La langue française

Efflorescent

Définitions du mot « efflorescent »

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFLORESCENT, ENTE, adj.

A.− BOT. Qui est en efflorescence. Haies efflorescentes (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 173).
P. ext. Qui s'épanouit, qui se développe. Gothique perpendiculaire, forêt touffue de pierre efflorescente, luxuriante végétation (Morand, Londres,1933, p. 213).
Au fig. Panthéisme le plus efflorescent (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 5, 1859, p. 471).
B.− CHIM. Qui est susceptible de tomber en efflorescence; qui a subi l'efflorescence; qui est devenu pulvérulent par efflorescence. Minéraux efflorescents (A. Pérès, Pierres et roches,1896, p. 8).Les analyses révèlent que les sels efflorescents sont principalement des sulfates et des carbonates de potassium et de sodium (Arts et litt.,1935, p. 2005):
Il [le borax] perd sa transparence avec le temps, par son exposition à l'air, et se recouvre d'une couche efflorescente. Kapeler, Caventou, Manuel des pharmaciens et des droguistes,t. 1, 1821, p. 125.
Prononc. et Orth. : [eflɔ ʀ ε(s)sɑ ̃]; [eflɔ ʀesɑ ̃]; [ε(f)flɔ ʀ ε(s)sɑ ̃]; cf. efflorescence. Admis ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1755 minér. (Encyclop., s.v. efflorescence); 2. 1832 fig. « qui se développe, s'épanouit » (Hugo, N.-D. Paris, p. 130); 3. 1845 bot. (Besch.). Empr. au lat.efflorescens, part. prés. du verbe efflorescere (efflorescence*). Fréq. abs. littér. : 4.

efflorescent* -

Wiktionnaire

Adjectif

efflorescent \e.flɔ.ʁɛ.sɑ̃\ ou \e.flɔ.ʁe.sɑ̃\ ou \ɛ.flɔ.ʁɛ.sɑ̃\ masculin

  1. Qui est en efflorescence.
    • Ces cristaux sont très solubles dans l’eau et dans l’alcool. Ils sont efflorescents dans l’air sec, déliquescents dans l’air humide. — (Henri Moissan et Léon Victor René Ouvrard, Le Nickel, p. 20, Gauthier-Villars et fils, Paris, 1896)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFLORESCENT, ENTE. adj.
Qui est en efflorescence.

Littré (1872-1877)

EFFLORESCENT (èf-flo-rè-ssan, ssan-t') adj.
  • 1 Terme de botanique. Qui est en voie de floraison. Plantes efflorescentes.
  • 2 Terme de chimie. Qui tombe en efflorescence. Sels efflorescents, sels qui à l'air perdent tout ou partie de leur eau de cristallisation, deviennent opaques et tombent quelquefois en poussière.

    Qui est revêtu d'une couche saline, comme les murs salpêtrés.

    Qui est couvert d'un oxyde métallique, comme quelques mines de cobalt ou de manganèse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « efflorescent »

Lat. efflorescens, de efflorescere, de ex, et florescere, fleurir, de flos, fleur (voy. FLEUR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « efflorescent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
efflorescent eflɔrɛsɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « efflorescent »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « efflorescent »

  • Cet opéra a été créé l’an dernier à Lille et est aujourd’hui présenté à Bordeaux, maison coproductrice. Ce sont donc quatre écoles et quatre collèges de la région qui ont été sollicités pour fournir ce paquet de glottes efflorescent. Les bambins ont régulièrement répété toute l’année dernière avant d’apparaître sous les spots de l’Opéra de Bordeaux. En plus d’une commande lyrique contemporaine pour enfants, ce roi dragon se pose aussi en gigantesque outil d’action culturelle, avec chorale pour tous et prolongement de cours de chant : toutes les cases sont cochées. France Musique, La Légende du Roi Dragon d'Arthur Lavandier
  • Face à elles, on ne peut en effet qu’être saisi: par ces manifestants autonomistes surpris par la neige et qui se contentent stoïquement de mettre les mains dans leur pardessus pour continuer à faire le poing dans la poche; par ce parterre efflorescent de drapeaux jurassiens déployés autour du Fritz (cette statue commémorative de la première Mob, érigée au col des Rangiers puis déboulonnée par les Béliers en 1984); par une marche au flambeau dans les rues de Porrentruy qui prend des airs d’arc électrique sur fond de pavés disjoints; ou encore par une escouade de policiers bernois casqués comme des bobbies londoniens échappés d’un sketch des Monty Pythons. Bref, autant d’images où le compte-rendu de la révolte s’associe tour à tour à la poésie grise et au carnavalesque. Le Temps, «Naissance d’un canton»: quand Bernard Willemin capture le Jura en gestation - Le Temps
  • Notre-Dame de Paris n’est point du reste ce qu’on peut appeler un monument complet, défini, classé. Ce n’est plus une église romane, ce n’est pas encore une église gothique. Cet édifice n’est pas un type. Notre-Dame de Paris n’a point, comme l’abbaye de Tournus, la grave et massive carrure, la ronde et large voûte, la nudité glaciale, la majestueuse simplicité des édifices qui ont le plein cintre pour générateur. Elle n’est pas, comme la cathédrale de Bourges, le produit magnifique, léger, multiforme, touffu, hérissé, efflorescent de l’ogive. Impossible de la ranger dans cette antique famille d’églises sombres, mystérieuses, basses et comme écrasées par le plein cintre ; presque égyptiennes au plafond près ; toutes hiéroglyphiques, toutes sacerdotales, toutes symboliques ; plus chargées dans leurs ornements de losanges et de zigzags que de fleurs, de fleurs que d’animaux, d’animaux que d’hommes ; œuvre de l’architecte moins que de l’évêque ; première transformation de l’art, tout empreinte de discipline théocratique et militaire, qui prend racine dans le bas-empire et s’arrête à Guillaume le Conquérant. Impossible de placer notre cathédrale dans cette autre famille d’églises hautes, aériennes, riches de vitraux et de sculptures ; aiguës de formes, hardies d’attitudes ; communales et bourgeoises comme symboles politiques libres, capricieuses, effrénées, comme œuvre d’art ; seconde transformation de l’architecture, non plus hiéroglyphique, immuable et sacerdotale, mais artiste, progressive et populaire, qui commence au retour des croisades et finit à Louis XI. Notre-Dame de Paris n’est pas de pure race romaine comme les premières, ni de pure race arabe comme les secondes. Mediapart, L’hommage de Victor Hugo à Notre-Dame de Paris | Mediapart
  • "Sfumato est un (sixième) album, un spectacle à l’image du parcours d’Emile Parisien. Riche d’une poésie musicale parfois virevoltante–il faut le voir en quasi-joueur de flûte de Hamelin, enroulé autour de son soprano, genou levé – tantôt ouvreur d’espace pour ses compères d’un soir. Car à 35 ans ce leader a toujours besoin du collectif. Parfois sideman, il le vit comme un cadeau partagé : il y tient et il le prouve. En explose un jazz efflorescent où le free est sous-jacent, le lyrisme échevelé et la pulsation affolante, au service d’un partage enchanteur où s’épanouit le groupe. Cette énergie, cette invention permanente sont canalisés dans un discours ici plus mélodique. Le résultat en est une musique passionnée et multicolore, provocante et entraînante…" (Texte tiré de www.festival-augresdujazz.com) , Festival Au grès du jazz de La Petite Pierre | Replay : Al McKay's Earth Wind & Fire experience au Grès du Jazz avec DNA et Arte

Traductions du mot « efflorescent »

Langue Traduction
Anglais efflorescent
Espagnol eflorescente
Italien efflorescent
Allemand ausblühend
Chinois 风化的
Arabe فلورسنت
Portugais eflorescente
Russe цветущий
Japonais 風解
Basque efflorescent
Corse efflorescente
Source : Google Translate API

Synonymes de « efflorescent »

Source : synonymes de efflorescent sur lebonsynonyme.fr

Efflorescent

Retour au sommaire ➦

Partager