 69 ans, Jean-Paul Dambrine parcourt 100 000 km par an pour vendre frites et fricadelles sur les gros événements culturels ou les meetings aériens. Il se dit « heureux d'avoir participé à développer cette profession ». leparisien.fr, Food truck : « Friteur, mon métier, ma passion » - Le Parisien

Images d'illustration du mot « friteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « friteur »

Langue Traduction
Corse fritta
Basque fryer
Japonais フライヤー
Russe фритюрницы
Portugais frigideira
Arabe مقلاة
Chinois 炸锅
Allemand friteuse
Italien friggitrice
Espagnol freidora
Anglais fryer
Source : Google Translate API

Synonymes de « friteur »

Source : synonymes de friteur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires