La langue française

Becquet, béquet

Définitions du mot « becquet, béquet »

Trésor de la Langue Française informatisé

BECQUET, BÉQUET, subst. masc.

A.− Vx. ,,Petit bec`` (Ac. Compl. 1842, Quillet 1965).
B.− [P. anal. de forme (ou de fonction)]
1. ICHTYOL., PÊCHE. Nom vulgaire du saumon, du brochet.
2. Objet de forme pointue.
a) ALPINISME. ,,Saillie de roches dont la pointe est dirigée vers le haut et autour de laquelle on peut fixer une corde. Les becquets sont utilisés pour poser des anneaux de corde lors d'une descente en rappel ou pour s'amarrer en position d'assurance`` (Gautrat 1970).
b) ART CULIN. ,,Nom d'un des meilleurs morceaux du porc, la chair attachée à la mâchoire inférieure, que l'on consomme d'ordinaire fumé`` (Ac. Gastr. 1962).
c) CORDONN. ,,Morceau de cuir pointu du soulier dont on renforce la semelle`` (Chautard 1937).
d) P. ext. du précédent
CORDONN. ,,Clou à tête en goutte de suif plus ou moins bombée, et qui s'emploie pour les chaussures de fatigue, les brodequins des soldats. Les béquets sont fabriqués avec du fil de fer ou du fer en bandelettes plates`` (Lar. 19eSuppl. 1890).
COUT. Petite pièce triangulaire (en forme de bec) qu'on adapte à un vêtement (d'apr. DG).
IMPR. Morceau de papier ajouté en marge d'un manuscrit, pour y introduire une addition ou une modification; indication marginale de ce changement. ,,Bande de papier collée sur une feuille de mise, sous un cliché ou sous les lettres, pour égaliser la pression aux endroits faibles`` (Comte-Pern. 1963); (cf. aussi G. et H. Coston, L'A.B.C. du journ., 1952, p. 192).
MENUIS. ,,Morceau de bois rajusté à une cassure`` (Lar. 19e-20e).
e) Argot
Arg. d'artiste. [Béquet, p. abrév. beq et, par déformation du précédent, bec] ,,Petit morceau de bois à graver`` (A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1866, p. 29).
Arg. du théâtre. Fragment de texte qu'un auteur ajoute ou modifie au cours des répétitions :
1. ... j'ai lu dans un journal que M. Maurice Donnay, pour donner à M. Grand (qui débutait à la Comédie) un moyen d'éviter le trac, avait ajouté à son rôle (au début) ce qu'en argot dramatique on appelle un béquet, c'est-à-dire un récit, qui commence par ces mots : « laissez-moi le temps de me remettre, etc... » Charmant, n'est-ce pas? J. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1906, p. 58.
2. Puisque béquet ou becquet vient de petit bec le mot a dû faire son entrée au théâtre en raison du rapprochement qu'on peut faire entre les oiseaux allant prendre la becquée et les acteurs qui − lorsque se fait la distribution des fragments du nouveau texte − viennent à tour de rôle chercher près de l'auteur les bouts de papier contenant les quelques lignes qui leur sont partagées : quelques fureteurs attribuent à une fantaisie de Voltaire l'introduction du mot « béquet » dans les coutumes du théâtre. H. Genin, Le Lang. des planches,1911, p. 16.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bεkε], [bekε]. Pt Rob. transcrit [bekε] (pour les 2 graph. becquet ou béquet). Pt Lar. 1968 transcrit [bεkε] dans le cas de becquet, [bekε] dans le cas de béquet. Warn. 1968 donne uniquement la prononc. avec [ε] ouvert (cf. aussi Littré qui écrit becquet). 2. Forme graph. − La majorité des dict. admet becquet ou béquet. Cf. Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. (qui soulignent que pour le nom vulgaire du brochet et du saumon on dit aussi béchet), Lar. 20e, Rob., Lar. encyclop. et Quillet 1965; Guérin 1892 et DG écrivent uniquement béquet. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 et Littré traitent séparément becquet (nom vulg. du saumon) et béquet (petit bec).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1170. Zool. bechez « petit bec » (B. de Ste Maure, Ducs Normandie, II, 1436 dans Gdf. Compl. : Ausi cum oisel sunt joios ... Comunaument, grantz et petis A faire el pareir le lur niz Enportoent les ramelez Parmi le pui en lor bechez); 1587 bequet (J. du Chesne, Le Grand Miroir du Monde, L. III, p. 102 dans Hug.), qualifié de ,,vx`` dep. Ac. Compl. 1842; 2. 2emoitié xiiies. ichtyol. « brochet » (Doon de Mayence, éd. A. Pey, 9795 : Lus, perches et barbiaus et maint bequet noant); fin xiiies. bechet (B. et J. de Condé, Dits, éd. Scheler, II, 185, 144 dans T.-L.); 1378 becquet dans Archives de St Quentin dans IGLF Litt.; 3. 1808 technol. béchet (Boiste); p. ext. 4. 1906 arg. du théâtre béquet, supra ex. 1. Dér. du rad. de bec* étymol. 1 et 3; suff. -et*. Sur la forme du rad. cf. becquer.
STAT. − Fréq. abs. littér. Béquet : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

becquet \bɛ.kɛ\ masculin

  1. Un des noms vulgaires du saumon.
  2. Nom que les savetiers donnent à un bec de cuir dont ils renforcent une semelle qui s’est usée et se sépare de l’autre.
  3. Petit papier collé sur une copie ou une épreuve d’imprimerie pour signaler une modification.
    • […], les feuilles blanches, les pages déchirées, les corrections infinies, les dictionnaires, l’atlas, les notes sur des bouts de papier, les becquets, tout cela est fini. — (Michel Déon, Bagages pour Vancouver)
    1. (Par extension) Pense-bête autocollant de type Post-it.
  4. Autre appellation de la souris, morceau de viande d’agneau à l’extrémité du gigot.
  5. Partie saillante d’un rocher, dirigée vers le haut, permettant d’assurer une cordée par le passage d’une sangle dans ce becquet.
  6. Accessoire automobile avant ou arrière, permettant de diriger et réguler l’air.
    • Patrick a sorti le grand jeu pour sa Rover. En ce moment elle parade avec becquet à l’arrière, comme les voitures de course, prises d’air sur le capot, pare-chocs rabaissé, et une peinture rouge pailletée, émaillée de touches de bleu indigo sur les bas de caisse. — (Stéphanie Maurice, La passion du tuning, Seuil, 2015, coll. Raconter la vie, p. 30.)

Nom commun 1

béquet \be.kɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Petit bec.
  2. (Imprimerie) (Vieilli) Petit papier écrit, ajouté à l'ouvrage.
    • […]; plusieurs feuillets du fascicule V sont barrés en croix, et un autre enrichi d'un très long béquet manuscrit sur feuille collée et repliée. Les fascicules VI et VII ne portent aucune trace de révision. — (Commentaires de Pierre Clarac & André Ferré, dans l'édition de : Marcel Proust, A la Recherche du Temps perdu: Texte établi et présenté par Pierre Clarac et André Ferré, Gallimard, 1966, Volume 2, page 1175)
    • « – Si je comprends bien, Gérard, vous auriez aimé que mon analyse eût six cents mètres de long ?...
      – Vous voulez dire six lieues marines !
      – Qu’est-ce qui vous empêche d’y ajouter un béquet ?
      – Mon self-respect. »
      — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 24)
  3. (Théâtre) Texte qui est ajouté à la pièce lors des répétitions.
    • Pendant les répétitions, il a fait des raccords, ajouté des béquets, et aussi pratiqué des coupures qui ont précisément pour but de lui rendre ce public indulgent et favorable. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 26)
  4. (Architecture) (Menuiserie) Petit ajout de matière dans une pièce ou petite pièce ajoutée, pour réparer ou raccorder.
    • L'on remarquera que l'angle supérieur de droite de la dalle portant l'inscription a été brisé, probablement au moment de la mise en place , et que l'on y a ajusté un petit béquet carré se raccordant à l'ornementation initiale. — (Charles Clermont-Ganneau, Recueil d'archéologie orientale, E. Leroux, 1888, vol.1, page 397)
  5. (Cordonnerie) (Vieilli) Petite pièce de cuir pour renforcer une semelle qui s’est usée.
    • Le tisserand, en se rendant à son atelier, s'était arrêté chez lui pour faire remettre un béquet à un de ses souliers. — (Le Savetier philosophe, Paris, Société des traités religieux de Paris, 1830, page 2)
    • Puis, les agrafes et les ficelles destinées à retenir le soulier partaient, […]. Enfin, l'eau, la neige y entraient souvent par une décousure inaperçue , par un béquet mal mis, et le pied se gonflait. — (Honoré de Balzac, Histoire intellectuelle de Louis Lambert, Bruxelles : Hauman, Cattoir & Cie, 1837, page 42)
    • Le matin, installé dans la petite chambre du haut, il révisait l’état des chaussures et des galoches. Un béquet de cuir par-ci, quelques clous par-là et nous étions assurés d’en avoir pour huit jours à bien marcher d’aplomb et d’être à l’aise. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 142)
  6. (Pêche) (Régionalisme) (Vieilli) Brochet.
    • Le brochet se nomme lançon et lanceron, quand il est très jeune ; poignard, quand il est d'une grosseur moyenne ; carreau, quand il est plus gros. On l'appelle encore béquet et béchet dans quelques départemens de France. — (M. Pesson-Maisonneuve, Manuel du pêcheur ou Traité général de toutes sortes de pêches, Librairie encyclopédique Roret, 1834, 2e éd., page 95)
  7. (Alpinisme) Saillie de roche sur laquelle l'on peut fixer une corde avec assurance.
    • Pendant les premiers 6 ou 7 mètres, le grimpeur est à peu près assuré par la corde qu'il peut accrocher dans un grand béquet, au voisinage du col, […]. — (Claire Éliane Engel, Le Mont Blanc vu par les écrivains et les alpinistes, Éditions d'histoire et d'art, 1965, page 163)
    • J'avisai un modeste béquet dont je jugeai qu'il ferait l'affaire et passai une sangle, vérifiant qu'elle ne sauterait pas. — (Louis Drouot, Pyrénées, fugue en sol sauvage, Éditions Toillies, 2006, page 126)
  8. (Automobile) Petit aileron placé à l'arrière d'une automobile, pour la décorer.
    • En outre le mot béquet est déjà utilisé couramment pour désigner le dispositif aérodynamique placé à l’arrière d’une voiture. — (Michèle Lenoble-Pinson, Anglicismes et substituts français, 1991)

Nom commun 2

béquet \be.kɛ\ masculin (pour une femme on dit : béquette)

  1. (Désuet) Créole blanc ; béké.
    • Les descendants de colons blancs ne sont guère appelés Créoles aujourd'hui. En effet , l'usage actuel privilégie le terme béké. La première attestation que nous avons relevée date de 1835, dans le roman Outre-Mer, de Maynard de Queilhe, sous la forme de béquet, sans connotation particulière mais en italique. L'origine de ce terme n'est pas vraiment établie. Le linguiste Lambert-Félix Prudent relève une première attestation de « béquet » pour désigner un blanc dans une chronique de Benoît de Maillet, publiée en 1755. — (Chantal Maignan-Claverie, Le métissage dans la littérature des Antilles françaises: le complexe d'Ariel, Karthala Éditions, 2005, page 62)
    • Voyez le mot béké. Il désigne l’Antillais de race blanche dont les ancêtres se sont installés dans les îles au début de la colonisation. Autrefois on écrivait béquet et l’on supposait un souvenir du patois normand sur le créole. […]. Ainsi donc on croyait « béquet » venu du patois normand. Et par plaisanterie, on disait au féminin béquette. — (Lilian Pestre de Almeida, Orphée noir et l'autre Amérique, dans L'année francophone 2008, vol.17, page 32)

Nom commun 1

béquet \be.kɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Petit bec.
  2. (Imprimerie) (Vieilli) Petit papier écrit, ajouté à l'ouvrage.
    • […]; plusieurs feuillets du fascicule V sont barrés en croix, et un autre enrichi d'un très long béquet manuscrit sur feuille collée et repliée. Les fascicules VI et VII ne portent aucune trace de révision. — (Commentaires de Pierre Clarac & André Ferré, dans l'édition de : Marcel Proust, A la Recherche du Temps perdu: Texte établi et présenté par Pierre Clarac et André Ferré, Gallimard, 1966, Volume 2, page 1175)
    • « – Si je comprends bien, Gérard, vous auriez aimé que mon analyse eût six cents mètres de long ?...
      – Vous voulez dire six lieues marines !
      – Qu’est-ce qui vous empêche d’y ajouter un béquet ?
      – Mon self-respect. »
      — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 24)
  3. (Théâtre) Texte qui est ajouté à la pièce lors des répétitions.
    • Pendant les répétitions, il a fait des raccords, ajouté des béquets, et aussi pratiqué des coupures qui ont précisément pour but de lui rendre ce public indulgent et favorable. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 26)
  4. (Architecture) (Menuiserie) Petit ajout de matière dans une pièce ou petite pièce ajoutée, pour réparer ou raccorder.
    • L'on remarquera que l'angle supérieur de droite de la dalle portant l'inscription a été brisé, probablement au moment de la mise en place , et que l'on y a ajusté un petit béquet carré se raccordant à l'ornementation initiale. — (Charles Clermont-Ganneau, Recueil d'archéologie orientale, E. Leroux, 1888, vol.1, page 397)
  5. (Cordonnerie) (Vieilli) Petite pièce de cuir pour renforcer une semelle qui s’est usée.
    • Le tisserand, en se rendant à son atelier, s'était arrêté chez lui pour faire remettre un béquet à un de ses souliers. — (Le Savetier philosophe, Paris, Société des traités religieux de Paris, 1830, page 2)
    • Puis, les agrafes et les ficelles destinées à retenir le soulier partaient, […]. Enfin, l'eau, la neige y entraient souvent par une décousure inaperçue , par un béquet mal mis, et le pied se gonflait. — (Honoré de Balzac, Histoire intellectuelle de Louis Lambert, Bruxelles : Hauman, Cattoir & Cie, 1837, page 42)
    • Le matin, installé dans la petite chambre du haut, il révisait l’état des chaussures et des galoches. Un béquet de cuir par-ci, quelques clous par-là et nous étions assurés d’en avoir pour huit jours à bien marcher d’aplomb et d’être à l’aise. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 142)
  6. (Pêche) (Régionalisme) (Vieilli) Brochet.
    • Le brochet se nomme lançon et lanceron, quand il est très jeune ; poignard, quand il est d'une grosseur moyenne ; carreau, quand il est plus gros. On l'appelle encore béquet et béchet dans quelques départemens de France. — (M. Pesson-Maisonneuve, Manuel du pêcheur ou Traité général de toutes sortes de pêches, Librairie encyclopédique Roret, 1834, 2e éd., page 95)
  7. (Alpinisme) Saillie de roche sur laquelle l'on peut fixer une corde avec assurance.
    • Pendant les premiers 6 ou 7 mètres, le grimpeur est à peu près assuré par la corde qu'il peut accrocher dans un grand béquet, au voisinage du col, […]. — (Claire Éliane Engel, Le Mont Blanc vu par les écrivains et les alpinistes, Éditions d'histoire et d'art, 1965, page 163)
    • J'avisai un modeste béquet dont je jugeai qu'il ferait l'affaire et passai une sangle, vérifiant qu'elle ne sauterait pas. — (Louis Drouot, Pyrénées, fugue en sol sauvage, Éditions Toillies, 2006, page 126)
  8. (Automobile) Petit aileron placé à l'arrière d'une automobile, pour la décorer.
    • En outre le mot béquet est déjà utilisé couramment pour désigner le dispositif aérodynamique placé à l’arrière d’une voiture. — (Michèle Lenoble-Pinson, Anglicismes et substituts français, 1991)

Nom commun 2

béquet \be.kɛ\ masculin (pour une femme on dit : béquette)

  1. (Désuet) Créole blanc ; béké.
    • Les descendants de colons blancs ne sont guère appelés Créoles aujourd'hui. En effet , l'usage actuel privilégie le terme béké. La première attestation que nous avons relevée date de 1835, dans le roman Outre-Mer, de Maynard de Queilhe, sous la forme de béquet, sans connotation particulière mais en italique. L'origine de ce terme n'est pas vraiment établie. Le linguiste Lambert-Félix Prudent relève une première attestation de « béquet » pour désigner un blanc dans une chronique de Benoît de Maillet, publiée en 1755. — (Chantal Maignan-Claverie, Le métissage dans la littérature des Antilles françaises: le complexe d'Ariel, Karthala Éditions, 2005, page 62)
    • Voyez le mot béké. Il désigne l’Antillais de race blanche dont les ancêtres se sont installés dans les îles au début de la colonisation. Autrefois on écrivait béquet et l’on supposait un souvenir du patois normand sur le créole. […]. Ainsi donc on croyait « béquet » venu du patois normand. Et par plaisanterie, on disait au féminin béquette. — (Lilian Pestre de Almeida, Orphée noir et l'autre Amérique, dans L'année francophone 2008, vol.17, page 32)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BECQUET (bè-kè) s. m.
  • 1Un des noms vulgaires du saumon.
  • 2Nom que les savetiers donnent à un bec de cuir dont ils renforcent une semelle qui s'est usée et se sépare de l'autre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « becquet »

→ voir bec
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « becquet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
becquet bɛkkɛ

Évolution historique de l’usage du mot « becquet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « becquet »

  • Poule qui becquette grain à grain mange tout de même à sa faim. De Alexandre Ostrovski / Une Place lucrative
  • Comme le moteur de la version 850 iXDrive est déjà largement assez puissant avec 530 ch, les modifications se concentrent sur l'aspect extérieur de la voiture et dans l'habitacle. Ainsi, la teinte de carrosserie noire métallisée, baptisée Frozen Black est relevée par de délicates touches couleur or du meilleur effet : sur les bas de caisse, les coques de rétroviseurs et le petit becquet du coffre du coupé. Sans oublier, bien sûr, les splendides jantes de 20 pouces en alliage léger à double rayon qui laissent apercevoir les étriers de freins noirs.  GQ France, Cette BMW Série 8 Golden Thunder vaut de l'or | GQ France
  • Le nouveau Nissan Ariya comporte une ligne de toit en pente et un becquet monté sur ce dernier. Ce crossover roulera sur une plateforme dédiée aux véhicules électriques. Il arborera également le système de conduite semi-autonome ProPilot, qui prendra en charge la conduite sans assistance sur l’autoroute, ainsi que les derniers systèmes de sécurité et de technologie disponibles chez Nissan. Nous ne savons rien du groupe motopropulseur, sauf qu’il sera entièrement électrique et comprendra deux moteurs – un sur chaque essieu. MOTORS ACTU, Nissan Ariya 2021 sera dévoilé en juillet - MOTORS ACTU
  • Les similitudes s'arrêtent là, puisque la nouvelle C4 emprunte les codes esthétiques des derniers modèles du constructeur, avec un petit air de Cactus. A l'arrière, le logo est apposé sur un bandeau noir, entouré par les feux de signalisation. Le coffre est surmonté d'un becquet. usinenouvelle.com/, [En images] Citroën dévoile les premières images de sa nouvelle C4, avec une version électrique - L'Usine Auto
  • Les galbes et plis sur le capot, les ailes et les portières viennent renforcer le coté sportif, tout comme les feux arrière qui s'intégrent au béquet. On note au passage la référence à la vénérable GS dont Citroën marque les 50 ans avec la lunette arrière qui se prolonge jusqu'aux feux stop. Futura, Citroën Ë-C4 : voici les premières images officielles de la nouvelle berline électrique

Traductions du mot « becquet »

Langue Traduction
Anglais spoiler
Espagnol alerón
Italien spoiler posteriore
Allemand spoiler
Portugais com alerom
Source : Google Translate API

Synonymes de « becquet »

Source : synonymes de becquet sur lebonsynonyme.fr

Becquet

Retour au sommaire ➦

Partager