La langue française

Caillot

Sommaire

Définitions du mot caillot

Trésor de la Langue Française informatisé

CAILLOT, subst. masc.

A.− Petite masse coagulée dans le sang :
1. Peut-être réussirons-nous à débarrasser la trachée des caillots qui l'encombrent, − du moins, je le suppose. Car la blessure du poumon n'explique pas les crises aiguës de suffocation que j'observe depuis une heure à peine. Bernanos, Un Crime,1935, p. 774.
P. métaph. :
2. Il était dans (...) la dernière phase de l'accablement, où la douleur ne coule plus; elle est, pour ainsi dire, coagulée; il y a sur l'âme comme un caillot de désespoir. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 703.
3. Caillot, grumeau ou nodosité, le malentendu obstrue la communication entre le moi et le toi; ... Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 195.
B.− [Plus rarement en parlant du lait ou d'un autre liquide organique] Les caillots de ce lait dont tu t'es gorgée! (Claudel, Les Euménides,trad. d'Eschyle, 1920, I, p. 955).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. cailloté, ée. Qui présente de nombreux caillots. Son sang répandu en mare caillotée (Péladan, Le Vice suprême, 1884, p. 302).
Prononc. et Orth. : [kajo]. Passy 1914 transcrit l'initiale avec [ɑ] post.; à ce sujet cf. Fouché Prononc. 1959, p. 89 : ,,On a [...] un [a] ant. dans caillot``. Passy donne la possibilité de prononcer la finale avec [ɔ] ouvert; à ce sujet cf. abricot. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xvies. caillots de sang (A. Paré, Œuvres, éd. Malgaigne, Discours de la mumie [éd. de 1585], chap. 8). Dér. de caille « petite masse de lait caillé » (v. caillette3); suff. -ot*. Fréq. abs. littér. : 70. Bbg. Lar. méd. 1970. − Méd. Biol. t. 1 1970.

Wiktionnaire

Nom commun

caillot \ka.jo\ masculin

  1. Petite masse de liquide coagulé.
    • Aussitôt l’abatage des animaux, le sang est fortement agité, pour en séparer la fibrine, et empêcher la formation du caillot sanguin. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.205)
    • Il y a de grandes vagues dans la cuve, et le sucre ruisselle par terre, pend en caillots noirs qui roulent sur la terre couverte de feuilles et de paille. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
    • Il existe aussi des médicaments (warfarine) dont l'usage est destiné à ralentir la formation du caillot sanguin, à « éclaircir le sang », comme disent certains patients. — (Robert Patenaude, Survivre à la leucémie, Éditions Québec/Amérique, 1997)

Nom commun

caillot \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de chaillot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAILLOT. n. m.
Petite masse de liquide coagulé. Cracher des caillots de sang. Ce lait est plein de caillots.

Littré (1872-1877)

CAILLOT (ka-llo, ll mouillées, et non ka-yo ; le t ne se lie pas dans la conversation ; l's se lie : des ka-llo-z épais ; au pluriel caillots rime avec dos, faux, etc.) s. m.
  • Petite masse d'un liquide coagulable par une action chimique ou par la chaleur. Le caillot du lait. Un caillot d'albumine.

    Terme de médecine. Masse rouge ou rougeâtre, friable, formée par le sang dans les vaisseaux où il a cessé de circuler, dans les cavités, soit naturelles, soit accidentelles, où il s'est épanché, dans les vases où on le reçoit pendant la saignée, etc. Le sang de la saignée se prit en un caillot. Cracher des caillots de sang. …Le sang qui durcit en caillots, Lamartine, Joc. VI, 154.

HISTORIQUE

XVIe s. Les trombus et caillots de sang, Paré, Mumie, 8. Tel flux se connoistra par ce qu'il sera plus gros et plus noir, et qu'il sort par trombes et caillons, Paré, XVIII, 65.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAILLOT, s. m. qui ne se dit que du sang caillé en petites masses.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caillot »

 Composé de caille (« petite masse de lait caillé »), cailler et -ot → voir caillette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caillot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caillot kajo

Évolution historique de l’usage du mot « caillot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caillot »

  • Ces bioingénieurs de l’Université du Texas viennent de trouver une nouvelle façon de détecter les caillots sanguins, un dispositif médical qui imite les vaisseaux sanguins et permet de surveiller la circulation sanguine et la réponse aux anticoagulants. Le dispositif, décrit dans les Scientific Reports, permet, en particulier de détecter les saignements chez les patients « anti-coagulés » avec un faible nombre de plaquettes, ce qui peut aider les médecins à prendre des décisions cliniques mieux éclairées et plus rapides pour leurs patients. santé log, TROUBLES de la COAGULATION : La nouvelle manière de ne pas maltraiter le caillot | santé log
  • En avril, après 18 jours en réanimation à Los Angeles, l'acteur canadien Nick Cordero, gravement malade du Covid-19, avait dû être amputé de sa jambe droite car un caillot indélogeable y bloquait la circulation du sang. leparisien.fr, Covid-19 : risque important de phlébite chez les patients intubés, selon une étude - Le Parisien

Traductions du mot « caillot »

Langue Traduction
Anglais clot
Espagnol coágulo
Italien coagulo
Allemand gerinnsel
Portugais coágulo
Source : Google Translate API

Synonymes de « caillot »

Source : synonymes de caillot sur lebonsynonyme.fr
Partager