La langue française

Couvrure

Sommaire

  • Définitions du mot couvrure
  • Phonétique de « couvrure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « couvrure »
  • Citations contenant le mot « couvrure »
  • Images d'illustration du mot « couvrure »
  • Traductions du mot « couvrure »
  • Synonymes de « couvrure »

Définitions du mot « couvrure »

Wiktionnaire

Nom commun

couvrure \ku.vʁyʁ\ féminin

  1. (Reliure) Action d’habiller un corps d’ouvrage, quel que soit le matériau.
    • Cependant, étant donné l’antagonisme entre le corps d’ouvrage et la couvrure, même en utilisant des produits de bonne qualité, le résultat demeure fragile. — (Jacques Sicre, La restauration à la Bibliothèque nationale de France manuscrits, monnaies, reliures, photographies, estampes…, Bibliothèque nationale de France, Paris, 2003, page 58.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « couvrure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couvrure kuvryr

Évolution historique de l’usage du mot « couvrure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « couvrure »

  • Olivier Salon, Sophie Guin, Jean-Noël Laszlo : boîte à rabat aimanté, couvrure en papier toilé blanc, doublage intérieur en papier blanc Le Monde.fr, Du mot à l’image, le Salon Page(s met à l’honneur le livre d’artiste à Paris
  • Commence alors le travail technique. Lequel se fait en plusieurs étapes selon l’inspiration et les volontés de l’intéressé. Le livre est décousu entièrement, les pages sont placées puis assemblées dans une cisaille d’imprimerie ; s’ensuit la couvrure, la mise de la peau dans une matière définie (chèvre, veau, parchemin, buffle). Pour la finition (choix de la dorure, du caractère du titre, de l’auteur), Dominique Penninckz conseille mais donne le travail à faire à un spécialiste, une de ses connaissances à Paris. Le tarif varie en fonction du format du livre et des matériaux choisis. www.paris-normandie.fr, Dieppe : rencontre avec Dominique Penninckx, une relieuse passionnée
  • Ce sont les moines qui exerçaient au départ ce métier, car être relieur cela demande de la patience. Frédéric et Sylvie Édouard sont installés rue de la Souque dans un atelier aux briques rouges typiquement albigeoises. Ils possédaient d'abord un atelier rue Toulouse-Lautrec quand ils ont créé leur entreprise en 1981. Maintenant, cela fait dix ans qu'ils sont installés non loin du Marché couvert. «La technique n'a pas beaucoup évolué depuis le Moyen-Âge», renseigne Frédéric. «Notre travail se divise en trois grandes étapes, elles-mêmes composées de nombreuses autres étapes.» Au départ, le livre est reçu broché. «On commence par défaire le travail de l'éditeur en défaisant la brochure. Pour faire un objet plus solide, on fait une couture sur des ficelles ou au ruban avec des fils de lin qui sont très solides. Ensuite, on ajoute un plat de carton pour donner de la rigidité. Enfin, on fait la couvrure avec de la toile ou du cuir.» Différents temps de séchage et de mise en presse s'ajoutent. Cette attente est très importante pour avoir un livre de qualité. Les deux artisans utilisent du cuir de Graulhet pour faire leurs couvertures. «On y trouve un cuir rare et de qualité qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. Nous avons beaucoup de chance d'avoir ce savoir-faire», affirme Sylvie. Son père était lui-même relieur. C'est avec lui qu'elle a appris le métier. Elle a suivi des cours au Centre Interrégional de Conservation du Livre à Arles. Frédéric a été à l'Union centrale des arts créatifs, puis est allé à l'école du Vésinet pour en apprendre plus sur la dorure. À tous les deux, ils se complètent puisque Sylvie est relieur-restauratrice et son mari est relieur-doreur. Ils ne sont pas de la région. Elle est Varoise mais venait passer ses vacances de jeunesse à Fréjairolles. Lui est Parisien mais a vécu à Albi pendant qu'il était au collège. C'est dans la ville rouge qu'ils ont décidé de s'installer pour partager leur passion. Ils l'ont d'ailleurs transmise à leur fille qui est aujourd'hui designer en cuir de luxe chez Louis Vuitton. Une partie du matériel qu'ils possèdent vient du père de Sylvie. «Nous avons une cisaille qui est relativement récente. Une presse ancienne qui vient de l'ancien atelier Jalby d'Albi, et une seconde presse parisienne.» L'activité étant fluctuante, les deux artistes proposent différentes choses : des tableaux, des restaurations de boîtes. Ils donnent aussi des cours. «La transmission c'est important, même si on va vers une évolution peut propice aux ateliers comme le notre». ladepeche.fr, Albi. À la découverte de l'art ancestral de relier des livres - ladepeche.fr
  • « Ce sont des métiers d’art qui viennent en effet se greffer. Mais c’est aussi un métier artisanal. Certains relieurs ne font pas la plaçure eux-mêmes c’est-à-dire la couture, la mise en préparation du livre avant la couvrure. Beaucoup de relieurs ne font pas la plaçure eux-mêmes, donnent la plaçure à faire, font la couvrure, dessinent le décor et donnent les travaux de dorure à une autre personne. » Radio Prague International, « La reliure est née quand on a redressé les livres dans les bibliothèques » | Radio Prague International
  • En sait-on vraiment trop pour que l’intrigue soit efficace? Depuis le début, on sait que Mathieu a apposé son nom à un texte qui n’est pas le sien, issu d’un manuscrit dont l’apparence et la découverte semblent volontairement caricaturaux. Sorte de cliché de l’imaginaire livresque, il s’agit d’un carnet dont l’épaisse couvrure de cuir produit un aspect suranné, qui était enfoui dans un recoin qui aurait pu n’être jamais au jour, et qui contient un journal de guerre au style sec et ciselé. Le manuscrit, saisi sur ordinateur publié chez un éditeur renommé, fait accéder Mathieu au statut d’écrivain à succès. En fait, l’intrigue se noue réellement quand Mathieu passe les vacances dans la villa idyllique de sa belle famille. C’est dans cette enclave de raffinement et de luxe bourgeois qu’il doit faire face aux conséquences de son imposture. Le plaisir vient justement de ce qu’on le voit se débattre, dans l’ombre, presque sous les yeux de sa belle famille, avec le monstre qu’il a lui-même créé et qui ne cesse de grossir… Critique Film, Critique : Un homme idéal | Critique Film

Images d'illustration du mot « couvrure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « couvrure »

Langue Traduction
Anglais cover
Espagnol cubrir
Italien copertina
Allemand startseite
Chinois
Arabe التغطية
Portugais cobrir
Russe обложка
Japonais カバー
Basque azal
Corse copre
Source : Google Translate API

Synonymes de « couvrure »

Source : synonymes de couvrure sur lebonsynonyme.fr
Partager