La langue française

Buissonneux

Définitions du mot « buissonneux »

Trésor de la Langue Française informatisé

BUISSONNEUX, EUSE, adj.

A.− Couvert, parsemé de buissons. ... la plaine de Beauce, inculte, buissonneuse, (...) couverte de broussailles et de taillis (A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 434).
B.− Qui se présente sous forme de buisson. (Quasi-) synon. buissonnant.Végétation buissonneuse; ... ces petits arbres buissonneux, pareils à des massifs de rosiers sauvages (E. et J. de Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 305):
Dès que les cimes dépassent environ 1200 mètres, la forêt, si robuste dans les parties inférieures, végète, se change en taillis buissonneux de hêtres tordus marquant l'extrême résistance des arbres. Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 192.
P. anal. Des favoris buissonneux (E. et J. de Goncourt, Journal,1866, p. 292).
Prononc. : [bɥisɔnø], fém. [-ø:z]. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 boissoneus « couvert de buissons » (Chr. de Troyes, Chevalier lion, 699 dans T.-L.); 1551 buissonneus (Cotereau, Colum., IV, 32 dans Gdf. Compl.) − 1611, Cotgr.; repris dep. Ac. 1798; 2. 1866 « qui est en forme de buisson », supra. Dér. de buisson*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 13.
BBG. − Gohin 1903, p. 311.

Wiktionnaire

Adjectif

buissonneux masculin singulier et pluriel identiques

  1. Qui est couvert de buissons.
    • Au détour d'un amas de roches buissonneuses, je tire sur une gazelle. Un bellah arrête le dernier bourriquot du convoi pour emporter ce gibier — notre repas, ce soir. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 24)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BUISSONNEUX, EUSE. adj.
Qui est couvert de buissons. Un pays buissonneux.

Littré (1872-1877)

BUISSONNEUX (bui-so-neû, neû-z') adj.
  • Couvert de buissons.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BUISSONNEUX. Ajoutez :
2Qui est en forme de buisson. C'est [le pseudo-styrax hispidum] un arbrisseau très ramifié, buissonneux, à branches nombreuses…, Rev. horticole, 15 août 1875, n° 16, p. 307. Sous cette terre nue et rocailleuse de la truffière, au pied de ces chênes buissonneux qui forment à peine les rudiments d'un taillis,…, J. E. Planchon, Rev. des Deux-Mondes, 15 avril 1875, p. 921. Quel que soit le prix d'une eau qui remue, d'un nuage qui vole, d'un arbre buissonneux que le vent tourmente, Fromentin, les Maîtres d'autrefois, p. 245.

HISTORIQUE

XVIe s. Traversant un long boys buissonneux et mal aysé à suivre les sentiers, Don Flores de Grece, f° CXLV, recto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « buissonneux »

 Dérivé de buisson avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « buissonneux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
buissonneux bµisɔnø

Évolution historique de l’usage du mot « buissonneux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « buissonneux »

  • Beaucoup font aujourd'hui remonter l'expression aux Asiatiques. Et pourtant, si cette communauté a bien donné lieu a des formules nauséabondes telle le «péril jaune» aux États-Unis au XIXe siècle, il n'en est rien derrière celle de «rire jaune». Simple d'apparence, la locution trouve en réalité ses racines dans un herbage de symboliques bien buissonneux. La couleur jaune ayant tantôt été l'emblème de la vie tantôt celui de la mort. Le Figaro.fr, Mais d'où vient le «rire jaune» ?
  • La grotte est visible de loin, au flanc de l’un des plis les plus méridionaux des Corbières. Elle est plutôt difficile d’accès : une longue progression en courts lacets depuis la plaine giboyeuse permet de s’affranchir d’un long travers buissonneux, mais toujours incommode en raison de l’érosion continuelle. Aucune fumée ne s’échappe de la cavité, tout simplement parce que le groupe ne semble pas maîtriser le maintien d’un feu pérenne. Plus de 300.000 ans ont pourtant passé depuis Soleilhac (cf. épisode précédent, sans doute pas assez pour un usage régulier du feu, mais suffisamment cependant pour voir émerger un autre monde technique en Europe, probablement issu d’Afrique : celui des Acheuléens. « Venu en ligne plus ou moins directe » ou « réinventé » par un phénomène de convergence à chronologie décalée ? SudOuest.fr, Préhistoires de France : des sentinelles dans les Corbières
  • Cette année encore, ces petites bêtes indésirables sont de retour dans les espaces buissonneux et boisés. La Ville déconseille donc fortement les parcs. , Edition Epinal | Les chenilles urticantes sont de retour
  • Fier, ténébreux, sourcils buissonneux et grand séducteur, c'est ainsi que l'on se souvient de Michel Piccoli. Aujourd'hui, l'acteur a vieilli. "Je suis un vieil homme à la mémoire trouée", a t-il confié à l'occasion d'un livre d'entretiens avec Gilles Jacob. Pourtant infatigable, il était sur scène le 7 décembre pour la dernière de Gainsbourg poète majeur, une lecture à trois voix avec Jane Birkin et Hervé Pierre, de la Comédie-Française. Le Point, Michel Piccoli : 90 ans d'une légende - Le Point
  • Cette expression imagée qui fait rêver de chemins détournés et de hardiesse d'élève insoumis nous vient du 16ème siècle, à l'époque de la Réforme. Les pasteurs luthériens n'étant pas les bienvenus, ils ont commencé à enseigner en cachette dans la nature, dans des lieux buissonneux où l'on pouvait au besoin se cacher. L'école buissonnière était donc une école clandestine. Au fil du temps, l'expression est restée pour parler d'une autre forme de clandestinité, en dehors du chemin de l'école ! D'autres jolies expressions sont nées sur le même thème, comme "le chemin des écoliers" et "prendre la clé des champs". Des formules imagées qu'on préfère à "sécher les cours", plus pragmatique, mais comme son nom l'indique, plus sec ! NotreFamille, Drôle d'expression : Faire l'école buissonnière - Origine de l'expression Faire l'école buissonnière - NotreFamille.com
  • Pas de fruitiers à part l’amandier et l’olivier. Si on veut sortir de l’ordinaire, l’albizia, attention caduc, donne de très jolies fleurs roses en été. La germandrée ou teucrium, buissonneux, à fleurs bleues et à tiges carrées, fleurit au printemps, en été, mais aussi en hiver. Le figuier résiste très bien à la chaleur avec ses grands feuillages qui protègent les tablées d’été. Contre les vers, il existe des traitements bio, appliqués en prévention au printemps. Et pour briller en société, on rappellera que la figue est une fleur, un bourgeon qui ne se développe pas. Le tamaris est un arbre très aérien avec une belle floraison. Mûrier platane ou mimosa sont des valeurs sûres. Penser aussi buis, qui supporte le manque d’eau à condition d’être à l’ombre. midilibre.fr, Béziers : mettre son jardin au régime sec - midilibre.fr

Vidéos relatives au mot « buissonneux »

Traductions du mot « buissonneux »

Langue Traduction
Anglais bushy
Italien cespuglioso
Source : Google Translate API

Synonymes de « buissonneux »

Source : synonymes de buissonneux sur lebonsynonyme.fr

Buissonneux

Retour au sommaire ➦

Partager