La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « componende »

Componende

Définitions de « componende »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPONENDE, subst. fém.

RELIG. CATH., vieilli. Taxe perçue par le Saint-Siège, ou par un évêché, auprès de ceux qui veulent ,,obtenir quelque dispense ou les provisions de quelque bénéfice`` (Ac. 1835). « Messieurs les Curés fixeront les componendes d'accord avec les parties et en prenant comme base le tarif diocésain (...) ils en indiqueront le taux sur la demande de dispense [d'empêchement de mariage] » (Ordo et annuaire diocésain de Nancy,1975, p. 258).
P. méton. Bureau chargé de la perception de cette taxe.
Rem. Sens attestés par Lar. 19e, Lar. Lang. fr., Littré, Guérin 1892, DG; absent des éd. post. de l'Ac.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pɔnɑ ̃:d]. Ds Ac. 1718-1835. Étymol. et Hist. 1690 « taxe à payer pour l'obtention à Rome d'une grâce particulière; office de Cour de Rome où l'on envoyait des suppliques » (Fur.). Empr. au lat. médiév. componendum (adj. verbal de componere, v. composer) attesté au viiies. dans le domaine ital. pour désigner cette même taxe (DEI); cf. ital. componenda attesté dès le xives. (ibid.).

Wiktionnaire

Nom commun - français

componende \kɔ̃.pɔ.nɑ̃d\ féminin

  1. Office de la cour papale, où l'on paye les droits pour les grâces qu'accorde le Pape, suivant le prix dont on est convenu avant l'expédition.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COMPONENDE (kon-po-nan-d') s. f.
  • Office de la cour romaine, où l'on paye les droits du pape pour les grâces qu'il accorde, suivant le prix dont on est convenu avant l'expédition.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMPONENDE, s. f. (Jurisprud.) est une espece de composition on taxe que l’on paye à la chambre apostolique de Rome pour certains actes, tels que les dispenses de mariage, les unions, suppressions, érections, coadjutoreries, pensions sans cause, les absolutions & nouvelles provisions, & généralement pour tout ce qui procede de fruits mal perçûs par ceux qui ont joüi sans titre légitime des bénéfices, & qui n’ont pû en gagner les fruits, comme sont les confidentiaires. Mais cette prétention de la cour de Rome sur les fruits mal perçûs n’est point reconnue en France ; car le pape n’a pas le pouvoir d’appliquer à la chambre apostolique les fruits des bénéfices de ce royaume, & l’on n’y souffre point que les intrus, les confidentiaires, les simoniaques, & autres qui ont joüi des fruits sans titre légitime, en composent au préjudice des églises auxquelles ils sont tenus de les restituer, pour être employés aux ornemens & aux réparations.

Outre ces matieres de grace, absolutions, ou restitutions sujettes à la taxe des componendes, la plus grande partie des abbayes consistoriales paye la troisieme partie de la taxe qui est dans les livres de la chambre, lorsque les parties ne peuvent ou ne veulent pas les faire passer par le consistoire.

Amidenius, de stylo dat. cap. xviij. dit qu’Alexandre VI. a été le premier auteur des componendes, & qu’il avoit vû une lettre d’Isabelle & de Ferdinand roi d’Espagne, où ils se plaignoient de cette nouvelle charge, à laquelle ils se sont néanmoins ensuite soûmis.

Il y a à la daterie un office ou bureau des componendes ; c’est le lieu où l’on compose, c’est-à-dire où l’on regle les taxes appellées de ce nom. Celui qui exerce cet office s’appelle le dépositaire, ou thrésorier, ou préfet des componendes : c’est un officier dépendant du dataire, dont l’emploi est de recevoir les sommes taxées pour les matieres sujettes à componende : il avoit été créé en titre perpétuel par le pape Pie V. mais il fut depuis supprimé pour être exercé par un officier amovible. Il est du devoir des reviseurs de la daterie, lorsque les suppliques qui passent par leurs mains sont sujettes à componende, de mettre au bas de la supplique un C, pour marquer qu’il est dû componende, auquel cas il faut les porter à l’office des componendes. Voyez la pratique de cour de Rome de Castel, tome I. pag. 49. & suiv. & pag. 242. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « componende »

Le latin componendus, qui doit être arrangé, de componere, arranger, de cum, avec, et ponere, mettre (voy. PONDRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin componendus (« qui doit être arrangé »), de componere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « componende »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
componende kɔmpɔ̃ɑ̃d

Évolution historique de l’usage du mot « componende »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « componende »

  • Jusqu’à la fin des années 1960, l’évêque accorde ces dispenses moyennant quelques dollars. Une enquête prénuptiale permet d’abord de déterminer le degré de parenté qui sépare les deux époux. Ceux-ci doivent ensuite payer une taxe appelée « componende » proportionnelle au lien familial qui les unit, jusqu'au quatrième degré de parenté. Radio-Canada.ca, L’amour entre cousins | Radio-Canada.ca

Images d'illustration du mot « componende »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « componende »

Langue Traduction
Anglais component
Espagnol componente
Italien componente
Allemand komponente
Chinois 零件
Arabe مكون
Portugais componente
Russe составная часть
Japonais 成分
Basque osagai
Corse cumpunente
Source : Google Translate API

Synonymes de « componende »

Source : synonymes de componende sur lebonsynonyme.fr

Componende

Retour au sommaire ➦

Partager