La langue française

Enferrer

Sommaire

  • Définitions du mot enferrer
  • Étymologie de « enferrer »
  • Phonétique de « enferrer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enferrer »
  • Citations contenant le mot « enferrer »
  • Traductions du mot « enferrer »
  • Synonymes de « enferrer »

Définitions du mot enferrer

Trésor de la Langue Française informatisé

ENFERRER, verbe trans.

A.− Percer ou transpercer quelqu'un (plus rarement un animal) avec le fer d'une arme blanche. Ces novices qui, dans le duel, vous enferrent d'emblée avec l'épée (Sainte-Beuve, Portr. littér.,t. 2, 1844-64, p. 432).L'heure où l'on enferre La gorge ouverte d'un passant (Richepin, Bombarde,1899, p. 172).
Emploi pronom.
1. réfl.
a) Emploi abs. Il se précipita sur Ménuel et s'enferra de lui-même (Stendhal, L. Leuwen,t. 1, 1835, p. 152).
b) S'enferrer sur :
Mais enfin le chevalier, qui a mis pied à terre, s'est placé sur un sentier par où la bête arrivait : il s'arcboute contre un chêne, et l'animal, aveuglé de fatigue et de fureur, vient s'enferrer sur son épieu, qui le traverse du garrot aux entrailles et dont la hampe, sous la violence du choc, vole en éclats. Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 37.
2. réciproque. Ils se sont enferrés l'un l'autre (Ac.1835-1932).
B.− Au fig., usuel, en emploi pronom. réfl. S'enferrer dans.S'aventurer imprudemment dans une situation d'où l'on ne peut plus se dégager. Synon. s'enfoncer, s'embarrasser, s'embrouiller.Ils s'enferrent dans leurs mensonges, ils se dupent eux-mêmes avec aplomb (Flaub., Corresp.,1853, p. 354).S'enferrer dans un mensonge dont il ne voulait plus (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 57).
P. métaph. Ces deux hypocrites se trahissaient et chacune s'enferra dans le stylet de l'autre (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 78).
Rem. On rencontre le dér. enferreur, subst. masc. Celui qui enferre. L'animal laisse jaillir son sang d'un jet gras comme le bras, il perd ses forces aussitôt et tombe aux pieds de l'enferreur (Vialar, La Grande meute, Paris, Denoël, 1943, p. 225).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃fε ʀe] ou, p. harmonis. vocalique, [ɑ ̃feʀe]; (j')enferre [ɑ ̃fε:ʀ]. Fér. Crit. t. 2 1787 et Gattel 1841 soulignent qu'il faut prononcer ,,r forte``. Fér. 1768 transcrit [rr] double. Enq. : /ãfeʀ/ (il s')enferre. Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 « transpercer quelqu'un » (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 3767 : sont englaivé et anferré); en partic. fig. 1637 pronom. « tomber soi-même dans ses propres pièges » (Corneille, Galerie du Palais, IV, 2); 2. 1812 technol. « placer des coins de fer » (Boiste); 3. 1901 pêche (Nouv. Lar. ill.). Dér. de fer*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 60. Bbg. Rog. 1965, p. 95.

Wiktionnaire

Verbe

enferrer \ɑ̃.fe.ʁe\ ou \ɑ̃.fɛ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enferrer)

  1. Percer avec la pointe d’une épée, d’une baïonnette, etc.
    • Enferrer son ennemi.
    • Ils se sont enferrés l’un l’autre.
  2. (Technique) Placer des coins de fer dans les fissures des blocs d'ardoise dans le but de les fendre.
  3. (Pronominal) Se jeter sur l'épée de son adversaire.
  4. (Par extension) (Pronominal) (Figuré) (Familier) S’engager imprudemment par ses paroles ou ses actions dans une voie d’où on ne peut plus se dégager.
    • […] et puis je m’enferrais de nouveau dans notre écheveau de mensonges. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
    • Grâce à l’argumentation toute scolastique de son interlocuteur, le comte venait de s’enferrer lui-même. Il s’en aperçut un peu tard. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des deux Mondes, T. 2,4, 1833)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENFERRER. v. tr.
Percer avec la pointe d'une épée, d'une baïonnette, etc. Enferrer son ennemi. Il s'est enferré lui-même. Ils se sont enferrés l'un l'autre.

S'ENFERRER signifie, figurément et familièrement, S'engager imprudemment par ses paroles ou ses actions dans une voie d'où on ne peut plus se dégager. Cette affaire où il s'est enferré a causé sa perte. Laissez-les parler, ils s'enferreront d'eux-mêmes.

Littré (1872-1877)

ENFERRER (an-fè-ré) v. a.
  • 1Enfoncer le fer d'une arme dans le corps de quelqu'un. Enferrer son adversaire.
  • 2Placer les coins de fer dans les joints des blocs d'ardoise.
  • 3S'enferrer, v. réfl. Se percer de l'épée de son adversaire. Il s'est enferré lui-même. Ils se sont enferrés l'un l'autre. Quand elle s'enferrerait d'elle-même par désespoir, en voyant son frère l'épée à la main, Corneille, Ex. d'Hor.

    Fig. S'embrouiller, se prendre à ses propres paroles, à ses propres piéges, se compromettre. Courage, s'il se peut enferrer tout de bon, Nous nous ôtons du pied une fâcheuse épine, Molière, l'Ét. III, 2. Laval se garda bien de s'enferrer dans aucune particularité d'occasion ou de date, Saint-Simon, 463, 29. Il vaut mieux, interrompit Pompée en s'enferrant de lui-même, faire transporter ici vos coffres, Lesage, Guzm. d'Alfar. IV, 1. Je me suis enferré de dépit, Beaumarchais, Barbier, III, 2.

HISTORIQUE

XIIIe s. Qui lor veïst d'une part et d'autre haubiers roller, glaives enfierer [garnir de fer les lances], pourpoins et cuiries [cuirasses] et escus enarmer, Chr. de R. p. 76.

XIVe s. Il disoit aux Englois : alez-moi escoutant ; Si tost que vous irez les François enferrant, Et qu'il seront poussé puissamment en boutant, Guesclin. 12349.

XVe s. Là fut le connestable de France enclos et pris de eux, et tiré en une chambre et enferré [enchaîné] de trois paires de fers, Froissart, II, III, 63.

XVIe s. Avecques telz dardz, on premier coup il enferra le physetere sur le front, Rabelais, Pant. IV, 36. Il s'en fallut bien peu qu'il ne s'enferrast en ces pauz [pieux] fichés, Amyot, Pompée, 89. Bien aviser de vous garder d'estre enferré, en contractant inconsiderement avec un mauvais vendeur, De Serres, 9. Aussi estant enyvré de cette intention violente, on s'embarrasse, on s'enferre…, Charron, Sagesse, II, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enferrer »

(Date à préciser) Dérivé de ferrer avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

En 1, et fer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enferrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enferrer ɑ̃fɛre

Évolution historique de l’usage du mot « enferrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enferrer »

  • Avec le déconfinement, la France a retrouvé sa capacité à s'enferrer dans des polémiques stériles (même si certaines des questions posées sont légitimes), à opposer un camp à l'autre - les pro et anti-Raoult, les riches contre les pauvres -, à insister sur ses échecs (les masques, les tests) plutôt que sur ses réussites (les morts évitées, la maîtrise du virus, le dialogue social dans les entreprises). Les Echos, Chômage : quand la France regarde ailleurs | Les Echos
  • (Mis à jour avec l’avenue Foch) Le président de la Métropole n’a pas voulu s’enferrer dans une position dogmatique qui confinait à l’absurde. Et nous l’en remercions. Lyonpeople.com, Réduction des voies cyclables. Le cadeau d’anniversaire de Kim aux Lyonnais -
  • L'expression "s'enferrer" n'est effectivement pas très pertinente, j'aurais plutôt dit qu'il s'embourbe dans ses propres mensonges. midilibre.fr, Coronavirus : la recherche s’active et Didier Raoult s’enferre dans la polémique - midilibre.fr

Traductions du mot « enferrer »

Langue Traduction
Anglais to hell
Espagnol al infierno
Italien all'inferno
Allemand zur hölle
Chinois 去地狱
Arabe الى الجحيم
Portugais para o inferno
Russe в ад
Japonais 地獄へ
Basque infernura
Corse à l'infernu
Source : Google Translate API

Synonymes de « enferrer »

Source : synonymes de enferrer sur lebonsynonyme.fr
Partager