La langue française

Coqueron

Définitions du mot « coqueron »

Trésor de la Langue Française informatisé

COQUERON, subst. masc.

MAR. Compartiment étanche placé à l'avant ou à l'arrière d'un bateau et pouvant éventuellement faire office de soute à provisions. De l'eau dans le puits aux ancres et dans le coqueron (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 198).À force de privations, à laver au caustique les bateaux (...) à nettoyer des coquerons, besognes que les autres femmes de journée refusaient (G. Guèvremont, Marie-Didace,Montréal, éd. Fides, 1947, p. 122):
Je possédais un canot à voiles qui s'appelait l'Ariel (...). Il avait un pont coupé avec un coqueron... Baudelaire, Les Aventures d'Arthur Gordon Pym, trad. d'E. Poe, 1858, p. 6.
Prononc. et Orth. : [kɔkʀ ɔ ̃]. Land. 1834 enregistre coquéron qu'il transcrit : ko-ké-ron. Mais on rencontre aussi cocron (cf. C. Jasmin, Pleure pas, Germaine, Ottawa, éd. Parti-Pris, 1965, p. 163). Étymol. et Hist. 1702 (Aubin, Dict. des termes de mar., 1reéd. Amsterdam). Transcription de l'angl. cook-room (dep. 1553 ds NED) composé de [to] cook « cuire » et de room « pièce » étant donné l'usage de cette pièce. Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. Bonn. 1920, p. 37. − De Gorog 1958, p. 186.

Wiktionnaire

Nom commun 1

coqueron \kɔk.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Normandie) Nom de petites meules.
    • Mettre de la vesce, du foin, du trèfle en coquerons. — (Achille Delboulle, Glossaire de la vallée d’Yères, le Havre, 1876, page 232)
  2. (Marine) Partie étanche que l'on peut remplir d'eau pour équilibrer un bateau, en proue ou en poupe.
  3. (Marine) Petite armoire dans une chaloupe.
  4. (Marine) Petite pièce à l'avant ou à l'arrière d'un navire, destinée à stoker les denrées alimentaires ou à y faire la cuisine.
  5. (Québec) Espace étroit d'accès restreint; recoin.
    • J'ai déposé tes boîtes dans le coqueron, là-bas.


Nom commun 2

coqueron \kɔk.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Québec) (Péjoratif) Tout petit logement.
    • Les journées de congé sont longues dans un coqueron pareil, soupira l'autre. — (Yves Beauchemin, Le marchand de café, Éd. Québec Amérique, 2012)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COQUERON (ko-ke-ron) s. m.
  • Terme de marine. Chambre à l'avant de certains bâtiments où elle sert de cuisine. Espèces de petites armoires dans les chaloupes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COQUERON, sub. m. (Marine.) c’est ainsi que quelques-uns nomment une petite chambre ou retranchement qui est à l’avant des petits bâtimens, sur-tout de ceux qui naviguent dans les eaux internes, parce qu’il y sert de cuisine. Dictionn. de Commerce. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coqueron »

(Nom commun 1) → voir coq dans le sens de cuisinier.
(Nom commun 2) de l'anglais cook-room. [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coqueron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coqueron kɔkœrɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « coqueron »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coqueron »

  • « Au-delà des condamnations pénales, je voulais aussi rendre justice à mon fils Sébastien poussé au suicide par harcèlement. Il m'était insupportable que cet officier puisse arborer ces décorations. S'il avait continué son commandement, il y aurait eu d'autres victimes », confie Martine Wanké, 64 ans, la mère de Sébastien, sous-officier marinier qui s'était suicidé à bord du bâtiment de guerre le 15 juin 2010. Il s'était pendu dans le « coqueron » du bâtiment, la réserve des vivres pour la table du commandant. leparisien.fr, Un officier de la Marine destitué de sa Légion d’honneur et du Mérite national - Le Parisien
  • Parti au-delà des délais prévus par l’organisation, je sais déjà que je suis hors course, comme après cette escale. Il me reste à tenter de boucler malgré tout ce tour du monde en solo que je prépare depuis presque deux ans en Guadeloupe. En continuant de déguster mon Morgon, je me remémore ces deux années de préparation bien remplies. Il m’a fallu aménager un conteneur pour stocker le matériel à installer et entreposer les équipements démontés du bateau. Mettre en place des verrouillages de planchers et couvercles des coffres. Vider la soute à voiles et la baille à mouillage : les deux ancres ainsi que les 80 mètres de chaîne ont été solidement amarrés à l’intérieur du bateau. Supprimer une des deux bouteilles de gaz de 13 kilos pour soulager au maximum l’étrave du bateau. Obturer les hublots de coque et les isoler, démonter les deux chauffages et remettre en place les doubles vitrages sur les panneaux de pont ainsi que les joints d’isolation thermique, installer les émetteurs de l’antifouling à ultrasons. Vider les deux réservoirs d’eau (2 x 300 litres) intégrés à la coque pour y entreposer des bouteilles d’eau, vider au maximum le coqueron arrière pour y stocker matériel de rechange et jerricans de gazole en complément du réservoir, soit un total de 750 litres. Remplacer les plaques d’antidérapant, changer tous les filets de protection autour du bateau, acheter un radeau de survie six places, installer un nouveau panneau solaire, une nouvelle éolienne et le radar sur le portique arrière, un régulateur d’allure et un hydrogénérateur sur la jupe arrière. Changer les profilés de l’enrouleur du génois et deux galhaubans, remettre en place les bastaques, acheter une grand-voile et un génois en Hydranet, installer un lazy-bag. Acheter un dessalinisateur manuel, deux batteries neuves de 170 ampères en complément de trois autres batteries (total 700 ampères), trois VHF : fixe AIS, portable ASN, portable ordinaire. Un Iridium Go et Iridium standard en complément de la BLU et Pactor, une balise de détresse EPIRB. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, ÇA VOUS EST ARRIVÉ. « J’ai fait naufrage dans les Cinquantièmes Hurlants »
  • Depuis le lancement de la radio numérique de Québecor en octobre dernier, les animateurs Jonathan Trudeau et Antoine Robitaille travaillaient à partir du «coqueron».      Le Journal de Québec, Le «coqueron» de QUB radio à l'Assemblée nationale est officiellement chose du passé! | JDQ
  • « Les trois quarts des machines étaient défectueuses. Quand une machine brisait, c’était souvent Carl [le fils du propriétaire] qui la réparait en prenant des pièces sur d’autres machines brisées qui se trouvaient dans le coqueron en bas », a mentionné Karlain Huard, boucher de formation qui a travaillé à la Boucherie Huot, de 2012 à 2016. Le Journal de Québec, Boucherie Huot a payé une amende de 32 630 $ à la CNESST en 2018 | JDQ

Images d'illustration du mot « coqueron »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coqueron »

Langue Traduction
Anglais cockroach
Espagnol cucaracha
Italien scarafaggio
Allemand kakerlake
Chinois 蟑螂
Arabe صرصور
Portugais barata
Russe таракан
Japonais ゴキブリ
Basque labezomorro
Corse scarabe
Source : Google Translate API

Synonymes de « coqueron »

Source : synonymes de coqueron sur lebonsynonyme.fr

Coqueron

Retour au sommaire ➦

Partager