La langue française

Écœurer

Définitions du mot « écœurer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCŒURER, verbe trans.

A.− [P. réf. à cœur I A 2 a, b]
1. [En parlant de boissons ou aliments fades ou trop sucrés, d'une odeur désagréable, de l'aspect révulsif de qqc., etc.] Lever le cœur; provoquer une nausée, un dégoût. Synon. répugner.Malgré les répugnances qui lui soulevaient le cœur, (...) il alla (...) examiner le visage de tous les noyés (...) une odeur fade, une odeur de chair lavée l'écœurait (Zola, Th. Raquin,1867, p. 82).
Emploi abs. Quand on a connu l'ivresse de l'opium, celle du vin écœure et paraît mesquine (Bourget, Essai psychol.,1883, p. 13).
2. Au fig. [En parlant d'un défaut du caractère ou du comportement, d'un sentiment excessif, etc.] Provoquer du dégoût, de l'aversion, du mépris. Synon. révolter; anton. enthousiasmer.L'affection attendrie de MmeRaquin l'écœura (Zola, Th. Raquin,1867, p. 11).Il visita des gens et leurs conversations poisseuses l'écœurèrent (Barrès, Barbares,1888, p. 172).Combien m'écœurait son roman si froidement polisson (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p. 73):
... je risquais d'être une proie pour la sainteté. Mon grand-père m'en a dégoûté pour toujours : je la vis par ses yeux, cette folie cruelle m'écœura par la fadeur de ses extases, me terrifia par son mépris sadique du corps; ... Sartre, Les Mots,1964, p. 81.
B.− [P. réf. à cœur II C 1] Priver de toute énergie; ôter tout courage. Synon. abattre, décourager, lasser; anton. encourager, stimuler.La vue du papier timbré l'écœura. Il était las de ces choses (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 55).La monotonie des soirs pareils (...) des mêmes plaisanteries sur les mêmes sujets, des mêmes médisances sur les mêmes femmes, l'écœurait au point de lui donner, par moments, de véritables désirs de suicide (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Duchoux, 1887, p. 699).
Emploi pronom. subjectif. Éprouver du dégoût, une lassitude générale. Il pleure sans raison, Dans ce cœur qui s'écœure (Verlaine, Romances sans paroles,1874, p. 14).
Spéc., SP. Ils [la grossièreté et le cœur solide] permettent de tenir sur le grand parcours, d'« écœurer » (comme on dit en sport) les concurrents (Montherl., Olymp.,1924, p. 322).
Prononc. et Orth. : [ekœ ʀe], (j')écœure [ekœ:ʀ]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1611 esqueuré adj. « accablé, découragé » (Cotgr.); 1640 [mot vulg.] « faire mal au cœur, dégoûter » (Oudin Curiositez); rare av. 1864 (Littré); 1870 écœurant (Lar. 19e). Dér. de cœur*; préf. é-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 135. Bbg. Bruneau (C.). Romania. 1927, t. 53, p. 244.

Wiktionnaire

Verbe

écœurer \e.kœ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’écœurer)

  1. Faire défaillir le cœur, dégoûter, en parlant des boissons, des aliments fades ou trop gras et sucrés.
  2. (Figuré) Mettre dans un état de dégoût, répugner.
    • Un langage qui vous écœure.
    • Sa conduite m’écœure.
  3. (Québec) (Familier) Déranger fortement. Note : Au Québec, le mot peut parfois être moins fort qu’en France, en ce sens qu’il n’évoque pas vraiment un haut-le-cœur.
    • Ça m’écœure, quand tu m’interromps tout le temps.
    • Arrête d’écœurer tout le monde avec ton histoire de divorce, ça n’intéresse personne.
    • Les gens comme elle qui ne sont pas fiables, ça m’écœure royalement.
  4. (Québec) (Familier) (Spécialement) Taquiner fortement, faire fâcher.
    • Manon, arrête d’écœurer ton frère. Julien, mets ton chapeau. J’t’ai dit d’arrêter d’écœurer ton frère ! — (Richard Martineau, Le Journal de Montréal, 18 juillet 2014)
  5. (Pronominal) (Québec) Se lasser.
    • « Souvent les gens se demandent comment un peintre peut travailler continuellement sans s’écœurer. C’est que bien souvent, les personnes qui se posent cette question détestent peinturer car elles n’ont pas le bon équipement […] » — (Le Soleil, 1er mai 2004)
  6. (réciproque) (Québec) Se narguer, se disputer.
    • Quand on était petits, mon frère et moi, on n’arrêtait pas de s’écœurer.
    • Ils se sont écœurés toute la soirée.
    • Ça va aller mieux si vous arrêtez de vous écœurer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCŒURER. v. tr.
Faire défaillir le cœur, dégoûter, en parlant des Boissons, des aliments fades ou trop sucrés. Fig., Un langage qui vous écœure. Sa conduite m'écœure.

Littré (1872-1877)

ÉCŒURER (é-keu-ré) v. a.
  • Faire perdre le cœur, dégoûter. Cette odeur m'écœure.

    Fig. Un pareil langage m'écœure.

    S'écœurer, v. réfl. Qu'avait-il besoin d'entrer là pour s'écœurer ?

    Mot populaire et très usité.

HISTORIQUE

XVIe s. Escoeurer [dégoûter], Oudin

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écœurer »

 Dérivé de cœur avec le préfixe é- et le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Es- préfixe, et cœur ; Berry, écoeurder, acoeurir. Anciennement escuerer avait le sens propre de percer le cœur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « écœurer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écœurer

Évolution historique de l’usage du mot « écœurer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écœurer »

  • Voyez le genre : ce Québécois de base, avec sa petite cour et son BBQ, qui va au Costco, modéré en tout, ni très riche ni très pauvre, qui essaie de ne pas écœurer les autres, mais qui n’aime pas se faire écœurer. Le Journal de Montréal, Sentez-vous monter l’«écœurantite»? | Le Journal de Montréal
  • Ce n’est finalement qu’en 2013 qu’il se passionne pour le métier d’antiquaire et, parallèlement à sa société de coursiers, il lance une entreprise spécialisée dans les antiquités, My discoveries, avant de se faire connaître du public, en 2017, en participant à la désormais célèbre émission « Affaire conclue ». Côté cœur, il partage sa vie privée et professionnelle avec Karine, avec qui il est en couple depuis vingt-deux ans. Le quinquagénaire, good looking et que l’on reconnaît très facilement grâce à ses lunettes bleu azur, avoue être courtisé par des femmes âgées entre 70 et 95 ans, et il en plaisante : « Je parle suffisamment de ma femme à la télé pour écœurer toutes les autres. On m’appelle le Columbo d’« Affaire conclue ». » sudinfo.be, Ce soir à la télé: Julien Cohen («Affaire conclue») à l’honneur sur France 2
  • « On aime ce qu’on fait. Notre métier, c’est une vocation, mais on est en train de nous écœurer. » L'Echo de la Lys, Rely/Saint-Venant : «Les oubliées de la santé» crient leur ras-le-bol
  • Toute sa politique du transport tient en deux lignes : coller des pistes cyclables partout et multiplier les embouteillages pour écœurer les automobilistes. Aucun respect pour les professionnels qui ne peuvent travailler en vélo, pour les personnes à mobilité réduite qui ne peuvent emprunter les transports en commun (d’ailleurs secondaires pour la maire), pour les riverains dont la qualité de l’air se dégrade à cause des embouteillages croissants, ce qui est un comble. Opinion Internationale, Et six ans de plus avec Anne Hidalgo... Merci Agnès Buzyn ! - Opinion Internationale

Traductions du mot « écœurer »

Langue Traduction
Anglais disgust
Espagnol asco
Italien disgusto
Allemand der ekel
Chinois 厌恶
Arabe الاشمئزاز
Portugais desgosto
Russe отвращение
Japonais 嫌悪
Basque nazka
Corse disgrazia
Source : Google Translate API

Antonymes de « écœurer »

Écœurer

Retour au sommaire ➦

Partager