Ficelle : définition de ficelle


Ficelle : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FICELLE, subst. fém.

A.− Corde mince faite de fils de fibre(s) végétale(s) ou synthétique(s) apprêtés et retordus dont on se sert pour lier, pour attacher. Un bout de ficelle; un morceau, une pelote de ficelle. Cette bizarre toile cirée tenant à lui par des bouts de ficelle (Montherl., Songe,1922, p. 105).Son falzar, il ne tenait plus qu'avec des ficelles et des épingles de nourrice (Céline, Mort à crédit,1936, p. 163):
1. Il ouvrit un placard, puis un second, puis un troisième. Ils étaient tous trois remplis de linge neuf : draps, taies d'oreillers, peignoirs en tissu éponge, torchons, tabliers d'office; les douzaines étaient encore nouées par les ficelles rouges du fournisseur. Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 786.
Expr. Déménager à la ficelle. Déménager (...) clandestinement, en descendant les effets par la fenêtre à l'aide d'une corde (d'apr. Larchey, Excentr. lang., 1862, p. 147). Tenir la ficelle. On faisait queue aux portes des marchands (...). Faire queue, cela s'appelait « tenir la ficelle », à cause d'une longue corde que prenaient dans leur main (...) ceux qui étaient à la file (Hugo, Quatre-vingt-treize,1874, p. 119).
ART CULIN. Bœuf à la ficelle. Morceaux de bœuf que l'on lie avec une ficelle dont le bout, terminé par un anneau, est accroché à un morceau de bois tenu transversalement sur la marmite de bouillon dans lequel cuit cette viande. (d'apr. La Reynière, Cent merveilles de la cuis. fr., 1971, [p. 269]).
B.− Au fig. [P. allus. aux ficelles des marionnettes et à celui qui les tient]
1. Artifice dans un art ou un métier; procédé de comédien pour obtenir un effet; pratique astucieuse mais trop connue, trop usée. Ma comparaison du reste, est une ficelle, elle me sert de transition et par là rentre donc dans le plan (Flaub., Corresp.,1853, p. 233):
2. ... et comme les ficelles du théâtre sont attaquées par tout le monde dans la conversation, il s'écrie avec un emportement grotesque qu'il n'y a pas de dénouement plus heureux qu'un acteur serré dans un collant, sautant dans une barque... Goncourt, Journal,1853, p. 119.
Tirer les ficelles. Manœuvrer autrui en restant soi-même dans la coulisse. Il saluait, souriait, se fâchait, disait noir, disait blanc, selon la ficelle qu'elle avait tirée (Zola, Rougon,1876, p. 318).
2. Plus gén. Ruse, habileté. En fait de ruses et de ficelles, nous en savons beaucoup plus qu'on n'en a peut-être jamais su (Flaub., Corresp.,1850, p. 202):
3. Ce sont les petits motifs et les petits cerveaux qui décident de tout et qui conduisent tout. Tout devient question d'amour-propre, d'opportunités, d'adresse. Ficelle, truc, manigance, tour de main, on ne sort pas de là. Amiel, Journal,1866, p. 276.
Emploi adj. Habile, retors. Je n'étais point « ficelle », fin, méfiant, sachant me tirer avec un excès d'adresse et de méfiance d'un marché de douze sous, comme la plupart de mes camarades (Stendhal, Brulard,t. 2, 1836, p. 403):
4. D'ailleurs, dans la maison, il y avait un pullulement extraordinaire de mioches (...). Et, dans ce grouillement de vermines aux museaux roses, débarbouillés chaque fois qu'il pleuvait, on en voyait de grands, l'air ficelle, de gros ventrus déjà comme des hommes, de petits, petits, échappés du berceau, mal d'aplomb encore, tout bêtes, marchant à quatre pattes quand ils voulaient courir. Zola, Assommoir,1877, p. 519.
C.− Spéc. [P. réf. à la minceur ou à la raideur de la ficelle]
1. Pain de fantaisie très mince. Il est, cependant, bon de noter que l'emploi des plaques peut assurer une bonne cuisson des petits pains et des ficelles (R. Clavel, Le Pain et la panification,Paris, P.U.F., 1964, p. 84).
2. Galon d'officier. [M. Rezeau à Jean] Fred va sortir de la marine sans la moindre ficelle, sans la moindre situation (H. Bazin, Mort pt cheval,1949, p. 195):
5. Le Philosophe − ... Cependant, je lutte de mon mieux pour conserver l'esprit libre, et les hommes habillés de couleurs vives, portant sur les bras des ficelles d'or qui leur tiennent lieu de force dialectique, m'inspirent une grande inquiétude. Maurois, Dialog. commandement,1924, p. 53.
3. Cravate. Il [M. de Goyénèche] ne se fût jamais produit sans une jaquette et sans une de ces étroites cravates noires dites « ficelles ». Lui-même aidait à dresser le couvert (Jammes, Mém.,1921, p. 89).
Prononc. et Orth. : [fisεl]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1524 fisselle (Arch. Municipales de Bayonne, Registres gascons, 2, 413 ds R. Ling. rom. t. 20, p. 81); 2. 1808 « homme rusé; escroc » (Hautel); 3. 1833 « artifice dans un art, dans un métier » (Gautier, Jeunes-Fr., p. 89). Très prob. d'un lat. *filicella, dér. de filum (fil*); on ne peut guère tirer objection du fait que la ficelle est plus épaisse que le fil et réfuter ainsi une formation diminutive (v. pour les valeurs du suff. Nyrop t. 3, pp. 196-197 et Meyer-Lübke t. 2, p. 155). À un étymon *funicella (FEW t. 3, p. 878b) s'opposent des raisons phonét. et le fait que dès le xiies. on trouve aficelés (R. d'Alexandre, éd. ds Elliott Monographs, III, 5033); on pourrait expliquer les formes avec nasale, localisées dans le Nord-Est dès l'époque ancienne afincelés (xiiies. [version picardisante du R. d'Alex.] ds Gdf.), deffinceler (Froissart, Joli Buisson, éd. A. Fourrier, 3524), afinceler (1507, Amiens ds Gdf.), comme issues de *filicella par dissimilation du type de celle de quenouille* (cf. Romania t. 48, pp. 178-179). Fréq. abs. littér. : 720. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 289, b) 1 397; xxes. : a) 1 547, b) 1 131. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 154. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 71, 143, 245.

Ficelle : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ficelle \fi.sɛl\ féminin

  1. Petite corde dont on se sert ordinairement pour lier des paquets.
    • Au milieu des livres, j’ai découvert ce livre d’images. Il était enveloppé de cellophane et entouré d’une ficelle dorée. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Le plus ennuyeux pour les agriculteurs fut sans aucun doute le défaut d’essence et de ficelle pour les lieuses. — (Gérard Giuliano & ‎Jacques Lambert, Les Ardennais dans la tourmente: l’occupation et la libération, Charleville-Mézières : Terres ardennaises, 1994, page 81)
  2. Fil qui sert à la manipulation des marionnettes.
    • Le jongleur imprime des impulsions seulement aux deux troncs de ses marionnettes, à l’aide d’une simple ficelle qui les traverse et vient s’attacher, de part et d’autre, à ses deux genoux à lui. — (Jacques-Henri Maissiat, Études de physique animale, Paris : Bérhune & Plon, 1843, page 122)
  3. Tour de main, truc de métier, astuce très visible.
    • Alors on apprend, sans s’en douter, toutes les petites ficelles du métier, tous les moyens employés ; […]. — (Guy de Maupassant, L’Art de gouverner, dans Le Gaulois du 1er novembre 1881)
    • Toutefois, je me rends compte aujourd’hui du danger que présente la trop méticuleuse et patiente observation d’un milieu pour un écrivain encore jeune et qui n’a pourtant point qu’une « ficelle » à son arc. — (Francis Carco raconté par lui-même, Éditions Sansot, Paris, 2e édition, 1921, p. 18)
  4. (France) (Boulangerie) Baguette de pain très fine.
    • On en sort le plus souvent avec de gros pains d’un kilo ou des miches qu’on conserve. Pour nous, le luxe c’était la baguette ou la ficelle qu’on achetait exceptionnellement et qu’on ne trouvait pas d’ailleurs tout les jours, […]. — (Jacqueline Roux, Jhroe, Société des Écrivains, 2008, page 97)
  5. (Figuré) (Familier) Ruse, tromperie, artifice grossier.
    • Puis, comme il arrive infailliblement en compagnie d’un médecin, Caravan aborda le chapitre des maladies, espérant de cette façon glaner quelques petits conseils gratuits ou même une consultation, en s’y prenant bien, sans laisser voir la ficelle. — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 130.)
    • Si les produits d’appel de l’escroquerie se renouvellent, les bonnes vieilles ficelles pour piéger les victimes restent les mêmes. — (Yann Bouchez, Anne Michel, L’incroyable arnaque aux diamants, Le Monde. Mis en ligne le 28 février 2018)
  6. (Chemin de fer) Caténaire.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  7. (Lyonnais) Funiculaire.
    • Mais en 1900 la ficelle de Saint-Paul-Fourvière est construite, et sa gare basse s'installe juste en dessous de l'Hôtel Paterin. — (Guy Borgé, Lyon, Éditions Champion, 1987)
  8. (Basket-ball) Tir réussi à l’issue duquel le ballon entre dans le filet sans toucher ni le cerceau ni le panneau.
  9. (Familier) (Argot militaire) (Argot poilu) Galon d’officier.
    • On est parfois embarrassé dans le civil pour savoir, entre deux interlocuteurs, qui a tort ou raison. Dans le militaire, c'est très simple : il n'y a qu'à compter les ficelles; celui qui a le plus de ficelles a raison. — (François Déchelette, L'argot des poilus : dictionnaire humoristique et philologique, Les Editions de Paris, 2004, p.99)
  10. (Normandie) (Picardie) Crêpe salée au jambon, champignon et fromage.
    • Quelques spécialités picardes à déguster : la soupe au potiron, la soupe des hortillons, le potage Crécy (aux carottes), la ficelle picarde (une crêpe au jambon, champignons et fromage râpé, nappée de crème et gratinée). — (Dominique Auzias, ‎Jean-Paul Labourdette, Le petit futé des Hauts-de-France, 2019)

Adjectif 1

ficelle \fi.sɛl\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Malin, filou, fourbe.
    • On fait de la politique avec plus ou moins de loyauté, mais on n’en fait jamais avec une loyauté pleine et entière. Son instrument indispensable n’est pas l’honnêteté, c’est l’habileté, et le plus honnête homme du monde y devient fatalement ficelle à son tour. — (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p. 47)
    • Moi, je les connais ces frères-là, je les ai vu à l’œuvre et vous ne pouvez pas savoir combien ils sont ficelles et salauds, quand ils s’y mettent. — (Louis Roger, Nos fils, les Gaulois, Gallimard, 1947, page 21)
    • Y a pas besoin de parler de poussée ou de tirage. Les bateaux, c’est déjà assez ficelle pour ceux qui restent assis tranquilles sans aller chercher plus loin la cause des ennuis. — (J. R. R. Tolkien, traduit par Francis Ledoux, La Communauté de l'anneau, Gallimard Jeunesse, 2000, ISBN 978-2070515790)

Adjectif 2

ficelle \fi.sɛl\ invariable

  1. Nuance de la couleur beige.
    • On était dans le hall, on revenait des courses et maman était de très bonne humeur parce qu’elle avait trouvé une nappe en lin couleur ficelle à deux cent quarante euros. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 170)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ficelle : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FICELER. (Je ficelle; nous ficelons.) v. tr.
Lier avec de la ficelle. Cela n'a pas été ficelé assez fort, assez serré. Paquet ficelé. Le participe passé

FICELÉ, ÉE, s'emploie comme adjectif et signifie figurément et familièrement Qui est mal habillé. Comme te voilà ficelé! Il est mal ficelé.

Ficelle : définition du Littré (1872-1877)

FICELLE (fi-sè-l') s. f.
  • 1Petite corde, faite de plusieurs fils de chanvre et servant à lier de petits paquets, à faire des filets, etc. Notre malheureux [pigeon] qui, traînant la ficelle Et les morceaux du lacs qui l'avait attrapé, Semblait un forçat échappé, La Fontaine, Fabl. IX, 2.

    Fig. Tenir la ficelle ou les ficelles, faire mouvoir à son gré des personnes ; locution tirée de la ficelle avec laquelle on fait mouvoir les pantins. Dornier, qui paraît tenir les ficelles de ces mannequins, s'est chargé de tout raccommoder, Ch. de Bernard, un Homme sérieux, § XX.

    Populairement. On voit la ficelle, c'est-à-dire on voit comment la chose s'est faite.

    De là, les ficelles d'un art, les procédés dans ce qu'ils ont de matériel, de grossier. Les ficelles dramatiques. Cet auteur connaît les ficelles du métier.

    Populairement encore, une ficelle, un escroc, un filou. Méfiez-vous de lui, c'est une vraie ficelle.

  • 2 Terme de chapelier. Marque qu'a faite la ficelle au bas de la forme du chapeau lorsqu'on l'a enficelé.
  • 3 Terme de manége et par plaisanterie. Cheval faible, défectueux.

HISTORIQUE

XVIe s. Qui presupposera une fiscelle egualement forte partout, il est impossible qu'elle rompe, car par où voulez-vous que la faulsée commence ? Montaigne, II, 389.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FICELLE.
1Une ficelle, un escroc, un filou. Ajoutez : Cadet Rousselle a trois garçons ; L'un est voleur, l'autre est fripon, Le troisième est un peu ficelle, Il ressemble à Cadet Rousselle, Chanson populaire.
4 Populairement. Rôti à la ficelle, se dit d'une pièce qu'on a fait rôtir sans rien de ce qu'il faut pour faire un rôti ; locution prise sans doute des chasseurs qui, effectivement, font souvent rôtir une pièce en la suspendant à une ficelle.
5 Populairement. Déménager à la ficelle, déménager en descendant ses meubles par les fenêtres à l'aide de cordes, pour frustrer le propriétaire.
6 Populairement. Dormir à la ficelle, se dit des garnis où l'on loge à la nuit, et où le logeur entasse ses hôtes, qui dorment sur des espèces de lits de camp séparés entre eux par une ficelle tendue à un mètre environ au-dessus du sol, et à laquelle on suspend soit un mauvais rideau, soit les hardes des dormeurs.
7 Terme de sport ou de maquignon. Mauvais cheval. Il est toujours très dangereux de chercher à atteindre d'un seul coup la perfection : c'est ainsi que l'on arrive à produire des élèves décousus, des ficelles ; au lieu d'aller en avant, on marche à reculons, Journ. offic. 25 janv. 1874, p. 742.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ficelle : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FICELLE, s. f. (Corderie.) c’est la plus petite espece de corde que l’on file chez les Cordiers. Voyez l’article Corderie.

Ficelle ; c’est ainsi que les Chapeliers appellent la marque que la ficelle a faite au pié de la forme du chapeau quand on l’a enficelé. Cette marque se nomme aussi le lien du chapeau. Voyez Chapeau.

Ficelle, Rubanier, & autres ouvriers Tissutiers. Il en faut au métier du rubanier, de trois grosseurs : celle que l’on appelle ficelle à tirans, & qui est la plus grosse des trois ; la ficelle à maille, qui est de moyenne grosseur ; & la ficelle à rames, qui est la plus fine, & qui pourvû qu’elle soit bien fabriquée, ne peut être trop fine.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ficelle »

Étymologie de ficelle - Littré

Pic. fichelle, frinchelle. Diez le tire du latin filum, fil, par une forme filicellum, avec changement de genre, comme pour cervelle, de cerebellum. Cela est possible ; cependant on remarquera que le mot est écrit fiscelle, et paraît avoir été rapproché de fiscella, petit panier tressé de jonc ou d'osier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ficelle - Wiktionnaire

Vient probablement du latin *filicella[1], dérivé du latin classique filum, (« fil, ligne, tranchant d’une lame »)[2], issu de l’indo-européen commun *gʷhi- Référence nécessaire.
Pourrait aussi provenir d’un latin *funicella [FEW t. 3, p. 878b], issu du latin classique funicula, (« ficelle, petite corde »). Mais s’y opposent des raisons phonétiques et le fait que dès le XIIe siècle on trouve aficelés[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ficelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ficelle fisɛl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « ficelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ficelle »

  • Rejoindre la gare de Corcelles-Peseux à pied et à vélo sera bientôt plus facile. Les conseillers généraux de Corcelles-Cormondrèche ont accepté sans opposition, ce lundi soir 29 juin, de consacrer 3,2 millions de francs au prolongement et à l’agrandissement de «la ficelle», le cheminement piétonnier qui longe la voie CFF.  , La «ficelle» sera prolongée à Corcelles-Cormondrèche
  • Opinel et bout de ficelle Conseil Départemental de la Vendée, le jeudi 6 août à 14:30 Il y a quelques dizaines d’années encore, les enfants s’amusaient avec ce qu’ils trouvaient dans les haies, les champs, au bord des chemins. Lors de cette promenade, apprenez ou réapprenez les gestes simples pour fabriquer jeux et jouets buissonniers.  Sortie animée par l’Association de Défense de l’Environnement en Vendée Durée : 2hPrévoir un petit couteau ou un sécateur, des chaussures fermées et des vêtements adaptés à la météo.    ATTENTION – COVID19 : Dans le cadre de la réglementation en vigueur, le nombre de participant pour chaque sortie est limité à 9 personnes (adultes ou enfants). Merci de bien respecter le nombre de billets réservés. L’animateur se réserve le droit de refuser une personne non inscrite. Les enfants doivent être obligatoirement accompagnés d’un adulte. les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents durant la sortie.  Le port du masque n’est pas obligatoire, mais conseillé. Veillez toutefois à bien vous laver les mains au savon ou solution hydro alcoolique avant de participer à la sortie. Nous vous invitons à respecter les gestes barrière et la distanciation physique de 1 mètre durant toute la durée de la sortie nature.  Merci de prévoir votre propre matériel : jumelles, loupe, petite boite transparente, petit couteau… afin d’éviter tout échange de matériel pédagogique durant la sortie. Tout public à partir de 6 ans, Gratuit, Réservation indispensable – places limitées Il y a quelques dizaines d’années encore, les enfants s’amusaient avec ce qu’ils trouvaient dans les haies, les champs, au bord des chemins. Lors de cette promenade, apprenez ou réapprenez les gestes Conseil Départemental de la Vendée ENS Bois de Bourgenay – la Mine, 85440 TALMONT SAINT HILAIRE TALMONT SAINT HILAIRE Vendée Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) : 2020-08-06T14:30:00 2020-08-06T16:30:00 Unidivers, Opinel et bout de ficelle Conseil Départemental de la Vendée TALMONT SAINT HILAIRE jeudi 6 août 2020
  • Une fin de matinée comme une autre. Je m'ennuie. Je décide de jouer avec mon chat. Je coupe un mètre de ruban d'une bobine de fil. Je cours dans l'appartement, le chat bondit derrière moi et essaye de l'attraper. Deux minutes plus tard, il en a marre. Moi aussi. Je laisse la ficelle traîner sur le rebord du fauteuil. J'ouvre l'ordinateur et fais mine de m'intéresser à une recette de fricassée de saumon sur YouTube. Cinq minutes passent. Je relève la tête: sur la table de la cuisine, j'aperçois mon chat occupé à se lécher les babines. C'est bizarre, je ne lui ai rien donné à manger. Se serait-il servi dans le frigo sans mon autorisation? Slate.fr, Mon chat a-t-il vraiment mangé cette ficelle qui l'a envoyé aux urgences? | Slate.fr
  • Ou on tire les ficelles, ou on essaie de s’en débarrasser. De Paul Newman / New York Times - Juillet 2002
  • Voir, entendre, aimer. La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin, au réveil. De Christian Bobin / Geai
  • Nerfs : ficelles... terriblement exploitées par les médecins. De Pierre Véron / Le Carnaval du dictionnaire
  • La critique est osée, mais l'art a des ficelles. De Jacques Pater / Le Petit Pater illustré
  • Quand on prend la peine de découvrir les ficelles, on se sent moins marionnette... De Robert Blondin / Le bonheur possible
  • Il connaît toutes les ficelles, c'est un vrai pantin. De Roland Topor
  • Ne coupe pas les ficelles quand tu pourrais défaire les noeuds. De Proverbe indien
  • Il ne faut pas juger un paquet d’après ses ficelles. De Proverbe français
  • Par la grâce de l'hypertexte et des échanges sur Facebook, Twitter, Pinterest, l'effet "marabout-bout de ficelle-selle de cheval" joue à plein : le numérique constitue une matrice de découvertes inopinées et fortuites qui reprèsente le sel même de la culture. Internet provoque un effet boule de neige sur l'appétence de culture. De David Lacombled / Digital citizen
  • Une femme, c'est comme un cerf-volant. Malgré ses belles couleurs, et son balancement harmonieux dans le ciel, le cerf-volant est attaché à une ficelle qui est dans les mains de quelqu'un d'autre. De Lao She / Quatre générations sous un même toit
  • Il faut savoir descendre les échelons de la hiérarchie au lieu de monter sur la tête des autres : on peut tirer un âne avec une ficelle, mais non le pousser. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • Les nerfs, c'est un peu du genre ficelle : ils résistent tant que tu tires sur eux modérément. Après... ils cassent. De André Ber / Ségoldiah !
  • A notre époque, on fait d’autant mieux sa pelote qu’on est plus ficelle. De Alex Métayer
  • Plus grosse est la ficelle, plus la machine fonctionne. De Jacques Chirac / Le Mariage blanc

Images d'illustration du mot « ficelle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ficelle »

Langue Traduction
Corse catena
Basque katea
Japonais ストリング
Russe строка
Portugais corda
Arabe خيط
Chinois
Allemand zeichenfolge
Italien corda
Espagnol cuerda
Anglais string
Source : Google Translate API

Synonymes de « ficelle »

Source : synonymes de ficelle sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ficelle »



mots du mois

Mots similaires