La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « faire des gorges chaudes »

Faire des gorges chaudes

Définitions de « faire des gorges chaudes »

Wiktionnaire

Locution verbale - français

faire des gorges chaudes \fɛʁ de ɡɔʁ.ʒə ʃod\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) (Vieilli) Faire gorge chaude de quelque chose ; se l’approprier.
    • Il comptait avoir cette succession, et en faire une bonne gorge chaude.
  2. (Figuré) Faire des plaisanteries ; exercer sa malignité ; se moquer de quelqu’un.
    • Le duc de St-Aignan trouva l’aventure si plaisante qu’il en fit une gorge chaude au lever du roi. — (Louis de Rouvroy, 95, 3)
    • Le soir le duc du Maine fit chez lui une gorge chaude fort plaisante de Fagon avec le Brun. — (Louis de Rouvroy, 405, 53)
    • […] il n’avait pu se refuser le plaisir d’en faire des gorges chaudes avec deux ou trois de ses amis de la ville, qui avaient répété la nouvelle en plein billard… — (George Sand, Jeanne, 1844)
    • L’histoire de la targuiba de Taouz a fait à son époque les gorges chaudes de tout le Sud. — (Jacques Weygand, Goumier de l'Atlas, Flammarion, 1954)
    • — Tout le monde en fait des gorges chaudes, reprit Marie. La médecine, pour Gonzague, maintenant, paraît fichue. La situation même du docteur Flormontin va en prendre un coup. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 129)
    • Les domestiques de Suarlée firent des gorges chaudes de cette déconvenue, qu’ils flairèrent on ne sait comment. La Fraulein, qui mangeait à la table des maîtres, n’était pas aimée. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 307)
    • La presse parisienne, qui la veille en faisait des gorges chaudes, déduisit de ce "snobage" qu'au fond ce qu'avait à dire ce jeune avocat inconnu en France ne devait pas valoir le déplacement, […]. — (Philippe Gallo & Irène Cerretti, La ville sans nom, Éditions Le Manuscrit, 2004, page 256)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « faire des gorges chaudes »

 Composé de faire et de gorge chaude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « faire des gorges chaudes »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
faire des gorges chaudes fɛr de gɔrʒ ʃod

Évolution historique de l’usage du mot « faire des gorges chaudes »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « faire des gorges chaudes »

  • Pour finir, un petit exemple tristement amusant de traduction hasardeuse: j'ai entendu un journaliste de France-Info raconter que le maire de Kherson aurait parlé des "invités armés" arrivant dans sa ville puis faire des gorges chaudes à propos de cette formule étrange. Je n'ai pas vu la version originale de cette déclaration, mais il y a fort à parier que nous avons eu droit à une traduction erronée du mot гость (gost') qui signifie "invité" mais aussi "visiteur" ou "hôte" (cf. l'allemand 'gast' que l'on retrouve dans 'gasthaus' ou dans 'gastarbeiter'). Vu le contexte, il aurait mieux valu traduire par: "visiteurs armés", une formulation qui, sans être rassurante, a le mérite de la clarté. Mediapart, Faut-il boycotter la salade russe ? | Le Club

Images d'illustration du mot « faire des gorges chaudes »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Faire des gorges chaudes

Retour au sommaire ➦

Partager