La langue française

Coron

Sommaire

  • Définitions du mot coron
  • Étymologie de « coron »
  • Phonétique de « coron »
  • Évolution historique de l’usage du mot « coron »
  • Citations contenant le mot « coron »
  • Images d'illustration du mot « coron »
  • Traductions du mot « coron »
  • Synonymes de « coron »

Définitions du mot coron

Trésor de la Langue Française informatisé

CORON, subst. masc.

A.− Région. Quartier formé par les habitations, identiques et disposées régulièrement, construites pour les mineurs par les compagnies houillères, dans le nord de la France et le sud de la Belgique. Les allées, les façades, les jardins du coron; les camarades, les grévistes, les ménagères du coron; habiter le coron, rentrer au coron :
1. Onze heures sonnaient à la petite église du coron des Deux-Cent-Quarante, une chapelle de briques (...). Les larges voies, divisées en petits jardins adossés, restaient désertes, entre les quatre grands corps de maisons uniformes; (...). Et ce village, bâti d'un coup au milieu du vaste plateau, bordé de ses routes noires comme d'un liséré de deuil, n'avait d'autre gaieté que les bandes régulières de ses tuiles rouges, sans cesse lavées par les averses. Zola, Germinal,1885, p. 1214.
Rare. Maison appartenant à ce quartier :
2. Autour des puits de mines (...), les rangées de corons s'alignent uniformément par huit ou dix : tristes petites maisons que rien ne distingue entre elles, nées à date fixe pour encadrer les mêmes existences... Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 82.
P. méton. Population d'un coron. Le coron révolté; le coron entier était réveillé, était dehors; le coron se couchait; tout le coron se groupait.
B.− P. ext. Maison ou groupe de maisons uniformes dans une cité ouvrière. M. Berteaux, chef de cour, conduisit Lecat, souffleur de Quiquengrogne, aux corons où la verrerie logeait ses ouvriers (Hamp, Champagne,1909, p. 91).
Rem. On rencontre ds la plupart des dict. dep. Lar. 19ele sens technique (text.) de « déchets provenant des cardes ». Corons de laine.
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀ ɔ ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Ca 1200 coron « extrémité (d'un bâtiment) » (J. Renart, Escoufle, éd. F. Sweetser, 2228) − 1508, Compt. de Béthune ds Gdf.; encore attesté en liégeois et en wallon au xixeet au xxes. au sens de « bout, extrémité (p. ex. d'une rue, d'un fil) » (Haust, Grandg.); d'où, dans le nord de la France et en Belgique, « bout restant d'une étoffe » et « quartier ouvrier d'une localité industrielle (situé en bout de rue, en dehors de l'agglomération) »; de là, en fr., 1869 « déchets de cardes » (Lar. 19e); 1877 « maison d'habitation de mineurs » (Littré Suppl.); 1885 « groupe de maisons de mineurs » (Zola, Germinal, p. 1272). Probl. dér. de l'a. fr. cor « extrémité, coin » (ca 1180, Chr. de Troyes, Perceval, éd. W. Roach, 3346), v. cor, après l'amuïssement du n final. En a. fr., coron est propre aux dialectes du Nord (pic. et flam.); il s'est maintenu, dans les patois modernes, dans les mêmes régions, où il a connu une évolution sém. particulière. Le mot est diffusé en fr. par l'intermédiaire de Zola, qui l'a employé fréquemment ds Germinal. Fréq. abs. littér. : 172. Bbg. Goug. Mots t. 2 1966, p. 105. − Sain. Lang. par. 1920, p. 277.

Wiktionnaire

Nom commun 1

coron \kɔ.ʁɔ̃\ masculin

  1. Maison d’habitation de mineurs dans le nord de la France et en Wallonie datant de la fin du XIXe siècle.
    • Sortant éreinté de la mine,
      Regagnant son noir coron,
      Le mineur que l’on croise et qui lève le poing
      Dit : le monde va changer de base.
      — (Chant de Zimmerwald.)
  2. Groupe formé par un certain nombre de ces habitations.

Nom commun 2

coron \kɔ.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Métallurgie) Pièce de métal qu'il n'a pas été possible d'étirer complètement par suite du refroidissement prématuré du métal.
  2. Déchet de cardes.

Nom commun

coron \tʃo.ro~\

  1. Les bottes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORON. n. m.
Maison d'habitation de mineurs dans le nord de la France. Il se dit aussi du Groupe formé par un certain nombre de ces habitations.

Littré (1872-1877)

CORON (ko-ron) s. m.
  • Nom donné, dans le département du Nord, à des maisons que les compagnies houillères construisent pour leurs ouvriers.

HISTORIQUE

XIVe s. La cloture d'icelle [maison] se comporte de ancienneté jusques au quoron [coin] du jardin, Du Cange, coronnus (qui se trouve dans un texte de 1220).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORON, (Géog. mod.) ville de la Grece, dans la Morée, sur le golfe de même nom, dans la province de Belvedere. Long. 39. 40. lat. 36. 15.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coron »

L'origine est douteuse. Coron ne peut venir de corne ; on aurait dit cornon. Diez pense que coron est pour caron, coin, dérivé de l'anc. franç. quar, qui provient du lat. quadrum, carré.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coron kɔrɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « coron »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coron »

  • Très attendu (tout comme l’était d’ailleurs celui dédié à la filière automobile présenté le 27 mai dernier), le plan que compte mettre en œuvre le gouvernement pour éviter que la filière aéronautique française – fortement impactée par la crise du coronavirus – ne reste clouée au sol a été dévoilé ce mardi en fin de matinée par Bruno le Maire, lequel n’a d’ailleurs pas hésité à évoquer la notion « d’état d’urgence » pour qualifier la situation dans laquelle se trouve la filière aéronautique française qui pourrait perdre jusquà 100.000 emplois si rien n’est fait, d’où la nécessité de la soutenir au travers ce plan. Echo Drôme Ardèche, Coron'actu - Acte 2

Images d'illustration du mot « coron »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coron »

Langue Traduction
Anglais coron
Espagnol coron
Italien coron
Allemand coron
Chinois 科隆
Arabe كورون
Portugais coron
Russe корон
Japonais コロン
Basque coronek
Corse corone
Source : Google Translate API

Synonymes de « coron »

Source : synonymes de coron sur lebonsynonyme.fr
Partager