La langue française

Fonts

Sommaire

  • Définitions du mot fonts
  • Étymologie de « fonts »
  • Phonétique de « fonts »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fonts »
  • Citations contenant le mot « fonts »
  • Images d'illustration du mot « fonts »
  • Traductions du mot « fonts »
  • Synonymes de « fonts »

Définitions du mot fonts

Trésor de la Langue Française informatisé

FONTS, subst. masc. plur.

Bassin placé sur un support dans lequel se trouve l'eau bénite dont on se sert pour baptiser. Fonts baptismaux (usuel). Ai remarqué les fonts, en pierre, d'une belle forme, dans leur naïve et rude nudité (Barb. d'Aurev., Memor. 4,1858, p. 115).La liturgie de la bénédiction des fonts baptismaux au samedi saint (Théol. cath.t. 14, 11938, p. 526).
Expr. Tenir un enfant sur les fonts. En être le parrain ou la marraine. Déruchette n'était pas seulement sa nièce. Elle était sa filleule. C'était lui qui l'avait tenue sur les fonts de baptême (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 107).
Prononc. et Orth. : [fɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Dupré 1972, p. 1035, cite A. V. Thomas qui rappelle que Flaubert a écrit le font baptismal, orth. à éviter. En outre, Dupré souligne que, le mot s'employant uniquement dans l'expr. fonts baptismaux et toujours au plur., le problème de la liaison ne se pose plus. Noter que Littré liait l's dans des phrases du type des fonts ornés. Homon. : formes de fonder et de fondre; fond, fonds. Étymol. et Hist. Ca 1100 funz « fonts baptismaux » (Roland, éd. J. Bédier, 1568); 1524 fons baptismaulx (J. Bouchet, Annales d'Aquitaine, fo36 ro). Du lat. chrét. fons, aussi au plur. fontes « fonts baptismaux » (lat. class. fons « fontaine, source »). Fréq. abs. littér. : 65.

Wiktionnaire

Nom commun

fonts \fɔ̃\ masculin au pluriel uniquement

  1. (Religion) Grand vaisseau de pierre, de marbre ou de bronze, où l’on conserve l’eau dont on se sert pour baptiser.
    • Quant à ce jeune homme insignifiant, à qui le greffier imposa son nom normand sur les fonts, madame Latournelle est encore si surprise d’être devenue mère, à trente-cinq ans sept mois, […] — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • La chapelle des fonts ou baptistère, […], est une des parties les plus remarquables de la basilique ; ce fut là, pendant des siècles, le vrai sanctuaire lorrain. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FONTS. n. m. pl.
Grand vaisseau de pierre, de marbre ou de bronze, où l'on conserve l'eau dont on se sert pour baptiser. Bénir les fonts. Les fonts baptismaux. Les fonts de baptême. Tenir un enfant sur les fonts, En être le parrain ou la marraine.

Littré (1872-1877)

FONTS (fon ; l's se lie : des fon-z ornés) s. m. plur.
  • Dans l'ancienne Église, vaisseau où l'on pratiquait le baptême par immersion.

    Aujourd'hui, vaisseau où l'on reçoit l'eau qui tombe pendant l'administration du baptême. Les fonts baptismaux. Est-ce là ce que vous avez promis sur les sacrés fonts où vous fûtes régénéré en Jésus-Christ ? Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 344. On garde dans la chapelle de Vincennes les fonts baptismaux qui servent aux enfants de France, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 139, dans POUGENS.

    Tenir un enfant sur les fonts, en être le parrain ou la marraine. Le cardinal de Richelieu devait tenir sur les fonts Mademoiselle [d'Orléans], Retz, I, 23.

    Fig. et familièrement. Tenir quelqu'un sur les fonts, s'en entretenir en détail, ou le questionner minutieusement.

HISTORIQUE

XIe s. Le patriarche [il] ocist devant les funz, Ch. de Rol. CXVII.

XIIe s. Tu prendras bapteiement Es fons dignes, saintefiez, ù sauf serras de tes pecchez Par la grace de Jhesu-Christ, Benoit de Sainte-Maure, V. 6552.

XVe s. Assez brief vous baptiserai ; Vous venrez [viendrez] où je vous menrai [mènerai] ; Là trouverons les fonz touz prestz, Mystère de Barl. et Jos. dans GUI DE CAMBRAI, p. 417. Il fut requis d'un bourgeois son sujet d'estre parrain et tenir sur les fonts son enfant, Louis XI, Nouv. LXX.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FONTS.

Fig. Tenir quelqu'un sur les fonts… Ajoutez : On tient sur les fonts notre confrère Marinberg ; huit des quarante examinateurs examinent son procédé que l'on tient avoir été très mauvais, Journ. et Mém. de Mathieu Marais, t. IV, p. 196, 1868. On a tenu hier et avant-hier [au parlement] l'évêque de Langres sur les fonts ; le résultat nous fournira de la besogne pour la semaine prochaine, Corresp. inéd. du comte de Caylus avec le P. Paciaudi, Lett. LXXXIV, 4 mars 1764.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FONTS Baptismaux, ou simplement FONTS, s. m. pl. (Théolog. & Hist. Eccl.) c’est un vaisseau de pierre ou de marbre, qui est à l’entrée intérieure des églises paroissiales, où l’on conserve l’eau dont on se sert pour baptiser. Voyez Baptême.

Les fonts baptismaux étoient autrefois la marque d’une église paroissiale. Voyez les articles Paroisse & Église.

Les fonts baptismaux sont aujourd’hui auprès de la porte en-dedans de l’église, ou dans une chapelle de l’église. Mais autrefois ils étoient dans un bâtiment séparé, différent de la basilique, mais voisin : & qu’on nommoit baptistere. Voyez Baptistere.

Si l’on en croit certains historiens, il étoit assez ordinaire dans les premiers siecles de l’église, que les fonts baptismaux se remplissent miraculeusement à Pâques, qui étoit le tems où l’on baptisoit le plus. Baronius rapporte divers exemples de ces fonts miraculeux aux années 417. 554. & 555.

Possevin, évêque de Lilybée, qui écrivoit en 443, observe qu’en 417, sous le Pontificat de Zozime, il y eut erreur par rapport au tems de la célébration de la fête de Pâques ; qu’on la célebra le 22 de Mars, au lieu qu’elle devoit l’être le 22 d’Avril, qu’on la fit à Constantinople. Il ajoûte que Dieu fit voir cette erreur en un village, où les fonts qui avoient accoûtumé de se remplir miraculeusement à Pâques, ne se trouverent pleins que la nuit du 22 d’Avril ; mais cette histoire n’est pas de foi. Voyez Tillemont, Hist. ecclés. tome X. pag. 678. & 679. Gregoire de Tours, pag. 320. 516. 746. 950. 1063. & le Diction. de Trévoux. Chambers.

Dans l’Eglise romaine on fait solemnellement deux fois l’année la bénédiction des fonts baptismaux ; savoir la veille de Pâques, & la veille de la Pentecôte. On bénit ces jours-là l’eau destinée pour le baptême. Les cérémonies & les oraisons qu’on y employe, sont toutes relatives à l’ancien usage de baptiser en ces jours-là les Catéchumenes. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fonts »

Du latin fons, gén. fontis (« source », « fontaine », « eau de source », (Figuré) « source », « origine », « cause »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. font, s. f. ; anc. espagn. fonte ; espagn. mod. fuente ; portug. et ital. fonte ; du lat. fons, fontis, fontaine. Dans l'ancienne langue, font est employé souvent pour fontaine, et alors il est d'ordinaire féminin : c'est pour cela qu'on trouve, en noms de lieux, Bellefond, Froidefont, Fontfrède, etc. ; et dans fonts baptismaux, il pourrait, d'après la règle de l'ancienne grammaire, être féminin, comme lettres l'est dans lettres royaux. Mais le masculin se trouve même dans le XIIe siècle ; on peut penser que, pour ce terme, l'usage ecclésiastique avait conservé au mot son genre étymologique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fonts »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fonts fɔ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « fonts »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fonts »

  • Ce vendredi 12 juin 2020, les anciens Préfets du Bénin se sont réunis en Assemblée générale constitutive à Cotonou pour mettre sur les fonts baptismaux une Association dénommée Conseil National des Préfets Honoraires en sigle CONAPREFH. C’était en présence du Secrétaire Général du Ministère de l’intérieur et de la sécurité publique, le contrôleur Grégoire Loko, représentant le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique et du Conseiller technique à la gouvernance locale, Monsieur Hounsinou Fassinou, représentant le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale. Les principaux objectifs de ce creuset sont les suivants: Matin Libre, Assemblée générale des anciens préfets: Le Conaprefh sur les fonts baptismaux – Matin Libre
  • Cette donation de Pierre et Colette Soulages est la troisième pour le musée, et la première pour l’EPCC. En 2005, Pierre et Colette Soulages avaient fait une première donation de 250 œuvres et de 250 documents à la communauté d’agglomération du Grand Rodez. Un don exceptionnel constituant les fonts baptismaux du futur musée Soulages. ladepeche.fr, Le cadeau de Pierre et Colette Soulages au musée de Rodez - ladepeche.fr
  • Dafont est un site web qui propose plus de 40 000 polices différentes grâce à des contributeurs qui laissent à disposition des fonts à télécharger gratuitement. Vous pouvez trouver des polices en filtrant votre recherche par thème (Fantaisie, Etranger, Techno, Basique,etc.) ou encore en choisissant parmi les nouveautés ou les plus téléchargées. Vous pouvez avoir un aperçu du rendu de votre texte avec la police que vous souhaitez utiliser. Votre font choisie sera téléchargée sous format ZIP avec les éléments nécessaires à son installation. BDM, 5 outils en ligne pour rechercher et télécharger des polices d'écriture - BDM

Images d'illustration du mot « fonts »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fonts »

Langue Traduction
Anglais fonts
Espagnol fuentes
Italien font
Allemand schriftarten
Chinois 字型
Arabe الخطوط
Portugais fontes
Russe шрифты
Japonais フォント
Basque tipoak
Corse fonts
Source : Google Translate API

Synonymes de « fonts »

Source : synonymes de fonts sur lebonsynonyme.fr
Partager