La langue française

Féminitude

Sommaire

  • Définitions du mot féminitude
  • Étymologie de « féminitude »
  • Phonétique de « féminitude »
  • Évolution historique de l’usage du mot « féminitude »
  • Citations contenant le mot « féminitude »
  • Traductions du mot « féminitude »

Définitions du mot féminitude

Wiktionnaire

Nom commun

féminitude \fe.mi.ni.tyd\ féminin

  1. (Néologisme) Attitude, pose revendiquée de femmes, en opposition à la féminité, état ou qualité intrinsèque de la femme.
    • Dans cette querelle, le Mouvement des femmes s'est engagé, selon Françoise Picq, « dans une double impasse » : naturalisme et féminitude d'un côté (Psychépo), sociologisme et conditionnement culturel de l'autre. — (Frédéric Martel, Le Rose et le noir, Seuil, Paris, 1996)
    • Il existe trois états de femme possible. Le terme femme renvoie avant tout à une réalité biologique et anatomique, la féminité correspond à l'accentuation des caractères dans un rapport de différenciation par rapport à l'homme, aussi bien au plan psychologique que du comportement. La féminitude enfin, c'est le passage du stade de la femelle-femme à celui de l'individu-femme, de l'être pensant et agissant. — (Malek Chebel, La Femme marocaine tire son épingle du jeu, 1997)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « féminitude »

Mot composé sur le radical latin femina de femme, avec le suffixe -itude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « féminitude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
féminitude femɛ̃ityd

Évolution historique de l’usage du mot « féminitude »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « féminitude »

  • Sur l’écran, les images de cette « plongée en féminitude » signée Delphine Ziegler se succèdent, provoquant tantôt le rire, tantôt la réflexion. Voire parfois le scepticisme dans une salle peuplée d’une quarantaine de spectateurs. Cette lecture-performance à l’occasion du dernissage de l’exposition « Dénouements » détonne par sa franchise, son impudeur parfois. L’auteur a pris le parti d’entrer dans le sujet par le corps. Sa transformation, via le maquillage, l’épilation, le choix d’une perruque sont l’artère centrale de ce récit-documentaire, qui invite à la réflexion sur l’image de la féminité et surtout ses codes. Une belle introspection qui dit beaucoup sur le diktat de l’apparence, de la beauté, et de la mode aussi. Vus par les yeux d’un homme. Savoureux. Une porte d’entrée intéressante pour évoquer des questions d'actualité telles que celle du genre. , Edition Epinal | Plongée en féminitude avec l’auteur Florent Kieffer
  • Je vous parle de ça, rapport au fait qu'il m'est arrivé, par hasard et par nécessité, d'intervenir dans le cadre de Mediapart, en tant que Ma Pomme, que “Olivier Hammam”, mais aussi en tant que “Clotilde Fougeray” et que “Mustapha Hemmam”. Ces noms ne sont en revanche pas pris au hasard, ce sont les noms d'état-civil de mes parents. Je n'avais pas d'intention délibérée en prenant ces noms, je le précise parce que, comme l'indique le titre du billet, et comme le confirment les précédents alinéas, le thème local est une interrogation, entre autres choses, sur les concepts de “féminitude”, “arabitude” et “musulmanitude”. À noter que mon correcteur accepte sans broncher “féminitude” mais souligne en rouge les deux autres termes, de même que les termes “masculinitude” et “francitude” le fâchent, ne parlons pas de “caucasitude”, là c'est évident. Il accepte “francité” (je l'anticipais et j'avais raison tant il me paraissait que ce mot faisait lieu commun), pas sûr pour “arabité”, si, ça passe, et sûr que non pour “musulmanité”, confirmé, je ne doute pas qu'il accepte “islamité”, mais pour le sens que le mot a pris récemment (un récent un peu ancien mais pas tant que ça), non plus l'équivalent de “chrétienté”, comme employé dans cette page, mais en tant qu'essence, comme employé dans cette page. Intéressant de noter que dans la seconde page, choisie par moi pour sa relative ancienneté – le texte date de 1992 – et son abord historique de l'élaboration de ces questions “identitaires”, qu'il existe bien une mention de la “chrétienté” au sens dominant de “espace civilisationnel ou/et culturel chrétien” et non au sens identitaire, qui existe aussi mais plus rarement et pas de cette manière essentialiste – dans le discours public courant la “chrétienté” identitaire est une circonstance, l'“islamité” identitaire une substance. Tiens ben, je me demande pour “christianitude”. Il n'aime pas. Le Wiktionnaire nous dit, pour le suffixe “tude” ou “itude”, Club de Mediapart, Le titre «Titre trop long» n'est pas attractif. | Le Club de Mediapart
  • L’une après l’autre, elles tirent une carte oracle dans une pioche, à même le sol. Un livre permet d’interpréter la carte. J’ai tiré la déferlante. « Seriez-vous de celles qui, juste avant les règles, deviennent acariâtres et insupportables ? » Bingo ! En plein dedans. Le livre s’appelle féminitude… cela me fait sourire, c’est un peu facile, je veux bien croire aux énergies mais on est nombreuses à être nerveuses avant nos cycles menstruels. « Les cartes oracles, ce sont mes guides qui me parlent », déclare cependant Emilie Grossardt.   Rue89 Strasbourg, Sceptique puis troublée : j'ai testé les "constellations ancestrales" et la psychomagie
  • Certes, notre inquiétude écologique est légitime car les changements environnementaux sont évidents et alarmants. Cependant, ne tombons pas dans un excès de pessimisme. Notre nouvelle civilisation qui s'imprègne petit à petit des valeurs féminines saura trouver son propre équilibre entre la Nature et l’Esprit et cette “croissante féminitude sera un barrage contre le suicide collectif ”. Atlantico.fr, "Le siècle vert, un changement de civilisation" de Régis Debray : un court essai percutant : l’écologie est une science, gardons-nous d’en faire une religion ! | Atlantico.fr
  • L’École des filles de joie est une usine à pures meufs (dixit l'École des filles de joie) où l'on apprend à être sexy sans vulgarité... L'accent est mis sur la confiance en soi, la conscience de son corps, en sollicitant aussi bien le cerveau que les muscles ou la souplesse de ses membres. La preuve ? Vous pouvez suivre un atelier de "féminitude décomplexée"... Pin-up, femme fatale ou show girl, vous n'avez plus qu'à choisir votre rôle : l'école met le glamour à la portée de toutes. , Que faire à Paris quand on est culotté·e ? – Que Faire à Paris ?
  • Le problème, c'est qu'avant d'inclure la féminitude dans la graphie, il faut apprendre à lire et à écrire. , De l'écriture inclusive à la littérature... - Editorial - Actualité - Liberté Politique
  • Le Centre-femmes de Beauce convie tant les femmes que les hommes à son déjeuner continental dimanche prochain dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Pour l’occasion, les gens seront divertis par un spectacle rempli d’humour, d’autodérision et de féminitude par les Moquettes coquettes. EnBeauce.com, Journée internationale des femmes: un spectacle attendu des Moquettes Coquettes à Saint-Georges | EnBeauce.com
  •  Chacun a compris que l’on tentait, grâce à l’imbibition totale rendue possible par les anciens et les nouveaux médias, de faire émerger un nouvel Homme conforme à une typologie précise. Le sexe est l’arme qui permet d’écrouler le passé des habitudes, des privilèges, de terrasser les puissants. La philanthropie complète la panoplie. Elle a de tout temps était utilisée par les dominants pour se faire pardonner, ou au moins dissimuler, leurs innombrables passe-droits. L’Autorité et la Justice associées à la ‘mâlitude’ de l’ancien monde laisserait la place à la féminitude et aux qualités qu’on lui prête. AgoraVox, Pourra-t-on continuer à enculer les mouches ? - AgoraVox le média citoyen
  • la noiritude et la féminitude ne mettent pas à l’abri de la médiocrité AgoraVox, L'échomédiavirus - AgoraVox le média citoyen
  • Lorsque Florange capota, lorsque Pétroplus battit de l’aile, on expliqua doctement en haut lieu que la BPI interviendrait. Par « on », j’entends ici la princesse Royal, alors nommée porte-parlote de la BPI, suite à l’enfilade d’échecs électoraux et politiques que la Dame Aux Caméras venait de subir. Jouyet justifiait alors son parachutage dans la hiérarchie de la BPI par la féminitude de la candidate et ses capacités naturelles de communication ; après tout, quoi de mieux pour une structure d’arrosage qu’une cruche communicante ? Contrepoints, La BPI investit lourdement dans ses frais de fonctionnement | Contrepoints
  • Etre femmeLes femmes ne doivent pas copier les hommes, leur différence est un atout pour la société. Colette disait : « Une femme qui reste une femme, c'est un être complet ». je défends l'acceptation de la différence, de la fémninité ou de la féminitude. Je refuse les copies des modèles masculins, des moules stéréotypés où les femmes ne seraient que des viriles copies... , Ça donne quoi d'être une femme aujourd'hui ? - La Libre
  • Ma féminitude tout entière est excédée par cette énième image d'un homme d'âge mûr qui parade avec une très jeune femme. Je râle et je peste, Vincent Cassel dégringole de deux cents places dans mon palmarès intérieur (ce dont il se consolera certainement). On me dit "l'amour n'a pas d'âge", on me dit "qu'est-ce-que-tu-es-moralisante-laisse-les-tranquilles-bon-sang", on me dit qu'il s'offre une deuxième jeunesse et qu'après tout, l'enfant a l'air ravie, elle aussi.   LExpress.fr, L'amour n'a pas d'âge? C'est non! - L'Express
  • J'espère que cette féminitude ne va pas être plombant comme l'an dernier le pseudo clip lassant fait contre les violences faites aux femmes (violences sexuelles, c'était le #metoo). Ce n'est pas ce que l'on veut voir, donc ok le jury, mais pas de discours lénifiant. ladepeche.fr, Miss France 2019 : voici les sept femmes qui composeront le jury - ladepeche.fr
  • Dès lors qu'elle ose se réclamer de sa "féminitude" (les connes, ça ose tout) elle doit être ispo facto mise en examen pour atteinte aux droits de l'homme puisqu'elle viole le principe constitutionnel : déclaration des droits de l'homme et du citoyen : « Art. 6 : [...] Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux [la loi], sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. » Valeurs actuelles, Présidentielle 2022 : Ségolène Royal joue la carte féministe | Valeurs actuelles
  • Encore plus fort que le couple atypique de l'Elysée , je ne croyais pas cela possible , et pourtant, la réalité dépasse la fiction. Les Chinois affrontent le coronavirus , et les Américains se dissolvent dans la féminitude des mœurs à la ME TOO fédérale dans laquelle la figure du PERE n'est plus le mâle , mais l'hermaphrodite , avec un utérus en plastic pour futures monsieurdames. Aj le prograis! ah , la démon crassie! Liberté d'expression, Pourquoi Donald Trump peut gagner - Liberté d'expression
  • Au cours de la soirée, un duo harpe et voix, Sweet Loba, a emmené le public «en voyage au pays des mots et de la féminitude» dans une ambiance «intimiste, poétique et colorée» ladepeche.fr, Peyrusse-le-Roc. Exposition «Occitan ! Catalan !» à la Galerie Peyrusse - ladepeche.fr
  • C’est dans un esprit tout en féminitude que la 28e édition du Festival s’amorcera avec l’énergie percutante de Dorrance Dance qui réinvente et révolutionne la danse à claquettes. Suivra la soirée Plamondon-Barbuto-Kiel, une Danse à trois temps par trois femmes chorégraphes d’ici. Viendra par la suite Trace de Red Sky Performance. Accès Laurentides, Du 25 juillet au 5 août : Place au Festival des arts de Saint-Sauveur - Accès Laurentides
  • En occident, la femme musulmane est constamment dans le collimateur des médias et des politiques parce que celles qui le portent contestent les règles du jeu social qui dictent aux femmes ce qui relève du féminin et de la féminité. Même si les femmes ont chacune leur identité, il n’en demeure pas moins qu’être femme, être féminine est une construction sociale et culturelle. Si la libération de la femme en Occident s’est, en partie, exprimée par la possibilité de dévoiler son corps, le foulard des musulmanes témoignent de leur féminitude, c’est à dire de leur identité en tant que musulmane et de l’importance qu’elles accordent aux prescriptions islamiques en matière de pudeur et de relation à Dieu. Oumma, Au boulevard de l’amalgame… place de la République (Partie 1)
  • Moi, j’étais un amoureux, mon père était un conquérant, comme d’autres hommes politiques, exacerbés par le pouvoir. Mon père était un peu dans cette catégorie et ma mère était une femme discrète qui avait – cela n’existe plus maintenant - un boudoir où elle s’enfermait pour lire. Et ce boudoir était pour moi, toujours olfactivement une sorte de paradis, ça sentait le parfum de femme. Je voyais la féminitude dans le boudoir de ma mère, et ça, ça a été un champ d’expérimentations pour mon futur extrêmement agréables et un peu érotiques. France Culture, L’odeur sucrée de la mort… - Ép. 1/5 - Jean Rochefort
  • La belle œuvre gnostique intitulée l'Évangile de Thomas montre Jésus proclamant que "l'entrée dans le Royaume (de Dieu)" se trouve dépendre du fait que l'on fasse "du mâle et de la femelle un seul et même être, de façon à ce que le mâle ne soit plus mâle et que la femelle ne soit plus femelle". Masculinité et féminitude seraient-elles alors des leurres ? Le Huffington Post, Du mariage homosexuel au mythe de l'androgyne originel | Le Huffington Post LIFE
  • Mais n'oublions pas que ce terme médical a d'abord désigné la féminisation pathologique des sujets masculins. Au-delà de l'égalité, le genre est en jeu : la transformation des codes de la féminité - et donc de la masculinité -, voire perspective d'un dépassement de cette différence, quand d'autres, au contraire, s'attachent à la "féminitude", ou en tout cas, à la valorisation du féminin. Le Monde.fr, La révolution inachevée du féminisme
  • "En parler, c'était pour moi une façon de porter plainte contre une société homophobe. J'en veux à ces gens qui m'ont fait du mal. Il y en a plein qui sont victimes de ce genre de choses, mais ne le disent pas. C'est dramatique." Même constat du côté de Daniel Welzer-Lang, chercheur à l'université de Toulouse Jean-Jaurès, spécialiste des questions de masculinité. Dans la cité, "quand on montre des signes de 'féminitude', on peut encore être assimilé à un homosexuel. C'est le rejet." D'où l'affirmation d'un machisme et d'un traditionalisme dans les rapports hommes-femmes. On fait aussi tout pour ne pas nommer les homosexuels. "On n'en parle pas. Quelque chose qui ne se prononce pas n'existe pas", poursuit le sociologue.  LExpress.fr, "Être gay en cité, c'est un drame" - L'Express
  • Dans l'entretien qu'elle nous a accordé, Chloé Delaume revient sur l'écriture au féminin (les écrivaines ont investi en nombre et en force la littérature en ce début du 21ème siècle, en témoigne la rentrée littéraire 2016). Tout en refusant la "féminitude", ou l'âme féminine,  elle affirme que "l'utérus a une parole". "Il ne s'agit pas d'une forme de sensibilité mais surtout d'où on parle. En tant que femme ce 'd'où on parle' sera toujours très différent, avec une gestion de la colère, de l'émotion, qui ne se manifestera pas forcément dans une forme stylistique particulière…" Elle insiste sur la sororité qui permettrait de "faire pêter le plafond de verre". La romancière témoigne aussi de l'actualité, du débat sur la prostitution, ou des jeux politiques à l'approche de la présidentielle du printemps 2017. "Dans la période actuelle, n'importe quelle sorcière qui tomberait du plafond, ce serait toujours plus rassurant que Sarkozy ou Juppé. Et peut-être un peu plus revigorant que de regarder du côté d'Arnaud Montebourg." Elle parle de sa démarche de romancière, de ses personnages, de la Sybille, de Lilith, la première femme avant Eve - et surtout la première féministe -, et de ce "premier roman", après une oeuvre déroulée jusque là à l'aune de l'autofiction.    TV5MONDE, "Les Sorcières de la République", exquises vengeresses de Chloé Delaume
  • Elle prétend avoir digéré sa mise sur la touche obligée lors de la dernière présidentielle. Elle commente avec négligence l’échec de Hillary Clinton. Claire Underwood a toujours eu la sororité modérée et la «féminitude» utilitaire. On la sent plus intéressée par le lâcher-tout de Trump, par sa capacité à gouverner barré, à tweeter décoiffé, à défourailler sans cliquet. Elle trouve riche d’enseignements l’exercice de cette liberté pulsionnelle, l’utilisation de cette affectivité désordonnée. Elle dit : «Trump est un saurien au cœur d’artichaut, mais ça le met en phase avec les foules sentimentales, réversibles et inconséquentes.» Analytique, elle reconnaît que le duo Underwood s’est toujours appliqué à rationaliser ses stratégies, à planifier son machiavélisme et qu’il leur faut sans doute tuer Descartes sous eux. Libération.fr, Claire Underwood, crépusculaire - Culture / Next
  • "Je vois, dit-il dans une interview accordée à France Culture le 17 janvier, un pays déshistoricisé avec une classe politique qui n'est plus issue de la Résistance ou des camps nazis, mais des cabinets d'affaires ou des conseils généraux. Qu'est-ce qui caractérise notre époque? Ni le sacrifice ni l'héroïsme, mais la féminitude, la révolution sexuelle, le grand retour des peuples colonisés et leur participation croissante à l'être français. Mais aussi la culture du corps, de la musique, de la danse.  LExpress.fr, Comment adapter le Panthéon au XXIe siècle - L'Express
  • Non seulement le musée de l’Hôtel-Dieu leur a donné à penser sur la misère des corps malades au creux des alcôves, l’histoire de la médecine et des instruments, mais sur le sacrifice, consenti ou non, des nonnes de leur féminitude et sur l’ambiguïté de l’extase mystique. Le Soir Plus, Véronique Poppe et Christian Rolet Le troisième talent - Le Soir Plus
  • On cause de féminitude et de cette Molly Bloom qui, bien que consciente de vivre dans un monde de domination masculine, n’est pas véritablement engagée sur le plan politique. Une question surgit: est-ce que la comédienne se rendait compte, en travaillant le texte de Joyce, que bien qu’il s’agisse de l’univers très intime d’une femme, ce texte a néanmoins été écrit par un homme? «Oui, mais en même temps, je crois qu’il a réussi – et c’est ce qu’il voulait – à capter l’aspect pétillant du féminin, son babillage en quelque sorte», souligne Cadieux qui rappelle que les auteurs de Madame Bovary et du Choix de Sophie étaient des hommes. Journal Métro, Molly Bloom, l’impudique
  • Sur l’émancipation des femmes, qui m’intéresse plus particulièrement, Arendt a toujours déclaré que, pour elle, "le problème lui-même n’a joué aucun rôle (5)". Elle voit dans le fait d’être femme et juive un "donné" irréfutable, une évidence. Toutefois, comment ne pas regretter qu’elle n’analyse pas la féminitude, avec la même passion qu’elle met à définir l’identité juive. Pourtant, d’autres intellectuelles importantes de son époque, notamment Rosa Luxembourg, Clara Zetkin, Emma Goldman, Simone de Beauvoir, ont dénoncé la violence misogyne et le regard réducteur posé par les sociétés patriarcales sur les femmes. , Sisyphe - Hannah Arendt : Une paria dans un monde d’hommes
  • De mes origines sociales ou de ma féminitude? Je disais «les Armoires vides», parce qu’il y a les deux: j’y parle à la fois du sexe et du social. Même s'il est certain que «l’Evénement» peut apparaître très violent, «la Honte» aussi. Mais revenons en arrière: il ne s’agit pas de choquer, plutôt de faire craquer le vernis des choses consensuelles, comme vous dites. De dire ce qui ne se dit pas, oui. Bibliobs, Annie Ernaux : “Je voulais venger ma race”
  • Deux grand types d’imaginaire existent : le diurne et le nocturne. L’imaginaire diurne met l’accent sur la dimension rationnelle et serait, de manière imagée, le glaive qui tranche le vrai du faux, caractérisation du masculin. Je caractérise l’imaginaire diurne comme l’imaginaire moderne, qui est en train de s’achever. La post modernité est caractérisée, quant à elle, par l’imaginaire nocturne, à savoir la coupe, le réceptacle, le creux. C’est ce que j’appelle l’invagination du sens. Il y a une féminisation du monde, au sens de la féminitude. Contrepoints, Michel Maffesoli : « La Démocratie n’existe plus » | Contrepoints
  • Mila Falardeau est, elle aussi, une universitaire : docteure en sciences de l’art de la Sorbonne et enseignante au Québec, elle se passionne pour l’humour en images et pour la BD, ayant furtivement embrassé une carrière de dessinatrice. Après des ouvrages sur l’histoire du cinéma d’animation, de la bande dessinée et de la caricature au Québec, elle aborde, ici, la féminitude de l’humour engagé, à travers les portraits et les témoignages de trois générations de femmes artistes : du début du XXe siècle à nos jours, en Amérique du Nord, en Europe francophone et au Moyen-Orient. Même si on ressent (surtout si on appartient au sexe opposé) un certain parti pris destiné à remettre en questions, coûte que coûte, les stéréotypes classiques autour de l’image de la femme, les points de vue de bédéistes féministes comme Chantal Montellier, Claire Bretécher, Florence Cestac, Catherine Beaunez, Jeanne Puchol, Lisa Mandel, Pénélope Bagieu, Trina Robbins, Shary Flenniken, Roberta Gregory, Lynn Johnston, Julie Doucet, Marjane Satrapi ou Zeina Abirached sont toutefois très éclairants et même passionnants ; d’autant plus que l’auteure dresse un historique assez bien documenté (même si elle oublie, pour la France, la part importante et souvent ignorée des femmes scénaristes qui travaillaient, la plupart du temps, de façon anonyme pour la presse catholique ou pédagogique) et tente plutôt adroitement d’expliquer le fait qu’il y ait si peu de femmes à pratiquer la caricature, la BD et le cinéma d’animation. , Dissertons sur la BD, il en restera toujours quelque chose… | BDZoom.com
  • Curiosité : pourquoi cet accord masculin de mon pseudonyme ? (je ne tiens pas spécialement à ma « féminitude », j’ai juste été surprise, ayant indiqué ma sexuation dans certains posts) Décidément personne pour résumer les réactions de Bella à l’espionnage dans le livre, sinon ? Des pellicules plein la tête, par Christophe Carrière - Lexpress, Twilight : bon sang, ce que c’est mauvais ! | Des pellicules plein la tête, par Christophe Carrière - Lexpress
  • « Bravitude », « féminitude », « abcadabradantesque », sont des néologismes créatifs qui permettent de créer un mot exceptionnel pour répondre à une situation exceptionnelle. Ils ne présagent en rien de l’absence de maîtrise de la langue française. AgoraVox, Le petit Larousse 2010 fait la part belle aux anglicismes… - AgoraVox le média citoyen
  • Là, je crois que je peux vous aider une peu. Il est un fait que d’une manière générale, les hommes de droite ont beaucoup plus de succès avec les femmes et je comprends que cela vous interroge et vous attriste. Notre bien aimé Président en offre un exemple presque caricatural parce que c’est vrai que nonobstant ses immenses qualités, il n’est pas très grand et peu privilégié sur le plan physique. Mademoiselle Bruni, affichant notoirement des idées de gauche a quand même finit par faire le bon choix ; je crois que cela est du à la délicatesse du langage, au respect que l’homme de droite a pour la « féminitude », (il ne fait pas semblant de croire que la femme est un homme comme un autre) etc... Quand à ce qui est de la protéger, dont acte. Il est vrai que la droite civique citoyenne a plus tôt tendance à faire confiance au pacte républicain à l’Etat de droit et aux forces de l’ordre républicaines, plus tôt que d’évoquer tous le temps l’idée d’aller se faire justice soi même en tenant la rue comme de vulgaires agitateurs fascistes, mais je crois que vous faites une erreur d’appréciation. Quand cela est inévitable et qu’il n’y a plus d’autre choix, l’homme de droite est parfaitement capable de ramener à la raison, par la force si besoin est, les agités du bocal qui serrant leurs petits poings humides font mine de jouer les révolutionnaires virtuels sur écran... AgoraVox, Scandale des retraites : 30% des retraites du public sont détournées - AgoraVox le média citoyen
  • Cela dit, je vois bien un homme assez fortuné envoyer sa femme sur l’île juste pour apprendre à être une meilleure ménagère puisqu’on peut y suivre des cours de cuisine. Et puis le yoga, ça peut soigner l’hystérie. Bref, de retour à la maison après son immersion récréative et cependant pédagogique dans la pure féminitude, la petite épouse n’en sera que plus efficace pour assurer le repos du guerrier.  AgoraVox, SuperShe island : une île interdite aux hommes ! - Agoravox TV

Traductions du mot « féminitude »

Langue Traduction
Anglais femininity
Espagnol feminidad
Italien femminilità
Allemand weiblichkeit
Chinois 女性气质
Arabe الأنوثة
Portugais feminilidade
Russe женственность
Japonais 女らしさ
Basque feminitatearen
Corse feminità
Source : Google Translate API
Partager