La langue française

Féminité

Sommaire

  • Définitions du mot féminité
  • Étymologie de « féminité »
  • Phonétique de « féminité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « féminité »
  • Citations contenant le mot « féminité »
  • Traductions du mot « féminité »
  • Synonymes de « féminité »
  • Antonymes de « féminité »

Définitions du mot « féminité »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉMINITÉ, subst. fém.

Ensemble des caractères spécifiques − ou considérés comme tels − de la femme. Synon. rares et vieillis féminilité, féminéité; anton. masculinité, virilité.Une lettre admirable de finesse, d'élégance, de féminité (Léautaud, Journal littér.1, 1904, p. 121).Laure (...) toute sa vie avait connu dans sa féminité la plus secrète, des douleurs régulières auxquelles elle n'avait jamais pu s'habituer (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 499):
1. L'œuf fécondé contient dans ses chromosomes des gènes de masculinité et des gènes de féminité : les premiers l'emportent dans l'œuf destiné à produire un mâle... Cuenot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 42.
SYNT. Type, idéal de féminité; trésor de la féminité; paradoxes, ensorcellements de la féminité; féminité un peu animale; nuire à la féminité; être la féminité même; accepter, refuser, renier sa féminité.
Rem. Emploi isolé du mot au plur. Don Juan le condottiere de l'équipée érotique et de la séduction innombrable, le conquérant des mille et une féminités (Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 132).
Péj. [Chez un homme] Absence de virilité, caractère efféminé :
2. ... en dépit de leurs tares physiques, de leur afféterie, de leur apparente féminité, mes confrères étaient des manières de soldats, ils risquaient leur vie en francs-tireurs dans de mystérieux combats... Sartre, Mots,1964, p. 140.
PSYCHOL. Ensemble des ,,caractéristiques différentielles admises de la femme, liées biologiquement au sexe pour une part mais, pour une plus grande part conditionnées par l'influence du milieu sociopolitique et religieux`` (Piéron 1973).
Rem. Littré atteste l'emploi du mot en gramm. pour signifier « qualité de ce qui est féminin » et donne le syntagme la féminité d'un mot.
REM. 1.
Féminéité, subst. fém.,rare, synon.Elle poussa un cri et, par un mouvement d'irrésistible féminéité, jeta ses deux bras autour du cou de son compagnon d'exil (Bloy, Désesp.,1886, p. 310).Manifestement, ce qu'il [Baudelaire] vise à travers telle femme qui passe (...) ce n'est pas la féminéité (Sartre, Baudelaire,1947, p. 211).
2.
Féminilité, subst. fém.,vieilli, synon.Le dévoilement d'émotions délicates et de pudeurs raffinées, enfin, toute l'inconnue féminilité du tréfond de la femme (...) voilà ce que je demande (E. de Goncourt, Faustin,1882, p. 111).Des Esseintes rentra dans son rôle d'homme momentanément oublié; ses impressions de féminilité, de faiblesse, de quasi-protection achetée, de peur même, disparurent (Huysmans, À rebours,1884, p. 140).Usité dans la seconde moitié du xixes. où on le rencontre dans l'écriture artiste.
Prononc. : [feminite]. Étymol. et Hist. 1265 (B. Latini, Trésor, éd. F.-J. Carmody, I, 146, p. 137, 1 25). Dér. du rad. du lat. femina (femme*). Fréq. abs. littér. : 35. Bbg. Hoffmann (P.). Atomisme et génétique. R. de Synthèse. 1966, no41/42. − Maulnier (T.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 97-98. − Quem. DDL t. 6 (s.v. féminilité).

Wiktionnaire

Nom commun

féminité \fe.mi.ni.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est féminin.
    • Le vaisseau de la féminité : galbée en proue, majestueuse en poupe et poivrée dans les écoutilles. — (Louise de Vilmorin, Migraine, Paris : Editions Gallimard, 1959)
    • Mais priver la femme de sa féminité ne peut-être qu’un appauvrissement pour elle et pour l’humanité. — (Perla Servan-Schreiber, La Féminité : de la liberté au bonheur, 1994)
    • Dans les interactions sociales, la seule différence entre mon genre transsexuel et leurs genres cissexuels c'est que ma féminité est souvent caractérisée comme secondaire, illégitime, ou comme une imitation de leur féminité. — (Julia Serano citée dans Une histoire des sexualités, sous la direction de Sylvie Steinberg, Presses Universitaires de France, 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « féminité »

Dérivé de féminin avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « féminité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
féminité femɛ̃ite

Évolution historique de l’usage du mot « féminité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « féminité »

  • Etre actrice, c’est la sublimation de la féminité. De Monica Bellucci / Studio Magazine - Mai 2002
  • Le masculin est mêlé de féminité, le féminin est pur. De Jean Rostand / Inquiétudes d'un biologiste
  • Le misogyne ne méprise pas les femmes. Le misogyne n'aime pas la féminité. Chez la femme, l'adorateur vénère la féminité, alors que le misogyne donne toujours la préférence à la femme sur la féminité. De Milan Kundera / Le livre du rire et de l’oubli
  • La passivité est l'attribut majeur de la féminité. De Helene Deutsch
  • On parle encore de la féminité comme d'une maladie. De Nellie Maclung / De nos jours
  • Le vaisseau de la féminité : galbée en proue, majestueuse en poupe et poivrée dans les écoutilles. De Louise de Vilmorin
  • Il y a deux choses qui sont sans limites : la féminité et les moyens d'en abuser. De Luc Besson / Nikita
  • La féminité n'est pas une incompétence. Elle n'est pas non plus une compétence. De Françoise Giroud / Chienne d’année
  • Dieu a donné aux femmes l’intuition et la féminité. Une combinaison appropriée des deux brouille facilement l’esprit des hommes que j’ai rencontrés. De Farrah Fawcett
  • Toutes les femmes sont belles, certaines le sont plus, certaines le sont moins, mais c'est la féminité présente en chacune d'elles qui fait qu'elles sont si spéciales. De Philippe Forget
  • Pour bâtir un couple, il faut être quatre : un homme plus sa part de féminité, une femme plus sa part de virilité. De Bernard Werber / L'empire des anges
  • La féminité chez l'homme est comme le sucre dans le whisky. La masculinité chez la femme est comme la levure dans le pain. Sans ces ingrédients, le résultat est plat, sans piquant ni saveur. De Edna Ferber / A kind of Magic
  • Tout ce qui constitue la féminité, dans notre culture, dans nos traditions, est fait d'interdits, d'éléments négatifs. On nous enseigne à ne pas faire beaucoup plus qu'à faire. De Erica Jong / Entretien avec Sophie Lannes - Juillet-Août 1978
  • S'affirmer et cultiver sa féminité pour ne pas la perdre. Telestar.fr, TEMOIGNAGE. Inès : "Chez les Compagnons, il faut cultiver sa féminité" - Télé Star
  • Quand on parle de la place de la femme au cinéma, j’ai l’impression qu’on va de plus vers une féminité non genrée, androgyne… En gros j’ai l’impression qu’on traite le sujet de manière vachement binaire et que du coup toute la féminité sexuée va être cataloguée ringarde, ou trop sujette au regard patriarcal de la femme. Je pense qu’il faut faire attention parce que dans la vie réelle, on a autant de femmes hyper pimpées que de femmes androgynes. La vision de la féminité doit être diverse et le cinéma de devrait pas en imposer une. C’est dommage qu’on ne montre pas les choses telles qu’elles sont ! Rolling Stone, "Bluebird" : rencontre avec Lola Le Lann, "La vision de la féminité doit être diverse" - Rolling Stone
  • Plus largement construit autour du triomphe de l’héroïne sur l’indifférence et l’agressivité masculine, le récit canonique du roman sentimental proclame la supériorité des valeurs traditionnellement associées au féminin (l’amour, la douceur, la sphère privée) sur les valeurs masculines (le contrôle, le pouvoir, l’argent). Ce schéma explique le succès jamais démenti de ce type de fictions : en construisant un univers rêvé où les hommes se rallieraient aux attributs du féminin, les romans d’amour constituent un espace de validation d’une culture habituellement dévaluée. Or, ils sont pour les mêmes raisons considérés comme des dispositifs de naturalisation de la féminité, mais aussi de dépolitisation et de renforcement des rapports de domination. En suggérant que l’agressivité des hommes n’est qu’une parade derrière laquelle se cache leur difficulté à exprimer des sentiments, les romans reconnaissent et thématisent certes les frustrations et les violences bien réelles subies par les femmes en régime patriarcal, mais ils occultent du même coup les clés de compréhension des rapports inégalitaires qui fondent ces violences [9]. , Cultures féminines et féminisme - La Vie des idées
  • Fondé sur la respiration, la méditation, l’observation, les ressentis, les sons et la mobilité, le taoïsme permet de mieux explorer son corps et sa féminité, afin de se libérer et d’y puiser cette énergie sexuelle qui mène à un épanouissement parfois endormi. , 6 exercices de tao pour éveiller sa sensualité et sa sexualité

Traductions du mot « féminité »

Langue Traduction
Anglais femininity
Espagnol feminidad
Italien femminilità
Allemand weiblichkeit
Chinois 女性气质
Arabe الأنوثة
Portugais feminilidade
Russe женственность
Japonais 女らしさ
Basque feminitatearen
Corse feminità
Source : Google Translate API

Synonymes de « féminité »

Source : synonymes de féminité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « féminité »

Partager