La langue française

Encanailler

Sommaire

  • Définitions du mot encanailler
  • Étymologie de « encanailler »
  • Phonétique de « encanailler »
  • Évolution historique de l’usage du mot « encanailler »
  • Citations contenant le mot « encanailler »
  • Images d'illustration du mot « encanailler »
  • Traductions du mot « encanailler »
  • Synonymes de « encanailler »
  • Antonymes de « encanailler »

Définitions du mot encanailler

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCANAILLER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Faire déchoir quelqu'un socialement en lui faisant fréquenter de la canaille*, des gens d'un rang inférieur ou considérés comme de mauvaise compagnie. Naïs (...) qui nous encanaille avec le fils d'un apothicaire et d'une garde-malade (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 101):
1. ... le règne de la bourgeoisie arrivait, et, quoique j'aie entendu les « vieilles comtesses » accuser Madame Eugénie d'avoir laissé « encanailler » son couvent, je me souviens fort bien que, lorsque j'en sortis, peu de jours après la mort de Madame Canning, le « Tiers État » avait déjà fait, par ses soins, une irruption très-lucrative dans le couvent. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 250.
2. Au fig. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers. ou une chose abstr.] Abaisser, ramener à une qualité inférieure, dégrader en rendant vulgaire, trivial. Je ne sais pas de couplets de corps de garde. Je ne m'encanaille pas la mémoire! (Musset, Mimi Pinson,1845, p. 229):
2. Presque toutes les fois qu'une femme se dégrade − par une mode qui l'enlaidit, une danse qui l'encanaille, une façon imbécile de penser ou de parler, − c'est l'homme qui l'y a poussée; mais pourquoi ne résiste-t-elle pas? Montherlant, Pitié pour les femmes,1936, p. 1120.
B.− Emploi pronom.
1. [Le suj. désigne une pers.] Déchoir socialement en fréquentant des personnes d'un rang inférieur ou de mauvaise compagnie. Ils l'accusaient (...) de s'encanailler avec la roture, et de caresser les nobles (Proudhon, Confess. révol.,1849, p. 101).Il aimait assez les façons populaires, à certaines heures, quand la société était mêlée; mais chez lui, ma foi, on ne s'encanaillait pas sans réserves (Abellio, Pacifiques,1946, p. 88).
2. Au fig. [Le suj. désigne une pers. ou une chose abstr. relative à une pers.] Perdre en qualité, se dégrader en prenant des caractères vulgaires. Plus de contrainte, plus de noblesse! Le bonheur même s'encanaille (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 273):
3. Un des messieurs de ce papier [une revue] informe les intelligences d'élite, pour lesquelles il travaille exclusivement, de ma déchéance profonde. Il paraît que « je m'encanaille » et que « le formidable styliste Bloy n'est plus, à l'heure actuelle, que l'entrepreneur de vidange de toutes les bassesses humaines... » Bloy, Journal,1894, p. 115.
Rem. On rencontre ds la docum. encanaillé employé comme adj. Lui très encanaillé, elle très supérieure (Goncourt, Journal, 1890, p. 1230). Le jeudi chômage encanaillé, grève en tablier noir et bottines à clous (Colette, Mais. Cl., 1922, p. 34).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃kanɑje], (j')encanaille [ɑ ̃kanɑ ̃:j]. Mais [a] ant. à la 3esyll. ds Lar. Lang. fr. et aussi DG. Cf. -aille, -ailler. Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1660 s'encanailler « descendre de son rang en frayant avec la canaille » (A. B. de Somaize, Le Grand dict. des précieuses, I, p. 63); 1697 verbe trans. « mêler avec des gens d'un rang bien inférieur » (Dancourt, Le Retour des officiers, sc. 9 ds Littré). Dér. de canaille*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 60.

Wiktionnaire

Verbe

encanailler \ɑ̃.ka.nɑ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’encanailler)

  1. Inciter quelqu’un à déchoir, à se déshonorer en lui faisant fréquenter la canaille.
    • En introduisant cet homme dans notre société, vous nous avez encanaillés.
    • Vous encanaillez ce jeune homme en le conduisant dans ces mauvais lieux.
    • Vous n’allez tout de même pas encanailler l’histoire ! — (Raymond Léopold Bruckberger, À l’heure où les ombres s'allongent, 1989)
  2. (Pronominal) (Plus courant) Hanter de la canaille ; avoir commerce, se lier avec de la canaille.
    • CLIMÈNE — Il est vrai que le goût des gens est étrangement gâté là-dessus, et que le siècle s’encanaille furieusement.
      ÉLISE — Celui-là est joli encore, s’encanaille ! Est-ce vous qui l’avez inventé, madame ?
      — (Molière, La Critique de L’École des femmes, Scène VI)
    • Il n’était pas indifférent que les déclarations de Rinri s’adressant à une francophone s’énoncent soit en français, soit en japonais : la langue française représentait sans doute ce territoire à la fois prestigieux et licencieux où l’on pouvait s’encanailler de sentiments inavouables. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 75)
    • L’envie de s’encanailler sexuellement auprès d'un « wesh wesh » de banlieue était passée pour la pulpeuse Marjorie qui s'orientait davantage vers une vie de « Marie-Chantal » à la disposition d'une moitié politicienne. — (Marek Corbel, Il était une fois 1945, Marseille : IS Édition, 2013, règle n°1)
    • Francis Claude ambitionnait d'attirer chez lui les intellectuels et la bourgeoisie de la rive gauche, désireux de « s'encanailler ». Aurait-il pu choisir un autre nom que celui de l'homme qui se conduisait comme un milord avec les arsouilles et comme une arsouille avec les milords. — (Richard Khaitzine, Galeries et passages de Paris: A la recherche du temps passé: Guide complet , Grenoble : Le Mercure Dauphinois, 2010)
  3. (Pronominal) (Par extension) (Figuré) Sortir des règles, des académismes...
    • Maintenant que notre crédibilité commence à s’établir, le fonds va pouvoir s’encanailler en exposant une nouvelle génération d'artistes. — (Sabine Gignoux, Sortir des coteries des milieux culturels, Journal La Croix, page 15, 17 octobre 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCANAILLER. v. tr.
Inciter quelqu'un à déchoir, à se déshonorer en lui faisant fréquenter la canaille. En introduisant cet homme dans notre société, vous nous avez encanaillés. Vous encanaillez ce jeune homme en le conduisant dans ces mauvais lieux. Il s'emploie plus ordinairement avec le pronom personnel et signifie alors Hanter de la canaille; avoir commerce, se lier avec de la canaille. Dans ce nouveau milieu il risque de s'encanailler.

Littré (1872-1877)

ENCANAILLER (an-ka-nâ-llé, ll mouillées, et non an-ka-nâ-yé) v. a.
  • 1Mêler, associer avec de la canaille, avec des gens d'un rang bien inférieur. Avec qui nous avez-vous encanaillés ? C'est votre rival. - Mon rival ! On m'encanaille de la sorte, Dancourt, le Retour des officiers, sc. 9. Je respecte trop vos scrupules aristocratiques, pour vouloir vous encanailler, Ch. de Bernard, la Femme de 40 ans, § VII.
  • 2S'encanailler, v. réfl. Faire société avec la canaille. Célimène : Le siècle s'encanaille furieusement ! - Élise : Celui-là est joli encore, s'encanaille ! Est-ce vous qui l'avez inventé, madame ? - Célimène : Hé ! - Élise : Je m'en suis bien doutée, Molière, Crit. de l'Éc. des fem. 7. Je suis dans un étage à paraître plus grande Ou qu'une procureuse, ou bien qu'une marchande ; Rien ne m'est plus fâcheux que de m'encanailler, Boursault, Fables d'Ésope, IV, 3. Vous vous êtes, ma fille, exposée à cela, En vous encanaillant de cette guenon-là, Boursault, Mots à la mode, sc. 10. De ce que je m'encanaille avec un vilain monstre comme cela, Hamilton, Gramm. 3.

REMARQUE

Ce mot d'encanailler commence fort à s'introduire ; par exemple on dira : je ne veux point m'encanailler de ces gens-là, c'est pour ceux qu'on ne veut pas voir ; bien qu'il ne soit pas fort en usage, il est bien reçu, Marg. Buffet, Observ. p. 39, 1668. Je ne crains rien tant que de m'encanailler, mauvais mot de la cour, dit DE CAILLIÈRES, 1690.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « encanailler »

 Dérivé de canaille avec le préfixe en- et le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

En 1, et canaille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « encanailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
encanailler ɑ̃kanaje

Évolution historique de l’usage du mot « encanailler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « encanailler »

  • Maximilien, toujours aussi décevant, lâche vite la politique pour aller s'encanailler. Charlotte, toujours aussi malheureuse, se jette dans la gestion d'un pays pas si docile et plus pauvre qu'imaginé. Elle va prendre des mesures assez progressistes pour son époque. La nuit, abandonnée par son époux, elle rêve de son aide de camp. France Inter, Bande dessinée, Bonhomme et Nury : « Charlotte Impératrice », naissance d’une femme d’Etat
  • « C'était un véritable événement, célébré dans la presse française, rappelle Rodéric Aarsse, adjoint chargé de l'urbanisme, de l'espace public et des bâtiments communaux. Alexandre Chauvelot possédait le Disneyland de l'époque et pour attirer du monde, il a fait construire une tour qu'il a appelée la tour Malakoff, en référence à cette bataille. C'était un endroit festif, joyeux, très à la mode. Les Parisiens venaient guincher et s'encanailler dans les guinguettes, autour de la tour ». leparisien.fr, Une peinture de la tour de Malakoff découverte grâce au chantier de l’ancienne trésorerie - Le Parisien
  • Tout c'monde du bourg et d'alentours se pressera comme à confesse pour s'encanailler au bord du grand fleuve royal, not'Loire parfois si brutale, était en ces biaux jours de Saint Jean, gentille comme une charlusette ! Grande et belle assemblée qu'voil'à, nous autes, les gens de peu on va Gouépailler et s'abasoudir pour not'seul contentement ! An huit, c'est le grand concours' des nayons du pays : des vieilles plates, des barquasses ben usées par les ans et les fâcheries du fleuve. AgoraVox, La course des nayons du pays - AgoraVox le média citoyen
  • A l'écoute des maquettes, le ténor est emballé et s'embarque dans l'aventure. « Ça le fait sortir de son milieu, il vient s'encanailler un peu avec des confrères de la pop et il aime bien ça », se réjouit Lalanne qui a pris la liberté de romancer l'histoire du magnat de la pègre pour ficeler son intrigue. Il a imaginé une histoire d'amour entre une des sœurs de Capone et… Eliot Ness. leparisien.fr, Roberto Alagna incarnera Al Capone dans une comédie musicale - Le Parisien
  • Le Maitrank, c’est avant tout un bon moyen pour s’encanailler entre amis dans la région d’Arlon, comme l’illustre ici le chef Mathieu Van Wetteren à Steinfort. (Photo: Apdikt) , Le Maitrank, dis! | Paperjam News

Images d'illustration du mot « encanailler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « encanailler »

Langue Traduction
Anglais slaughter
Espagnol sacrificio
Italien macello
Allemand schlachten
Chinois 屠宰
Arabe ذبح
Portugais massacre
Russe убой скота
Japonais 虐殺
Basque sarraski
Corse macellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « encanailler »

Source : synonymes de encanailler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « encanailler »

Partager