La langue française

Désœuvrement

Définitions du mot « désœuvrement »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSŒUVREMENT, subst. masc.

A.− [L'accent est mis sur la cessation d'activité] Situation ou état, souvent ressenti comme pénible, d'une personne ou d'un aspect d'une personne (cœur, esprit, etc.) privé d'activité. Désœuvrement absolu; état de désœuvrement; un soir de désœuvrement. C'est le désœuvrement qui fait naître les vices (Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p. 240):
1. Rue d'Ulm, on traversait cette époque incertaine où, les examens achevés, on en attend les résultats dans un extrême désœuvrement qui a bien des charmes pour des adolescents naturellement paresseux, mais contraints pendant des années à d'absurdes travaux. Nizan, La Conspiration,1938, p. 26.
[Avec compl. prép. de ou adj. poss. précisant la personne ou l'aspect de la personne affecté par le désœuvrement] Madame Claës sut tromper avec habileté le désœuvrement de son mari (Balzac, Rech. absolu,1834, p. 194).Le désœuvrement de trois esprits inoccupés (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 72).Un désœuvrement de doigts inoccupés tapotant sourdement les vitres (Rodenbach, Règne silence,1891, p. 111).
P. méton. gén. au plur., rare. Période d'oisiveté, de cessation d'activité. Ces désœuvrements trompés de ma vie, pendant les séjours de mon père et de ma mère à la ville (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 108).
B.− [L'accent est mis sur la personne qui a cessé son activité et sur divers aspects du sentiment qu'elle éprouve dans sa situation]
[Avec compl. prép. de ou adj. poss. précisant la pers. ou l'aspect de la pers. affecté par le désœuvrement] Le désœuvrement du regard. Désœuvrement de mon cœur (Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 58).Il ouvre la fenêtre [Frédéric Mogne], (...) sort discrètement, promène son désœuvrement (Butor, Passage Milan,1954, p. 18).
[Aspects du sentiment]
Sentiment de malaise, de désarroi, d'indécision que dégage, chez la personne, cet état soudain d'oisiveté. Avec ce désœuvrement de la solitude et de l'attente (...) d'Argenton regardait depuis un moment une troupe de travailleurs (A. Daudet, Jack,t. 2, 1876, p. 83).Par désœuvrement, je m'empare d'un écouteur (Saint-Exup., Courr. Sud,1928, p. 59).P. méton. gén. plur., rare. Période de découragement, de lassitude, de désarroi. Elle lui avait, autrefois, tenu société pendant bien des soirs, dans les désœuvrements de son veuvage (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 63).
Sentiment de déception, de découragement, d'indécision qui a pour conséquence l'incapacité d'agir. Un incroyable désœuvrement accablait ses épaules (Estaunié, Ascension M. Baslèvre,1919, p. 213):
2. Puis, l'après-midi, dans la salle, c'était une oisiveté languissante, un désœuvrement traîné de chaise en chaise, une fatigue, une irritation contre tout ce qui l'avait intéressée jusque-là. Zola, Le Docteur Pascal,1893, p. 84.
Sentiment d'incuriosité, d'inintérêt, de lassitude, d'ennui (du type romantique), de neurasthénie (qui peut accompagner une activité à laquelle le sujet se livre sans intérêt ni passion). Si cette grande question de la peine de mort ne fût venue jeter une passion intéressante au milieu de tout ce désœuvrement (Janin, Âne mort,1829, p. 113).
Rem. gén. Le compl. prép. de indique souvent, non la pers. affectée, mais une circonstance de lieu, de temps, de cause, etc. entourant la crise de désœuvrement. Le désœuvrement affreux d'une soirée (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 174). Le désœuvrement des villes d'eaux (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Joseph, 1885, p. 1007). Le désœuvrement de la cérémonie imposée (Vogüé, Morts, 1899, p. 430).
Prononc. et Orth. : [dezœvʀ əmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1762. Rem. de Fér. Crit. t. 1 1787 en ce qui concerne la nature de la graph. -oeu- de désœuvrement, etc. : ,,L'o n'est mis dans ces mots que par respect pour l'étymologie; il n'y fait aucune fonction``. Étymol. et Hist. 1748 (Crébillon, Le Sopha, éd. Ch. Simon, Pages choisies, p. 51 d'apr. A. Pruvost ds Fr. mod., t. 22, p. 135). Dér. de désœuvré considéré comme forme participiale de désœuvrer* (conformément à la nature du suff. * à son origine); suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 271. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 264, b) 484; xxes. : a) 480, b) 378.

Wiktionnaire

Nom commun

désœuvrement \de.zœ.vʁə.mɑ̃\ masculin

  1. État d’une personne désœuvrée.
    • La marquise trouva des distractions à sa profonde tristesse, et s’occupa par désœuvrement de sa terre, où elle se plut à ordonner quelques travaux. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Égaré par le désœuvrement, il m’arrivait de me retourner sur ma folie, quand il aurait fallu l’ignorer, la maintenir en sous-main et fixer mon attention sur les objets extérieurs. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 205.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSŒUVREMENT. n. m.
État d'une personne désœuvrée. Il passe sa vie dans le désœuvrement.

Littré (1872-1877)

DÉSŒUVREMENT (dé-zeu-vre-man) s. m.
  • État d'une personne désœuvrée. Il passe sa vie dans le désœuvrement. Alors il eut un ennemi terrible à combattre : le désœuvrement avec l'ennui qu'il traîne à sa suite et qui en est pour ainsi dire la punition, Condorcet, Courtanvaux.

    Terme de papeterie. Séparation des feuilles de papier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désœuvrement »

 Dérivé de désœuvrer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. DÉSŒUVRÉ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désœuvrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désœuvrement

Citations contenant le mot « désœuvrement »

  • Il y a une foule de sottises que l'homme ne fait pas par paresse et une foule de folies que la femme fait par désœuvrement. Victor Hugo, Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • Ce grand ressort méconnu de tant de conduites humaines, le désœuvrement. Henry Millon de Montherlant, Carnets, Gallimard
  • Je me rappelle vaguement avoir réalisé un pilote un jour de désœuvrement passager à la maison… Et à l’époque il n’y avait pas encore de confinement ! En fait, il m’est arrivé souvent d’écrire sur la musique dans le cadre professionnel : pour une émission culturelle à l’époque où je travaillais pour France 3 Lorraine, ensuite pour des magazines culturels gratuits. Alors que je n’en avais plus l’occasion, j’ai eu envie de m’y remettre il y a quelques années en m’essayant au format podcast de façon un peu décontractée et même parfois “désacralisée”. J’ai envoyé mon pilote à droite à gauche mais je n’ai pas vraiment eu de retours. Et puis récemment, la création d’une plateforme de contenus par RTL Luxembourg, où je travaille régulièrement, m’a permis de proposer à nouveau ce programme qui était resté dans mes tiroirs. Et ils ont dit oui ! Benzine Magazine, [Podcast] La machine à explorer le temple... de la musique - Benzine Magazine
  • Si la période de confinement a été pour certains source de désœuvrement et d’oisiveté, elle a été pour d’autres un temps d’inspiration. Rassemblés autour de l’écrivaine Nathalie Mathis-Delobel, 15 auteurs amateurs ont, à distance, rédigé un recueil de nouvelles. , Hautes-Alpes. Gap : ils ont écrit un livre à 15 pendant le confinement
  • Une vitre du véhicule avait été brisée, suscitant une vive émotion parmi la trentaine de collégiens qui se trouvaient alors dans le car. Aussitôt identifié, l’adolescent, inconnu jusqu’alors de la justice, aurait agi par désœuvrement. , Châtonnay. Car scolaire caillassé : l’ado auditionné

Traductions du mot « désœuvrement »

Langue Traduction
Anglais idleness
Espagnol ociosidad
Italien pigrizia
Allemand faulheit
Chinois 懒惰
Arabe الكسل
Portugais ociosidade
Russe праздность
Japonais 怠惰
Basque alferkeria
Corse ochju
Source : Google Translate API

Antonymes de « désœuvrement »

Désœuvrement

Retour au sommaire ➦

Partager