La langue française

Chine

Sommaire

  • Définitions du mot chine
  • Étymologie de « chine »
  • Phonétique de « chine »
  • Citations contenant le mot « chine »
  • Traductions du mot « chine »
  • Synonymes de « chine »

Définitions du mot chine

Trésor de la Langue Française informatisé

CHINE1, subst. masc.

A.− Papier de luxe d'aspect soyeux, fabriqué avec des écorces et des pousses de bambou. Tirage sur chine. Une série d'eaux-fortes sur chine destinées à orner un service de table (Huysmans, L'Art mod.,1883, p. 129):
1. Régulièrement, tous les papiers doivent être plus ou moins trempés, sauf le chine et le japon et les papiers reçus tout glacés. E. Leclerc, Nouv. manuel complet de typogr.,1932, p. 553.
B.− Subst. masc. ou fém. (Objet en) porcelaine de Chine. Une potiche de vieux chine (Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 695):
2. ... ils ont la porcelaine, le saxe, comme les Chinois ont le chine... E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 177.
Prononc. : [ʃin]. Étymol. et Hist. 1. 1854-55 « objets de porcelaine de Chine » (A. Dumas Père, Les Mohicans de Paris, IV, 8, p. 141); 2. 1866 « variété de papier fabriquée avec du bambou » (M. Lalanne, Traité de la gravure à l'eau forte, p. 90). Du nom du pays la Chine (pour le sens 2, cf. le syntagme papier de chine en 1837, Balzac, César Birotteau, p. 93). Fréq. abs. littér. : 12.

CHINE2, subst. fém.

Argot
A.− [Correspond à chiner2I] Commerce ambulant. Faire la chine :
Il y a dix ans, je vous aurais répondu oui... Je faisais encore la « chine »... J'allais de porte en porte en poussant ma charrette à bras pour vendre le poisson... Simenon, Les Vacances de Maigret,1948, p. 76.
P. ext. Mendicité (cf. Nouguier, Notes manuscrites interfoliées au Dict. de Delesalle, 1900, p. 68).
B.− [Correspond à chiner2B] Moquerie. « La chine sur mon compte, disait le Parigot, ça m'est-z-égal!... » (A. Bruant, Dict. fr.-arg.,1905, pp. 323, 324).
Prononc. : [ʃin]. Étymol. et Hist. 1873 faire la chine « augmenter frauduleusement la valeur apparente de certains objets » (Revue des Deux-Mondes, t. 103, p. 332); 1878 « colportage, vente ambulante » aller à la chine (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 85). Déverbal de chiner2* « brocanter, faire du colportage, se moquer, railler ». Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun 1

chine \ʃin\ masculin

  1. Papier de Chine.

Nom commun 2

chine \ʃin\ féminin

  1. Porcelaine de Chine.
    • Ma vieille chine est toute ébréchée.

Nom commun 3

chine \ʃin\ féminin

  1. Brocante, vente au porte à porte.
    • Vente à la chine.
    • Quand on lui demandait où était la boutique paternelle, il disait qu'il n'y en avait pas, que son dab entreposait sa chine dans des garages loués ici et là en banlieue, du côté de Montrouge. — (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. 3, Baleine, 2010)

Nom commun 4

chine masculin

  1. ש, vingt-et-unième lettre de l’alphabet hébreu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHINER. v. tr.
Colorier différemment les fils de la chaîne avant de tisser une étoffe, de manière qu'il en résulte un dessin quand l'étoile est fabriquée. Le participe passé

CHINÉ, ÉE, s'emploie comme adjectif. Étoffe chinée, Qui a plusieurs couleurs.

Littré (1872-1877)

CHINE (chi-n') s. f.
  • Terme d'argot. Voy. CHINEUR au Supplément.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHINE, (la) Géog. grand empire d’Asie, borné au nord par la Tartarie, dont elle est séparée par une muraille de quatre cents lieues ; à l’orient par la mer ; à l’occident par des hautes montagnes & des deserts ; & au midi par l’Océan, les royaumes de Tunquin, de Lao, & de la Cochinchine.

La Chine a environ sept cents cinquante lieues de long, sur cinq cents de large. C’est le pays le plus peuplé & le mieux cultivé qu’il y ait au monde ; il est arrosé de plusieurs grandes rivieres, & coupé d’une infinité de canaux que l’on y fait pour faciliter le commerce. Le plus remarquable est celui que l’on nomme le canal royal, qui traverse toute la Chine. Les Chinois sont fort industrieux ; ils aiment les Arts, les Sciences & le Commerce : l’usage du papier, de l’Imprimerie, de la poudre à canon, y étoit connu long-tems avant qu’on y pensât en Europe. Ce pays est gouverné par un empereur, qui est en même tems le chef de la religion, & qui a sous ses ordres des mandarins qui sont les grands seigneurs du pays : ils ont la liberté de lui faire connoître ses défauts. Le gouvernement est fort doux. Les peuples de ce pays sont idolatres : ils prennent autant de femmes qu’ils veulent. Voyez leur philosophie à l’article de Philosophie des Chinois. Le commerce de la Chine consiste en ris, en soie, étoffes de toutes sortes d’especes, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chine »

(Nom 1 et nom 2) De Chine.
(Nom 3) Déverbal sans suffixe de chiner, lui-même probablement une altération de échiner (« travailler dur »).
(Nom 5) De par la position accroupie (à l'orientale) des élèves travaillant à la fabrication des moules
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chine ʃin

Citations contenant le mot « chine »

  • Les nippons sont cause du soulèvement de la chine. De Jean-Marie Poiré / Papy fait de la résistance

Traductions du mot « chine »

Langue Traduction
Anglais china
Espagnol china
Italien cina
Allemand china
Chinois 中国
Arabe الصين
Portugais china
Russe китай
Japonais 中国
Basque txina
Corse cina
Source : Google Translate API

Synonymes de « chine »

Source : synonymes de chine sur lebonsynonyme.fr
Partager