La langue française

Égaré, égarée

Définitions du mot « égaré, égarée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGARÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de égarer*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'un être vivant] Qui a perdu involontairement le contact avec son milieu.
1. [En parlant d'une pers.] Qui s'est égaré, qui a perdu son chemin. Renseigner un passant égaré. Le souvenir de récits lus jadis, de voyageurs égarés qui tournent en rond réveillait sa méfiance (Bernanos, Mauv. rêve,1948, p. 976):
1. N'oubliez pas que je me trouvais à mille milles de toute région habitée. Or mon petit bonhomme ne me semblait ni égaré, ni mort de fatigue, ni mort de faim, ni mort de soif, ni mort de peur. Il n'avait en rien l'apparence d'un enfant perdu au milieu du désert, à mille milles de toute région habitée. Saint-Exupéry, Le Petit Prince,1943, p. 414.
[En parlant d'animaux] Qui s'est écarté du troupeau, de son territoire familier. La carcasse d'une brebis égarée qui est venue mourir à l'abri (About, Grèce,1854, p. 281).Les bêtes sauvages de la montagne, inquiètes, égarées loin des pistes de chasse, flairent dans le vent l'odeur du lait et de la laine (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 345).
2. [Avec un compl. locatif introduit par dans, sur, etc.] Qui n'est pas à sa place, à son aise dans le lieu, l'époque, le milieu où il se trouve. C'était [le prophète de Maistre] une grande et simple figure de la Bible égarée dans le XVIIIesiècle et ne comprenant rien au XIXe(Lamartine, Corresp.,1836, p. 239):
2. Je l'entends encore [Barthou] (...) cherchant à prendre une connaissance exacte de l'endroit où il se trouvait : « Je me sens un peu égaré dans cette mer de peintres, d'architectes, de fantaisistes. (...) » Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 152.
B.− [En parlant de choses]
1. Vx. [En parlant d'un lieu] Éloigné, écarté. L'abîme se cabrait comme un coursier sauvage Dans une île égarée au bout de l'univers (Quinet, Napoléon,1836, p. 308).
2. Qui se trouve en un lieu dont on ne se souvient pas; qui est momentanément perdu. Il (...) cherchait partout sous les meubles les bottines égarées et dépareillées (Zola, E. Rougon,1876, p. 299):
3.− Athéna, disait Richard, vous allez encore une fois me remplir de confusion. Vous avez un flair admirable pour trouver les objets égarés. Vous triomphez facilement. Somme toute, le miroir était à sa place et il n'était pas brisé. (...) Si vous aviez un peu d'amitié pour moi, vous ne trouveriez pas si vite ce que je crois avoir perdu. Duhamel, Chronique des Pasquier,Cécile parmi nous, 1938, p. 124.
3. Rare. Qui se trouve en un endroit, par hasard ou par inadvertance. Ils achèvent le pain en le trempant dans l'huile, ils ramassent pieusement les miettes égarées (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 209).Elle commençait alors de priser un peu de tabac et il en tombait toujours quelques grains sur son corsage. Laurent n'osait pas chasser d'une pichenette ces grains égarés (Duhamel, Chronique des Pasquier,Nuit St-Jean, 1935, p. 211).
Spéc. [En parlant de projectiles, de coups] Balle égarée. Il avait un gnon sur l'œil, une claque amicale égarée dans une bousculade (Zola, Assommoir,1877, p. 506).
C.− Au fig.
1. [En parlant de pers., de facultés psychiques]
a) Dans le domaine relig.Qui s'est écarté de l'Église, qui s'obstine dans le péché. Âme, volonté égarée ou perverse. V. brebis B 2.
P. ext., dans le domaine moral :
4. Je ne pense point que ses misères [de l'homme] soient nécessaires, que ses vices soient dans sa nature, que ses malheurs soient des conséquences directes de l'ordre des choses. (...) je suis encore à concevoir comment on peut dire, en voyant l'homme si égaré et si misérable, la nature l'a fait ainsi; ... Senancour, Rêveries,1799, p. 218.
Spéc., dans le domaine pol.Qui a été abusé. Ces colons (...) sollicités par des émissaires ennemis, par des écrivains égarés ou pervers, par des circonstances pressantes (Doc. hist. contemp.,1789, p. 52).Certains Français expient aujourd'hui le crime de fidélité − d'une fidélité égarée, d'une fidélité corrompue (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 421).
b) Rare, dans le domaine intellectuel.Qui s'est écarté de la vérité. Entre les théologiens et les philosophes, les inspirés et les raisonneurs, également fanatiques, pareillement égarés, il était à lui seul son parti (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 40).
2. [L'idée dominante est celle d'un trouble des facultés psychiques ou mentales]
a) [En parlant de pers.]
Distrait, absent. Un homme de la vie commune et naturelle, plus égaré seulement, plus rêveur, plus facile à effaroucher et à rejeter dans les bois (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 10, 1851-62, p. 84).Un état crépusculaire et somnolent envahit la conscience; égaré, légèrement ahuri, interrogateur, le sujet éprouve à chaque moment un léger désarroi à identifier les objets (Mounier, Traité caract.,1946, p. 609).
Qui est profondément troublé, généralement à la suite d'un fort choc émotif. Il est sorti avec précipitation, je suis rentrée chez moi égarée (MmeCottin, C. d'Albe,1799, p. 163).Franz était sorti de la chambre de Noirtier si chancelant et si égaré, que Valentine elle-même avait eu pitié de lui (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 273).
[Avec un compl. introduit par de, désignant la cause du trouble] :
5. Elle avait découvert trop brutalement le malheur, elle en restait trop égarée de révolte et de désespoir pour qu'on pût avoir prise sur elle. Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 61.
Qui est en proie à un trouble psychique proche de la folie. Elle semblait égarée d'esprit (Nerval, Filles feu,1854, p. 643).Hier, [J.-J. Rousseau était] forcené, plus égaré, plus fou qu'aucun autre, dans les disputes les plus basses. Et aujourd'hui, aussi calme qu'une campagne au matin (Guéhenno, Jean-Jacques,1950, p. 251):
6. Il eut un cri de joie et de haine quand il reçut la lettre de Bruxelles. Elle provenait du commissariat central de police. On avait recueilli Émilie sans argent, dans un état physique et mental lamentable, demi-égarée et mourante de faim. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 447.
b) P. ext. [En parlant d'une partie du corps, du comportement, de l'expression d'une pers. (avec les mêmes acceptions que sous a)] Qui dénote l'égarement. Air, geste, regard égaré. Se levant de la table, les cheveux en désordre, la mine égarée, il courut par la chambre en s'écriant : « Fuyons! » (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1853, p. 202).Il balbutiait quelques mots égarés (Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Désert de Bièvres, 1937, p. 101):
7. Quelques jours après les couches la beauté de la femme se transforme. Le visage souvent penché sur la poitrine s'allonge un peu. Les yeux attentivement baissés sur un objet proche, s'ils se relèvent parfois paraissent un peu égarés. Ils montrent un regard empli de confiance, mais en sollicitant la continuité. Ponge, Le Parti pris des choses,1942, p. 45.
[En parlant d'un sentiment, d'un état de conscience] Il semblait gai, d'une gaieté convulsive, égarée, comme celle d'un homme qui déguise à grand-peine son impatience (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1234).
III.− Emploi subst.
A.− Personne qui s'est égarée, qui a perdu son chemin. Kate demanda à Jos-Mari de s'arrêter à l'anfractuosité qui avait recueilli tant d'égarés surpris par la tempête de neige (Peyré, Matterhorn,1939, p. 273).
B.− Au fig.
1. Personne qui s'est détournée des voies de la morale et de la religion. Il fait [le paranoïaque] des plans de paix universelle, relève les prostituées et les belles égarées (Mounier, Traité caract.,1946, p. 553).
Spéc., dans le domaine pol.Personne qui a été abusée. Faire une distinction entre les innocents, les égarés et les criminels (Fondateurs 3eRépubl., Gambetta, 1876, p. 122).Larminat se rendit aussitôt à Bangui par avion et ramena au devoir ces égarés de bonne foi (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 95).
2. Personne qui a perdu le bon sens, la raison. [Il] fut, pendant de longs mois, plongé par cette pauvre égarée dans un véritable cauchemar d'infortunes, où ne manquèrent pas les coups de théâtre tragi-comiques (Béguin, Âme romant.,1939, p. 273).
Fréq. abs. littér. : 1 759. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 079, b) 2 032; xxes. : a) 2 431, b) 2 301.

Wiktionnaire

Adjectif

égaré \e.ɡa.ʁe\ masculin

  1. Qui s’est écarté du droit chemin, qui s’est perdu, qui ne sait plus où il est.
  2. (Figuré) Jeté dans l’erreur.
    1. (En particulier) (Religion) Se dit, dans le style de la chaire, de celui qui est sorti de l’orthodoxie, qui est dans l'apostasie et, par extension, de celui qui est (re)tombé dans le péché.
      • Les brebis égarées.
  3. (Figuré) Se dit d’un être dont l’apparence ou le comportement semblent trahir un trouble de l’esprit, un désordre mental.
    • Il avait le regard égaré.
    • Avoir l’air égaré.

Nom commun

égaré \e.ɡa.ʁe\ masculin (pour une femme on dit : égarée)

  1. Celui s'est perdu, qui ne sait où il est.
    • Entre le tranceux à dreadlocks et sarouel égaré mais qui kiffe quand même la techno, le “Berghain man” en short et harnais de cuir, le quadra nostalgique de ses premières raves et la petite nana qui semble avoir la révélation de sa vie. — (Nicolas Bresson, Techno de hangar et trance psyché pour l’anniversaire de La Quarantaine, tsugi.fr, 25 octobre 2017.)
  2. (Figuré) (Religion) Personne qui est dans le péché, le blasphème ou l'apostasie.
    • Quand bien même l'esprit d’autonomie aurait contaminé la cervelle de certains brasseurs en cette contrée heureuse, j’affirme que, malgré une telle noirceur, il serait beaucoup pardonné au jugement dernier à ces égarés à cause de l'excellence de leur produit. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Forme de verbe

égaré \e.ɡa.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de égarer.

Forme d’adjectif

égarée \e.ɡa.ʁe\

  1. Féminin singulier de égaré.

Forme de verbe

égarée \e.ɡa.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de égarer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉGARER. v. tr.
Mettre hors du droit chemin. Notre guide nous égara. Il s'est égaré de son chemin. Je m'égarai dans la forêt. Je me suis égaré d'une lieue. Il signifie au figuré Jeter dans l'erreur. Défiez-vous de ce faux ami, il pourrait vous égarer. La prospérité nous égare. Votre sympathie, votre estime s'est égarée sur un objet indigne. Beaucoup de philosophes se sont égarés dans la recherche de la vérité. La présomption fait souvent que l'homme s'égare. Fig., Brebis égarée se dit, dans le style de la Chaire, de Celui qui est sorti de l'orthodoxie et, par extension, d'un Pécheur. En termes de Manège, Égarer la bouche d'un cheval, Lui gâter la bouche en le menant mal. Égarer l'esprit, Le troubler. Ce terrible événement lui a égaré l'esprit. Son esprit s'égara. Je sens que ma tête s'égare. Avoir les yeux égarés, l'air égaré se dit d'une Personne dont les regards ou l'air semblent annoncer quelque trouble d'esprit. Il signifie aussi Mettre une chose à une place qu'on ne peut se rappeler par la suite. Ces papiers ne sont pas perdus, je les ai seulement égarés.

Littré (1872-1877)

ÉGARÉ (é-ga-ré, rée) part. passé.
  • 1Qui a perdu son chemin. Égaré dans les bois.

    Par extension. Quel art a pu former ces enceintes profondes Où l'Euphrate égaré porte en tribut ses ondes ? Voltaire, Sémir. I, 1.

    Fig. Son génie égaré semble s'éloigner d'elle, Voltaire, ib. II, 4.

  • 2Dispersé çà et là. On apercevait quelques grappes égarées sur la treille. Des voix égarées dans une élection sur des candidats qui n'avaient aucune chance. Je ne pouvais penser qu'ayant reçu sa foi Quelques vœux égarés pussent rien contre moi, Th. Corneille, Ariane, V, 5. Le génie est semblable à la vigne fertile : Est-elle sans soutien ? l'on voit sa tige utile Ramper en étendant les bras ; D'un raisin égaré que son front se couronne, De poussière souillé, vert encore en automne, On le bannit de nos repas, Gilbert, le Prince de Salm.
  • 3Trompé. Le public égaré par de faux bruits.
  • 4Distrait, qui s'égare. Où allez-vous, cœurs égarés ? quoi, même dans la prière, vous laissez errer votre imagination vagabonde ! Bossuet, Marie-Thér. Réciter avec un esprit égaré de légères formules, Massillon, Car. Disp. Tu dirais, reprenant ta pelle et ton râteau : J'aime mieux mettre encor cent arpents au niveau Que d'aller, follement égaré dans les nues, Me lasser à chercher des visions cornues, Boileau, Épît. X.
  • 5Qui est en proie à l'égarement. Égaré par la douleur. Nous l'avons rencontrée Qui courait vers le temple, inquiète, égarée, Racine, Andr. V, 5. Porte aux tiens ce poignard que mon bras égaré A plongé dans un sein qui dut m'être sacré, Voltaire, Zaïre, V, 10.

    Qui annonce l'égarement. Ces maintiens égarés, ces pensers éperdus, Régnier, Dial. Les yeux égarés, et le regard farouche, Corneille, Cinna, IV, 2. Vue égarée, Rotrou, Vencesl. IV, 4. Il vous jette en passant un coup d'œil égaré, Et sans aucune affaire est toujours affairé, Molière, Mis. II, 5. Il marche sans dessein : ses yeux mal assurés N'osent lever au ciel leurs regards égarés, Racine, Brit. V, 8. Son œil tout égaré ne nous reconnaît plus, Racine, Phèd. V, 5.

  • 6Qui a quitté le chemin de la vertu, de la religion, du devoir. Des âmes égarées. Mon frère, ayez pitié d'une sœur égarée, Voltaire, Zaïre, III, 4.

    Brebis égarée, dans le style de la chaire (d'où il a passé dans le style familier), celui qui est sorti du sein de l'Église et le pécheur qui ne s'amende pas.

    Substantivement. Ces misérables égarés, Pascal, dans COUSIN. Lui seul réunissait les gens de bien, rompait les liaisons des factieux, en déconcertait les desseins, et allait recueillir dans les égarés ce qu'il y restait quelquefois de bonnes intentions, Bossuet, le Tellier.

  • 7En parlant des choses, perdu momentanément. Une fourchette égarée. Mes ciseaux sont égarés, cherchons-les.

SYNONYME

ÉGARÉ, PERDU. On cherche ce qui n'est qu'égaré ; on a l'espoir de le retrouver. Ce qui est perdu semble l'être définitivement ; on ne le cherche plus. De même, au moral, une femme égarée est une femme qui a quitté le sentier du devoir, mais qui peut y revenir. Une femme perdue est une femme pour qui il n'y a plus d'espérance de retour.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « égaré »

(XIe siècle) Du verbe égarer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « égaré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égaré egare

Évolution historique de l’usage du mot « égaré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « égaré »

  • Une Peugeot cabriolet, ça peut faire des miracles. Dans le Gard, un manadier a été contraint et forcé d’utiliser sa voiture pour ramener son taureau - 400 kilos au compteur - qui s’était égaré, comme le note le Huffington Post. Résultat, ce convoi exceptionnel a été immortalisé par les automobilistes qui croisaient sa route. Soirmag, Quand ce Français transporte son taureau égaré dans sa voiture décapotable (vidéo) - Soirmag
  • – Mehdi (quais d’Oise) : « J’ai eu trois soucis avec des colis jamais remis (ou remis à des gens que je ne connaissais pas du tout voire ne résidant même pas dans ma rue). J’ai formulé plusieurs réclamations de niveau 1. Toujours la même réponse « on vous l’a remis en main propre ou à une personne de confiance ». Évidemment que non, j’ai donc formulé une réclamation de niveau 2 en précisant que, conformément au code de la consommation, je saisirais le médiateur de la consommation. Bizarrement, mon dernier colis égaré est réapparu dans ma boîte aux lettres deux jours après… » , Val-d'Oise. Lettres et colis égarés à Pontoise : enquête interne à La Poste | La Gazette du Val d'Oise

Images d'illustration du mot « égaré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « égaré »

Langue Traduction
Anglais lost
Espagnol perdió
Italien perso
Allemand hat verloren
Chinois 丢失
Arabe ضائع
Portugais perdido
Russe потерянный
Japonais 負けた
Basque galdua
Corse persu
Source : Google Translate API

Synonymes de « égaré »

Source : synonymes de égaré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « égaré »

Égaré

Retour au sommaire ➦

Partager