La langue française

Bavocher

Définitions du mot « bavocher »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAVOCHER1, verbe intrans.

IMPR. et GRAV.
A.− [En parlant de l'encre, etc., p. anal. avec la bave des jeunes enfants] Déborder sur les traits. L'encre a bavoché (Rob.).
P. anal. et p. méton. Produire une impression aux contours peu nets. Quel moment... le pinceau incertain bavoche sur la toile (T. Gautier dansLar. 19e).
B.− [En parlant de la chose imprimée, du résultat d'un tirage] Être imprimé avec des contours peu nets. Les épreuves qui bavochent (Pt Lar. 1906); l'eau forte a bavoché (DG); teinte qui bavoche sur les bords (Lar. 20e) :
Lorsqu'on s'est servi pour châssis d'un cuir épais, qu'on l'a laissé vieillir dans l'atelier sans en faire un fréquent emploi, il se raccornit et présente souvent, malgré la tension, des ondulations qui font bavocher les épreuves. A.-M. Villon, Dessinateur et imprimeur lithographe (encyclop. Roret), 1932, p. 344.
Rem. Lar. 19eet DG notent un emploi trans. que semble corroborer Ac. 1835-1932 qui donne comme sens (mais sans ex.) « imprimer d'une façon peu nette, maculer ». Lar. 19ejustifie cet emploi en interprétant le part. passé bavoché comme un passif; mais aucun énoncé ne comporte la constr. être bavoché par...; dans l'ex. font bavocher les épreuves doit être compris : « font que les épreuves bavochent ». Bavocher une estampe, une feuille d'impression.
Prononc. : [bavɔ ʃe]. Étymol. et Hist. 1676 peint. et impr. « déborder les traits » (A. Félibien, Des Principes de l'archit., ..., Paris, J.-B. Coignard, p. 492 : Bavoché, c'est-à-dire en terme de Peinture, un contour qui n'est pas couché nettement). Dér. du rad. de baver*; suff. -oche*; dés. -er.

BAVOCHER2, verbe.

Arg., pop. Synon. de bavarder :
C'est moi qui déconne tu vois... Ton besoin, c'est dix heures d'afile... allez oust!... Mon cher neveu! ... assez bavoché comme ça! ... sortons la litière du Jésus! ... Céline, Mort à crédit,1936, p. 695.
Rem. On rencontre dans la docum. le dér. bavocheur, subst. masc. « Bavard ». Toujours les mêmes groupes parlocheurs, bavocheurs (Id., ibid., p. 535; v. aussi J. de La Varende, L'Amour sacré et l'amour profane, 1959, p. 121).
1reattest. 1936 (supra ex.), mot dial.; dér. du rad. de baver*, suff. -oche*, dés. -er. [bavɔ ʃe].

Wiktionnaire

Verbe

bavocher \ba.vɔ.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Graver, imprimer d’une manière peu nette.
  2. Dessiner avec des contours flous.
  3. Baver, dire en bavant.
    • Merci, mon ange, bavocha le prince, pendant que la patte gantée de fil blanc du valet de chambre Stépane s’allongeait obséquieusement de derrière son fauteuil pour lui offrir le sucre et le citron. — (Louis Dumur, Dieu protège le tsar !, Albin Michel, 1927, page 33)
  4. (Populaire) Bavarder.
    • Et au lieu de s'enfuir ce garçon reste là à bavocher. Il parle de son « patron » etc. etc. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 107, p. 74, 28 novembre 1920)
    • Allez ouste !... mon cher neveu !... Assez bavoché comme ça ! Sortons la litière du Jésus !… — (Céline, Mort à crédit, 1936)
    • Bazin continue de bavocher... Il en est à sa vie pendant l'Occupation. — (San Antonio, Les doigts dans le nez, 1956)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAVOCHER. v. intr.
Graver, imprimer d'une manière peu nette. Le participe passé

BAVOCHÉ, ÉE, s'emploie adjectivement. Une planche bavochée. On l'emploie aussi comme nom masculin. Un bavoché.

Littré (1872-1877)

BAVOCHER (ba-vo-ché) v. n.
  • 1 Terme de gravure et d'imprimerie. Imprimer d'une manière peu nette.
  • 2 Terme de dorure. Présenter l'aspect que donnent les taches produites par le jaune coulant sur le blanc qui doit recevoir l'or.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bavocher »

De baver, avec le suffixe -ocher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bavoché ; norm. bavoquer, filer mal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bavocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bavocher bavɔʃe

Évolution historique de l’usage du mot « bavocher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bavocher »

  • Rien de surprenant dans cette juste analyse. En Allemagne, on travaille, on ne passe pas son temps à bavocher et à chercher de belles phrases. Le résultat est là! LEFIGARO, La récession a-t-elle été deux fois pire en France qu’en Allemagne?

Images d'illustration du mot « bavocher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bavocher »

Langue Traduction
Anglais chatter
Espagnol charla
Italien vibrazione
Allemand geschwätz
Chinois 喋喋不休
Arabe الثرثرة
Portugais tagarelice
Russe болтовня
Japonais おしゃべり
Basque chatter
Corse chatter
Source : Google Translate API

Synonymes de « bavocher »

Source : synonymes de bavocher sur lebonsynonyme.fr

Bavocher

Retour au sommaire ➦

Partager