La langue française

Clicher

Sommaire

Définitions du mot clicher

Trésor de la Langue Française informatisé

CLICHER1, verbe trans.

TYPOGR., GRAV. Fabriquer un cliché*, c'est-à-dire se procurer l'empreinte d'une forme (composition typographique en caractères mobiles, gravure sur bois, etc.), y couler un métal fusible permettant d'obtenir une planche solide à partir de laquelle on peut reproduire la forme en un grand nombre d'exemplaires. Clicher un volume; clicher un fleuron, une vignette (Ac. 1835-1932); (ouvrier) qui cliche bien; savoir clicher; faire clicher qqc. Fabrication, (...) sous mes yeux des moulages en carton que je vous enverrais et sur lesquels vous feriez clicher (Hugo, Correspondance,1853, p. 146).Il [le graveur] traçait son dessin à la pointe en découvrant le métal et clichait ensuite cette gravure (A. Maire, Manuel pratique du bibliothécaire,1896, p. 343):
1. ... réimprimer chez vous Napoléon-le-Petit et les Châtiments, ne pas tirer, clicher ces deux réimpressions, envoyer les clichés à Guernesey, et faire à Guernesey les tirages au fur et à mesure des besoins et des demandes. Hugo, Correspondance,1862, p. 419.
Figuré
1. [L'idée dominante est celle d'empreinte, de reproduction fidèle et, péj., celle de copie, de calque, d'imitation, d'absence d'originalité] :
2. La connaissance intellectuelle, en tant qu'elle se rapporte à un certain aspect de la matière inerte, doit au contraire nous en présenter l'empreinte fidèle, ayant été clichée sur cet objet particulier. Elle ne devient relative que si elle prétend, telle qu'elle est, nous représenter la vie, c'est-à-dire le clicheur qui a pris l'empreinte. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. VIII.
2. [L'idée dominante est celle d'image fixée de façon définitive] Clicher (un événement, un personnage, une chose abstraite, etc.). La Bible (...) partage les animaux en mondes et immondes, les emploie à clicher des vertus et des vices (Huysmans, La Cathédrale,1898, p. 412).On a voulu maintenir les prix, les clicher à une certaine date (L'Œuvre,16 févr. 1941) :
3. La mémoire infaillible du directeur du Temps clichait les éléments comiques d'un personnage, petit ou grand, avec une précision et une sûreté à la Daumier. L. Daudet, Devant la douleur,1931, p. 257.
Emploi pronom. à sens passif. Ces œuvres se sont gravées, clichées pour ainsi dire, dans la mémoire des générations successives (Mathis-Lussy, Le Rythme musical,1911, note 2).
Prononc. et Orth. : [kliʃe], (je) cliche [kliʃ]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1803 clicher (Boiste); 1809 cliché subst. typogr. (Wailly Vocab.); av. 1866 id. fig. (Le Figaro ds Lar. 19e). Peut-être dér. du rad. onomatopéique klitš exprimant le bruit de la matrice s'abattant sur le métal en fusion (FEW t. 2, p. 788a). L'étymon. all. moyen Klitsch « masse molle » (EWFS2; Dauzat 1973), lui-même d'origine onomatopéique (Duden Étymol.), quoique moins probable, n'est pas à écarter.
DÉR.
Clicherie, subst. fém.Atelier où s'élaborent les clichés*. Envoyer des formes à la clicherie; formes qui passent à la clicherie. Procédé, ensemble des opérations d'élaboration des clichés*. Appareils de clicherie moderne. [kliʃ ʀi]. 1reattest. 1866 (Lar. 19e); de clicher1, suff. -erie*.

CLICHER2, verbe intrans.

Prononcer de façon défectueuse les sifflantes ou les chuintantes.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du xixes., ds Quillet 1965 et Lar. Lang. fr.
Prononc. : [kliʃe], (je) cliche [kliʃ]. Étymol. et Hist. 1836 (Landais ds Quem.). Orig. onomatopéique, le mot tendant à évoquer cette prononc. défectueuse. Fréq. abs. littér. : 11.
DÉR.
Clichement, subst. masc.,,Défaut de prononciation affectant les sifflantes ou les chuintantes, qui se produit par exemple lorsque, pour articuler une s, l'application des bords de la langue contre les dents inférieures est imparfaite et laisse écouler une partie de l'air expiré, ou lorsque, dans l'articulation d'une chuintante, l'expiration de l'air se produit sur les bords postérieurs de la langue`` (Mar. Lex. 1961). [kliʃmɑ ̃]. 1reattest. 1838 (Ac. Compl. 1842); de clicher2, suff. -ment1*.

Wiktionnaire

Verbe 1

clicher \kli.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Typographie) Faire des planches solides qui reproduisent en relief l’empreinte d’une composition en caractères mobiles et qui peuvent servir à plusieurs tirages.
    • Clicher une page, un dictionnaire, un ouvrage classique, un fleuron, une vignette.
  2. (Informatique) Recopier le contenu, à un instant déterminé, de tout ou partie d’une mémoire sur un autre support.
    • Clicher et vider sont des termes informatiques normalisés par l’ISO et la CSA International.
  3. (Ardennes) Vérifier qu’une porte est ouverte ou fermée, appuyer sur la cliche.
    • Vas-y ! Cliche la porte !

Verbe 2

clicher \kli.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire un clichement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLICHER. v. tr.
T. de Typographie. Faire des planches solides qui reproduisent en relief l'empreinte d'une composition en caractères mobiles et qui peuvent servir à plusieurs tirages. Clicher une page. Cet ouvrier cliche bien. Clicher un dictionnaire, un ouvrage classique. On dit de même Clicher un fleuron, une vignette.

Littré (1872-1877)

CLICHER (kli-ché) v. a.
  • Terme de typographie. Couler de la matière fondue dans l'empreinte qu'on a prise d'une page composée en caractères mobiles ; ce qui donne par le refroidissement un bloc présentant le même relief que les lettres mêmes ; bloc qui, employé pour l'impression au même usage que les caractères, permet de tirer, s'il y a lieu, un très grand nombre d'épreuves sans faire une nouvelle composition. Clicher un ouvrage classique. On dit aussi clicher un fleuron, une vignette.

    Absolument. Cet ouvrier cliche bien.

    Se clicher, v. réfl. Être cliché. Cet ouvrage se clichera-t-il ?

HISTORIQUE

XVe s. Et en ce faisant fut la noise ouïe de la ville, dont les gens, tout esmus, en grand nombre vinrent au chastel et tirerent le pont qui n'estoit ni cliqué ni verrouillé, Monstrelet, II, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clicher »

Clicher paraît être le même, prononcé différemment, que cliquer, dans le sens de fixer, assujettir, qui se rattache à l'allemand Klinke, loquet (voy. CLENCHE). Dans le wallon, cliche signifie un loquet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « clicher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clicher kliʃe

Évolution historique de l’usage du mot « clicher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clicher »

  • Il faut traduire, commenter, publier, imprimer, réimprimer, clicher, stéréotyper, distribuer, crier, expliquer, réciter, répandre, donner à tous, donner à bon marché, donner au prix de revient, donner pour rien, tous les poëtes, tous les philosophes […] De Victor Hugo / William Shakespeare

Images d'illustration du mot « clicher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clicher »

Langue Traduction
Anglais stereotype
Espagnol estereotipo
Italien stereotipo
Allemand stereotyp
Chinois 刻板印象
Arabe الصورة النمطية
Portugais estereótipo
Russe стереотип
Japonais 固定観念
Basque estereotipo
Corse stereotipo
Source : Google Translate API

Synonymes de « clicher »

Source : synonymes de clicher sur lebonsynonyme.fr
Partager