La langue française

Chiquer

Sommaire

  • Définitions du mot chiquer
  • Étymologie de « chiquer »
  • Phonétique de « chiquer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chiquer »
  • Citations contenant le mot « chiquer »
  • Traductions du mot « chiquer »
  • Synonymes de « chiquer »

Définitions du mot chiquer

Trésor de la Langue Française informatisé

CHIQUER1, verbe trans.

A.− Vx, arg. Manger ou boire avec gloutonnerie :
1. ... le couple invité par charité à manger par Daudet, le couple arrivant décharné, avec des trous dans les joues, et après avoir chiqué comme des Limousins, s'en allant remplumé avec de la chair comme soufflée sur la figure. E. et J. de Goncourt, Journal,1888, p. 739.
Chiquer les légumes, la légume. Faire un bon repas :
2. − (...) Allons, Finot, à table! Chiquons les légumes! Sablons le champagne au succès de notre jeune ami! Balzac, César Birotteau,1837, p. 182.
3. − Tous ces poilus-là, ça n'emporte pas son couvert et son quart, pour manger sur le pouce. I'leur faut ses aises. I's préfèr't mieux aller s'installer chez une mouquère de l'endroit, à une table exprès pour eux, pour chiquer la légume, et la rombière leur carre dans son buffet leur vaisselle, leurs boîtes de conserves et tout leur bordel pour le bec, enfin, les avantages de la richesse et de la paix dans ce sacré nom de Dieu d'arrière! Barbusse, Le Feu,1916, p. 124.
Dans des expr. fig. :
4. ... pour lors, voilà qu'un jour, on fait monter les noirauds pour chiquer leur ration d'air et de soleil... Sue, Atar Gull,1831, p. 20.
Se chiquer. S'enivrer (Esn. 1966). Chiquer qqn. L'enivrer (Pierreh. Suppl. 1926).
Rem. Les dict. d'arg. signalent un dér. chiqueur. ,,Se dit de quelqu'un qui aime passionnément la table`` (Hautel, 1808).
B.− Usuel. Mâcher une feuille de tabac.
P. anal. :
5. Pour cela l'on fait bouillir la graine, puis on la pile dans un mortier, avec le manche du pilon qui offre si peu de surface que la coque dure fuit de côté tandis que son enveloppe froissée se détache. Elle forme bientôt une étoupe couleur safran qui, pressée entre les doigts, laisse échapper son huile. Les femmes qui se livrent à ce travail se récompensent en chiquant le tourteau. Gide, Voyage au Congo,1927, p. 715.
Prononc. et Orth. : [ʃike], (je) chique [ʃik]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1792 « mâcher des feuilles de tabac » (Romme, Dict. de la marine, 161 ds Fr. mod., t. 25, 1957, p. 308b); 2. 1798 pop. « prendre un repas » (d'apr. Esn.); 1807 « manger » (Michel, Dict. des expressions vicieuses, p. 4). Dér. de la racine onomatopéique *tšikk- exprimant le bruit que fait celui qui mâche (FEW t. 13, 2, p. 371). Fréq. abs. littér. : 26. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 92, 99; p. 251 (s.v. chiqueur).Sain. Lang. par. 1920, p. 177. − Sain. Sources t. 3, 1972 [1930], p. 29.

CHIQUER2, verbe trans.

A.− Pop., arg. Discuter, chicaner :
1. − Passer son repos en taule quand on n'a rien fait, c'est tout de même ressautant, grogne Sulphart. Y a pas à chiquer contre, on est moins que rien. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 116.
Il n'y a rien à chiquer. Il n'y a rien à dire, il n'y a pas à discuter :
2. Je commençais à bien me rendre compte, qu'elle me trouverait toujours ma mère, un enfant dépourvu d'entrailles, un monstre égoïste, capricieux, une petite brute écervelée... Ils auraient beau tenter... beau faire, c'était vraiment sans recours... Sur mes funestes dispositions, incarnées, incorrigibles, rien à chiquer... Céline, Mort à crédit,1936, p. 337.
Ne rien vouloir chiquer. Ne rien vouloir entendre :
3. C'est les épiciers de la rue Berce qu'ont les premiers fait du scandale... Ils voulaient plus rien chiquer pour nous avancer de la boustiffe... Ils venaient rapporter leurs factures... Céline, Mort à crédit,1936p. 219.
Chiquer la guenille. Marquer son mécontentement, ronchonner :
4. − (...) Avec ça, qu'ils grognent ces gars-là. Ils sont pas contents. « Qu'est-ce que vous avez à chiquer la guenille? que je leur ai demandé... » G. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 221.
B.− Arg. Se chiquer la gueule. Se battre :
5. Au dix-septième siècle, se battre, c'était se donner du tabac; au dix-neuvième, c'est se chiquer la gueule. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 200.
Prononc. et Orth. Cf. chiquer1. Étymol. et Hist. 1800 pronom. réciproque (P. Leclair, Hist. des brigands chauffeurs ds Sain. Sources arg. t. 2, p. 90); 1862 se chiquer la gueule (Hugo, Les Misérables, t. 2, p. 200). Dér. de la racine onomatopéique *tškk- exprimant le bruit des coups (FEW t. 13, 2, p. 371a); l'hyp. selon laquelle chiquer « battre, donner des coups », empr. à l'all. schicken « envoyer » serait à l'origine d'un champ morpho-sémantique des mots ayant en commun les notions de « coup, trait » (Guir. Étymol., pp. 126-141), regroupant les mots rangés par le FEW, s.v. schick 1 et 2, schicken, tškk- 2 et 3, fait difficulté des points de vue chronol. et géographique. Fréq. abs. littér. : 7.
DÉR.
Chiquage, subst. masc.Dispute, bagarre. Au fond, la perspective d'un chiquage possible entre Letondu et de La Hourmerie déchaînait de sournoises jouissances (Courteline, Messieurs-les-Ronds-de-cuir,1893, V, 1, p. 173). 1reattest. 1893 id.; de chiquer, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Guiraud (P.). Le Ch. morphosém. du verbe chiquer. B. Soc. Ling. 1960, t. 55, pp. 135-154. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 122, 314.

CHIQUER3, verbe trans.

A.− PEINT. Peindre d'une manière artificielle, sans sincérité. Synon. peindre de chic.
Rem. ,,Faire habilement`` (Besch. 1845, Littré), ,,exécuter avec chic`` (Lar. 19e), ,,faire de chic, sans études`` (Guérin 1892); Rob. Suppl. 1970 cite un ex. de J. Romains.
B.− Pop. ,,Agir au chiqué, faire de l'esbroufe`` (Rob.);,,faire du chiqué, du bluff`` (Lar. Lang. fr.).
Rem. Les dict. donnent le dér. chiqueur, subst. masc., avec le sens ,,T. d'atelier. Artiste dessinant de chic, sans étudier la nature`` (Lar. 19e, Lar. Lang. fr.). Rob. donne aussi le sens ,,celui qui fait du chiqué`` avec un ex. de F. Carco. En arg. chiqueur signifie « simulateur, compère » (cf. Esn. 1966).
Prononc. et Orth. Cf. chiquer1. Étymol. et Hist. 1. 1823 peint. (Boiste); 1845 chiquer bien un tableau (Besch.); 1846 danse, pop. (d'apr. Esn.); 2. 1873 arg. des voyous « feindre, mentir » (ibid.); 1889 (Larch. Suppl., p. 57). Dér. de chic*; 2 semble plutôt dér. de 1 « peindre, croquer habilement », par une évolution sém. parallèle à celle de chiqué* (« peint avec art » > « attitude affectée; bluff ») qu'à rattacher à chiquer « battre » (dont il serait issu par substitution synon. à partir de l'arg. battre* « simuler », Sain. Lang. par., pp. 250-251) ou à chiquer « mâcher du tabac », le fait de gonfler la joue avec la pointe de la langue (simulant une chique) signifiant que ce que l'on vient de dire n'est pas sérieux (FEW t. 13, 2, p. 372a, note 4). Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 251, 386.

Wiktionnaire

Verbe 1

chiquer \ʃi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mâcher du tabac en feuilles.
    • Quelques-unes portaient résolument à l’angle de leur bouche un bout de cigare avec l’aplomb d’un officier de hussards ; d’autres, ô muse, viens à mon aide ! d’autres… chiquaient comme de vieux matelots, car on leur laisse prendre autant de tabac qu’elles en peuvent consommer sur place. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne/XIVVoyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • L’interdiction de fumer ne souffrait aucune exception, mais quelques officiers sortirent dans la galerie pour y chiquer à leur aise. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 147 de l’éd. de 1921)
    • Chiquant du tabac et recrachant entre ses dents gâtées des jets de salive marron, son père explosa de colère. — (Catherine Fourgeau, Dobadjo : La Première Épouse, L’Harmattan, 2000, page 239)
  2. (Belgique) Mâcher un chewing-gum.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Verbe 2

chiquer \ʃi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se battre.
    • Se chiquer la gueule.
  2. (Argot) Discuter, chicaner.
    • Passer son repos en taule quand on n’a rien fait, c’est tout de même ressautant, grogne Sulphart. Y a pas à chiquer contre, on est moins que rien. — (Roland Dorgelès, Les Croix de bois, 1919)
    • Il n’y a rien à chiquer, il n’y a rien à dire, il n’y a pas à discuter.
    • Je commençais à bien me rendre compte, qu’elle me trouverait toujours ma mère, un enfant dépourvu d’entrailles, un monstre égoïste, capricieux, une petite brute écervelée… Ils auraient beau tenter… beau faire, c’était vraiment sans recours… Sur mes funestes dispositions, incarnées, incorrigibles, rien à chiquer — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, 1936)
  3. Comprendre.
    • J’ai rien chiqué au cours de maths, il va falloir que je birse.
    • C’est les épiciers de la rue Berce qu’ont les premiers fait du scandale… Ils voulaient plus rien chiquer pour nous avancer de la boustiffe… Ils venaient rapporter leurs factures… — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, 1936)

Verbe 3

chiquer \ʃi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Peindre d'une manière artificielle, sans sincérité.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Exécuter avec chic.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHIQUER. v. intr.
Mâcher du tabac en feuilles. Tabac à chiquer.

Littré (1872-1877)

CHIQUER (chi-ké)
  • 1 V. n. Mâcher une chique de tabac.

    Tabac à chiquer, tabac qui a reçu une préparation, et est mis en rouleaux ou autrement.

    V. a. Chiquer du tabac.

  • 2 Terme populaire. Manger de bon appétit.
  • 3Se chiquer, v. réfl. Être chiqué. Ce tabac se chique très bien.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chiquer »

Picard, chiquer, manger ; chicon, gros morceau de pain (voy. CHIQUE 2). Chiquer, manger, c'est mettre en petits morceaux, comme l'ancien français menuiser, de menu. Chicon signifiant en picard un morceau de pain, chique signifiant en normand un chiffon, on conçoit comment en normand, chiffon de pain s'est dit pour chicon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) (1792)[1] D’une onomatopée tchic[1] exprimant le bruit que fait celui qui mâche.
(Verbe 2) (1800) Probablement le même que le précédent ; se battre, c'était se donner du tabac, voir tabasser. Ou de la même onomatopée, ici avec le sens de « bruit de coups[1] ».
(Verbe 3) (XIXe siècle) Dénominal de chic, chiqué[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chiquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chiquer ʃike

Évolution historique de l’usage du mot « chiquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chiquer »

  • S'ennuyer c'est chiquer du temps. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • Le chasseur à l'affût, de temps en temps, interrompt la poursuite pour chiquer son tabac. De Ahmadou Kourouma / En Attendant le vote des bêtes sauvages
  • Trois personnes ont été interpellées et une quantité de tabac à chiquer saisie dans différentes wilayas pour des délits liés au transport de produits sans registre de commerce ni factures, indique lundi un communiqué des services de la Gendarmerie nationale. A Sétif, les gendarmes du groupement territorial de cette wilaya ont interpellé, lors d'un point de contrôle dressé sur le CW 64, reliant Kasr-El-Abtal à Salah-Bey, une personne âgée de 33 ans, demeurant à Rasfa, transportant à bord d'un fourgon, 14,10 quintaux de tabac à chiquer, sans registre de commerce ni factures. Par ailleurs, les gendarmes du groupement territorial de Bordj-Bou-Arreridj ont interpellé, lors d’un point de contrôle dressé sur la RN 103, reliant Bordj-Bou-Arreridj à Bougaa (Sétif), une personne âgée de 28 ans, demeurant à la localité de Boutaleb (Sétif), transportant à bord d'une camionnette, 13.000 sachets de tabac à chiquer de différentes marques, sans registre de commerce ni factures. Dans la wilaya de Biskra, les gendarmes du groupement territorial de Biskra ont interpellé lors d'un point de contrôle dressé sur la RN 3, reliant Biskra à El-Oued, une personne âgée de 28 ans, demeurant à Salah-Bey (Sétif), transportant à bord d'un fourgon, treize  quintaux de feuilles de tabac à chiquer, sans registre de commerce ni factures. , Lutte contre la criminalité : Du tabac à chiquer saisi à travers différentes wilayas
  • Les éléments de la police judiciaire du 3e arrondissement de la Sûreté de daïra de Aïn Beïda, qui après avoir tendu une souricière dans un quartier de la ville de Aïn Beïda, s’est avérée fructueuse puisqu’elle a permis l’arrestation de 2 suspects. La perquisition en règle du local s’est soldée par la saisie d’une quantité de 219.600 sachets de tabac à chiquer contrefait, 2.225 sacs contenant du savon en poudre, un sac de 30 kilogrammes contenant de la matière chimique servant à l’utilisation du savon, 2 bidons de colle pour papier, 104 autres bidons de 30 kilogrammes de matière première contrefaite utilisée pour la fabrication du savon en poudre, 7 couvertures dont 4 en plastique pour l’emballage, 405 boites de carton contenant du savon en poudre, une machine de marque Rapack servant à l’emballage du savon et le tabac à chiquer et un compresseur. Un dossier judiciaire a été établi à l’encontre du propriétaire pour les chefs d’inculpation de «création d’un atelier clandestin», «imitation des marques commerciales déposées et défaut de facturation». A. Remache La Nouvelle République Algérie, Découverte d’un atelier clandestin de fabrication de produits contrefaits – La Nouvelle République Algérie
  • Lors d’un contrôle au centre-ville, les éléments de la Brigade économique et financière relevant de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Sétif interceptent un véhicule suspect. La fouille permet aux policiers de mettre la main sur 4000 sachets de tabac à chiquer contrefait. La grosse prise met hors circuit le poison destiné à la vente illicite. Pour démêler l’écheveau de l’affaire, une enquête approfondie est diligentée. L’extension de la compétence de ladite brigade lui permet de découvrir la provenance du produit prohibé, fabriqué dans un atelier clandestin de Aïn Oulmène, chef-lieu de daïra situé à 32 km au sud de Aïn Fouara. Sur-le-champ, les enquêteurs saisissent plus de 42 000 sachets de tabac à chiquer contrefaits, 7 6000 unités d’étiquetage et des outils de fabrication. Appréhendés sur les lieux, trois individus sont désormais poursuivis pour constitution d’un atelier clandestin de fabrication de tabac à chiquer. El Watan, On vous le dit | El Watan
  • Les éléments des Douanes algériennes de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj ont saisi 23 750 sachets de tabac à chiquer contrefait, dissimulés dans un véhicule utilitaire et destinés à l’exploitation dans les ateliers illicites utilisés dans la commercialisation du tabac à priser contrefait (chemma). Le montant de la marchandise est estimé à 270 millions de centimes. http://www.liberte-algerie.com/, Saisie de tabac à chiquer : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com

Traductions du mot « chiquer »

Langue Traduction
Anglais chew
Espagnol mascar
Italien masticare
Allemand kauen
Portugais mastigar
Source : Google Translate API

Synonymes de « chiquer »

Source : synonymes de chiquer sur lebonsynonyme.fr
Partager