La langue française

Brûlage

Sommaire

  • Définitions du mot brûlage
  • Étymologie de « brûlage »
  • Phonétique de « brûlage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « brûlage »
  • Citations contenant le mot « brûlage »
  • Traductions du mot « brûlage »

Définitions du mot brûlage

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÛLAGE, subst. masc.

Action de brûler.
Spécialement
AGRIC. Opération qui consiste à brûler les herbes et à en répandre les cendres sur le sol pour le fertiliser.
CHIR. Cautérisation :
1. Ne pas les brûler [les granulations]! (...). Les brûlages ont aussi l'inconvénient d'attirer la congestion sur les cicatrices. A. Wicart, Les Puissances vocales,Le Chanteur, t. 1, 1931, p. 163.
COIFFURE. Action de brûler la pointe des cheveux.
PEINT. Opération consistant à brûler les vieilles peintures avec un brûloir :
2. [Le] dégraissage à l'essence (...) s'exécute avec l'essence de térébenthine pour nettoyer les bois après brûlage et avant une nouvelle impression. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bât.,t. 6, 1930, p. 31.
TECHNOL. ,,Procédé de dégraissage consistant à chauffer la pièce à zinguer ou à étamer entre 800 et 950o`` (Duval 1959).
Rem. Au fig., néol. d'aut. Destruction volontaire :
3. − Eh bien, j'aime cela! s'écria Josépha, qui se leva pleine d'enthousiasme. C'est un brûlage général! C'est Sardanapale! C'est grand! C'est complet! On est une canaille, mais on a du cœur. Balzac, La Cousine Bette,1847, p. 320.
Prononc. : [bʀyla:ʒ]. Étymol. et Hist. Fin xvies. « action de brûler » (Vauquelin de La Fresnaye, Tombeau de Madeleine de Bailleul dans Hug.), attest. isolée; repris au xixes. dans des sens technol.; spéc. 1836 agric. synon. de brulis (Ac. Suppl.). Dér. de brûler*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

brûlage \bʁy.laʒ\ masculin

  1. Action de brûler.
    • La technique de récolte du coton laisse la plante en place, avec une quantité importante de matière végétale en partie lignifiée à détruire par brûlage, ou à réduire en brins courts pour favoriser l'enfouissement et la décomposition dans le sol. — (La Motorisation dans les cultures tropicales, Editions Quae, 1998, p.297)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÛLAGE. n. m.
Action de brûler. Le brûlage des mauvaises herbes.

Littré (1872-1877)

BRÛLAGE (bru-la-j') s. m.
  • Action de brûler les herbes desséchées dans un champ.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRÛLAGE. Ajoutez :
2Action de brûler du vin pour en faire de l'eau-de-vie. Dans le Midi, il est toujours question de grands brûlages, et, dans cette prévision, les acheteurs [de spiritueux du Nord] montrent de la réserve, Journ. offic. 28 déc. 1874, p. 8628, 2e col.
2Action de brûler un combustible pour se chauffer ou s'éclairer. On comptait, entre autres [aux États-Unis], plus de 362 000 hectolitres [d'alcool], le tiers de la consommation française, pour le brûlage et l'éclairage, Journ. offic. 8 fév. 1874, p. 1096, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brûlage »

De brûler, avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brûlage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brûlage brylaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « brûlage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brûlage »

  • Le maire, Paul Cozic, rappelle à la population que le brûlage des déchets à l’air libre, un temps autorisé par certaines communes, durant quelques périodes dans l’année, est dorénavant proscrit, conformément à l’arrêté préfectoral du 26 septembre 2019, abrogeant l’arrêté du 10 juin 2009. Le Telegramme, Le brûlage des déchets à l’air libre est interdit - Roudouallec - Le Télégramme
  • "La détection à Helsinki d'éléments radioactifs à courte période, le césium 134 (période de 2 ans) et surtout le ruthénium 103 (période de 39 jours), permet d'exclure qu'il s'agisse uniquement du brûlage de biomasse contaminée par les retombées de Tchernobyl en 1986", a expliqué à l'AFP Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et directeur du laboratoire Criirad de Valence. Connaissance des Énergies, Une hausse faible de radioactivité d'origine humaine relevée en Europe du Nord | Connaissances des énergies
  • Maintenant, un groupe d’activistes veut déboulonner la statue car Louis IX a persécuté les Juifs, supervisé le brûlage massif de Talmud, publié un ordre d’expulsion contre ses sujets juifs et mené deux armées de Croisade dans des offensives ratées en Afrique du Nord. The Times of Israël, Appels à retirer la statue du roi français antisémite Louis IX à St Louis | The Times of Israël
  • Enfin, le risque de provoquer un incendie en faisant partir un feu est toujours existant. Les sapeurs-pompiers sont déjà pleinement mobilisés sur la crise sanitaire et la lutte contre la propagation du coronavirus. Démarrer un brûlage de végétaux, c'est aussi prendre le risque de les détourner de ces actions prioritaires. , Même en confinement : le brûlage des végétaux est interdit - Maine-et-Loire (49)
  • Il est bon de rappeler que  cette réglementation est tout à fait indépendante de la période de confinement et des fermetures de déchèteries car l'interdiction  des feux et opérations de brûlage des déchets végétaux est en vigueur depuis une circulaire du 18 novembre 2011 des ministères de l’Environnement, de la Santé et de l’Aménagement des Territoires.  France Bleu, L'interdiction de brûlage des déchets verts et de l’écobuage plus que jamais en vigueur

Traductions du mot « brûlage »

Langue Traduction
Anglais burning
Espagnol quema
Italien combustione
Allemand verbrennen
Portugais queima
Source : Google Translate API
Partager