La langue française

Bouif

Sommaire

  • Définitions du mot bouif
  • Étymologie de « bouif »
  • Phonétique de « bouif »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bouif »
  • Citations contenant le mot « bouif »
  • Traductions du mot « bouif »
  • Synonymes de « bouif »

Définitions du mot « bouif »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUIF, subst. masc.

Arg. Cordonnier. La corporation des bouifs (Courteline, Messieurs-les-Ronds-de-cuir,av.-pr.,1893, p. 4).... un cordonnier en réparations. Ce que le peuple appelle un bouif (P. Bourget, Nos actes nous suivent,1926, p. 124).
Prononc. : [bwif]. Étymol. et Hist. 1867 (A. Delvau, Dict. de la lang. verte : Bouif [...] Mauvais ouvrier, dans l'argot des cordonniers). Aphérèse de l'arg. ribouis* au sens de « savetier ». La finale -if est sans doute anal. de mots en -if, à moins qu'elle ne soit d'orig. dial., le limousin ayant dér. de buis, bouis « buis » le verbe boueifa « balayer » (FEW t. 1, p. 666b). Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 198, 202.

Wiktionnaire

Nom commun

bouif \bwif\ masculin

  1. (Populaire) Savetier ; cordonnier.
    • Il nous appelle fainéants ? un crampu qui ne saurait lever ses quilles du tabouret. Mais les jambes te remonteraient jusqu'à la gruette, pauvre bouif ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 116)
    • Moi, je suis une artiste, mais lui, tout ce qu'il a récolté, c'est d'être un bouif chez qui on ne met les pieds qu'à la toute dernière extrémité de la semelle ! — (Claude Izner, Les souliers bruns du quai Voltaire, Paris : éditions 10/18, 2011)
    • Pour les rares opérations plus délicates, nous avions tout près de chez nous un cordonnier professionnel, […]. J'appréciais sa conversation, parce que, comme tous les bouifs qui se respectent, il avait toujours la bouche pleine de clous, ce qui donnait à son discours du piquant, et même du suspense : je guettais toujours un accident qui ne vint jamais. — (Gérard Genette, Bardadrac, Le Seuil, 2006)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bouif »

(XIXe siècle) Viendrait de bâfrer ou bouffer selon Michel Juignet [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouif bwif

Évolution historique de l’usage du mot « bouif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouif »

  • Le cordonnier du coin, le bouif du quartier des Bernardines, adore quand on lui apporte de vraies, belles chaussures en cuir. Et ça coûte un sourire. , Edition Haut-Doubs | Cordonnier à l’ancienne à Pontarlier
  • Pratique : L’atelier du Bouif est situé 9 rue Centrale à Chauffailles. Catherine Chervier vous accueille du mardi au vendredi de 8 à 12 h et 14 h 30 à 18 h 30, ainsi que le samedi de 8 h 30 à 12 h et 14 h 30 à 18 h. Tél : 09.70.95.04.90. Mail : atelierdubouif@free.fr , Chauffailles | Une cordonnière s’installe rue Centrale

Traductions du mot « bouif »

Langue Traduction
Anglais bouif
Espagnol bouif
Italien bouif
Allemand bouif
Chinois 布夫
Arabe بوف
Portugais bouif
Russe bouif
Japonais ブイフ
Basque bouif
Corse bouif
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouif »

Source : synonymes de bouif sur lebonsynonyme.fr
Partager