La langue française

Dentition

Définitions du mot « dentition »

Trésor de la Langue Française informatisé

DENTITION, subst. fém.

A.− PHYSIOL. Ensemble des phénomènes concernant la formation, la croissance et l'éruption des dents à travers la gencive, et, plus partic., leur mise en place sur l'arcade. Depuis le moment où la première dentition est achevée, jusqu'à celui où commence le travail de la seconde (Cabanis, Rapp. phys. mor. de l'homme, t. 1, 1808, p. 221).Les douleurs d'un enfant tourmenté par la dentition (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 238).
SYNT. a) Dentition lactéale ou temporaire, dentition définitive ou permanente. b) Dentition laborieuse; époque de la dentition.
B.− Synon. de denture.Cette beauté générale de la dentition féminine (Goncourt, Journal,1881, p. 126).Pachydermes à dentition omnivore (Boule, Conf. géol.,1907, p. 155).Il retroussait les lèvres du cheval, feignant de s'intéresser à sa dentition (Aymé, Jument,1933, p. 54).
SYNT. a) Cf. supra A synt. a. b) Dentition défectueuse, imparfaite, volumineuse; détestable, mauvaise dentition.
Prononc. et Orth. : [dɑ ̃tisjɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1754 « poussée des dents » (Encyclop. t. 4); 2. 1864 synon. denture (Littré). Empr. au lat. impérial dentitio « dentition; forme des dents ». Fréq. abs. littér. : 27. Bbg. Laboriat (J.). Qq. points de langage. Vie Lang. 1971, pp. 574-577.

Wiktionnaire

Nom commun

dentition \dɑ̃.ti.sjɔ̃\ féminin

  1. Naissance et formation des dents depuis l’enfance jusqu’à l’adolescence.
    • Dentition facile, difficile.
    • Le temps de la dentition.
  2. (Usage fautif) Denture, ensemble des dents.
    • La dentition de l’enfant comporte 20 dents de lait.
    • Il a une mauvaise dentition.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DENTITION. n. f.
Naissance et formation des dents depuis l'enfance jusqu'à l'adolescence. Dentition facile, difficile. Le temps de la dentition. Il est aussi synonyme de DENTURE. Voyez ce mot.

Littré (1872-1877)

DENTITION (dan-ti-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • Éruption naturelle des dents aux diverses époques de la vie.

REMARQUE

C'est une faute de dire une belle dentition pour une belle denture.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DENTITION, s. f. (Médecine.) c’est la sortie naturelle des dents, qui se fait en différens tems, depuis la naissance jusqu’à l’adolescence. V. Dents, pour tout ce qui regarde leur génération, leur structure, leur accroissement, leur maladie, &c.

L’homme naît ordinairement sans dents : il est très rare d’en voir naître avec des dents. Harris rapporte avoir vû une femme, qui dans toute sa vie n’en avoit jamais eu aucune : on peut regarder ces cas comme des écarts de la nature. Les enfans n’ont pas besoin de dents, parce qu’il ne doivent d’abord être nourris que de lait : elles ne sont nécessaires que pour concourir à l’élaboration des alimens solides, pour les disposer à la digestion : elles ne commencent par conséquent à paroître que dans le tems où les organes destinés à cette fonction ont acquis assez de force pour digérer des alimens qui ont plus de consistance que le lait : ainsi elles ne sortent des alvéoles des gencives, où elles sont renfermées, que vers le sixieme, le septieme, ou le huitieme mois ; rarement avant ce tems ; quelquefois cependant plûtôt ou plûtard, selon que les sujets sont plus ou moins robustes.

Cette sortie des dents est presque toûjours accompagnée de douleurs, à cause du sentiment très-délicat dont sont doüées les gencives qui recouvrent l’alvéole, & qui doivent par conséquent être percées, déchirées, pour leur donner issue : c’est pourquoi la sage nature a établi qu’elles ne poussent pas toutes à la fois, pour éviter la trop vive douleur que causeroit infailliblement la déchirure des gencives dans toute l’étendue des mâchoires, & les symptomes violents & mortels qui auroient pû s’ensuivre : les dents canines sortent les premieres, d’autant plus aisément qu’elles sont figurées de maniere à ne faire que pénétrer entre les fibres de la gencive par leur pointe ; que les écarter, pour ainsi dire, sans les déchirer ; ensuite viennent les incisives, qui par leur tranchant coupent & séparent la gencive avec plus de facilité que ne font les molaires, qui se font jour les dernieres, parce qu’elles sont les moins propres par leur tête applatie à forcer la résistance de la gencive, & qu’elles causent de plus grandes ruptures qu’aucune autre : leur sortie est conséquemment accompagnée d’une plus forte douleur & plus continuée, l’ouvrage devant nécessairement être plus long, à cause de la plus grande résistance, causée par la plus grande étendue de surface à rompre dans la gencive, & par la plus grande solidité de cette même gencive acquise par un âge plus avancé.

On observe communément que les dents sortent successivement dans l’espace de deux années, dans l’ordre qui vient d’être décrit : environ à sept ans il vient d’autres dents à la place des premieres qui ont garni les mâchoires ; & environ à vingt-un ans, pour l’ordinaire, & quelquefois plûtôt ou plûtard, on voit paroître les deux dernieres dents molaires, qui n’avoient été précedées d’aucune autre à la place qu’elles occupent ; ce sont celles que l’on nomme dents de sagesse.

Les signes qui annoncent l’éruption des dents, sont la chaleur contre nature de la bouche, la demangeaison, & ensuite l’enflure & la douleur des gencives, l’écoulement abondant de salive ; ces symptomes accompagnent ordinairement la dentition : mais lorsque les gencives sont d’un tissu plus ferme, qui résiste davantage aux efforts des dents, ou lorsque plusieurs sortent à la fois, sur-tout d’entre les molaires, les accidens qui s’ensuivent sont encore plus violens : il survient des inflammations dans la bouche, des insomnies, des inquiétudes, des frayeurs, des tourmens, des coliques : la fievre se met de la partie ; elle est accompagnée de dégoûts, de vomissemens, de flux de ventre avec des déjections verdâtres, de constipation, quelquefois de convulsions, d’accès épileptiques, & de plusieurs autres fâcheux symptomes. Ceux qui dépendent des nerfs doivent être attribués, selon Hoffmann, à la communication des nerfs de la cinquieme paire (dont une branche se distribue aux mâchoires) avec le grand nerf sympathique ou intercostal, & la huitieme paire ; ensorte que, conséquemment à l’irritation lancinante des gencives, le cerveau, la poitrine, l’estomac & les entrailles peuvent être affectés de différens mouvemens spasmodiques, qui causent, entr’autres effets, des constrictions dans les boyaux, y retiennent les alimens qui se corrompent, deviennent âcres, dégénerent en mauvais sucs de nature corrosive, qui augmentent la violence des symptomes, & en produisent de nouveaux en passant dans le sang.

Aucune maladie n’expose les enfans à tant & à de si fâcheux accidens, & assez souvent ils périssent après avoir souffert long-tems, ce qui arrive sur-tout à ceux qui ont le plus d’embonpoint ; ensorte que pour établir le prognostic de la dentition difficile, il faut avoir égard à l’âge & au tempérament différent des sujets, à ce qui a précédé les accidens & ce qui les accompagne, à la quantité des symptomes qui se présentent en même tems : on juge différemment de l’événement, d’après toutes ces diversités.

Dès qu’il est bien décidé que les accidens mentionnés pour la plûpart, ou quelques-uns seulement, sont causés par la difficulté de la sortie des dents ; tout le traitement doit tendre à la faciliter, en pressant le bord des gencives avec le doigt, en donnant à l’enfant malade un hochet qu’il puisse porter à la bouche pour le mâchoter, le presser entre les deux mâchoires ; ce qui comprime la substance des gencives, & tend à rendre plus aisé le déchirement de ses fibres : c’est aussi dans cette vûe que l’on doit employer des choses propres à la ramolir, comme le mucilage de psyllium, la pulpe de la racine d’althéa, la moëlle de veau, le cerveau de lievre.

Ces differens secours conviennent lorsque les dents commencent à faire des efforts douloureux pour sortir des alvéoles, & que le bord de la gencive qui les couvre paroît devenir blanchâtre.

Mais lorsque les dents ayant augmenté de volume, font enfler considérablement les gencives, & y causent de violentes douleurs par les efforts qu’elles font pour les déchirer, dans ce cas seulement il est à propos d’avoir recours à un moyen plus prompt pour faire cesser ces accidens fâcheux : il consiste à faire une incision à la gencive sur la dent qui pousse, ou avec le bord de l’ongle, ou avec un bistouri ; ce qui, en faisant cesser le tiraillement des fibres nerveuses, fait souvent cesser, presque sur le champ, tous les différens symptomes.

S’il y a des convulsions opiniâtres, il faut les combattre avec les antispasmodiques, comme la poudre de guttete, les absorbans, comme les coraux, les yeux d’écrevisses, de legers anodyns, comme le sirop de pavot blanc, l’huile d’amandes-douces.

Sydenham & Boerhaave recommandent très-expressément l’esprit de corne de cerf.

Les lavemens à petite dose conviennent contre les tranchées, les douleurs d’entrailles : on doit tenir le ventre libre par de doux purgatifs, s’il y a constipation : les forts sont très-pernicieux dans cette maladie.

On peut aussi faire usage de ces remedes pour prévenir la rechûte.

La nourrice doit observer un régime de vie rafraîchissant, adoucissant.

Les enfans ne sont pas seuls sujets à la dentition difficile : les adultes éprouvent quelquefois des symptomes aussi fâcheux à cette occasion. Tulpius, l. I. ch. xxxvj. fait mention dans une observation d’un vieux Medecin, à qui il sortit deux dents avec des symptomes si violens, malgré l’incision faite à la mâchoire, qu’après avoir souffert jusqu’à en devenir furieux par l’extrême douleur, il mourut : mais c’est-là un exemple bien rare, qu’il faut ranger, comme il a été dit, parmi les écarts de la nature : dans de semblables cas, les remedes ci-dessus indiqués conviennent également, mais d’une maniere proportionnée à l’âge, au tempérament du malade : on peut de plus employer la saignée s’il y a fievre, & les narcotiques contre la douleur ; la maladie étant dans les solides, il n’y a pas lieu d’user d’autres remedes. (d)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dentition »

Du latin dentitio issu du verbe dentire (« faire ses dents »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Latin, dentitio, de dens, dent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dentition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dentition dɑ̃tisjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dentition »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dentition »

  • Sa dentition est souvent au coeur des rumeurs, car les internautes sont convaincus qu’il a tendance à les blanchir avec diverses méthodes. Ce trait de son physique sera parfait pour incarner Ken qui a également une dentition parfaite et très blanche. Pourtant, le présentateur de Slam doit constamment expliquer qu’il ne fait rien de spécial pour avoir des dents aussi blanches. Ces dernières sont finalement naturelles et il n’utilise pas de méthodes de blanchiment. Barbanews.com, Cyril Féraud devient Ken pour Fort Boyard : la rumeur qu'il doit dementir
  • Auparavant, les traitements orthodontiques consistaient en la pose de bagues en métal peu flatteuses pour le sourire. Mais, depuis plusieurs années, des appareils dentaires invisibles rencontrent toujours plus de succès, notamment chez les adultes qui souhaitent retrouver un joli sourire. Comment fonctionnent-ils et quels problèmes de dentition peuvent-ils résoudre ? Futura, Orthodontie : des appareils dentaires invisibles et plus confortables
  • Le jeune cheval aurait pu avoir subi un coup dans l’après-midi avant de décéder dans la nuit. Des charognards seraient par la suite venus lui décharner une partie de la cuisse, ce qui explique pourquoi il a été retrouvé en partie dévoré. Les traces de dentition retrouvées sur l’animal ne permettraient pas non plus de savoir s’il s’agit d’un loup. « Des renards ont certainement d’abord déchiqueté sa peau. Et ses organes internes ont été mangés par des corbeaux », explique la propriétaire, qui « remercie la gendarmerie d’avoir fait un travail remarquable et d’avoir pris autant à cœur la mort d’un animal ». L'Essor Savoyard, Poulain retrouvé en partie dévoré: un coup de sabot à l’origine de sa mort - L'Essor Savoyard
  • Le rapport sur le marché mondial Bébé, Sucettes et anneaux de dentition est une avancée solide tirée par l’utilisation dans les principaux marchés en développement. Plus de chances de développement se présenter quelque part dans la fourchette de 2020 et 2029 contrastent avec quelques années en arrière, ce qui suggère le rythme rapide des progrès. Selon le développement financier mondial, la mesure du marché Bébé, Sucettes et anneaux de dentition est évaluée à partir de $$ millions de dollars en 2018. Le marché Bébé, Sucettes et anneaux de dentition doit dépasser plus de $$ millions US $$ par 2029 à un TCAC de XX% dans la trame de période d’estimation donnée. La Bébé, Sucettes et anneaux de dentition scène de marché et la scène marchande ainsi qu’un examen SWOT des principaux vendeurs sont clarifiés. Les acteurs remarquables du marché mondial des Bébé, Sucettes et anneaux de dentition sont les suivants De l’artisanat, Mayborn Groupe, Munchkin, Phillips, Pigeon, Chicco, MAM, Pin, Nuby, Playtex, NUK, Medela, Zhejiang Rikang Bébé Produits, Summer Infant, Richell, Mee Mee. INFO DU CONTINENT, Bébé, Sucettes et anneaux de dentition Marché || Analyse et prévisions de récupération du COVID-19 2020-2029: Munchkin, De L'Artisanat and Mayborn Groupe - INFO DU CONTINENT
  • Votre bout’chou a mal aux dents ? Des méthodes testées médicalement existent pour y remédier. Pour apaiser la douleur des poussées dentaires, il existe des jouets en plastique ou en caoutchouc que votre tout-petit peut mastiquer en toute sécurité. Placer ces objets au réfrigérateur accentue l’effet anesthésiant du remède. Petit bémol cependant : l’Académie de médecine américaine ne conseille pas l’utilisation des anneaux de dentition gelés, car ils se révèlent trop durs pour les gencives fragiles des bébés. PARENTS.fr, Le collier d’ambre pour Bébé : on vous dit tout | PARENTS.fr
  • Le marché Bébé, Sucettes et anneaux de dentition a connu une transformation rapide de l’entreprise par de bonnes relations avec les clients, une croissance concurrentielle et des progrès technologiques sur le marché mondial. Il fournit également des données complètes sur le marché Bébé, Sucettes et anneaux de dentition , qui élabore la dynamique du marché telles que les tendances de l’industrie, les idées clés, les opportunités de croissance, le développement des affaires, les moteurs et les défis commerciaux sur le marché Bébé, Sucettes et anneaux de dentition. Le marché Bébé, Sucettes et anneaux de dentition est segmenté en types de produits, applications d’utilisation finale, principaux acteurs du marché et régions géographiques. Cette étude de recherche se concentre également sur les tendances de la chaîne d’approvisionnement, les innovations technologiques, les développements clés et les stratégies futures des fabricants clés de l’industrie Bébé, Sucettes et anneaux de dentition. the walkingdeadfrance, Bébé, Sucettes et anneaux de dentition Marché 2020 | COVID 19 Impact et situation de travail future Analyse 2020-2029 - the walkingdeadfrance
  • Les scientifiques ont découvert une autre différence : la mâchoire des Thylacosmilus atrox étaient moins bien puissante que leurs cousins d’Amérique du Nord. L’équipe en a donc conclue que contrairement à ce que l’on pensait, les tigres à dent de sabre d’Amérique du Sud n’étaient pas de redoutables chasseurs, mais plutôt des charognards. D’après leur dentition et la musculature de leur mâchoire, les Thylacosmilus atrox devaient surtout se nourrir de carcasses laissées par d’autres animaux. parismatch.be, Les tigres à dents de sabre n’étaient pas aussi féroces qu’on le pensait
  • En bois, rond, carré... Il existe plusieurs sortes d'anneaux de dentition à offrir à votre bébé. Les plus courants sont les anneaux de dentition en silicone ou en caoutchouc. Ils sont souples et, souvent texturés, ils massent plus efficacement les gencives douloureuses. De formes variées, certains sont appropriés pour atteindre au mieux les dents du fond (molaires) tandis que d'autres sont plus adaptés pour les dents situées sur le devant et les incisives. Les anneaux réfrigérés contiennent un gel bleu ou de l'eau (non toxiques) à rafraîchir au réfrigérateur (ne pas mettre au congélateur pour aller plus vite !). Ce type d'anneaux se veut plus efficace et apaisant.Les anneaux de dentition en bois ne manquent pas d'intérêt : ils sont costauds, durables et leurs prix sont bien souvent raisonnables. Cependant, il faut veillez à ce que le bois utilisé soit non traité. Pour finir, on préfère une forme facile à attraper et à tenir, par un adulte et un bébé. Magicmaman.com, Les anneaux de dentition - Magicmaman.com
  • Je t’adore ma douce Afrique à la dentition blanche Business & Actuality TV, Poème: Afrique - Business & Actuality TV

Images d'illustration du mot « dentition »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dentition »

Langue Traduction
Anglais dentition
Espagnol dentición
Italien dentizione
Allemand dentition
Chinois 牙列
Arabe تركيبات الأسنان
Portugais dentição
Russe прорезывание
Japonais 歯列
Basque dentition
Corse dentizione
Source : Google Translate API

Synonymes de « dentition »

Source : synonymes de dentition sur lebonsynonyme.fr

Dentition

Retour au sommaire ➦

Partager