La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « estouffade »

Estouffade

Définitions de « estouffade »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESTOUFFADE, subst. fém.

ART CULIN. Manière de faire cuire très lentement et dans leur vapeur certaines viandes. Synon. étouffade, à l'étouffée, à l'étuvée.Perdrix à l'estouffade (cf. Audot, Cuisin. campagne et ville,1896, p. 258).
P. méton. Plat ainsi préparé. Estouffade provençale (cf. Arnoux, Double chance,1958, p. 152).
Prononc. et Orth. : [εstufad]. Ds Ac. 1835-1932 avec la rem. : ,,On dit plus souvent étouffade et surtout étouffée`` (cf. aussi le reste des dict. gén.). Étymol. et Hist. 1648-52 étouffade (Scarron, Virgile travesty, V, 202a ds Richardson : Les chairs seront en étouffade); 1651 estoffade (Lavarenne, Le cuisinier François, p. 37 d'apr. A. Vollenweider ds Vox rom. t. 22, p. 412 : poitrine de veau à l'estoffade). Empr. à l'ital. stuf(f)ata « id. » (dep. 1570, B. Scappi d'apr. A. Vollenweider, ibid.), part. passé fém. substantivé de stufare « cuire à l'étuvée » (cf. 1549, carne stufala chez Messibugo, ibid.), dér. de stufa « fourneau », d'un lat. vulg. *extūfa, déverbal de *extūfare, formé à partir de ex et du gr. τ υ ́ φ ε ι ν « fumer » à une époque plus tardive que celle à laquelle *extūpare s'est formé en Gaule (v. étuve et FEW t. 12, pp. 458-459). Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Hope 1971, pp. 185-186. − Quem. DDL t. 1.

étouffade ouestouffade « sorte de daube »

Wiktionnaire

Nom commun - français

estouffade \ɛs.tu.fad\ féminin

  1. (Cuisine) (Vieilli) Manière de préparer un plat à l’étouffée.
  2. (Par métonymie) Le plat lui-même.
  3. (Spécialement) Genre de daube (ragoût).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESTOUFFADE. n. f.
T. de Cuisine. Voyez ÉTOUFFÉE.

Littré (1872-1877)

ESTOUFFADE (è-stou-fa-d') s. f.
  • Terme de cuisine. Manière de cuire des viandes en vases clos. Veau à l'estouffade.

    Le mets ainsi préparé. Une estouffade de perdrix.

    On dit plutôt étouffade, et surtout étouffée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « estouffade »

Étouffer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Emprunté à l’italien stufata ou stuffata, participe passé féminin substantivé du verbe stufare (« cuire à l’étuvée »), dérivé de stufa (« fourneau »), d’un latin vulgaire *extufa, déverbal de *extufare, formé à partir du préfixe ex- et de τύφειν (túfein) (« fumer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « estouffade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
estouffade ɛstufad

Évolution historique de l’usage du mot « estouffade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « estouffade »

  • Bœuf à l’estouffade Europe 1, Thierry Dagiral - 24/08/19
  • Chaque week-end, Marion Sauveur fait découvrir une spécialité régionale : ce samedi, l'estouffade de bœuf Europe 1, Vos régions sur un plateau - L'estouffade de bœuf
  • Les crevettes, on voit bien, mais l’estouffade ? Ici, il s’agit en fait de gros raviolis cuits à l’étouffée, d’où le nom, bref à la vapeur, dans un petit panier en bambou. Ce que l’on appelle aussi hakao en Asie. Quatre grosses estouffades attendent notre coup de baguette, bien au chaud, serrées les unes contre les autres sous leur petit couvercle. Visuellement, c’est blanc, et donc pas nécessairement appétissant, mais une fois que l’on a porté ce ravioli en bouche, c’est une bonne surprise. Il est parfumé et la crevette entière, bien ferme, qu’il renferme, croque sous la dent. Un bon début. www.paris-normandie.fr, Où manger cette semaine ? Au Palais d’Asie, à Rouen
  • Lycée Majorelle : crudités/cuidités/salade composée/entrées variées, estouffade bourguignonne/épaule de porc braisée au miel, ratatouille niçoise, fromage, fruits frais/desserts variés. , Edition Toul | Au menu des cantines de Toul cette semaine
  • Historiquement, le bœuf bourguignon porte plutôt le nom d’estouffade de bœuf. Un nom dû à sa cuisson à l’étouffée, avant de prendre son nom actuel pour une raison simple : l’utilisation des produits emblématiques de la Bourgogne, le bœuf charolais et le vin rouge pinot noir. En réalité, il est quasiment impossible de tracer son origine à cette région puisque ce plat, dans sa version moderne, comporte de nombreux emprunts au patrimoine culinaire de la France entière. Simple ragoût que l’on laissait mijoter toute la journée autrefois, les experts du bœuf bourguignon comme on le conçoit aujourd’hui vous expliqueront que sa préparation est précise et subtile. Demotivateur, Le Boeuf Bourguignon représente le mieux la cuisine française selon un sondage
  • Daubes et bourguignon : les recettes varient. Les daubes peuvent se préparer avec des morceaux de viande (80 à 100 grammes) ou des pièces entières, alors que le bourguignon se fait seulement avec des morceaux. La viande de bœuf est cuisinée après avoir marinée dans le vin rouge ou blanc. La marinade servant à préparer la sauce. Les lardons apparaissent fréquemment dans la cuisson, les carottes quelquefois, les oignons toujours. Selon les écoles, on préconise de singer (fariner) ou pas. Escoffier, le grand, considérait le plat de côtes désossé comme le morceau de bœuf le plus savoureux pour le goulache et le bourguignon, alors que sa préférence était marquée pour le paleron et le gîte à la noix, lardés de poitrine roulée dans du persil et de l’ail broyé, pour la daube à la provençale ou à l’estouffade. La marinade se prépare au vin rouge, jeune, corsé, tanique. Originaires d’Algérie, ils sont parfaits. On ajoute souvent un verre de vinaigre, deux ou trois carottes, autant d’oignons, deux clous de girofle, des queues de persil, du poivre en grains. Après une nuit ou quelques heures dans la marinade, selon que l’on souhaite une viande au goût plus ou moins corsé, il est indispensable d’éponger soigneusement les morceaux avant de les faire revenir dans le beurre. , Les vérités de Jean-Pierre Coffe - Bourguignon, daube, ragoût, idem ou pas ?

Traductions du mot « estouffade »

Langue Traduction
Anglais stifling
Espagnol sofocante
Italien soffocante
Allemand ersticken
Chinois 窒息
Arabe خانق
Portugais sufocante
Russe удушения
Japonais 息苦しい
Basque itogarria
Corse affascinante
Source : Google Translate API

Synonymes de « estouffade »

Source : synonymes de estouffade sur lebonsynonyme.fr

Estouffade

Retour au sommaire ➦

Partager