La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « corselet »

Corselet

Variantes Singulier Pluriel
Masculin corselet corselets

Définitions de « corselet »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORSELET, subst. masc.

A.−
1. Région. Petit corsage lacé sur le devant et serré à la taille. Corselet de soie, de coton, de laine, de velours noir, de damas à fleurs, de drap doré; corselet à deux ouvertures, très ajusté; être serré dans un corselet; la taille sanglée dans un corselet :
1. Cet élégant corselet en velours bleu de ciel, aussi joli que celui d'une demoiselle des eaux, enveloppait le corsage comme une guimpe, en le comprimant de manière à modeler les formes qu'il semblait aplatir. Balzac, L'Enfant maudit,1831-36, p. 414.
P. métaph., littér. Des mouches par myriades, en corselets de velours ou d'or vert (Loti, Pèl. Angkor,1912, p. 82).
2. HIST. MILIT. Cuirasse légère. Corselet de métal, d'acier, de bronze, de fer; corselet et armure; heaume et corselet :
2. Les casques, les plumes, les boucliers, les corselets papelonnés d'écailles vertes, rouges et jaunes, les arcs dorés, les glaives d'airain reluisaient et flamboyaient terriblement au soleil ouvert dans le ciel, au-dessus de la chaîne libyque, comme un grand osirien. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 82.
B.− P. anal.
1. ZOOLOGIE
a) Thorax, ou partie antérieure du thorax de certains insectes, où sont attachées les premières pattes. Le corselet d'une abeille, d'une mouche, d'une guêpe, d'un scarabée. Ces larges papillons de velours sombre qui portent sur leur corselet l'empreinte blanche d'une tête de mort (Bourget, Disciple,1889, p. 210).
b) Partie antérieure du corps de certains crustacés. Le corselet d'un homard, d'une écrevisse.
2. ARBORIC. Armure métallique destinée à maintenir les jeunes arbres.
Rem. Attesté ds Nouv. Lar. ill., Lar. 20e.
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀsəlε]. L'ensemble des dict. transcrit [ə] muet; seul Barbeau-Rodhe 1930 le note entre parenthèses. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xiiies. « petit corps (d'un enfant) » (Dialogue Grégoire, 12, 13 ds T.-L. [corpusculum]) − xvies. ds Hug.; 2. a) 1539 « vêtement féminin, sorte de corsage lacé par devant » (Des Périers, Œuvres diverses, Voyage de Lyon [I, 56] ds Hug.); b) 1562 corcellet « cuirasse légère » (Verger, Arch. cur. de Nantes, t. I, col. 190 ds Gay); 3. 1546 entomol. (Ch. Estienne, Disc. des parties du corps, 390, 3 [titre] ds Quem.). Dér. de la forme a. fr. cors, de corps* (v. aussi corset); suff. -elet (v. -et). Fréq. abs. littér. : 103.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

corselet \Prononciation ?\ masculin

  1. Petit corps, corpuscule.
    • li athomes etoient petit corselet reont si petit que...
  2. Corselet, gilet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun - français

corselet \kɔʁ.sə.lɛ\ masculin

  1. (Histoire) Cuirasse que portaient certaines troupes.
    • Aucun médecin chrétien, entre les quatre mers de la Bretagne, ne pourrait vous mettre à même de revêtir votre corselet d’ici à un mois. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le lourd corselet en bronze de l’hoplite s'efface progressivement au Ve siècle av. J.-C. devant celui en lin plus léger. — (linothorax sur Wikipédia)
  2. (Habillement) (Vieilli) Sorte de corsage qui se ferme par le devant et qui est serré à la taille.
    • Les Indiennes offrent leurs puissants bras nus, des surfaces brunes et élastiques de chair entre leur jupe et le corselet étroit qui bande leurs omoplates et leurs seins. — (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. IX, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • La seconde sœur, Georgine, se présente sous l’aspect d’un majestueuse jeune femme au corselet étroitement lacé et à l’ample décolletage. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 149)
    • J’étais fascinée par l’idée de ces longues robes à corselet qui remontent la poitrine. — (Régine Desforges, O m’a dit. Entretiens avec Pauline Réage, 1975, page 43)
  3. (Biologie) Partie du corps des insectes ou crustacés qui est située entre la tête et le ventre et qui supporte la première paire de pattes.
    • Le corselet d’un hanneton, d’une guêpe, d’un papillon.
    • Le corselet d’une écrevisse, d’une langouste, etc.
    • les cigales font grincer leur corselet avec plus de vivacité que jamais. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Une abeille voltige autour de sa bouche, puis s’éloigne, le corselet gonflé de dépit, car elle se trompait de ruche. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 81)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORSELET. n. m.
Cuirasse légère que portaient certaines troupes. En termes d'Histoire naturelle, il désigne la Partie du corps des insectes qui est située entre la tête et le ventre et qui supporte toujours la première paire de pattes. Le corselet d'un hanneton, d'une guêpe, d'un papillon. Par analogie, Le corselet d'une écrevisse, d'une langouste, etc.

Littré (1872-1877)

CORSELET (kor-se-lè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des kor-se-lèz-épais ; corselets rime avec traits, succès, jamais) s. m.
  • 1Léger corps de cuirasse. Les matelots étaient armés de corselets, Vaugelas, Q. C. liv. VII, ch. 9.

    Petite cuirasse que portaient les piquiers dans le régiment des gardes.

    Familièrement. Elle a comme un piquier le corselet au dos, Régnier, Sat. IX.

  • 2 Terme d'histoire naturelle. La partie du corps des insectes qui correspond au thorax des vertébrés. La mouche nettoie alternativement sa tête, son corselet et sa croupe, Bernardin de Saint-Pierre, Harmon. liv. II, animaux. À son corselet tiennent deux ou quatre ailes avec lesquelles il voltige dans l'air, Bonnet, Contempl. nat. t. VIII, p. 276, dans POUGENS.

    Par extension. Le corselet d'une écrevisse, d'un homard.

    Partie antérieure des crochets d'une coquille bivalve à laquelle s'attache le ligament quand il est externe.

HISTORIQUE

XVIe s. Un esquadron de corselets, Montaigne, I, 61. Voyant le bataillon des corselets, des boucliers, la cavallerie, les archers, La Boétie, 173. Elle, pour loyer de sa vertu, luy donna un corselet et un armet d'or, Amyot, Anton. 97. Serbillon depescha Sallasar avec 600 harquebusiers, 200 mousquetaires et autant de corselets, D'Aubigné, Hist. II, 202. Aucuns trouveront estrange que je fais les testes si foibles et seulement de six rangs de corselets, Lanoue, 321. Cinq compagnies d'espagnols de vieilles bandes, avec leurs corcelets, harquebuses et morions qui reluisoient bien fort, et avec cela braves d'habillemens aussi comme des princes, Brantôme, Cap. fr. t. II, p. 25, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORSELET, s. m. (Art. milit.) cotte de maille, armure défensive en forme de tunique, qui descendoit depuis le cou jusqu’au milieu du corps. Elle étoit faite de petits anneaux ou mailles de fil de fer tortillées & entrelacées les unes dans les autres Voyez Maille.

On appelloit aussi cette armure haberge, hauberge, haubere, habert, hauther, hautbert, & hauberk. Spelman croit que tous ces mots sont dérivés du gaulois hault, haut, & berg, armure, parce que cette arme servoit à défendre la partie supérieure du corps. Ducange & Skinner aiment mieux tirer son origine du belgique hals, ou du teutonique haltz, cou, & bergen, couvrir, à cause que cette cotte de maille servoit principalement à couvrir le cou ; d’autres le font venir du même mot bergen, couvrir, & de al ou alla, tout, pour signifier que le hautbert couvroit tout le corps. Voyez Haubert. (G)

On le donnoit autrefois aux piquiers, que l’on plaçoit pour l’ordinaire sur le front & sur les flancs d’une armée, pour mieux résister aux attaques de l’ennemi, & pour mieux défendre les soldats qui étoient devant ou derriere eux. Voyez Cuirasse. Vaugelas observe que les gens de mer étoient autrefois armés de corselets. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « corselet »

Double diminutif de corps : cors-el-et.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français corselet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « corselet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
corselet kɔrsœlɛ

Évolution historique de l’usage du mot « corselet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « corselet »

  • La suite a fini dans les livres d’histoire. Maurice Moisson vient de découvrir le sommet de ce qui est toujours le plus imposant cratère grec connu, un cratère étant un grand vase destiné à mélanger l’eau et le vin. La chose est hors norme : 1,65 mètre de haut, près de 209 kg, une contenance de quelque 1 100 litres. Et la décoration s’avère d’un raffinement inouï. Sur ses deux anses en volutes, la gorgone Méduse est représentée avec un visage effrayant, un corselet d’écailles et les jambes serpentiformes. Sur le col du vase, des soldats grecs défilent, alternant avec des cochers conduisant des chars de guerre. Le couvercle est percé de trous pour filtrer le vin qui, à l’époque, était agrémenté d’épices. Le Monde.fr, Des archéologues replongent dans la fabuleuse tombe celte de Vix
  • Le soutien-gorge a été inventé par Herminie Cadolle, une corsetière née en 1845 à Saint-Fargeau, dans l’Yonne. Cette féministe, révolutionnaire et voyageuse a eu l’idée de couper le corset en deux : une partie haute pour soutenir la poitrine, avec des bretelles, et une partie basse pour gainer les hanches. Elle dépose en 1898 le brevet de ce qui s'appelle alors le "corselet gorge" ou le "maintien gorge". "A ce moment-là, elle vit en Argentine mais elle présente son invention à Paris et l’objet devient de plus en plus populaire", explique Albine Novarino-Pothier dans Femmes d'exception en Bourgogne, publié aux Editions Le Papillon Rouge. France Bleu, Le soutien-gorge : une invention bourguignonne
  • Ce qui se cache dans les plis des robes en crêpe doublé de satin de soie de Catherine Deneuve est d’une autre nature. On plonge étrangement dans le quotidien d’une star qui a toujours protégé jalousement sa vie privée, ainsi que dans l’intimité d’une femme sur plusieurs décennies. Les souliers disent qu’elle chausse du 37 ; un accroc reprisé dans un voile de mousseline chocolat témoigne qu’elle a dû y coincer son talon ; une bande de tissu noir ajoutée autour d’un zip dans le dos d’une robe tout en sequins a permis de gagner quelques centimètres de tour de taille ; cette robe colonne, si simple en apparence, qui, haute couture oblige, gaine le corps grâce à un corselet invisible de l’extérieur, est d’une sensualité affolante : le petit tube avec baleines s’arrête sous la poitrine pour laisser les seins libres au-dessus… Les centaines de vêtements (issus à 90 % des collections haute couture, pour ce qui est de la vente sous le marteau) et accessoires composent moins une collection qu’une vraie garde-robe personnelle. Le Monde.fr, Deneuve par Saint Laurent, couture et sentiment
  • Dans la salle des costumes, Myriam Lesko, médiatrice culturelle au Musée départemental, mène une visite. Là encore, le public est nombreux. La guide invite d’abord à observer les costumes traditionnels en s’attachant aux détails d’un corselet. Elle invite son auditoire à observer la coupe des vêtements et explique comment Pascal Jaouen s’en est inspiré. Exposée dans la salle suivante, la Robe Hermine attire tous les regards. D’autres costumes aussi beaux se laissent admirer. Là encore, Myriam Lesko détaille chaque pièce afin d’y trouver des réminiscences bretonnes. Elle rappelle l’origine bigoudène du couturier pour expliquer son goût envers la broderie et certains motifs. Le Telegramme, Le Télégramme - Quimper - Balade brodée. Franc succès pour la première
  • Anne Dietrich va remonter ainsi jusqu’à Herminie Sardon-Cadolle. Née en 1842, cette célèbre communarde, amie de Louise Michel, inventera le premier soutien-gorge en 1889. « Elle libère ainsi les femmes de leur corset contraignant avec le "corselet gorge" qui va connaître de nombreuses évolutions », détaille la chercheuse. Sous le coup d’une condamnation, Herminie émigrera en Argentine, au décès de son époux. C’est là qu’elle créera sa première entreprise, avant de revenir à Paris ouvrir sa « maison de couture ». Le Telegramme, Le Télégramme - Châteaulin - Mode. Les six générations de la famille Cadolle

Traductions du mot « corselet »

Langue Traduction
Anglais corselet
Espagnol coselete
Italien corselet
Allemand korsett
Chinois 柯塞莱特
Arabe كورسيليت
Portugais corpete
Russe грация
Japonais コルセレット
Basque corselet
Corse corselet
Source : Google Translate API

Synonymes de « corselet »

Source : synonymes de corselet sur lebonsynonyme.fr

Corselet

Retour au sommaire ➦

Partager