Échalier : définition de échalier


Échalier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHALIER, subst. masc.

A.−
1. Usuel. Échelle rustique placée contre une haie pour permettre de la franchir. Nous partions en bande, le matin, à travers les prés et les pâtureaux, par les traquettes, par les échaliers, par les traînes, et nous revenions, le soir, par où il plaisait à Dieu (Sand, Maîtres sonneurs,1853, p. 10).
2. ,,Escalier formé de traverses de bois et pratiqué dans une haie`` (Ac. 1932).
B.− Clôture.
1. Clôture faite généralement de branches d'arbre entrelacées pour empêcher les bestiaux de s'échapper. Franchir, sauter l'échalier. Il eût été bien difficile de le rejoindre quand, par-dessus les échaliers, il était passé d'un champ à un autre (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 14):
Et des murailles se dressèrent, non pas murailles de chaumine, mais murailles de palais; et des claies germèrent devant tous les portiques, non pas claies en façon d'échalier, mais hautes grilles seigneuriales d'acier bleu, à flèches et buissons dorés... Nodier, Trésor Fèves,1833, p. 53.
2. P. méton. ,,Partie d'une clôture qui peut s'ouvrir ou se déplacer`` (Ac. 1932). L'angélus tinta; la volée de l'oraison n'était pas encore éteinte quand ma mère poussa la porte (...) Quand j'entendis l'échalier retomber en grinçant, je me levai dans les ajoncs (Malot, R. Kalbris,1869, p. 87).
Rem. Ce terme est surtout vivant dans les régions du Centre où les limites des propriétés sont marquées par des haies.
Prononc. et Orth. : [eʃalje]. Ds Ac. 1762-1932. Var. échallier ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr. Cette forme est la seule donnée ds Besch. 1845. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 eschalier « escalier » (Proverbe au vilain, éd. A. Tobler, 224); 2. 1530 eschallier « échelle pour franchir une haie » (Palsgr., p. 276, s.v. style to go over). Du lat. scalarium (v. escalier). Fréq. abs. littér. : 25.

Échalier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHALIER, subst. masc.

A.−
1. Usuel. Échelle rustique placée contre une haie pour permettre de la franchir. Nous partions en bande, le matin, à travers les prés et les pâtureaux, par les traquettes, par les échaliers, par les traînes, et nous revenions, le soir, par où il plaisait à Dieu (Sand, Maîtres sonneurs,1853, p. 10).
2. ,,Escalier formé de traverses de bois et pratiqué dans une haie`` (Ac. 1932).
B.− Clôture.
1. Clôture faite généralement de branches d'arbre entrelacées pour empêcher les bestiaux de s'échapper. Franchir, sauter l'échalier. Il eût été bien difficile de le rejoindre quand, par-dessus les échaliers, il était passé d'un champ à un autre (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 14):
Et des murailles se dressèrent, non pas murailles de chaumine, mais murailles de palais; et des claies germèrent devant tous les portiques, non pas claies en façon d'échalier, mais hautes grilles seigneuriales d'acier bleu, à flèches et buissons dorés... Nodier, Trésor Fèves,1833, p. 53.
2. P. méton. ,,Partie d'une clôture qui peut s'ouvrir ou se déplacer`` (Ac. 1932). L'angélus tinta; la volée de l'oraison n'était pas encore éteinte quand ma mère poussa la porte (...) Quand j'entendis l'échalier retomber en grinçant, je me levai dans les ajoncs (Malot, R. Kalbris,1869, p. 87).
Rem. Ce terme est surtout vivant dans les régions du Centre où les limites des propriétés sont marquées par des haies.
Prononc. et Orth. : [eʃalje]. Ds Ac. 1762-1932. Var. échallier ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr. Cette forme est la seule donnée ds Besch. 1845. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 eschalier « escalier » (Proverbe au vilain, éd. A. Tobler, 224); 2. 1530 eschallier « échelle pour franchir une haie » (Palsgr., p. 276, s.v. style to go over). Du lat. scalarium (v. escalier). Fréq. abs. littér. : 25.

Échalier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

échalier \e.ʃa.lje\ masculin

  1. Sorte d’escalier formé de traverses de bois et pratiqué dans une haie pour permettre de la franchir.
    • Absorbé par sa contemplation, cet individu n'avait as entendu venir le cavalier. Au bruit qui se faisait derrière lui, il tourna enfin la tête ; après avoir jeté un coup d'œil sur le voyageur, il s'empressa de franchir un échalier voisin en sifflotant, et disparut derrière les buissons. — (Élie Berthet, Les Chauffeurs, Paris : Michel Lévy frères, 1863, p. 36)
    • Une solive trouée avec une pierre pour pivot ferme la haie d’un champ ; on reconnaît à de certaines marques les échaliers sur lesquels les lutins et les auxcriniers se mettent à cheval la nuit. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, tome 1, chez Émile Testard, 1891, p. 25)
    • Il eût été bien difficile de le rejoindre quand, par-dessus les échaliers, il était passé d’un champ à un autre, échardonnant ici, étaupinant là, coupant les vipères en deux. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
    • La Dragne est très bien aménagée avec des échaliers permettant d’enjamber facilement les barbelés.. — (Guide de pêche : 58 , Fédération de la pêche et de la protection du milieu aquatique de la Nièvre, 2015, page 38)
  2. Partie d’une clôture qui peut s’ouvrir ou se déplacer.
  3. Clôture d’un champ faite avec des branches d’arbre pour en fermer l’entrée aux bestiaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Échalier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHALIER. n. m.
Sorte d'escalier formé de traverses de bois et pratiqué dans une haie pour permettre de la franchir. Il se dit aussi de la Partie d'une clôture qui peut s'ouvrir ou se déplacer et de la Clôture d'un champ faite avec des branches d'arbre pour en fermer l'entrée aux bestiaux.

Échalier : définition du Littré (1872-1877)

ÉCHALIER (é-cha-lié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des é-cha-lié-z élevés) s. m.
  • 1Petite échelle placée contre une haie et servant à passer par-dessus.
  • 2Clôture faite de branches d'arbre, pour fermer aux bestiaux l'entrée d'un champ.

HISTORIQUE

XIVe s. …L'une part du pont fondi Par ne sai quele mescheance, En tel sens que li rois de France Vint à l'yauve sans eschaliers, Guiart, ms. f° 50, dans LACURNE.

XVIe s. Il se chausse, il s'habille, et fut aussitost prest qu'un chien auroit sauté un eschalier, Despériers, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échalier »

Étymologie de échalier - Littré

Le même que escalier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de échalier - Wiktionnaire

Même origine que échelle et escalier ; le latin scala.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « échalier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échalier eʃalie play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « échalier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échalier »

  • Cet échalier, qui servait autrefois à empêcher les animaux de pénétrer dans les lieux, a été endommagé durant les travaux de réfection du bourg, en juin, et refait à neuf avec du granit. Pas du tout du goût de citoyens qui déplorent une perte de leur patrimoine. Jakez Daniel, le propriétaire du café-concert Le Cellier, a lancé une pétition en ligne, voilà deux mois, réclamant à la mairie la restauration des marches à l’identique. Celle-ci a recueilli 80 signatures. Le Telegramme, Le Télégramme - Boquého - Enclos de l’église. Polémique autour de l’échalier
  • Pour poursuivre le chemin, il faudra réussir un test de souplesse : assez rare, un échalier doit être franchi - le circuit passant par un pré de vaches. Le sentier continue entre deux maisons, puis en lisière de bois direction le mont Pivin. www.paris-normandie.fr, Entre les bords de Seine et l’assaut du mont Pivin, Les Andelys dévoilent leurs charmes

Traductions du mot « échalier »

Langue Traduction
Corse stile
Basque stile
Japonais かまえる
Russe турникет
Portugais estilo
Arabe العضادة
Chinois 阶梯
Allemand stil
Italien scaletta
Espagnol escalera para pasar una cerca
Anglais stile
Source : Google Translate API

Synonymes de « échalier »

Source : synonymes de échalier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires