La langue française

Chipoteur, chipoteuse

Sommaire

  • Définitions du mot chipoteur, chipoteuse
  • Étymologie de « chipoteur »
  • Phonétique de « chipoteur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chipoteur »
  • Citations contenant le mot « chipoteur »
  • Traductions du mot « chipoteur »
  • Synonymes de « chipoteur »

Définitions du mot chipoteur, chipoteuse

Trésor de la Langue Française informatisé

CHIPOTEUR, EUSE, CHIPOTIER, IÈRE, adj. et subst.

Familier
A.− Adj. [En parlant d'une pers.] Qui mange du bout des dents, lentement et sans appétit.
P. méton. [En parlant des besoins ou désirs de nourriture d'une pers.] Une gourmandise rapetissée et chipoteuse (A. Arnoux, Visite à Mathusalem,1961, p. 95).
P. ext. Qui mange par petites bouchées en dégustant un mets. Gourmet célèbre, chipoteur de petits plats (...) [Huysmans] lançait un regard de bourreau chinois aux mets que nous présentait le serveur (L. Daudet, Vers le roi,1920, p. 139).
B.− Adj. et subst. (Personne) qui accorde trop d'importance à des bagatelles, perd son temps à des vétilles. Le petit bourgeois de province [Poincaré], étriqué, chipoteur, froussard (L. Daudet, La Vie de Clemenceau,1942, p. 238).
Spéc. (Personne) qui discute sur des riens, chicane sur les moindres choses. Je ne suis pas un chipotier (...) Il n'y aura pas de difficultés entre nous (E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 109):
1. ... elle [Marthe] s'aigrissait chaque jour davantage, devenait querelleuse dans les mille petits soucis de la vie. Rose disait qu'elle ne l'avait jamais vue « si chipotière ». Zola, La Conquête de Plassans,1874, p. 1105.
En partic. (Personne) qui chicane sur de menues dépenses, marchande longuement et avec mesquinerie. On ne trouvait pas des masses de pratiques aussi bonnes que Gervaise, payant recta, pas chipoteuse, pas râleuse (Zola, L'Assommoir,1877, p. 525):
2. Il [le duc] avait consumé un million dans l'achat de la cité miniature (...). Lui qui se perdait en lésineries corpusculaires (...) il rattrapait avec des bottes de sept lieues son retard de chipoteur... Morand, Fin de siècle,1957, p. 190.
Rem. 1. La forme chipoteur, euse, dans les sens retenus ici n'est enregistrée ni dans les éd. du dict. de l'Ac., ni ds Besch. 1845, Littré, DG (qui mentionne chippoteuse au xvies.), Guérin 1892 (qui enregistre une forme chipoteux, euse). 2. La forme chipotier, ière est attestée ds tous les dict. gén., y compris les éd. du dict. de l'Ac. (en tant que subst.), hormis ds Dub. 1967 et Pt Rob. qui n'enregistrent que chipoteur, euse. 3. Quillet 1965 précise, s.v. chipotier, ière : ,,On dit parfois, mais incorrectement chipoteur, euse`` alors que Dupré 1972 indique qu'aujourd'hui ,,chipotier n'est pas en usage``. La forme chipotier, ière semble en effet tombée en désuétude; la docum. en atteste un seul emploi au xxes. (F. Jammes, Mémoires, 1921, p. 53).
Prononc. : [ʃipɔtœ:ʀ], fém. [-ø:z] (forme chipoteur, -euse); [ʃipɔtje], fém. [-jε:ʀ] (forme chipotier, -ière). Chipotier, subst. masc. ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. I. Chipoteur 1. 1585 chipoteuse « qui vétille, qui s'arrête à des bagatelles » (Cholières, 6eMatinée, p. 222 ds Hug.), seulement attesté par cet auteur; à nouv. au xixes.; 2. 1868 (Hautel : Chipoteur. Qui mange sans avoir faim [...], qui travaille d'une manière lâche et paresseuse). II. Chipotier 1701 « celui qui vétille » (Fur., s.v. chipoter). Dér. de chipoter*; I suff. -eur2*, II suff. -ier*. Fréq. abs. littér. Chipoteur : 1. Chipotier : 1. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, pp. 150-151.

Wiktionnaire

Nom commun

chipoteur \ʃi.pɔ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : chipoteuse)

  1. Personne qui chipote.
    • Je n'arrive pas à travailler avec ce chipoteur.
    • On entend dire à chaque instant : c’est un chipoteur, pour désigner un homme qui apporte nombre de petites difficultés dans les affaires ; dites : c’est un chipotier, ou un vêtilleur. — (Louis Quiévreux, Flandricismes, wallonismes et expressions impropres dans la langue française, 1928)

Adjectif

chipoteur \ʃi.pɔ.tœʁ\ masculin

  1. Qualifie une personne qui chipote.
    • On traduit parfois le nom anglais micro-manager par « gestionnaire chipoteur ».
    • Ces chiots sont chipoteurs mais leur caractère s’améliore après quelques semaines de dressage.

Nom commun

chipoteuse \ʃi.pɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : chipoteur)

  1. Féminin de chipoteur.

Forme d’adjectif

chipoteuse \ʃi.pɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de chipoteur.

Nom commun

chipoteuse \ʃi.pɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : chipoteur)

  1. Féminin de chipoteur.

Forme d’adjectif

chipoteuse \ʃi.pɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de chipoteur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chipoteur »

Dérivé de chipoter avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chipoteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chipoteur ʃipɔtœr

Évolution historique de l’usage du mot « chipoteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chipoteur »

  • D'aucuns qui contextualisent le Coran, et ils ont bien raison, expliquent que les versets qui concernent le vin n'interdisent pas sa consommation mais un certain type d'usage : il ne serait pas interdit d'en boire en soi, mais interdit d'en boire au point d'en perdre la raison car c'est cela seul qui éloignerait de Dieu. Pour ma part, je ne crois pas en Dieu, mais si je devais y croire, ce ne serait probablement pas à un Dieu qui regarderait ce qui se trouve dans mon Frigidaire avant de décider si je mérite l'enfer parce qu'on y trouve une tranche de jambon et une canette de bière… Je trouve que d'aucuns ont le Dieu mesquin et chipoteurLes Echos, Michel Onfray : « La biodynamie est la signature d'un temps nihiliste » | Les Echos
  • Les visites de soutien de ­Manuel Valls, de Bernard ­Cazeneuve ou d'Emmanuel Macron sont, pour l'heure, suspendues. En Aquitaine, Alain Rousset attendait le Premier ministre mercredi à Poitiers, il s'est replié sur une réunion dans un centre socioculturel. Les ­attaques ad hominem cèdent la place à des propos sur les valeurs de la démocratie. "Nous sommes dans l'unité nationale, on ne va pas faire une campagne agressive ou chipoteuse", souligne-t on en Aquitaine. L'unique tract que l'équipe de Claude Bartolone diffusera après l'hommage national aux victimes proclame : "C'est le vivre-ensemble et la République qui sont attaqués, votez." Désormais, "il n'y a plus aucune place pour la polémique politicienne ou l'invective", confirme un candidat LR, pas dupe : "Les socialistes vont faire campagne sur… leur non-campagne." lejdd.fr, Régionales : une étrange campagne dans une France "en guerre"
  • Ce n'est pas sur le champ de courses de Longchamp - ni à Trafalgar Square - que l'on devra en débattre, mais le cheval est l'une des viandes les plus raffinées qui soient. Tendre, légèrement sucrée, peu grasse, riche en fer, elle se cuisine simplement. Cuit au gril, le steak a des bords fins qui caramélisent et croustillent, comme la meilleure des viandes de boeuf. Seul un palais un peu averti sera capable de faire la différence entre ces deux origines. Les vrais amateurs courageux dégustent cette chair moelleuse et sombre en tartare. Le fait est que peu oseront s'en vanter. Manger du cheval est un plaisir solitaire : comme pour les tripes, mieux vaut ne pas être accompagné d'une chipoteuse sensible à l'imagination fertile ; ce qu'il y a dans cette assiette, c'est de la viande, pas Jolly Jumper ni Crin-Blanc. On en mange comme on déguste des ortolans, s'échangeant presque sous le manteau les adresses des restaurants qui ont le culot d'inscrire l'équidé au menu. Le Point, Le cheval, mon ami, mon rôti - Le Point
  • Les masques ont accompagné mon voyage en filigrane. En Asie, j’ai éprouvé la puissance d’expression des masques balinais, la gestuelle complexe accompagnant les danses kathakali, et acheté mon premier masque à Jakarta. Je ne crois pas être une personne chipoteuse, mais là il fallait agir: chaleur, humidité et pollution ont eu raison de mon flegme de bourlingueuse. N95 ou 99? Je découvrais les gammes, le design et les niveaux de protection des masques, exactement comme j’avais commencé à discerner les matières, les formes et les significations complexes des masques théâtraux asiatiques. Qu’il soit accessoire, symbole ou métaphore, le masque nous fascine car il révèle autant qu’il dissimule et protège; il trouble les relations entre fiction et réalité. «C’est-à-dire que le masque permet d’être un autre. De le représenter du moins, de se «multiplier», d’être en fait tous ces différents personnages qu’on pose virtuellement en soi et qu’on n’arrive pas toujours à exprimer dans la vie courante…» dit Werner Strub dans l’un de ses textes.  , Coronavirus: "histoire de masques...". Par...

Traductions du mot « chipoteur »

Langue Traduction
Anglais nit-picker
Espagnol pantalones cagados
Italien puntiglioso
Source : Google Translate API

Synonymes de « chipoteur »

Source : synonymes de chipoteur sur lebonsynonyme.fr
Partager