La langue française

Évagation

Définitions du mot « évagation »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVAGATION, subst. fém.

Littér. Disposition de l'esprit à se détacher de l'objet auquel il devrait se fixer. Se perdre dans des évagations. Il y a chez lui [Alexis], à certains moments, une véritable évagation d'esprit. Je dis bien, ce n'est pas de la divagation... (Lacretelle, Hts ponts, t. 3, 1935, p. 13).Jérôme Cardan poursuivait, couvait ses évagations et ses songes, sa faiblesse physique les enrobait et les aiguisait (Arnoux, Seigneur,1955, p. 57).
Rem. Selon Ac. ,,ne s'emploie guère qu'en termes de théologie ascétique``.
Prononc. et Orth. : [evagasjɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1374 (J. Goulain, Trad. du Rational du devin office de G. Durant, BN 437, fo201 vods Gdf. Compl. : evagacion de cuer). Empr. au lat. class. evagatio « action d'errer » (cf. évaguer) lat. chrét. evagatio cordis « distraction (qui détourne de la contemplation) » (Blaise). Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

évagation \e.va.ɡa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Religion) Disposition de l’esprit qui l’empêche de se fixer à un objet.
    • Ce soir-là, après le dîner, il était descendu avec sa femme dans la cour du château et, assis sur des pliants, ils regardaient, silencieux, le jardin fatigué se ramasser sur lui-même et s’endormir ; et, bien qu’il éprouvât encore cette évagation qui détachait son esprit de l’idée sur laquelle il le voulait fixer, il sentait sourdre dans cet automne d’âme les mystérieuses humiliations de la peur. — (Joris-Karl Huysmans, En rade, La Revue indépendante, Paris, 1886)
    • M. Edwin Blankett chassera les évagations attendrissantes de mon cœur à coups d’eversharp réitérés devant l’habit d’arlequin d’une carte minéralogique. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 147)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVAGATION. n. f.
Disposition de l'esprit qui l'empêche de se fixer à un objet. Il ne s'emploie guère qu'en termes de Théologie ascétique.

Littré (1872-1877)

ÉVAGATION (é-va-ga-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • Terme ascétique. Disposition qui fait que l'esprit se détache de l'objet auquel il devrait se fixer. Mon indifférence ne se fait que trop connaître dans toute ma conduite à l'égard du sacrement de ce Dieu d'amour, dans les évagations de mon esprit, dans mes tiédeurs, mes lâchetés, mes ennuis en la présence de ce sacrement, Bourdaloue, Pensées, t. III, p. 261.

SYNONYME

ÉVAGATION, DIVAGATION. La divagation est la disposition qui empêche l'esprit de se fixer à un objet quelconque ; l'évagation, celle qui l'empêche de se fixer à l'objet qui devrait l'arrêter.

HISTORIQUE

XVIe s. Evagation [action d'aller çà et là], Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « évagation »

Du latin chrétien evagatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. evagationem, de evagari, de e, et vagari, vaguer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « évagation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
évagation evagasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « évagation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « évagation »

Langue Traduction
Anglais evagation
Espagnol evacuación
Italien evagation
Allemand evagation
Chinois 逃避
Arabe التخريب
Portugais evagação
Russe evagation
Japonais 回避
Basque evagation
Corse evagazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « évagation »

Source : synonymes de évagation sur lebonsynonyme.fr

Évagation

Retour au sommaire ➦

Partager