Effilé : définition de effilé


Effilé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EFFILÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I.− Part. passé de effiler*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'une étoffe, d'un vêtement] Dont le bord est fait de fils détissés formant une frange, et qui se portait autrefois pendant le deuil. Obligés de rester trois jours à Neuilly, pour qu'elle ait des robes pour Paris, rien que des robes effilées (Goncourt, Journal,1858, p. 500).
B.− Fin et allongé; qui va en s'amincissant. Haydée allongea la main et prit du bout de ses petits doigts roses et effilés la tasse de porcelaine du Japon (Dumas, pèreMonte-Cristo,t. 2, 1846, p. 256).Une sorte de grande pirogue, merveilleusement effilée, toute en bois verni, avec sculptures et dorures (Farrère,Homme qui assass.,1907,p. 72) :
1. Une tête de taureau, sculptée dans du bois, était rapportée sur sa proue. (...) le gardian, (...), avait emboîté dans la tête deux cornes de Camargue, plus hautes et plus effilées que celles de l'Andalou. Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 572.
Cheval effilé. ,,Qui a les formes fines et élégantes`` (Ac. 1932).
Spécialement
1. [En parlant d'un objet muni d'une lame] Pointu, acéré. Un canif, dont une lame très effilée ne formait plus qu'une sorte de court poinçon (Gide, Caves,1914, p. 720).
P. métaph. Un choc grattant de griffes, un cri effilé, suraigu (Genevoix, Raboliot,1925, p. 77).
Au fig. Mordant, incisif. Depuis ma naissance, on m'impute à tort d'avoir l'oreille fine et le bec effilé (L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 314).
2. ALIMENTATION
a) Amandes effilées. Coupées en très fines lamelles. Enrobez les côtés de marmelade d'abricots sur lesquels vous parsèmerez les amandes effilées (Le Savoir-cuisiner des Femmes d'Aujourd'hui,t. 5, 1959).
b) Poulet effilé, volaille effilée. Dont ,,seul le gros intestin a été retiré par l'orifice cloacal sans que l'abdomen soit fendu`` (Femmes d'Aujourd'hui, mars 1977, no13, p. 49).
C.− CHASSE. Chien effilé. Épuisé par la course.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., excepté Ac., Lar. Lang. fr.
III.− Subst. masc. Étoffe dont l'extrémité a été détissée pour former une frange, et que l'on portait pendant le deuil.
P. ext.
Cette frange elle-même. Au dernier regard que la Duchesse jeta sur les deux rideaux (...), elle s'aperçut que (...) des lueurs rougeâtres (...) se dessinaient sous l'effilé d'en bas (Balzac, Langeais,1834, p. 296).
Au plur. Les fils qui forment la frange :
2. Madame Lerat, (...), était une grande femme, sèche, (...), fagotée dans une robe puce trop large, dont les longs effilés la faisaient ressembler à un caniche maigre sortant de l'eau. Zola, L'Assommoir,1877, p. 438.
Rem. On rencontre chez Flaubert le subst. masc. plur. comme synon. de « émincés » : des effilés de pommes de terre qui étaient mêlés à des truffes (Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 23).
Fréq. abs. littér. : 184. Bbg. Quem. Fichier.

Effilé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

effilé \e.fi.le\

  1. Qui est mince et long, étroit et allongé.
    • Avoir la taille effilée, le visage effilé ; des doigts effilés. ; une main effilée.
    • Voilà un cheval effilé,il a des formes fines et élégantes.
    • Ce matin même, pourtant, elle avait eu une étrange façon de passer sur les lèvres une langue effilée, affilée même, alors que ses yeux allaient légèrement d’un objet à l’autre. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 119.)
  2. Coupé en tranches très fines.
    • amandes effilées.
  3. Qui a le tranchant fin, aiguisé.
    • Une lame effilée
  4. (Coiffure) Qui est désépaissi.
    • mèches effilées.

Nom commun

effilé \e.fi.le\ masculin

  1. Tissu défait fil à fil pour former une sorte de frange.
    • Les calesines rappellent les corricoli de Naples : de grandes roues rouges, une caisse sans ressorts, ornée de peintures plus ou moins allégoriques, et doublée de vieux damas ou de serge passée avec des franges et des effilés de soie, et par là-dessus un certain air rococo de l’effet le plus amusant. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • les ruchés, les volants, le gilet suivaient en toute indépendance, selon la fantaisie de leur dessin ou la consistance de leur étoffe, la ligne qui les conduisait aux nœuds, aux bouillons de dentelle, aux effilés de jais perpendiculaires. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 194)

Forme de verbe

effilé \e.fi.le\

  1. Participe passé masculin singulier de effiler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Effilé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFILÉ. n. m.
Tissu défait fil à fil pour former une sorte de frange.

Effilé : définition du Littré (1872-1877)

EFFILÉ (è-fi-lé, lée) part. passé de effiler 1
  • 1Dont le fil est défait. De la toile effilée.
  • 2Autrefois, linge effilé, ou, substantivement, effilé, linge bordé de frange de fil qui se portait dans le deuil. Être en effilé, c'était porter de ce linge. Il faut être vêtu comme l'est votre frère, Il porte le grand deuil, son linge est effilé, Regnard, Ménechm. 11.

    S. m. Synonyme de frange.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Effilé : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

EFFILÉ, (Manége & Maréchall.) se dit par plusieurs personnes d’un cheval mince, long de corps, étroit de boyau. On se sert encore de cette épithete pour désigner le défaut d’une encolure molle, foible, trop déliée ; défaut directement opposé à celui d’une encolure courte, épaisse, trop charnue & trop chargée. Les encolures effilées sont molles & foibles, & le cheval ne peut par conséquent soûtenir un appui ferme, aussi bat-il sans cesse à la main, & donne-t-il à chaque moment des coups de tête. Voyez Encolure. (e)

Effilé. Voyez Mignardise.

Effilé, adj. (Rub.) Les effilés servent ordinairement, dans le deuil, à border les garnitures, manchettes, & fichus ; ils ont la même origine que les franges (voyez Franges), & de plus, un reste de l’ancienne coûtume où l’on étoit autrefois de déchirer les vêtemens lors de la mort de ses proches en signe de sa douleur : il y en a de plusieurs sortes & de différentes matieres, de soie crue, de fil retord ou plat. Ils se font à deux ou à quatre marches, & au battant : celui à deux marches est appellé effilé à deux pas ; celui à quatre marches est appellé effilé à carreau, parce qu’ayant deux coups de navette qui entrent dans la même duite, cela forme ce qu’on appelle le carreau : ce travail le fait paroître plus garni, de sorte qu’un effilé qui seroit tramé & avec huit brins, seroit dit être en seize. Ces diverses sortes d’effilés se font deux à la fois ; il y a dans le milieu six & même huit brins de gros fil de Bretagne qui se travaillent avec le reste, quoiqu’ils ne doivent pas y demeurer. Quand cet ouvrage est ôté de dessus le métier, on le coupe dans la longueur au milieu des six ou huit fils de Bretagne, qui n’y ont été mis que pour ce seul usage : après l’avoir coupé on ôte l’un après l’autre ces brins de fil de Bretagne, qui resserviront au même usage tant qu’ils dureront. Si l’on vouloit avoir deux effilés de diverses hauteurs, il n’y auroit qu’à laisser en le coupant un brin de fil de plus d’un côté que de l’autre. Il se fait des effilés plus composés, & qui ont jusqu’à huit ou dix têtes : ils se font par le moyen des retours, & sont appellés effilés à l’angloise.

Effilé, (Jardinage.) se dit d’une branche ou d’un arbre trop menu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « effilé »

Étymologie de effilé - Wiktionnaire

Dérivé du participe passé du verbe effiler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « effilé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effilé ɛfile play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « effilé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effilé »

  • Il y a quelques mois, le bruit courut que la remplaçante de la C4 abandonnerait cette dénomination et serait baptisée GS, en hommage au modèle apparu il y a cinquante ans qui aurait fortement inspiré ses lignes. Finalement, la C4 a conservé son nom et l’œillade complice se limite à la reprise du dessin effilé de la vitre de custode arrière. Une marque de considération assumée et inattendue pour une voiture dont le souvenir ne s’est guère perpétué au-delà du cercle des baby-boomeurs mais qui, sans tambour ni trompette, aura porté haut les couleurs de Citroën. Le Monde.fr, La GS fête ses 50 ans
  • Citroën revient sur le segment des compactes avec une C4 originale à plus d’un titre. Les berlines classiques n’ont plus la cote ? Qu’à cela ne tienne, la nouvelle Citroën C4 emprunte les atouts stylistiques du SUV (garde au sol rehaussée, protections enveloppantes, etc.) qu’elle marie avec un profil effilé et une chute de toit plongeante pour lesquels les designers disent s’être inspirés de la GS, dont la marque célèbre le 50e anniversaire. Les aspects pratiques sont néanmoins soignés, avec un espace aux jambes record pour la catégorie aux places arrière et un coffre de 380 litres. Pour soigner le confort de ses occupants, cette nouvelle C4 adopte les suspensions à butées hydrauliques de sièges particulièrement étudiés. , Citroën C4, retour à l’originalité - DH Les Sports+
  • L’analyse du rapport du marché Pinces à bec effilé fournit les tendances émergentes du marché et fournit des informations pour aider les entreprises à reconnaître les opportunités de l’industrie et à développer des plans efficaces pour améliorer leur position sur le marché. Le rapport de marché Pinces à bec effilé 2020-2025 couvre les principales régions géographiques, les principaux acteurs de l’industrie, la segmentation avec le type et l’application, les revenus, les facteurs de développement, l’importation / exportation et plus encore. , Marché Pinces à bec effilé d’ici 2025 Tendances des marchés émergents, acteurs clés de l’industrie, opportunités et plans de développement – The Fordactu
  • Nous avons récemment publié notre rapport de recherche mis à jour, intitulé «Marché de la Pince à bec effilé». Le rapport analyse les incidences actuelles du marché ainsi que les prévisions concernant ce dernier, plus particulièrement durant la période 2020 à 2027. Une étude de recherche permet danalyser le changement dans la dynamique du marché, le volume du marché régional, les innovations technologiques et la Pince à bec effilé des opportunités daffaires dans la période prévisionnelle. Le rapport analyse également la situation actuelle du marché de la Pince à bec effilé en analysant de manière approfondie plusieurs fabricants, associations, entreprises, vendeurs et industries qui en dépendent. [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Journal l'Action Régionale, Pince à bec effilé Rapport de marché 2020 Analyse d’impact du coronavirus Les meilleurs joueurs de l’édition mise à jour incluent, STANLEY, Husky, TEKTON, Park Tool Co, Armstrong – Journal l'Action Régionale
  • Il faut chercher à émousser complètement l'épée du tyran, non pas en la heurtant avec un acier mieux effilé, mais en trompant son attente de voir lui offrir une résistance physique. De Gandhi / Lettres à l'Ashram

Traductions du mot « effilé »

Langue Traduction
Corse africatu
Basque tapered
Japonais テーパー
Russe конический
Portugais cônico
Arabe مدبب
Chinois
Allemand verjüngt
Italien conico
Espagnol afilado
Anglais tapered
Source : Google Translate API

Synonymes de « effilé »

Source : synonymes de effilé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « effilé »



mots du mois

Mots similaires