Éjaculer : définition de éjaculer


Éjaculer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉJACULER, verbe trans.

A.− Domaine concr.
1. [Le suj. désigne une pers., un animal] Projeter hors de soi avec force et par jet, un liquide sécrété par l'organisme. Certains reptiles éjaculent une humeur caustique (Ac.).
Emploi abs. Émettre le sperme. Il [l'enfant] éjaculait quand sa mère ou sa sœur le prenaient sur leurs genoux (Apert dsNouv. Traité Méd.,fasc. 8, 1925, p. 400):
1. ... c'est une admirable façon de partir, vieux, son nom fait, (...) dans le coup de foudre du plaisir, et de tomber de l'autre côté de la coulisse, éjaculant encore, au pied d'un trône, où le dieu des catholiques vous dit (...) : « inclinez, monsieur, vous m'inondez ». Goncourt, Journal,1858, p. 482.
2. [P. anal. avec l'écoulement rapide et abondant du liquide éjaculé; le suj. désigne un inanimé, le compl. des pers., des choses en grand nombre] Projeter au dehors; laisser sortir. Elle se faufila dans la multitude qu'éjaculaient les portes (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 320).Le double sac éjacule un flot de velours (Cocteau, Clair-obscur,1954, p. 163).
B.− P. métaph. ou au fig., souvent péj. [Le suj. désigne une pers., un groupe de pers.; le compl. des propos, des pensées, des sentiments intenses] Proférer, exprimer avec force, avec passion, sans délicatesse. Éjaculer des injures, une tirade. Une causerie sur les plus grands sujets (...) cela me permettrait d'éjaculer un tas de choses que j'ai en moi et que je ne serais pas fâché de voir sortir (Goncourt, Journal,1888, p. 831):
2. ... je me mettrai à écrire. Tout cela dans l'unique but de cracher sur mes contemporains le dégoût qu'ils m'inspirent. Je vais enfin dire ma manière de penser, exhaler mon ressentiment, vomir ma haine, expectorer mon fiel, éjaculer ma colère, déterger mon indignation. Flaubert, Corresp.,1872, p. 57.
Rem. 1. La docum. atteste des emplois sans connotation péj. a) [Le compl. désigne des écrits] Tu devrais quelquefois (...) de cette main qui (...) etc., prendre un léger calame et m'éjaculer un souvenir (Id., ibid., 1861, p. 269). b) [L'idée dominante est celle d'étendre, de répandre dans le temps et dans l'espace; le compl. désigne des pensées] Les grandes nations ont éjaculé leur pensée par-delà les siècles (Michelet, Journal, 1856, p. 298). 2. La docum. atteste un emploi de éjaculer au sens de « rejeter avec violence, répugnance ». Synon. vomir. [La foule des pestiférés :] Ah! je meurs (...) Blasphémons et jouissons! (...) cette vie abominable, vomissons-la, suons-la, éjaculons-la! (Richepin, Théâtre chimér., 1896, p. 275). 3. Des dict. enregistrent l'adj. éjaculatoire. a) Relatif à l'éjaculation du sperme. Organes éjaculatoires (Lar. Lang. fr.). b) [En parlant d'une prière] Qui est très courte et faite à intervalles réguliers (cf. éjaculation B 1 a). Synon. plus usuel : (prière, oraison) jaculatoire.
Prononc. et Orth. : [eʒakyle], (il) éjacule [eʒakyl]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. xvies. « lancer » (Entr. de Henry II a Rouen, fo44 vods Gdf. Compl.), attest. isolée; 1835 physiol. (Ac.). Empr. au lat. class.ejaculari « lancer avec force, projeter ». Fréq. abs. littér. : 12.

Éjaculer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉJACULER, verbe trans.

A.− Domaine concr.
1. [Le suj. désigne une pers., un animal] Projeter hors de soi avec force et par jet, un liquide sécrété par l'organisme. Certains reptiles éjaculent une humeur caustique (Ac.).
Emploi abs. Émettre le sperme. Il [l'enfant] éjaculait quand sa mère ou sa sœur le prenaient sur leurs genoux (Apert dsNouv. Traité Méd.,fasc. 8, 1925, p. 400):
1. ... c'est une admirable façon de partir, vieux, son nom fait, (...) dans le coup de foudre du plaisir, et de tomber de l'autre côté de la coulisse, éjaculant encore, au pied d'un trône, où le dieu des catholiques vous dit (...) : « inclinez, monsieur, vous m'inondez ». Goncourt, Journal,1858, p. 482.
2. [P. anal. avec l'écoulement rapide et abondant du liquide éjaculé; le suj. désigne un inanimé, le compl. des pers., des choses en grand nombre] Projeter au dehors; laisser sortir. Elle se faufila dans la multitude qu'éjaculaient les portes (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 320).Le double sac éjacule un flot de velours (Cocteau, Clair-obscur,1954, p. 163).
B.− P. métaph. ou au fig., souvent péj. [Le suj. désigne une pers., un groupe de pers.; le compl. des propos, des pensées, des sentiments intenses] Proférer, exprimer avec force, avec passion, sans délicatesse. Éjaculer des injures, une tirade. Une causerie sur les plus grands sujets (...) cela me permettrait d'éjaculer un tas de choses que j'ai en moi et que je ne serais pas fâché de voir sortir (Goncourt, Journal,1888, p. 831):
2. ... je me mettrai à écrire. Tout cela dans l'unique but de cracher sur mes contemporains le dégoût qu'ils m'inspirent. Je vais enfin dire ma manière de penser, exhaler mon ressentiment, vomir ma haine, expectorer mon fiel, éjaculer ma colère, déterger mon indignation. Flaubert, Corresp.,1872, p. 57.
Rem. 1. La docum. atteste des emplois sans connotation péj. a) [Le compl. désigne des écrits] Tu devrais quelquefois (...) de cette main qui (...) etc., prendre un léger calame et m'éjaculer un souvenir (Id., ibid., 1861, p. 269). b) [L'idée dominante est celle d'étendre, de répandre dans le temps et dans l'espace; le compl. désigne des pensées] Les grandes nations ont éjaculé leur pensée par-delà les siècles (Michelet, Journal, 1856, p. 298). 2. La docum. atteste un emploi de éjaculer au sens de « rejeter avec violence, répugnance ». Synon. vomir. [La foule des pestiférés :] Ah! je meurs (...) Blasphémons et jouissons! (...) cette vie abominable, vomissons-la, suons-la, éjaculons-la! (Richepin, Théâtre chimér., 1896, p. 275). 3. Des dict. enregistrent l'adj. éjaculatoire. a) Relatif à l'éjaculation du sperme. Organes éjaculatoires (Lar. Lang. fr.). b) [En parlant d'une prière] Qui est très courte et faite à intervalles réguliers (cf. éjaculation B 1 a). Synon. plus usuel : (prière, oraison) jaculatoire.
Prononc. et Orth. : [eʒakyle], (il) éjacule [eʒakyl]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. xvies. « lancer » (Entr. de Henry II a Rouen, fo44 vods Gdf. Compl.), attest. isolée; 1835 physiol. (Ac.). Empr. au lat. class.ejaculari « lancer avec force, projeter ». Fréq. abs. littér. : 12.

Éjaculer : définition du Wiktionnaire

Verbe

éjaculer \e.ʒa.ky.le\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) (Physiologie) Lancer avec force hors de soi une matière liquide.
    • Certains reptiles éjaculent une humeur caustique sur les personnes ou les animaux qui veulent les saisir.
  2. (En particulier) (Sexualité) (Intransitif) Émettre son sperme.
    • Ce n'était pas vraiment l’amant parfait, car s'il mettait du cœur à l'ouvrage, il avait tendance à ne jamais m'attendre en éjaculant sans prévenir, puis s'enfuyait toujours après avoir consommé, pour se nettoyer, […]. — (Thierry Lefrondeur, Un cœur en Afrique, Éditions Textes Gais, 2017)
  3. (Transitif) (Figuré) (Péjoratif) Exprimer de manière brusque, violente, peu délicate.
    • Éjaculer des injures.
    • Éjaculer sa colère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Éjaculer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉJACULER. v. tr.
T. de Physiologie. Lancer avec force hors de soi une matière liquide. Certains reptiles éjaculent une humeur caustique sur les personnes ou les animaux qui veulent les saisir. Il signifie en particulier Émettre le sperme, chez l'homme, et, dans ce cas, il est intransitif.

Éjaculer : définition du Littré (1872-1877)

ÉJACULER (é-ja-ku-lé)
  • 1 V. a. Lancer hors de soi avec force un liquide.
  • 2 V. n. Terme de physiologie. Émettre le sperme.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éjaculer »

Étymologie de éjaculer - Littré

Lat. ejaculari, lancer comme un javelot, de e, et jaculum, javelot, de jacĕre, jeter (voy. JET).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de éjaculer - Wiktionnaire

Du latin ejaculāri (« projeter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éjaculer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éjaculer eʒakyle play_arrow

Conjugaison du verbe « éjaculer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe éjaculer

Évolution historique de l’usage du mot « éjaculer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éjaculer »

  • Les jeunes hommes, à fortiori, sont plus tentés d'éjaculer rapidement parce que leur programmation va plutôt dans ce sens et en plus, ils sont dans l'anxiété. L'anxiété d'une performance entraîne exactement l'inverse de ce que l'on cherche en général. Ils sont dans l'angoisse de faire du mal ou de mal faire et cette angoisse fait que tout s'agite et part un peu en même temps.  Europe 1, LA QUESTION SEXO - Quelles solutions aux problèmes d'éjaculation précoce ou tardive ?
  • C'est trash aussi parfois. Rien d'étonnant quand on connaît le style de Blanche Gardin. « Tu crois qu'éjaculer, c'est comme pleurer, mais de la bite? Le sperme, c'est plutôt salé, non? C'est pas sucré, en tout cas », balance la comédienne de 43 ans. « J'ai commencé à me masturber quand j'avais deux ans », se confie de son côté Louis C.K, qui avait été, par ailleurs, accusé d'exhibitionnisme en 2017. Suivent de longues blagues sur les pets, les excréments. A côté, parfois, Jean-Marie Bigard paraîtrait presque prude… leparisien.fr, Podcast : quand Blanche Gardin papote au téléphone avec son amoureux Louis C.K. - Le Parisien
  • Catherine Blanc, sexologue et psychanalyste, répond à Océane. Cette auditrice ne comprend pas pourquoi son partenaire sexuel refuse d'éjaculer sur elle lorsqu'elle lui demande. Europe 1, Ma copine souhaite que j’éjacule sur elle mais je trouve cela dégradant : qu’en pensez-vous ?
  • Si vous sentez que, vous vous apprêtez à éjaculer, procéder à la technique «stop and go». Cette une technique qui consiste à bloquer et revenir, au préliminaire. En effet, a l’approche de l’éjaculation bloquez et revenez aux premières étapes: jouez, caressez, embrassez. Une fois la tempête passée recommencez, cela transformera vos effusions et gestes romantique. Vous ferez donc coup double. Bénin 24 TV, Astuces : deux méthodes naturelles contre l'éjaculation précoce qui marchent à 90%
  • Cette technique demande déjà à être attentif à son corps, car elle va consister à se retirer au summum de l’envie d’éjaculer. Bénin 24 TV, Comment éviter l'éjaculation précoce ? Voici 4 bonnes techniques
  • Il faut grimper sa femme avec beaucoup de précautions, la tripoter un minimum, s'agiter le moins possible, et éjaculer précocement afin d'éviter qu'elle ait un orgasme et qu'elle ne prenne pas de mauvaises habitudes. Il n'y a rien de plus ennuyeux qu'une De Georges Wolinski / La Morale et les Droits de la femme
  • Ecrire, trouver le mot, c'est éjaculer soudain. De Pascal Quignard / Petit Traité sur Méduse
  • Pour un avare, éjaculer est un gaspillage. De José Artur

Traductions du mot « éjaculer »

Langue Traduction
Corse ejaculà
Basque ejaculate
Japonais 射精する
Russe эякулят
Portugais ejacular
Arabe القذف
Chinois 射精
Allemand ejakulieren
Italien eiaculare
Espagnol eyacular
Anglais ejaculate
Source : Google Translate API

Synonymes de « éjaculer »

Source : synonymes de éjaculer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires