La langue française

Cannibalisme

Sommaire

  • Définitions du mot cannibalisme
  • Étymologie de « cannibalisme »
  • Phonétique de « cannibalisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cannibalisme »
  • Citations contenant le mot « cannibalisme »
  • Traductions du mot « cannibalisme »
  • Synonymes de « cannibalisme »

Définitions du mot cannibalisme

Trésor de la Langue Française informatisé

CANNIBALISME, subst. masc.

A.− Synon. de anthropophagie* :
1. Ces tribus [les Krik et d'autres Indiens] pratiquaient une forme très répandue de cannibalisme : (...) ils mangeaient le cœur d'un ennemi valeureux pour acquérir du courage. R.-H. Lowie, Manuel d'anthropol. culturelle,1936, p. 248.
P. métaph. :
2. On était alors plus près de la nature : nous sommes faits pour nous manger les uns les autres. Mais notre race faible (...) se plaît dans un cannibalisme sournois. A. France, Histoire comique,1903, p. 81.
P. anal. :
3. La prospérité y est toujours limitée, les lois sont mal définies et mal obéies, le cannibalisme, l'infanticide primitifs reparaissent par intervalles, l'architecture est informe et dispendieuse, mais ce qui, plus que tout, différencie les deux cités, c'est que l'une est permanente et l'autre éphémère. Maeterlinck, La Vie des abeilles,1901, p. 288.
B.− Au fig. Grande cruauté, férocité. Acte de cannibalisme, c'est du cannibalisme (Ac. 1932).
Prononc. et Orth. : [kanibalism̥]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1797 « anthropophagie » (L'Abréviateur universel d'apr. Lar. Lang. fr.); 1801 (Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 1, p. 14). Dér. de cannibale*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 19. Bbg. Rupp. 1915, p. 77.

Wiktionnaire

Nom commun

cannibalisme \ka.ni.ba.lism\ masculin

  1. Cruauté digne des cannibales.
    • Pour d’autres auteurs le cannibalisme répond à une nécessité beaucoup plus qu’à un goût particulier pour la chair humaine ou qu'à des croyances religieuses. — (Maryse Raynal, Justice traditionnelle, justice moderne, page 143, 1994, Éditions L’Harmattan)
    • Lorsque a commencé en Afrique la colonisation à proprement parler, la métaphore du cannibalisme a été adoptée par les Européens, qui l’ont retournée contre les Africains. C’étaient maintenant les Africains qui étaient les cannibales, mangeurs de missionnaires. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)
  2. (Médecine vétérinaire) Comportement anormal d’une mère, qui au lieu de soigner et protéger son ou ses jeunes les rejette ou même s’attaque à eux.
  3. (Médecine vétérinaire) Comportement anormal des animaux d’un élevage qui se mordent entre eux tels les porcelets ou les porcs à l’engraissement.
  4. (Zoologie) Une pratique de certains animaux consistant à manger une ou plusieurs parties d’un membre de la même espèce, par nécessité ou par instinct.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANNIBALISME. n. m.
Cruauté digne des cannibales. Acte de cannibalisme. C'est du cannibalisme.

Littré (1872-1877)

CANNIBALISME (ka-nni-ba-li-sm') s. m.
  • Anthropophagie.

    Fig. Férocité, cruauté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cannibalisme »

 Dérivé de cannibale avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cannibale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cannibalisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cannibalisme kanibalism

Évolution historique de l’usage du mot « cannibalisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cannibalisme »

  • En pays cannibale, le cannibalisme est moral. De Samuel Butler
  • La malnutrition dans le tiers monde est due en grande partie à la régression du cannibalisme. De José Artur / Les Pensées
  • Comme le dit un jour un homme d'esprit, le cannibalisme fit place au capitalisme lorsque l'homme se rendit compte qu'il était plus rentable d'exploiter son prochain que de le manger. De Lytle W. Robinson
  • La crise sanitaire que nous venons de vivre nous a confrontés à l'affolement politico-médiatique. Dans ce bloc-notes, j'ai souvent critiqué les médias. Mais que l'on ne s'y trompe pas : ce regard inquiet vise un « processus » calamiteux et jamais une profession (la mienne) que je continue à trouver nécessaire à la démocratie. Ce « processus » est d'ailleurs en train de détruire le journalisme lui-même. De quoi s'agit-il ? D'un détournement que l'on pourrait comparer - toutes proportions gardées - au cannibalismeLa Vie.fr, Le cannibalisme des médias
  • Les preuves du cannibalisme des dinosaures sont rares dans les archives fossiles. À ce jour, seuls deux autres dinosaures prédateurs – Tyrannosaurus et Majungasaurus – étaient connus pour se nourrir parfois des carcasses de leur propre espèce. Sciencepost, Quand il n'avait pas le choix, Allosaurus aussi était parfois cannibale
  • Les premiers missionnaires débarqués au Brésil sont confrontés à un curieux paradoxe : alors que les Tupinamba acceptent volontiers la doctrine chrétienne et se convertissent, ils ne renoncent pas pour autant à leurs coutumes féroces, au cycle infernal des guerres intertribales, au cannibalisme et à la polygamie. Cette apparente inconstance, cette oscillation entre respect de la nouvelle religion et oubli de sa doctrine, entraîne finalement les Européens à déclarer que les Tupinamba sont fondamentalement sans religion, incapables de croire sérieusement en une quelconque doctrine. , E. Viveiros De Castro, L'inconstance de l'âme sauvage. Catholiques et cannibales dans le Brésil du XVIe s.
  • Le cannibalisme représente « l’action de se nourrir d’un être d’une même espèce, qui devient de l’anthropophagie quand le terme est appliqué à l’espèce humaine ». Il existerait 4 grands types de cannibalisme : le cannibalisme nutritionnel (ou gastronomique), le cannibalisme curatif (ou thérapeutique), le cannibalisme des morts (maintenir un contact avec les défunts), et le cannibalisme sacrificiel (religieux, guerrier). The Conversation, Demain, tous cannibales ?
  • Le cannibalisme représente «l'action de se nourrir d'un être d'une même espèce, qui devient de l'anthropophagie quand le terme est appliqué à l'espèce humaine». Il existerait quatre grands types de cannibalisme: le cannibalisme nutritionnel (ou gastronomique), le cannibalisme curatif (ou thérapeutique), le cannibalisme des morts (maintenir un contact avec les défunts) et le cannibalisme sacrificiel (religieux, guerrier). Slate.fr, L'humanité pourrait-elle (re)devenir cannibale? | Slate.fr

Traductions du mot « cannibalisme »

Langue Traduction
Anglais cannibalism
Espagnol canibalismo
Italien cannibalismo
Allemand kannibalismus
Portugais canibalismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « cannibalisme »

Source : synonymes de cannibalisme sur lebonsynonyme.fr
Partager