La langue française

Bougrerie

Sommaire

  • Définitions du mot bougrerie
  • Étymologie de « bougrerie »
  • Phonétique de « bougrerie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bougrerie »
  • Citations contenant le mot « bougrerie »
  • Traductions du mot « bougrerie »
  • Synonymes de « bougrerie »

Définitions du mot bougrerie

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUGRERIE, subst. fém.

A.− Vx. Sodomie (cf. bougre A) :
1. − (...) Le marquis de Fronfreyde est (...) un poète et un gentilhomme brocanteur. − Et un spécialiste de la bougrerie. − Ça, mon cher, tu n'en sais rien. Il s'est montré très convenable. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Désert de Bièvres, 1937, p. 43.
B.− Vieilli. Excès de langage :
2. Puis il se met à parler avec un enthousiasme factice, où je sens sa bougrerie, de l'originalité d'Ibsen dans le Canard sauvage; et il nous parle en éclatant de rire, avec ses gros rires de l'entrepôt des vins... E. et J. de Goncourt, Journal,1891, p. 71.
3. Envoie moi q.q. journaux bavards en ce qui me concerne. Ça m'amuse de lire ces bougreries. (Lettre à MmeClaire Laurent-Pourrat). J. Desaymard, Chabrier d'apr. ses lettres,1934, p. 112.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. − Seule transcr. dans Littré et DG : bou-gre-ri. 2. Forme graph. − Ac. Compl. 1842 et Besch. 1845 écrivent bougrie ou bougrerie; cf. aussi Lar. 19e, s.v. bougrerie : ,,on dit aussi bougrie``. Guérin 1892 donne uniquement bougrie. Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e, s.v. bougrerie : ,,on disait aussi bougrie``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) xiiies. relig. bogrerie « hérésie » (Li Livres de la loi au Sarrazin, p. 139, Michel. dans Gdf.), graphie attestée jusqu'à ca 1260 dans DG; fin xiiies. bougrerie (Mir. St Eloi, p. 59 dans Gdf. Compl.) − fin xives., Eximines, Liv. des anges, Richel. 1000, fo21adans Gdf. (bougries), repris en 1838 par Ac. Compl. 1842; b) 1540 « sodomie » (Calvin, Epistre contre un cordelier dans Hug.), rare, repris par Ac. Compl. 1842; 2. p. ext. début xviiies. « ce qui n'est pas sensé » (J. de Domfront, p. 5, dans IGLF Techn.). Dér. de bougre* étymol. 1 et 2; suff. -erie*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 5.

Wiktionnaire

Nom commun

bougrerie \bu.ɡʁə.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Coït anal.
    • […] : Madame, lui dit-il en entrant, il faut que je vous tienne enfin la parole que je vous ai donnée de vous faire juger par vous-même de l’excès des plaisirs qui me transportent quand je me livre à la bougrerie, afin que vous ne cherchiez plus à les traverser désormais. — (Donatien Alphonse François de Sade, La nouvelle Justine ou Les malheurs de la vertu, tome I, page 202, 1797)
  2. (Vieilli) Langage grivois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BOUGRERIE (bou-gre-rie) s. f.
  • 1Hérésie des bougres.
  • 2Débauche contre nature.

    Bougrerie n'est plus usité en dehors du langage de l'histoire.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant l'en ara soupcenos un home de bogrerie, li juges ordenaires deit requerre le rei ou sa jostice, qu'il le prengne, Livre de just. 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bougrerie »

De bougre par ajout du suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bougre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bougrerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bougrerie bugrœri

Évolution historique de l’usage du mot « bougrerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bougrerie »

  • L'exposition est bien organisée. Elle aborde chronologiquement les différents thèmes qui ont marqué la vie des LGBT dans la modernité. Elle débute par quelques pages d'histoire, à l'époque où les actes homosexuels étaient considérés comme de la «bougrerie»! En 1648, note un panneau de l'exposition, un jeune soldat homosexuel n'échappa à la peine de mort que grâce à l'intervention... des jésuites qui en firent un «exécuteur de justice». Autrement dit, un bourreau. La Presse, Fugues se souvient: 30 ans de lutte gaie
  • Avec la «loi de bougrerie» en 1533, la pénétration anale condamne à l’exécution capitale. Henri VIII se sert de cette loi pour fouiller monastères et couvents, et s’approprier les richesses ecclésiastiques. Entre 1806 et 1835 encore, 80 hommes furent pendus pour sodomie. John Smith et John Pratt «eurent le privilège, si c’en est un», remarque Peter Ackroyd, d’être les derniers hommes à avoir été condamnés pour bougrerie en Angleterre et pendus devant la prison de Newgate. Libération.fr, Chapeau melon et bottes de queer : le Londres gay de Peter Ackroyd - Culture / Next

Traductions du mot « bougrerie »

Langue Traduction
Anglais bougrerie
Espagnol bougrerie
Italien bougrerie
Allemand bougrerie
Chinois 布罗格里
Arabe بوغاريري
Portugais bougrerie
Russe bougrerie
Japonais 雑穀
Basque bougrerie
Corse bougrerie
Source : Google Translate API

Synonymes de « bougrerie »

Source : synonymes de bougrerie sur lebonsynonyme.fr
Partager