La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « coulis »

Coulis

Variantes Singulier Pluriel
Masculin coulis
Féminin coulisse coulisses

Définitions de « coulis »

Trésor de la Langue Française informatisé

COULIS1, subst. masc.

A.− ART CULIN. Mets concentré obtenu par une cuisson lente d'aliments (légumes, poissons, viandes), qui sont ensuite pilés et finement passés. Coulis de perdrix, de tomates :
1. ... quatre entrées nouvelles, dont le fumet s'éleva jusqu'aux cieux. C'étaient des ris de veau au coulis d'écrevisses, des laitances aux truffes, un brochet piqué et farci, et des ailes de bartavelles à la purée de champignons. Brillat-Savarin, Physiol. du goût,1825, p. 334.
P. ext. Bisque de crustacés (d'apr. Lasnet 1970).
P. métaph. :
2. Si ces gargotiers d'âmes avaient du talent, s'ils servaient à leurs pensionnaires des nourritures fines, des essences de théologie, des coulis de prières, des sucs concrets d'idées, ils végéteraient incompris des ouailles. C'est donc pour le mieux, en somme. Il faut un clergé dont l'étiage concorde avec le niveau des fidèles; et certes, la Providence y a vigilamment pourvu. Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 4.
B.− TECHNOL. ,,Mélange de liants à faible viscosité, susceptible de durcir après injection, coulage`` (Clé Mots). Coulis réfractaire, coulis de ciment.
Prononc. : [kuli]. Homon. coolie. Étymol. et Hist. Cf. coulis2. Fréq. abs. littér. : 22.

COULIS2, adj. et subst. masc.

I.− Adj. Vent coulis. Vent qui se glisse par des interstices, par des ouvertures mal jointes. Je m'arrêtai avec extase à renifler l'odeur d'un vent coulis qui passait par la porte. « Je vois que vous aimez les courants d'air », me dirent-ils (Proust, Sodome,1922, p. 944).
Rem. Le fém. coulisse, attesté ds les dict., est inusité.
P. métaph. [En parlant du souffle de la bouche] De petits vents coulis fusaient à travers ses lèvres mal jointes, elle bâillait sous son sourire (Sartre, Âge raison,1945, p. 156).
II.− Emploi subst. masc. (p. ell. du déterminé)
A.− [En parlant de l'air] Courant d'air. Il me semblait être touché, frôlé par (...) des coulis d'air glacé (Genevoix, Assassin,1948, p. 160).
B.− P. ext. [En parlant d'autres éléments, terre, lumière] Glissement ou coulée. C'étaient des petits bruits pas à l'ordinaire : des coulis de terre, des choses molles qui passaient dans la tranchée comme du vent (Giono, Gd troupeau,1931, p. 195):
Je me suis surtout intéressé à ce que je connaissais déjà. J'ai vu le portrait de Rembrandt. Un portrait de vieillard de lui qui vaut presque à mon avis le saint je ne sais plus qui avec l'ange. Même coulis de lumière jusque sur les mains, dans l'ombre. Alain-Fournier, Correspondance[avec J. Rivière], 1905, p. 29.
Prononc. : [kuli], fém. [-is]. Homon. coolie. Étymol. et Hist. A. Adj. 1165-76 « qui glisse » portes de fer coleïces (Chr. de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 1242); xives. [ms.] las coulis (Isopet II de Paris, éd. J. Bastin [ms. Bibl. nat. fr. 24432] XXXVIII, 26) − xvies. ds Hug.; qualifié de ,,vx`` ds Lar. Lang. fr.; 1552 vent couliz (Rabelais, Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, chap. 43). B. Subst. 1. [xiies. d'apr. FEW t. 2, p. 878b]; ca 1256 art culin. couleïs de char (A. de Sienne, Régime du corps, 78, 8 ds T.-L.); 1393 coulis d'un poulet ... coulis d'escrevices (Ménagier, II, 242, ibid.); 2. 1694 technol. (Corneille). Dér. du rad. de couler*; suff. -is*. Fréq. abs. littér. : 23. Bbg. Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 386.

Wiktionnaire

Nom commun - français

coulis \ku.li\ masculin

  1. (Cuisine) Suc d’un aliment consommé à force de cuire, passé par une étamine, un linge, une couloire, etc.
    • Coulis d’écrevisses.
  2. (Construction) Plâtre, mortier gâché ou métal fondu qu’on fait couler dans des joints pour les garnir.
  3. (Désuet) Variante orthographique de coolie.
    • Aussitôt le docteur anglais partit pour Calcutta, et s’adressa au directeur de la Compagnie anglaise des Indes, qui, pour l’honneur de sa nation et la gloire des sciences, lui donna, pour le porter à Jagrent, un palanquin à tendelets de soie cramoisie, à glands d’or, avec deux relais de vigoureux coulis ou porteurs, de quatre hommes chacun; […]. — (Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, La chaumière indienne, 1790)
  4. Courant d'air.
    • La flamme bleuâtre de la lampe à essence vacillait au moindre coulis d’air. Déchaussés, nous tendions les pieds vers la bûche qui charbonnait, précieusement couverte de cendre. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 69)
    • Thomas, les yeux clos, la joue appuyée sur son oreiller dans une attitude d’abandon, le drap remonté jusqu’au menton et par-derrière jusqu’à la nuque, pour le protéger du coulis d’air qui vient de la fenêtre. — (Robert Merle, Malevil, éditions Gallimard, 1972, folio 1983, pages 173-174)

Adjectif - français

coulis \ku.li\

  1. Qui coule. N’est plus usité que dans la locution : Vent coulis : vent qui coule, qui se glisse au travers des fentes et des trous.
    • L’espace n’était pas immense, et quelques vents coulis, qui avaient, quoique au cœur de l’été, des fraîcheurs de novembre, passaient bien par les fentes de la toile et les interstices laissés au ras du sol. — (Amédée Achard, Récits d’un soldat - Une Armée prisonnière ; Une campagne devant Paris, 1871)
    • Une affreuse odeur de putréfaction végétale régnait, des vents coulis leur soufflaient dans la nuque, ce qui fit penser à Tom que c'était là l'atmosphère rêvée pour guérir son rhume. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Temple de fer, 1933)
    • Le duc d’Alve et son aide de camp Lancelot de Berlaimont avaient consenti à souper et à passer la nuit de retour d’une inspection du pays de Mons ; le duc étant trop las pour monter sans fatigue les grands escaliers, on avait dressé son lit dans une des salles d’en bas, sous une tente de tapisserie qui le protégeait des vents coulis et que soutenaient des piques et des trophées d’argent ; il ne restait déjà pas trace de ce lit de repos héroïque où le visiteur de marque avait regrettablement mal dormi. — (Marguerite Yourcenar, L'Œuvre au Noir , Troisième Partie « La prison », chapitre « L’acte d’accusation », Gallimard, Paris, 1968, page 328)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COULIS, ISSE. adj.
Qui coule. Il n'est plus usité que dans cette locution, Vent coulis, Vent qui coule, qui se glisse au travers des fentes et des trous. Il vient un vent coulis par cette porte. Je sens un vent coulis qui me donne sur l'épaule. Les vents coulis sont dangereux. Il est surtout employé comme nom et désigne spécialement, en termes de Cuisine le Suc d'un aliment consommé à force de cuire passé par une étamine, un linge, etc. Coulis d'écrevisses. Il se dit aussi, en termes de Construction, du Plâtre, du mortier gâché ou du métal fondu qu'on fait couler dans des joints pour les garnir.

Littré (1872-1877)

COULIS (kou-li) s. m.
  • Terme de cuisine. Suc d'une substance consommée par une cuisson lente. Coulis de perdrix, de pois. Elle avalait, en se couchant, d'excellents coulis, Lesage, Gil Blas, II, 1.

    Coulis d'écrevisses, purée obtenue en pilant les écrevisses. Deux dindonneaux au coulis d'écrevisses, Voltaire, Taureau, 6.

    Terme de maçon. Plâtre ou mortier gâché assez clair pour couler entre les joints qu'il est destiné à garnir.

    Métal fondu qu'on coule dans les joints.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et se mengier l'estuet par foiblece, si menguce [qu'il mange] coleis et oef mau [mou], Alebrand, f° 28.

XIVe s. Coulis d'un poulet : cuisiez le poulet tant que…, Ménagier, II, 5.

XVe s. Et luy fut mis des coullis en la bouche [de Charles VII qui ne vouloit plus manger de lui-même, craignant qu'on ne l'empoisonnât], Commines, VI, 7.

XVIe s. Bouillons et coulis humectans, Paré, VII, 10. Espais comme un coulis d'orge mondé, Paré, XVIII, 68. La nuit ne faut estre degarni de quelques bons pressis et bouillons, lesquels sont plus à louer que les coulis, à cause qu'ils [les coulis] sont trop espais, font obstruction aux veines mesaraïques et capillaires du foye, Paré, XXIV, 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COULIS, s. m. en Bâtiment, est du plâtre gaché clair, pour remplir les joints des pierres, & pour les ficher. (P)

Coulis, (Cuisine.) est une espece de purée ou jus tiré par expression à-travers un vaisseau percé de trous, ou quelque linge, qu’on répand ou sur la soupe, ou sur un ragoût, ou sur une piece rôtie, &c. Il y a des coulis gras & maigres, des coulis de légumes, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coulis »

Couler (voy. COULIS 2).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Mot dérivé de couler et -is.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coulis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coulis kuli

Fréquence d'apparition du mot « coulis » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « coulis »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coulis »

  • Pour napper des glaces, des gâteaux, une compote mais aussi pour agrémenter une sauce au vin, un gibier, de la viande de porc et même un poisson blanc. Ce coulis peut aussi se transformer en sirop.
    France Bleu — Coulis de baies de sureau
  • Un coulis de tomates ou de framboises, c’est plutôt facile à préparer. Mais l’univers des coulis est bien plus vaste! Il permet aussi de ne pas gaspiller des fruits et légumes plus ou moins moches pour les transformer en délicieuses créations.
    Radio-Canada — Segment | L'épicerie | ICI Radio-Canada.ca Télé
  • Jean-Paul Hévin, chocolatier hors-pair dont on adore les yaourt glacés foisonnés à la commande, nappés au choix de caramel, de coulis de framboise ou de chocolat avant d'être coiffés d'une généreuse avalanche d'amandes caramélisées... À emporter dans la boutique du Marais.
    AD Magazine — Les glaces les plus gourmandes de Paris | AD Magazine
  • Pour napper des glaces, des gâteaux, une compote mais aussi pour agrémenter une sauce au vin, un gibier, de la viande de porc et même un poisson blanc. Ce coulis peut aussi se transformer en sirop.
    France Bleu — Coulis de baies de sureau
  • Jean-Paul Hévin, chocolatier hors-pair dont on adore les yaourt glacés foisonnés à la commande, nappés au choix de caramel, de coulis de framboise ou de chocolat avant d'être coiffés d'une généreuse avalanche d'amandes caramélisées.
    AD Magazine — Les glaces les plus gourmandes de Paris | AD Magazine
  • Mais l’univers des coulis est bien plus vaste!
    Radio-Canada — Segment | L'épicerie | ICI Radio-Canada.ca Télé
  • la recherche marketing coulis Matériaux rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro.
    Mondiale coulis Matériaux Taille du marché 2020 Aperçu de lindustrie, des acteurs clés Analyse, nouvelles opportunités, étude de recherche complète, du paysage concurrentiel et potentiel de lindustrie 2020-2026 – JustFamous

Images d'illustration du mot « coulis »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coulis »

Langue Traduction
Anglais grout
Espagnol lechada
Italien boiacca
Allemand mörtel
Chinois 灌浆
Arabe جصص
Portugais argamassa
Russe цементный раствор
Japonais グラウト
Basque grout
Corse muvimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « coulis »

Source : synonymes de coulis sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot coulis au Scrabble ?

Nombre de points du mot coulis au scrabble : 8 points

Coulis

Retour au sommaire ➦

Partager