La langue française

Bottier

Définitions du mot « bottier »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOTTIER, subst. masc. et adj.

A.− Vx. Fabricant et marchand de bottes* et de bottines*. Maître-bottier; étalage du bottier :
1. Mais il ne faut pas s'imaginer que la séparation des travaux ne puisse avoir lieu qu'au moyen des capitaux d'un seul entrepreneur et dans l'enceinte d'un même établissement. Toutes les façons d'une paire de bottes ne sont pas données par le bottier seulement, mais aussi par le nourrisseur de bestiaux, par le mégissier, par le corroyeur, par tous ceux qui fournissent de près ou de loin quelque matière ou quelque outil propres à la fabrication des bottes; ... Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 98.
Rem. 1. Attesté dans la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1798. 2. On rencontre dans la docum. un emploi fém. bottière (Villiers de L'Isle-Adam : Gantières, corsetières, modistes et bottières. Cf. Lar. Lang. fr.).
Spéc. Artisan spécialisé dans la fabrication et la vente de chaussures sur mesure, ou de chaussures hors-série. Bottier orthopédiste, bottier pour dames, hommes. Synon. chausseur :
2. − Ceci vient de chez Balmisson, le meilleur bottier de Londres, pour le pied de luxe. Essayez-le. Mais je ne voyage qu'avec les chaussures de Howk. Ça dure le tour du monde. Le révérend Humdrum joignit ses mains sur son genou et ouvrit grande sa bouche noire habituée à prêcher les foules. − Tant vaut la chaussure, tant vaut l'homme. Hamp, Vin de Champagne,1909, p. 233.
Rem. Attesté à partir de Lar. 20e.
Arg. polytechnique, [cf. botte1B 3]. Élève de Polytechnique qui sort dans la botte.
Rem. Attesté dans les dict. gén. du xxes. à partir de Quillet 1965.
B.− Emploi adj. [En constr. appositive]
MÉT. (cordonn.) [Essentiellement dans l'expr. talon bottier] Talon demi-haut conçu pour une marche intensive.
SYNT. Arrêt bottier, renfort bottier, jointure bottière (cf. Chauss. 1969).
Rem. Attesté dans Lar. Lang. fr. et dans dict. techn. E.-D. Bar, Dict. des épithètes et qualificatifs, 1930. et Chauss. 1969.
P. ell. Souliers bottier(s), demi-bottier(s). Souliers munis de talons bottier. Synon. soulier trotteur* :
3. J'avais appris également que, réduite pour l'instant au strict minimum vestimentaire, je pourrais faire parvenir à la prison quelques vêtements de rechange. Seules, les chaussures étaient interdites, depuis que l'on avait « passé » de la drogue dans les talons de souliers demi-bottiers. N. Gérard, Sept ans de pénitence,Paris, Laffont, 1973, p. 62.
PRONONC. : [bɔtje]. Littré : ,,l'r ne se lie jamais, au plur. l's se lie : les botié-z habiles``.
ÉTYMOL. ET HIST. − Fin xves. « fabricant ou vendeur de bottes » (Ditz de Maistre Aliborum dans Anc. Poésies fr., t. 1, p. 37), attest. isolée; repris en 1751 dans Encyclop. t. 2; 1909 « cordonnier qui fait de la chaussure élégante », supra ex. 2. Dér. du rad. de botte2*; suff. -ier*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 89.
BBG. − Gall. 1955, p. 51, 468, 530. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 220. − Lew. 1960, p. 210.

Wiktionnaire

Nom commun

bottier \bɔ.tje\ masculin (pour une femme on dit : bottière)

  1. Cordonnier qui fait des bottes et aussi d’autres sortes de chaussures.
    • Quand on apprit au Parlement que le maître bottier d’un régiment […] informait le cabinet du ministre des opinions politiques et religieuses des officiers […], ce fut une explosion justifiée d’indignation. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Le CFC de bottier, bottière orthopédiste permet d’accéder à la formation de la maturité professionnelle santé-social (MP-S2) d’une durée de 1 an. — (Site du Centre d’Information de Professions Santé-Social du Canton de Vaud, 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOTTIER. n. m.
Cordonnier qui fait des bottes et aussi d'autres sortes de chaussures.

Littré (1872-1877)

BOTTIER (bo-tié ; l'r ne se lie jamais ; au plur. l's se lie : les bottiers habiles, dites : les botié-z habiles) s. m.
  • Cordonnier qui fait des bottes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOTTIER, s. m. est celui qui fait & vend toutes sortes de bottes molles, fortes, bottines. Les Bottiers sont du corps des Cordonniers, & ne se servent point d’autres outils qu’eux. Voyez Cordonnier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bottier »

 Dérivé de botte avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Botte 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bottier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bottier bɔtje

Évolution historique de l’usage du mot « bottier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bottier »

  • À peine arrivée à la direction artistique du bottier anglais John Lobb, Paula Gerbase imagine sa première basket, inspirée d’un modèle des années 1920, prévue pour crapahuter chic en montagne. Cet été, on lui doit une création ornée d’une double, voire triple boucle ainsi qu’une bottine Chelsea revisitée, associée à une semelle blanche texturisée. Chez Berluti, les sneakers mêlent savoir-faire bottier et high-tech et se parent de la crème des matières techniques ou du cuir pleine fleur, en version patinée ou gravée au laser. La griffe allemande Boss mise sur la personnalisation et offre un choix pléthorique entre la couleur des quartiers de cuir, celle de la semelle ou des lacets, avec la possibilité d’y apposer ses initiales. Le Figaro.fr, Les chausseurs mettent la gomme
  • Écrit par C. Gaby Mitchell («Get Low»), le film se concentrera sur un artisan bottier (Hathaway) qui rencontre un chien errant animé nommé Bum, qui sera joué par Murray. Murray et Hathaway rejoindront le lauréat d’un Oscar Robert Duvall («Le juge»), qui négocie actuellement sa participation au film. Breakingnews.fr, Anne Hathaway et Bill Murray joueront dans la comédie «Bum's Rush»
  • La seconde histoire est arrivée avec Sofia. Une famille de bottier au Portugal, un travail artisanal avec une peau locale tannée au soleil méditerranéen, cousue et doublée cuir. De leur nombreux séjour dans ce pays naîtra l’envie de créer une botte gardiane, mélange de tradition et savoir-faire. « Nous avons demandé aux cavaliers ce qu’ils recherchaient pour leurs bottes » explique Sofia. Confort, couleur et esthétique ont été la base de leurs créations qui a séduit aussi les nombreuses cavalières. Les Bottes de Marius sont nées. « Nous dessinons les modèles qui sont ensuite fabriqués dans ma famille au Portugal. Nous pouvons ainsi proposer des produits de qualité à un prix très abordable » poursuit la jeune femme. Journaliste de formation, elle s’est à son tour lancée dans la tapisserie et c’est avec passion que le couple mène ensemble les deux entreprises. « C’est très technique » avoue-t ’elle « après la formation il faut plusieurs années d’expérience. » Voir Plus, De la tapisserie aux bottes camarguaises - Voir Plus
  • La foire de Saint-Yrieix était-elle vraiment en danger ? L’affaire, en tout cas, aura fait couler de la salive et de l’encre... « Tout est parti d’une pétition lancée contre la reprise de la foire du vendredi après le déconfinement et adressée à la mairie, par certains commerçants sédentaires du centre-ville. Ils souhaitent profiter de son arrêt pendant le confinement et de la mise en place d’un marché tous les samedis matin pour qu’elle disparaisse », décrypte Philippe Couratin, cordonnier-bottier, installé dans la rue du marché. www.lepopulaire.fr, Le déconfinement a suscité quelques émois au sujet de la foire bimensuelle à Saint-Yrieix-la-Perche - Saint-Yrieix-la-Perche (87500)
  • Après que la reine ait perdu la Pierre de Feu dans la mer, suite à un incendie d’une des tours du château, Potter, qui vient de monter une échoppe de mode vestimentaire avec ses amis chappelier, bottier et une jeune femme prénommée Ginger, trouve cet objet magique, qui lui apporte la richesse. Mais rapidement son comportement commence à changer… Abus de Ciné, Critique film - GINGER’S TALE - Abus de Ciné
  • © 2020 Didier Rodriguez RCF - Jacques Antoine, bottier créateur depuis 65 ans , Jacques Antoine, le bottier des stars.
  • Un porte-carte intelligentEt oui, le high-tech fait aussi des porte-cartes dotés de technologies attrayantes. Prenez The Wallet. Il s'agit d'un porte-cartes imaginé par les marques INÉ et FR-BG. Il est doté d'une bottier externe permettant de recharger son smartphone. Et on peut évidement ranger ses cartes de crédits, de fidélités et autres dans un modèle en cuir véritable. C'est un peu plus lourd qu'un modèle classique mais bien plus pratique ! Porte-cartes The Wallet, INÉ et FR-BG, 69,90 euros GQ France, Fête des pères : 10 cadeaux high-tech qui vont (vraiment) faire plaisir | GQ France
  • La manufacture Weston a lancé une nouvelle campagne de recrutement pour son école d'apprentis cordonnier/bottier. Depuis 2015, l'entreprise s'est en effet dotée d'un outil de formation dans ses ateliers de Limoges. Au programme : transmission des savoir-faire, qualité, exigence et diplôme. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Limoges : un CAP cordonnier made in Weston - France 3 Nouvelle-Aquitaine
  • Le jeune bottier tient toutefois à faire le distinguo : "Je ne suis pas cordonnier à proprement dit. Il y en a d'ailleurs un en face de moi rue Bersot. Je ne fabrique pas de clés et n'effectue pas de gravure. Au niveau des chaussures, je n'utilise pas de machine pour les réparations. Tout est fait à la main". macommune.info, Un nouveau bottier Bisontin rue Bersot à Besançon • macommune.info
  • Onzième d’une fratrie de quatorze, Salvatore Ferragamo voue une passion aux chaussures dès l’enfance. Si bien qu’à 11 ans seulement, il apprend le métier de bottier avec un artisan napolitain, pour ouvrir deux ans plus tard sa propre échoppe à Bonito, le village qui l’a vu naître à 100 kilomètres de Naples. Marie Claire, Tout savoir sur l'histoire de la maison Ferragamo - Marie Claire
  • La partie cordonnerie de son métier passionne également Éric Devos. Bonnes chaussettes et bons produits s’associent en toute logique aux services proposés dans la boutique du bottier. , Bourg-en-Bresse | Éric Devos, bottier et cordonnier à Bourg depuis 25 ans
  • Né en 1929, le maître-bottier s’éteint quelques semaines après Karl Lagerfeld, qui se reposait sur lui pour réaliser les chaussures de ses collections Chanel. Car c’est Gabrielle Chanel qui avait été déterminante pour la carrière de Raymond Massaro. Après avoir créé pour Madame Grès la première ballerine à élastique, popularisée par Brigitte Bardot, c’est pour « Coco » que le chausseur imagine en 1957 une sandale beige et noire, asymétrique de coupe et élastique de facture.Ce lien avec la maison de la rue Cambon trouvera son aboutissement en 2007, lorsque Raymond Massaro revendra l'entreprise familiale à Paraffection, la filliale de Chanel regroupant des artisans d'exception comme le plumassier Lemarié ou le brodeur Lesage. FashionNetwork.com, ​Le maître-bottier Raymond Massaro s’éteint à 90 ans - Actualité : industrie (#1087158)
  • Les souliers du maître bottier Scheer font courir la planète jusqu'à Vienne. Courtisé par les géants du luxe, il va ouvrir une académie. lejdd.fr, Pourquoi les chaussures Scheer sont si chères
  • Le petit atelier est situé dans une coquette longère en pierre, à Rostrenen (22). En poussant la porte, les machines silencieuses attendent les mains expertes de l’artisan. L’odeur de cuir embaume l’air, le cordonnier-bottier est affairé à son établi. Michel Giachino travaille le cuir qui, après des mesures précises et des coups de tranchoirs chirurgicaux, donnera naissance à diverses bottes ou chaussures, suivant la commande de ses clients. « Il peut y avoir une panne de courant, le cordonnier pourra tout de même travailler », aime-t-il dire. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Marcher dans les pas d'un cordonnier-bottier | Journal Paysan Breton
  • Dès le début de l'Empire, Napoléon commandait ses bottes au bottier Jacques qui demeurait rue de Montmartre à Paris. Il en faisait une grande consommation. lindependant.fr, Des bottes de Napoléon vendus 117 000 euros - lindependant.fr
  • L'œil rieur, des mains de jeune homme et une mémoire sans faille : à 88 ans, Raymond ­Massaro est un pied de nez au temps qui passe. Ces jours-ci, sort Secrets de bottier, édité par sa fille ­Laurence Massaro. Dans le désordre (voire dans le fouillis) des anecdotes d’une carrière extraordinaire, on apprend, entre autres confidences, que Gina Lollobrigida n’était pas franchement une bonne payeuse. « Gina, je la vois encore, refusant de payer sa commande, trépignant, hurlant pour le plaisir, sourit M. Massaro. En digne ­Italienne, elle a fait sa crise d’hystérie. » Il glousse en relatant l’histoire de Sa Majesté ­Hassan II, dont il était le chausseur officiel, qui avait emprunté son chausse-pied pour le faire reproduire chez Chaumet en or, vermeil et argent pour l’offrir à son entourage. « Mon chausse-pied a toujours été mon fétiche, je ne le quittais jamais, surtout après l’avoir oublié une fois lors d’un essayage chez André Malraux. » Né en 1929 d’un père italien et d’une mère bretonne, Raymond Massaro est fils et petit-fils de bottier. Son grand-père, Sébastien, débarquait d’Italie pour reprendre l’échoppe d’un horloger, à deux pas de la place Vendôme en 1894, quatre ans avant l’ouverture du Ritz. Son père, Lazare, chaussait Marlene Dietrich d’escarpins en satin et les mannequins de Madeleine Vionnet. Madame Figaro, Raymond Massaro, confessions d’un bottier du siècle - Madame Figaro
  • La seule évocation du mot « bottier » fait immédiatement naître des images d’un temps que l’on croyait révolu. Le bottier, artiste du cuir qui conçoit sur-mesure les souliers, symbolise à lui seul la quintessence du luxe. Christophe Corthay, Christophe Algans et Philippe de Paillette l’ont bien compris et ont créé il y a peu, l’Atelier du Tranchet. Une adresse confidentielle. Compagnons, les « Christophe » se sont associés à Philippe de Paillette qui, s’il n’est pas bottier, connaît fort bien le milieu du luxe pour avoir auparavant exercé ses talents dans les secteurs du parfum et du haut de gamme à l’international.  Forbes France, L’Atelier Du Tranchet : Des Artisans Bottiers Pour Des Souliers Sur-Mesure | Forbes France
  • Naruha Seng Huat Lee et Rui Akasaka, deux étudiants japonais, sont arrivés début septembre à Limoges. Ils ont été sélectionnés pour participer à la troisième édition des J.M. Weston Foundation Awards. Une initiative lancée en 2017 qui permet à de jeunes coordonniers-bottiers français et japonais de rejoindre, pendant deux mois, les meilleurs ateliers de ces deux pays. www.lepopulaire.fr, Des artisans japonais en formation chez J.M. Weston à Limoges - Limoges (87000)
  • À tout juste 23 ans, le Compagnon du devoir Anatole Weill, cordonnier-bottier, transmet à d’autres jeunes l’expérience humaine et technique acquise lors de son tour de France.Cinquième volet de notre série, le savoir en partage (5/5) La Croix, Anatole Weill fait rayonner les sept vertus des Compagnons
  • L’histoire du mocassin moderne débute en Norvège, à Aurland dans les années 1930, quand un artisan local, formé au savoir-faire bottier aux États-Unis, imagine un croisement entre le chausson en peau des natifs américains et la chaussure des pêcheurs scandinaves. Il l’appelle la Aurland Shoe. Quelques années plus tard, en 1936, la marque G.H. Bass dégaine son premier loafer dont elle assume très vite l’inspiration puisque le nom du modèle, Weejuns, est une contraction de Norwegians en anglais. Le Figaro.fr, Des mocassins pour tous
  • J’étais dans les réseaux électriques. Quand je me suis installé dans les Cévennes, il y a six ans, ça faisait partie du changement radical. J’avais envie de travailler le cuir donc je me suis payé une formation à Lunel pour apprendre les rudiments du métier. Comme je suis motard et que j’aime bien tout ce qui est vintage, j’ai eu envie de fabriquer des masques de protection en cuir. J’ai un ami bottier, très fort en patronage, qui m’a aidé à réaliser un prototype. C’est donc parti de là, en 2014. midilibre.fr, "J’aime donner un lien intemporel à mes créations" - midilibre.fr
  • Dans son atelier du Bois d’Oingt, entouré d’outils, de cuir et de quelques-unes de ses créations, Jacques Antoine, « le bottier des stars » est sous le choc : « Je viens d’apprendre le décès de Michou. Je suis très ému parce que je l’ai chaussé pendant longtemps. C’était devenu un ami. On a passé de bons moments ensemble, à Cannes, Saint-Tropez ou Paris ». , A la une générale | On se souvient de Michou dans nos départements
  • Autre surprise : les visiteurs sont invités à enfiler l'un des huit anciens modèles extravagants reproduits à l'identique par le bottier français Fred Rolland. Le défi ? Déambuler du mieux possible pour appréhender les complexités d'antan. Mais "Marche et démarche" met aussi en lumière le travail de créateurs contemporains comme Alexander McQueen, Noritaka Tatehana ou Iris van Herpen. Avec leurs modèles rendant la marche impraticable, on s'interroge sur les raisons de ces créations, plus proches de la sculpture que de la chaussure... Passionnant. Grazia.fr, Expo : la chaussure en grandes pompes - Grazia
  • Les bottes ont ensuite été données par le fils du sculpteur au sénateur Paul Le Roux et les souliers ont été conservés dans la famille, qui a décidé de les vendre. La paire de bottes est ainsi estimée entre 50.000 et 80.000 euros. Elles ont été fabriquées par le bottier Jacques à Montmartre, chez qui l’empereur aimait acheter ses chaussures. Capital.fr, Offrez-vous une paire de bottes portées par Napoléon Ier - Capital.fr
  • Vidal Kenmoe choisit la botterie. Il se forme chez un ancien militaire reconverti en artisan bottier dans la ville de Derby. Il apprend à utiliser des moules, à couper, à assembler et à coudre. Après quelques mois de formation, il fabrique ses propres chaussures. En 2015, il passe de l’armée britannique à l’armée camerounaise. Au retour d’un match de tennis avec son commandant de bataillon, en septembre 2016, ce dernier s’extasie devant sa paire de richelieus. « Spontanément, je lui ai lancé : “Je peux t’en fabriquer”. Il m’a regardé, étonné. Il pensait n’avoir pas bien compris. Je lui ai répété : “Je peux en faire !” », sourit encore le maître bottier. Le Monde.fr, Vidal Kenmoe, un tireur d’élite de l’armée britannique devenu maître bottier à Douala
  • « Choisir un nom est quelque chose de très compliqué si on veut le faire bien. Soit on prend une agence spécialisée qui vérifie la disponibilité, la phonétique et l’image, soit on décide de partir d’une base existante. » Dans le cas présent, Malfroid est le nom d’un ancien bottier parisien qui avait la charge de réaliser les bottes cavalières de la Garde Républicaine, fabrication que la maison J.M. Weston récupéra quelques années plus tard. Sauf que la maison limousine n’ayant aucun de souvenir de ce passé et ne possédant pas le nom, Victor a décidé de le faire revivre.  TTT Magazine, Malfroid, un chausseur de passionnés · TTT Magazine
  • Pour se changer les idées, rien de tel qu’un passage dans le salon d’essayage où l’on peut tester l’une des huit paires fabriquées par le bottier Fred Rolland pour l’occasion : certaines étant particulièrement dangereuses, comme les vertigineuses chopines (des compensés populaires entre le XVe et XVIIe siècle servant à protéger les habits de la boue), le MAD a pris soin d’installer des barres parallèles de marche auxquels on se tient pour éviter les chutes. Le Monde.fr, La chaussure prend son pied au MAD
  • Le rituel est immuable : les clients grande mesure sont reçus sur rendez-vous dans la boutique parisienne pour imaginer les souliers de leurs rêves. Chaque paire est ensuite confectionnée sur mesure par une quinzaine de bottiers, dont des meilleurs ouvriers de France. Les artisans fabriquent d'abord toujours la forme, en bois d'orme. Après le patronage suivent le piquage et le montage du soulier sur mesure, qui est très physique et peut demander jusqu'à vingt heures de travail. La touche finale est réservée au bichonnage et à la patine. Il aura fallu environ deux mois pour que naissent entre leurs mains ces souliers d'exception. Le Point, Massaro, le bottier haute couture - Le Point
  • Pierre Corthay n'a pas prévu de discours. Il cherche même à se fondre parmi ses employés, tandis que tous les officiels du pays des Mauges découvrent les différentes étapes de la fabrication d'une paire de souliers en compagnie de ses associés ou collaborateurs, en prélude à l'inauguration officielle d'une manufacture à son nom qui a été bâtie de toutes pièces sur la commune de Beaupréau (Maine-et-Loire). Peut-être parce qu'il s'est beaucoup mis en scène par le passé. Lui, le bottier parisien du 1, rue Volney (Paris IIe), qui a œuvré en vitrine d'une boutique grande comme une boîte à chaussures pendant cinq ans. En 1995, son frère et un premier compagnon viennent lui prêter main-forte dans la réalisation de chaussures sur mesure. Aujourd'hui, sa société compte plus de cinquante personnes partagées entre l'adresse historique où l'on a fini par pousser les murs pour s'installer en étages, à la cave et sur cour, et ce nouveau pôle de production dans un des derniers bassins français du chaussant, autour de Cholet. «Ma plus grande fierté est d'être parti de zéro, confie, en aparté, ce bottier contemporain à la tête de la seule marque française - voire européenne - de cette pointure qui ne soit pas héritée d'une génération précédente. Le Figaro.fr, Le bottier Pierre Corthay, un succès pas à pas
  • Depuis une dizaine de jours, ce cordonnier bottier de formation s’est mis à fabriquer des masques barrières avec les machines à coudre industrielles qu’il utilise habituellement pour rénover l’intérieur des voitures anciennes. Il peut en produire entre 500 et 1 000 par semaine, suivant les préconisations de l’Afnor, l’Association française de normalisation. Surfileuse, piqueuse droite, machine à triple entraînement : le dirigeant possède tout l’outillage nécessaire. Pour le tissu, c’est auprès du magasin Visiotex, à Sainte-Marie-des-Champs, près d’Yvetot, qu’il se fournit. Les masques sont vendus principalement à la commune de Yerville et à la communauté de communes, mais aussi à des professionnels. www.paris-normandie.fr, Coronavirus. À Yerville, un sellier automobile s’adapte à la crise en fabriquant des masques
  • La famille Blahnik n'est pas la seule à avoir accepté de collaborer à la campagne, l’acteur coréen Yoo Ah-In, l’artiste chinoise Zhou Li et l'artiste Faye Toogood ont chacun été immortalisés par dans leurs studios respectifs par Jack Davison.Oliver Reichert, le PDG de Birkenstock explique : "Nous éprouvons beaucoup de respect pour le savoir-faire unique et authentique qu’un bottier tel que Manolo Blahnik peut nous apporter. Tout comme nous, il perpétue le métier et ne cesse de réinventer la confection de chaussures pour rendre cet artisanat toujours plus moderne. Sa Maison étant une affaire de famille, nous nous sentons encore plus proches de la marque. Tout ceci vaut également pour la talentueuse Faye Toogood".De notre côté, on va sans doute nous aussi craquer pour cette paire de Boston qui nous fait de l'œil depuis des mois. Marie Claire, Tout savoir sur Personnality, la campagne Birkenstock avec Manolo Blahnik - Marie Claire
  • Le maître bottier cordonnier Elamine Baghdadi a installé son atelier rue de la Citadelle, en plein centre-ville de Béziers. Il y fabrique des chaussures, bottes et bottines sur mesure, de luxe. Portrait. midilibre.fr, Béziers : quand l’art du maître bottier comble vos pieds - midilibre.fr
  • Ce mercredi, le bottier Chamberlan, basé à Nontron, dans le Périgord vert, a décroché le 8e trophée PME Bougeons-nous de la radio RMC, dans la catégorie "entreprise jeune pousse". Organisé depuis 2010, ce concours met en compétition des PME qui participent au dynamisme de l’économie française.  SudOuest.fr, Nontron (24) : le "bottier digital" Chamberlan décroche un trophée de RMC
  • Un directeur aux abonnés absents, un propriétaire opaque, des salariés qui gèrent une production sans réel encadrement, et un fleuron du tissu industriel haut de gamme qui risque de se retrouver prochainement liquidé. Cette fois, c'est sûr: le bottier Le Chameau, dont l'usine de fabrication est implantée à Cahan, dans l'Orne, connaît ses derniers jours de production avant une brutale fin d'activité. Depuis un mois en effet, les employés s'inquiètaient de l'absence de leur directeur, Stéphane Ziegler. Pour les salariés, qui continuent chaque jour la fabrication des bottes de caoutchouc centrées sur le créneau du haut de gamme, et qui travaillent, selon le quotidien Ouest France ,sous la seule houlette d'un chef d'atelier et d'un cadre du bureau d'études, cette défection était déjà le signal que le comité d'entreprise extraordinaire de ce vendredi serait annonciateur d'une mauvaise nouvelle. L'objet de la réunion, «la situation économique et financière de la société et ses conséquences sur l'organisation de l'entreprise», faisait craindre le pire aux salariés. Les autorités locales dénoncent aujourd'hui «un immense gâchis pour l'économie ornaise et surtout, un drame humain pour 55 familles». Le Figaro.fr, Sans directeur et sans projet, le bottier Le Chameau va fermer
  • Il est de retour dans sa Mayenne natale. Un des bottiers les plus expérimentés de France, Guillaume Gonin, a quitté Paris pour Bierné... Ce spécialiste du monde du spectacle n'abandonne pas pour autant son métier. Car même depuis chez lui, son carnet de commande reste plein. France 3 Pays de la Loire, Mayenne : le bottier Guillaume Gonin est de retour à Bierné
  • Appelez-la '90. Pourtant, c'est bel et bien une première pour le bottier parisien qui n'avait encore jamais proposé à ses clients de sneakers. Son nom de baptême fait plutôt référence à l'année où Pierre Corthay, ancien de chez Berluti et John Lobb, monta sa propre maison, dans un petit atelier parisien, au numéro 1 de la rue Volney, à deux pas de la place Vendôme. Un lieu où il façonnait à l'époque des souliers sur mesure pour une poignée de clients, qui s'est agrandi et qui accueille toujours la boutique historique de la griffe et les as de la patine. Le Point, L'objet fashion de la semaine : Corthay ose la basket couture - Le Point
  • Virgile et Emmanuel sont des amoureux du cuir et de la chaussure. Le premier est cordonnier, un métier souvent résumé à un service, et le second bottier, qui fabrique des chaussures sur mesures. Les deux ont choisi de travailler ensemble dans une boutique à Reims. Reportage. France 3 Grand Est, Reims. Reconvertis, ils trouvent chaussure à leur pied en ouvrant une cordonnerie - France 3 Grand Est
  • Le bottier anglais lance une ligne de chaussures féminines. Madame Figaro, Le bottier John Lobb lance sa toute première ligne de chaussures féminines - Madame Figaro
  • Pierre Corthay est un bottier contemporain, entendez par là que l’homme, que l’on connaît pour ses superbes créations sur-mesure, sait vivre avec son temps. Pour preuve, Pierre Corthay lance cette saison une collection de sneakers qui s'inspire d'un univers formel qu'il a toujours su décliner avec une imagination débridée. Men's UP, Pierre Corthay, met les pieds dans le street
  • Un bottier conçoit des bottes et des chaussures sur-mesure. Mais il peut se spécialiser dans l'une des étapes de la fabrication : formier, coupeur, piqueur, monteur, finisseur, bichonneur ou patineur. Hervé a trente ans de métier. Mais il s'est spécialisé il y a dix ans dans la forme et l'embauchoir. Il est donc formier embauchoiriste. RTL.fr, Hervé, artisan bottier : "Le sur-mesure, c'est aussi dans la tête du client"
  • Quand Yohei Fukuda est parti en Angleterre au début des années 2000 pour apprendre à devenir maître bottier, il ne se doutait pas que son pays, le Japon, deviendrait un jour un épicentre de cet artisanat de luxe de tradition européenne. Le Point, Le Japon, nouvelle référence mondiale des maîtres bottiers - Le Point
  • Le designer belge Kris Van Assche, ancien de Dior, a été nommé directeur artistique du bottier Berluti, a annoncé la maison mère LVMH. Berluti avait annoncé le départ du Français Haider Ackermann, resté deux ans à ce poste. Franceinfo, Kris Van Assche nommé nouveau directeur artistique du bottier Berluti après le départ de Haider Ackermann
  • VIDEO. Le secret du bottier du Moulin Rouge leparisien.fr, VIDEO. Le secret bien gardé du bottier du Moulin Rouge - Le Parisien
  • Quand le bottier Andrea Santoni crée sa marque de souliers il y a plus de quarante ans, dans son modeste atelier de la région des Marches, c'est dans l'optique d'en faire une griffe haut de gamme reconnue en Italie, et que ses modèles se transmettent de génération en génération. Une stratégie payante car sa petite entreprise se développe vite et séduit, au fil du temps, de plus en plus d'amoureux de beaux souliers de qualité. Le Point, Bottiers de père en fils - Le Point
  • Rue de Metz, à Nancy, Giovanni Muratore a ça dans le sang. Lui, le bottier qui vend des chaussures ou encore du matériel orthopédiques mais aussi des souliers fabriqués sur-mesure. Une passion qu’il partage avec Jean-Nicolas Hacquin que le destin l’a fait croiser. « Chaque année, on réalise une quinzaine de paires sur-mesure, sur commande. Pour l’orthopédie, on n’est pas loin des 150 paires. Dans tous les cas, c’est le même travail technique sauf que pour l’orthopédie, pour la semelle intérieure, on retrouve une orthèse et on travaille plus à la colle », explique celui qui est inscrit à la Chambre des Métiers. , Edition Nancy et agglomération | Jean-Nicolas Hacquin, bien dans ses chaussures
  • Le travail du cuir est très ancien à Pontacq et daterait du XVIe siècle. À l’époque, on trouvait des tanneurs et divers artisans (selliers, bourreliers, bottiers, sabotiers, cordonniers) ; Pontacq était une ville de garnison et le restera jusqu’en 1743 ; il fallait donc chausser la troupe. Les cordonniers, au début, travaillaient en famille ou parfois pour un patron. Par la suite, des industriels s’installeront et associeront tanneries et fabrication de chaussures : les familles Leuger (1885), Fouriscot (1887) qui employa jusqu’à 300 ouvriers vers le milieu du XXe siècle, Tonon-Laburthe et sa marque Arcus ; des ateliers artisanaux ou industriels plus ou moins importants furent créés, soit au total une quarantaine d’entreprises qui travaillaient dans la filière du cuir et de la chaussure : brodequins pour l’armée, chaussures de travail ou de ville. Par la suite, dans la seconde moitié du XXe siècle, cette industrie, confrontée à la concurrence étrangère, périclita. Une à une, les usines disparurent. L’un des derniers maillons, Le Soulor, va quitter les bords de l’Ousse. ladepeche.fr, Lamarque-Pontacq. Le Soulor devrait être délocalisé à Nay - ladepeche.fr
  • De la joaillière au bottier, du parurier à la chapelière, en passant par le coutelier forgeron, la jeune femme a dressé une série de portraits intimistes des visages qui façonnent les rues de Paris. Dans près de 300 pages illustrées, la blogueuse présente des fabricants locaux aux savoir-faire uniques, soigneusement sélectionnés. «J’aurais aimé en rencontrer mille autres, j’aurais voulu vous raconter plus d’histoires encore et faire autant de nouvelles découvertes» écrit-elle dans la préface du guide. Plus de soixante-dix d’entre eux sont répertoriés, répartis par quartiers: le viaduc des Arts, le faubourg Saint-Antoine, le Marais, Saint-Honoré-les Halles-Bourse, South of Pigalle-République-Canal, Montmartre-Goutte d’Or, Belleville-La Villette, Saint-Germain, Sud et Ouest. Le guide, fluide et aéré, se présente en neuf chapitres, associés à une couleur, sous la forme d’un plan épuré permettant de repérer les emplacements des artisans. Y est accolée une présentation d’une à deux pages des quartiers, rappelant ainsi l’historique et l’atmosphère qui y règne. Le Figaro.fr, Un guide illustré à la rencontre des artisans de Paris
  • « Ce bâtiment a vocation à réunir les Métiers d'art de Chanel en un même lieu », rappelle le groupe. On y trouvera le brodeur Lesage avec Lesage Intérieurs et son École de broderie d'art, l'atelier Montex et son département de décoration MTX, le bottier Massaro, l'expert de la plume et de la fleur Lemarié, le chapelier et modiste Maison Michel, le plisseur Lognon, l'atelier grand flou Paloma et l'orfèvre Goossens. leparisien.fr, Paris-Aubervilliers : le site Chanel prend forme - Le Parisien

Traductions du mot « bottier »

Langue Traduction
Anglais bootmaker
Espagnol zapatero
Italien calzolaio
Allemand schuhmacher
Portugais sapateiro
Source : Google Translate API

Synonymes de « bottier »

Source : synonymes de bottier sur lebonsynonyme.fr

Bottier

Retour au sommaire ➦

Partager