La langue française

Escient

Sommaire

  • Définitions du mot escient
  • Étymologie de « escient »
  • Phonétique de « escient »
  • Évolution historique de l’usage du mot « escient »
  • Citations contenant le mot « escient »
  • Traductions du mot « escient »
  • Synonymes de « escient »
  • Antonymes de « escient »

Définitions du mot escient

Trésor de la Langue Française informatisé

ESCIENT, subst. masc.

[Employé uniquement dans une loc. introd. par à] Connaissance que l'on a de quelque chose.
A.− Vieux
1. À mon, à ton, à son ... escient. Sciemment, en connaissance de cause. Je ne crois pas (...) que les législateurs (...) aient commis à leur escient une spoliation (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 1, 1846, p. 302):
1. Il est évident que tout automobiliste ambitieux est un assassin avec préméditation, puisqu'un tel sport implique, à son escient et à peu près nécessairement, le massacre de toute créature animée qui pourra se rencontrer sur son chemin. Bloy, Journal,1903, p. 174.
2. À bon escient. ,,Tout de bon, sans feinte. Dites-vous cela à bon escient? Je parle à bon escient`` (Ac. 1798-1878).
B.− Cour. À bon escient. Avec discernement et à propos. Il parle à bon escient, et après avoir demandé à son maître les confirmations et les précisions nécessaires (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1931, p. 343):
2. ... il me faut, de nouveau, prendre patience, avancer sans me retourner, et ne faire volte-face qu'à bon escient, dans six mois... Colette, Naiss. jour,1928, p. 68.
Rem. Pt Rob. signale mais sans ex. la loc. à mauvais escient. « Sans discernement, à tort ».
Prononc. et Orth. : [εsjɑ ̃]. Mart. Comment prononce 1913, p. 314 : ,,On n'entend qu'un s (...) (ou un c) à l'intérieur d'un certain nombre de mots (...), quoiqu'on entende généralement deux s ds escient``. Cf. aussi la transcr. de Land. 1834 : ècecian. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 mon escient (Roland, éd. J. Bédier, 524); ca 1150 à bon escient (ds FEW t. 11, p. 306a); ca 1200 de bon escient (Jean Bodel, La Chanson des Saxons, éd. Menzel et E. Stengel, 463). Empr. au lat. class. sciente dans des loc. telles que me sciente (ablatif abs. composé de l'ablatif de ego « moi » et de l'ablatif du part. prés. de scire « savoir »), prob. devenu en lat. vulg. *meo sciente. Fréq. abs. littér. : 54. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 128.

Wiktionnaire

Nom commun

escient \ɛ.sjɑ̃\ masculin

  1. (Désuet) Pleine connaissance d’une chose.
    • Votre cerveau est performant si vous l’utilisez à bon escient.
    • Elle ne faisait de malentendu qu’à bon escient, et lorsque le malentendu lui paraissait utile. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Pourquoi nous demandez-vous cela ? fit la femme, d’un accent qui annonçait l’intention bien arrêtée de ne répondre qu’à bon escient. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres, 1874)

Nom commun

escient \Prononciation ?\ masculin

  1. Raison, sagesse.
  2. Connaissance.
  3. Intelligence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESCIENT. n. m.
Pleine connaissance d'une chose. Il ne s'emploie que dans les locutions suivantes : À mon escient, À ton escient, En pleine connaissance de ma part, de ta part. Parler, agir à bon escient, En sachant parfaitement ce dont on parle, pourquoi on doit agir de telle manière, en connaissance de cause.

Littré (1872-1877)

ESCIENT (è-si-an) s. m.
  • Il ne s'emploie que dans ces deux locutions adverbiales : 1° À son escient, à mon escient, sciemment, avec connaissance de cause ; 2° À bon escient, sciemment, et, par extension, tout de bon, véritablement. Ceux que l'abbé de Polignac avait engagés par là [par promesses] voulaient voir des espèces à bon escient, Saint-Simon, 48, 66.

HISTORIQUE

XIe s. Mon escient, deus cens ans [il] a passet, Ch. de Rol. XXXIX.

XIIe s. Là me souvint des gens de male guise Qui m'ont mis sus men songe à esciant, Que j'ai chanté des dames laidement, Quesnes, Romanc. p. 89. Pour Dieu conseillez m'ent [de cela] D'envoier en Herope selon vostre esciant, Sax. XX. Prudhome sont et sage et de bon esciant, ib. XX. Lur paroles n'ai pas tutes ci en present, Mais de ce qu'unt requis dirrai mun escient, Th. le mart. 55.

XIIIe s. Cius [ce] Robiers estoit de petit enscient, ne riens ne savoit, Chr. de Rains, p. 2. Lois est communs commandemanz de sages homes et consoil, et chastiemant des torz fez que l'en fet à escient et sans esciant, Liv. de just. 4.

XIVe s. Li evesques de Burs a pris le sairement Des plus vaillans de tous qui plus ont d'escient, Guesclin. 8596.

XVe s. Et travailloient d'y mettre gens [dans la ville] s'ilz en eussent peu finer à temps et la deffendre à bon essient, Commines, v, 15.

XVIe s. …Soit qu'ils le facent à leur escient ou par inconsideration, Calvin, Instit. 986. Le cler le disoit de tel escient [si serieusement] que la pauvre garse n'eust osé faillir à le croire, Despériers, Contes, X. Il n'y a rien, en bon escient, en notre puissance que la volonté, Montaigne, I, 30. Ainsi que l'on procedoit à ceste election, il tonna à bon escient, Amyot, Marcell. 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « escient »

(Date à préciser) Du latin sciens, participe présent de scire, savoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin sciens, participe présent de scire, savoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. avoir de l'escient, manquer d'escient ; provenç. escien, ecien ; du latin scientem, part. présent de scire, savoir (voy. SCIENCE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « escient »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
escient ɛsjɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « escient »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « escient »

  • Parler beaucoup est une chose, parler à bon escient en est une autre. De Sophocle / Oedipe à Colone
  • Les obscénités sur Internet ne sont même pas utilisées à bon escient. De Karl Kleinpaste
  • Changer d'avis à bon escient, c'est le fait de quelqu'un dont le jugement reste en éveil. De Jane Austen / Northanger Abbey
  • Le danger n'est plus qu'on ne parle pas de la Shoah, mais qu'on en parle à mauvais escient. De Simone Veil / Lors de la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv en 1942, à Paris, 17 juillet 2005
  • En jugeant les autres un homme oeuvre en vain ; il se trompe souvent et tombe facilement dans le péché ; mais en se jugeant lui-même il oeuvre toujours à bon escient. De Thomas A'Kempis / L'imitation de Jésus-Christ
  • Pour parler à bon escient, nous avons parfois le réflexe de nous demander : « Que dirait Jésus à ma place ? » Pour père Jean-Marie Gueullette, c’est un contresens : « Nous ne pouvons pas parler comme Jésus l’aurait fait. Et personne, pas même Dieu, ne peut parler à notre place. Le croyant a parfois l’impression que moins il est présent dans ses actes, plus il est pieux. Rien de plus faux. C’est notre conscience qui décide, ici et maintenant, dans le contexte qui est le nôtre. Nous sommes personnellement responsables de nos actes et de nos paroles, même si dans la période d’angoisse qui est la nôtre, il y a un regain d’appétit pour les autorités extérieures qui nous épargneraient cette tâche. Selon saint Thomas d’Aquin, c’est en tant qu’il possède le libre arbitre et la maîtrise de ses initiatives que l’homme est à l’image de Dieu. » Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Utiliser à bon escient les réseaux sociaux, c’est aussi parfois se taire
  • Une procédure judiciaire est en cours à Montereau-Fault-Yonne. L'ancien premier adjoint de la ville, Jean-Marie Albouy, accuse le maire sortant réélu d'avoir utilisé à mauvais escient de l'argent réservé à la formation professionnelle d'agents communaux. James Chéron aurait alloué 12.000 euros pour la formation d'une personne ne figurant pas parmi les employés de la municipalité. Selon nos informations, le destinataire de cette aide serait l'ancien responsable de la communication de Confluences Habitat (2016-2018). Une décision qui s'apparenterait à une forme « de détournement de fonds », selon Jean-Marie Albouy. La justice tranchera. , Montereau : une plainte déposée contre James Chéron - EVASION
  • 1er décan, vous recevez encore Mars cette semaine, utilisez votre énergie à bon escient, c'est-à-dire pour vous mettre au boulot, ou reprendre le sport si vous êtes en vacances. Mais surveillez-vous, vous serez très impatient, très impulsif et irez trop vite. RTL.fr, L'horoscope du 6 juillet 2020
  • Relégué à un poste de doublure avec Boca Juniors, malgré un contrat courant jusqu’en 2023, Agustin Rossi recherche un nouveau point de chute. Nul doute cependant que son agent utilise cette rumeur à bon escient pour mettre en avant le profil de son joueur. AllezPaillade.com, [Mercato] L'agent d'Agustin Rossi évoque l'offre du MHSC | AllezPaillade.com

Traductions du mot « escient »

Langue Traduction
Anglais purposefully
Espagnol a propósito
Italien volutamente
Allemand gezielt
Chinois 有目的地
Arabe عمدا
Portugais propositadamente
Russe целенаправленно
Japonais 意図的に
Basque nahita
Corse apposta
Source : Google Translate API

Synonymes de « escient »

Source : synonymes de escient sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « escient »

Partager