La langue française

Encocher

Sommaire

  • Définitions du mot encocher
  • Étymologie de « encocher »
  • Phonétique de « encocher »
  • Évolution historique de l’usage du mot « encocher »
  • Citations contenant le mot « encocher »
  • Traductions du mot « encocher »
  • Synonymes de « encocher »

Définitions du mot encocher

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCOCHER, verbe trans.

A.− [L'obj. désigne ce qui reçoit l'encoche]
1. Pratiquer une encoche, une coche sur quelque chose. Les traverses, encochées, reçoivent les fourchettes et les cuillers de buis patinées par l'usage (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 159).
2. Faire à quelque chose une marque servant de repère. Synon. cocher2(v. ce mot B) :
Maxence Eucrate, l'érudit, s'efforçait avec le rasoir-souvenir-de-famille d'encocher la bibliothèque à la hauteur de son crâne afin, disait-il, de mesurer dans quelques mois les progrès rapides de sa croissance. Miomandre, Écrit sur de l'eau,1908, p. 144.
En partic. Encocher les tranches d'un livre, d'un répertoire. Y pratiquer des encoches servant de repère de classement et/ou d'utilisation (cf. Lar. encyclop. et Pt Rob.).
B. [L'obj. désigne ce qui est placé dans une encoche déjà faite] Vieilli, rare. Encocher une flèche. Faire entrer la corde de l'arc dans l'encoche, la coche de la flèche. Anton. décocher.Il [le Loup-garou] est prêt, l'arc bandé, la flèche encochée (Mérimée, Jacquerie,1828,p. 165) .
Trait encoché. Je suis le trait qu'on darde ou le clairon qu'on sonne, Et le clairon sonore ou le trait encoché S'en remet à qui l'enfle ou qui l'a dépêché (Leconte de Lisle, Poèmes trag.,1886, p. 93).
P. métaph. Jamais (...) L'arc ne sera tendu, ni encochés les traits (Moréas, Énone,1894, p. 139).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kɔ ʃe], (j')encoche [ɑ ̃kɔ ʃ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 [boldons] ancochiez (Eneas, 7701 ds T.-L.); 2. 1542 encocher « entailler » (Du Pinet, Pline, XVII, 15, éd. 1566 ds Gdf., s.v. encocheure). Dér. de coche*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1 (encoché : 4).

Wiktionnaire

Verbe

encocher \ɑ̃.kɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tailler d’une coche ou d’une encoche.
    • Encocher la taille d’un boulanger, le pêne d’une serrure, le talon d’une flèche.
  2. (Par extension) Appliquer une flèche par sa coche à la corde d’un arc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCOCHER. v. tr.
Tailler d'une coche ou d'une encoche. Encocher la taille d'un boulanger, le pène d'une serrure, le talon d'une flèche. Par extension, Encocher une flèche, L'appliquer par sa coche à la corde d'un arc.

Littré (1872-1877)

ENCOCHER (an-ko-ché) v. a.
  • Appliquer la coche d'une flèche sur la corde de l'arc.

    Entailler la gâchette ou le pêne d'une serrure.

    Faire une encoche sur la taille d'un boulanger.

    Planter des chevilles dans les trous pratiqués au fond d'un vaisseau dont les parois doivent être faites d'osier.

HISTORIQUE

XIIIe s. Atant estes-vos un archier Qui une flece a encochiée, Envers le cerf l'a descochiée, Que il l'avoit bien avisé, Ren. 22355.

XIVe s. Les archiers sont devant, chascun s'esvertua, Chascun tendit son arc et sa fleche encocha, Guesclin. v. 19070.

XVIe s. Aussi peu fut utile une plate forme de deux grands vaisseaux saisis ensemble de sablieres encochées, bridées de bandes de fer, D'Aubigné, Hist. III, 21.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ENCOCHER. Ajoutez :
2 Dans l'exploitation du bois de flottage, faire la coche pour assembler les chantiers, Mémoire de la Société centr. d'Agricult. 1873, p. 265.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENCOCHER, v. act. (Vannier.) c’est planter des chevilles dans les trous qu’on a pratiqués au fond de tout vaisseau qui doit être fait d’osier, & où les chevilles sont destinées à serrer & à soûtenir les osiers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « encocher »

En 1, et coche 4 ; provenç. encocar ; ital. incoccare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de cocher avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « encocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encocher ɑ̃kɔʃe

Évolution historique de l’usage du mot « encocher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encocher »

  • Des générations de turfistes l’ont eue entre les mains en ignorant qu’elle était de facture 100 % nivernaise?! La petite pince à encocher les tickets de tiercé était connue _ et prisée _ dans toute la France. Détrônée par l’informatique dans les années 80, elle est, malgré tout, toujours aussi populaire si l’on s’en réfère aux sites internet qui la vendent en objet de collection (1). Nostalgie quand tu nous tiens… www.lejdc.fr, Une pince à encocher les tickets du tiercé <i>made in</i> Saint-Pierre-Le-Moûtier - Nevers (58000)

Traductions du mot « encocher »

Langue Traduction
Anglais notch
Espagnol muesca
Italien tacca
Allemand einkerbung
Chinois 缺口
Arabe الشق
Portugais entalhe
Russe вырезка
Japonais ノッチ
Basque notch
Corse tacca
Source : Google Translate API

Synonymes de « encocher »

Source : synonymes de encocher sur lebonsynonyme.fr
Partager