La langue française

Consort

Sommaire

  • Définitions du mot consort
  • Étymologie de « consort »
  • Phonétique de « consort »
  • Évolution historique de l’usage du mot « consort »
  • Citations contenant le mot « consort »
  • Images d'illustration du mot « consort »
  • Traductions du mot « consort »
  • Synonymes de « consort »

Définitions du mot consort

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSORT, subst. et adj. masc.

A.− Gén. au plur. Consorts.
1. DR. ,,Plaideurs qui ont un intérêt commun dans un procès`` (Barr. 1974).
Rem. Ce sens est inconnu dans l'usage courant.
2. Usuel, loc. péj. ... et consorts (précédé d'un ou plusieurs noms propres de personnes). ... et les gens de même espèce. Synon. ... et compagnie.Les Chapelain et consorts (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 5, 1859, p. 326).Je hais la peinture de Bonnat et consorts, je hais ces mystifications du grand art (Huysmans, L'Art mod.,1883, p. 97).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. des ex. où la loc. ... et consorts est précédé d'un nom commun de pers. (Venez) seul ou avec vos associés et consorts (Giraudoux, La Folle de Chaillot, 1944, I, p. 90). 2. L'arch. consort « compère », est attesté au xixes. Offertoire en mémoire d'un consort (J. Laforgue, Poésies complètes, 1887, p. 99).
B.− [En appos. avec valeur d'adj.] Époux ou épouse non couronné(e) d'un souverain régnant. Prince consort; reine consort, reine-consort (Nouv. Lar. ill.).
Rem. Rare en dehors du syntagme prince consort.
P. métaph. (iron.). Époux d'une femme possédant une certaine puissance ou renommée, et en tout cas supérieure à la sienne. Ayant épousé la petite-fille de Victor Hugo, il s'appelle lui-même le « prince consort » (Renard, Journal,1902, p. 749):
Ce cercleux [Swann] en rupture d'aristocratie, ne se doutait guère qu'il serait un jour le prince consort embourgeoisé de notre Odette nationale. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 894.
[Avec ell. du subst.] Un consort. Un prince consort.
Rem. 1. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. 20eattestent comme vx et rare le subst. masc. consort. Terrain vague sur les confins de deux pays (cf. étymol. I, 2, b). 2. Qq. dict. (cf. Guérin 1892) enregistrent le dér. (suff. ) consorté, adj. masc., vx. Employé en parlant de pêcheurs hivernant ensemble en Amérique du Nord.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sɔ:ʀ], fém. [-ɔ ʀt]. Ds Ac. 1894-1932; Ac. 1718-1878 ne traitent que le subst. masc. et l'enregistrent au pluriel. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1370 fém. consorte « compagne, épouse » (J. Lefevre, Lamentations Matheolus, I, 518 ds T.-L.) − fin xvies. (Brantôme, Des Dames, part. II (IX, 55) ds Hug.); 2. a) 1392 plur. consors « compagnon, comparses » (Denombrement du bailliage de Constentin, A.N. P. 304, fo8 vo); b) 1606 plur. « ceux dont les terres se touchent » (Nicot); plus gén. 1635 « celui qui a un intérêt commun dans une affaire avec un autre » (Monet Abrégé). II. 1669 adj. qualifie l'époux ou l'épouse du souverain (en Angleterre) reine consort (Chamberlayne, Estat prés. d'Angl., I, p. 133 ds Bonn., p. 36). I empr. au lat. consors, -ortis ayant déjà en lat. class. le sens de « celui qui possède conjointement quelque chose avec quelqu'un, celui ou ceux qui possèdent en commun ». II angl. consort attesté en ce sens par Murray en 1634 dans l'expr. queen-consort (Bonn.) et qui est empr. au m. fr. consort, consorte (v. I, notamment au sens 1). Fréq. abs. littér. : 45. Bbg. Barb. Loan-Words 1921, p. 139. − Bonn. 1920, p. 36. − Boulan 1934, p. 104.

Wiktionnaire

Adjectif

consort \kɔ̃.sɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) Qui partage le sort. Il ne se dit plus que de l’époux ou l’épouse d’un chef d’État.
    • Le prince consort.
    • La reine consort.

Nom commun

consort \kɔ̃.sɔʁ\ masculin

  1. (Politique) Époux ou épouse d’un chef d’État ou de territoire.
    • L’héritier de la couronne et son consort.
  2. (Justice) Celui ou ceux qui ont un intérêt avec quelqu’un dans un procès, dans une affaire civile, etc.
    • On l’a condamné, lui et ses consorts, à payer solidairement.
    • Ce consort peut, en effet, persister dans son inaction. — (Revue trimestrielle de droit civil, Volumes 49 à 50, 1950)
  3. (Politique) (Par extension) (Au pluriel) Ceux qui sont liés à un chef de parti, de cabale.
    • Le jour ensuivant, le sénat étant derechef assemblé en conseil, loua premièrement Antonius de ce qu’il avait sagement éteint et assouvi un commencement de guerre civile : puis donna aussi de grandes louanges à Brutus et à ses consorts qui là étaient présents […]. — (François-Victor Hugo, « Notes sur Mesure pour mesure, Timon d'Athènes et Jules César », Œuvres complètes de Shakespeare, 1872)
    • Les épisodes douteux ne sont guère éclaircis : sont passées sous silence en particulier l’action du gouvernement en exil et les accusations populaires (largement connues grâce aux publications de Henri Koch-Kent) formulées à l’encontre de Bodson et de ses consorts ; mais aussi l’affaire du putsch. — (Jean Rhein, [Luxemburgensia] Victor Bodson (2) : légende bien ficelée sur Le Quotidien.lu, 10 mars 2017. Consulté le 24 mai 2018)
  4. (Figuré) Le semblable, l’homologue d’une personne ou d’une entité.
    • Finnair, la compagnie aérienne finlandaise, n’a pas la même portée médiatique que son consort Scandinavian. — (Benjamin Zhang, Voici les 20 compagnies aériennes les plus sûres au monde sur Business Insider France, 5 janvier 2018. Consulté le 24 mai 2018)
    • Les sites comme Airbnb et ses consorts (Bedycasa, Sejourning, etc.) génèrent suffisamment de profits pour être catégorisés sans peine dans l’économie de marché, et non plus seulement collaborative. — (Anne Demoulin, Le tourisme collaboratif s’incruste pour les vacances sur 20 minutes.fr, 3 juillet 2017. Consulté le 24 mai 2018)
    • La peinture reste manifestement pour lui le lieu de l’excellence, dans un contexte pourtant où ses consorts, avant-gardistes, s’escriment à jeter bas les fondements du métier et du médium. — (Judicaël Lavrador, Frédéric Pardo, scintillement des toiles sur Libération.fr, 10 mai 2016. Consulté le 24 mai 2018)
  5. (Figuré) (Sans article) Et cetera, et ainsi de suite.
    • Les baisers furent bruyants, parce que Adèle et consort, peu soucieux du vain claquement d’un simple mouchoir de poche, se mirent à aboyer au lieu de japper. — (Nicolas Vassiliévitch Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction par Ernest Charrière)
    • Si Monaco ne s’impose pas sur la pelouse du Roahzon Park et enchaîne par une contre-performance à domicile contre le FC Nantes, Mbappé et consort seront sacrés champions au soir de la 32e journée. — (Joffrey Pointlane, Ligue 1 : Quand le PSG peut-il être champion ? sur France Football.fr, 2 avril 2018. Consulté le 17 avril 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSORT. adj. m.
Qui partage le sort. Il ne se dit plus que du Prince qui, en Angleterre, en Hollande, est l'époux de la reine sans être roi lui-même. Le Prince consort. En termes de Procédure, le pluriel Consorts, employé comme nom, désigne Ceux qui ont un intérêt avec quelqu'un dans un procès, dans une affaire civile, etc. On l'a condamné, lui et ses consorts, à payer solidairement. Il se dit quelquefois, dans le langage ordinaire, de Ceux qui sont liés à un chef de parti, de cabale ; et alors il se prend toujours en mauvaise part. Un tel et consorts.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONSORT, s. m. nom d’une société du tiers ordre de S. François, composée d’hommes & de femmes, & établie à Milan où on lui avoit confié la distribution des aumônes, & où elle s’en acquitta avec tant de fidélité, qu’elle mérita dans la suite qu’on lui restituât cette fonction délicate dont on l’avoit privée. Il fallut la médiation du pape Sixte IV. pour la déterminer à la reprendre : ce qui prouveroit qu’elle n’y trouvoit que des peines méritoires pour une autre vie ; avantage que la piété solide a une infinité de voies différentes de recouvrer. Le débat le plus scandaleux qui pourroit survenir entre des Chrétiens, ce seroit celui qui auroit pour objet l’œconomat du bien des pauvres.

Consorts, s. m. pl. (Jurispr.) sont ceux qui ont le même intérêt, ou qui sont engagés dans une même affaire dont l’évenement doit leur être commun ; ainsi on appelle quelquefois consorts ceux qui vivent en communauté ou société, de même qu’on appelle compersonniers, les co-tenanciers solidaires d’un même tenement, soit à titre de cens, emphitéose, ou loyer. On appelle aussi consorts tous ceux qui plaident conjointement par le ministere d’un même procureur ; il est d’usage dans le style judiciaire, que le procureur ne dénomme qu’une de ses parties, & se contente de désigner les autres sous le nom de & consorts. Cela est bon pour abreger les qualités dans le courant des écritures ; mais il est important que toutes les parties soient dénommées, du moins au commencement, & dans les premiers & principaux actes, tels que dans les demandes, dans les appels, & dans les jugemens ; autrement il pourroit arriver que celui qui auroit obtenu une condamnation contre plusieurs adversaires sous le titre de consorts, seroit arrêté pour l’exécution par quelques-uns d’entr’eux qui prétendroient n’avoir pas été parties dans les contestations, pour n’y avoir pas été dénommés. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « consort »

(Date à préciser) Du latin consors.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « consort »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consort kɔ̃sɔr

Évolution historique de l’usage du mot « consort »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consort »

  • Tandis qu'elle se prépare à devenir reine consort dans les prochaines années, Kate Middleton semble s'être complètement approprié son futur rôle. Au point de partager désormais un point commun non négligeable avec le prince Philip, l'époux d'Elizabeth II. Closermag.fr, Kate Middleton : ce point commun qu'elle a avec le prince Philip - Closer
  • Alors qu’une rumeur récente évoquait le souhait du prince Charles que sa femme Camilla devienne reine consort lorsqu’il montera sur le trône, Clarence House a reconfirmé que cela ne serait pas le cas. , Clarence House confirme: Camilla Parker-Bowles ne sera pas reine consort, contrairement à Kate Middleton
  • La princesse héritière Victoria de Suède et le prince consort Daniel ont fêté ce vendredi leurs 10 ans de mariage. Pour l’occasion, le Palais a publié encore un nouveau portrait du couple et des images de leurs noces. , Princesse Victoria de Suède et Daniel Westling, un 9e portrait et de beaux souvenirs de leurs noces

Images d'illustration du mot « consort »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « consort »

Langue Traduction
Anglais consort
Espagnol consorte
Italien consorte
Allemand gemahlin
Chinois 配偶
Arabe القرين
Portugais consorte
Russe гармонировать
Japonais 配偶者
Basque ezkontideak
Corse cunsorta
Source : Google Translate API

Synonymes de « consort »

Source : synonymes de consort sur lebonsynonyme.fr
Partager