La langue française

Bardache

Sommaire

  • Définitions du mot bardache
  • Étymologie de « bardache »
  • Phonétique de « bardache »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bardache »
  • Citations contenant le mot « bardache »
  • Traductions du mot « bardache »
  • Synonymes de « bardache »

Définitions du mot « bardache »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARDACHE, subst. masc.

Arg. ,,Jeune garçon dont les gens de mœurs levantines abusent`` (France 1907). Synon. mignon, giton; p. ext. personnage d'allures efféminées :
1. J'étais né pour être empereur de Cochinchine, pour fumer dans des pipes de 36 toises, pour avoir six mille femmes et 1 400 bardaches, (...) et je n'ai rien que des désirs immenses et insatiables, un ennui atroce et des bâillements continus. Flaubert, Correspondance,1840, p. 76.
2. ... le hideux faraud s'obstinait à singer aveuglément les grâces des petits-maîtres à la mode et les minauderies des bardaches qui composaient sa fréquentation ordinaire; car, (...), le butor jugeait plaisant de couronner du péché des Bulgares ses innombrables ridicules de Hongrois. Milosz, L'Amoureuse initiation,1910, p. 231.
Rem. Affectionné par Flaubert (14 attest. dans la Correspondance), qui l'emploie tantôt avec le sens habituel (ex. 1), tantôt sans signif. précise pour désigner un personnage excessivement complimenteur, etc. (ex. ci-dessous), tantôt comme terme d'amitié :
3. Le philosophe Baudry a publié le premier volume de sa Linguistique, qui doit lui ouvrir les portes de l'Institut. Je dîne chez ce brave homme mardi prochain, avec Littré, Renan et Maury. Quelle réunion de bardaches! Flaubert, Correspondance,1868, p. 364.
PRONONC. − Dernière transcr. dans DG : bàr-dàch'.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1537 bredaiche (F. Saliat, Or. de Cic. contre Sall., p. 14 dans Gdf. Compl. : Mais toy, escornifleur de toutes choses, bredaiche de toutes chambres tant que le age l'a permis); av. 1598 bardache (H. Estienne, Apol. pour Her., ch. 21 [II, 29-30] : C'a esté une subtile invention de se faire permettre de mener des novices, pour sous ce titre avoir tousjours ou un bardache, ou une garse). Empr. à l'ital. bardassa (bardascia) « id. » (Tracc., pp. 112-113; Sar., p. 51; Sain. Lang. Rab., p. 146; Wind, p. 171; FEW t. 19, p. 26b) attesté dep. xves.-1erquart xvies. (Machiavel [1469-1527] 6-2-356 dans Batt.). La forme bardascia est relevée par Wind, loc. cit., d'apr. Florio, A worlde of wordes or most copious and exact Dictionary in Italian and English, 1598, et notée comme forme mérid. par DEI; bardascio est signalé comme dial. par Batt. au sens de « jeune garçon, fillette », sans valeur péjorative. L'ital. bardassa est empr. à l'ar. bardag « jeune esclave » (Migl.-Duro; Devoto; FEW, op. cit.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − Lammens 1890, p. 43. − Sar. 1920, p. 51.

bardache terme obscène signifiant « mignon » (Littré)

Wiktionnaire

Nom commun

bardache \baʁ.daːʃ\ masculin

  1. Homme-femme au statut spécifique dans les communautés amérindiennes.
    • Il y a, chez toutes les nations indiennes de l’Amérique septentrionale, des hommes-femmes que les Canadiens appellent bardaches, et qui sont connus, chez les Mandans, sous le nom de Mih-Decké. Ce sont des hommes qui s’habillent en femmes et se livrent à toutes les occupations de celles-ci. — (Maximilian de Wied-Neuwied, Voyage dans l’intérieur de l’Amérique du Nord, 1841, Paris, Arthus Bertrand Éditeur)
  2. (Désuet) Homosexuel passif, giton.
    • L’auteur nous dépeint les escaliers du Vatican encombrés de bardaches qui montent et qui descendent, et la place Navone remplie de courtisanes qui se lamentent de ne plus trouver pratique. — (Roger Peyrefitte, Les clés de saint Pierre, 3e partie, chap. VIII, Flammarion, Paris, 1955, page 246)
Notes[modifier le wikicode]
  • Le terme bardache en Amérique du Nord (sens 1) est considérée comme péjoratif depuis les années 1990 et les personnes s’en définissant préfèrent les termes bispirituel et bispiritualité[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BARDACHE (bar-da-ch') s. m.
  • Terme obscène signifiant mignon, giton.

HISTORIQUE

XVIe s. On l'eust habillé comme l'estoient les bardaches [les mignons de Henri III], D'Aubigné, Conf. I, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bardache »

Espagn. bardaxa ; ital. bardascia, prostitué ; lombard et piémontais, bardassa, jeune garçon. On le tire de l'arabe bardaj, esclave.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De bredaiche (XVIe siècle), emprunté de l’italien bardassa, lui-même de l’arabe بردج, bardaj (« captif, esclave »)[1][2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bardache »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bardache bardaʃ

Évolution historique de l’usage du mot « bardache »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bardache »

  • Le bardache, le bougre hérétique ou sodomite, «monsieur Culus», démons incubes et succubes, ou tout simplement hyènes et castor. Avant même que le terme d’«homosexualité» existe, les mots pour désigner cette pratique «contre-nature» étaient nombreux et majoritairement négatifs. Dans son ouvrage Espadons, mignons et autres monstres, vocabulaire de l’homosexualité masculine sous l’Ancien Régime, Jean-Luc Hennig, grammairien et journaliste (un ancien de Libération) a décidé de s’intéresser à l’origine de toutes ces expressions. Car, même si elles ne sont plus forcément utilisées, elles ont souvent influencé notre manière de voir. Les «multiples représentations imaginaires de l’homosexualité, sans cesse en mouvement d’un peu partout, de l’histoire et de la mythologie antique surtout, mais aussi d’Italie ou même d’Angleterre […] traduisent finalement l’instabilité des masques et des identités qu’on croyait jusqu’ici sédimentés dans la figure originelle du sodomite», juge-t-il. Libération.fr, Mignon, allons voir en Culonie... - Culture / Next

Traductions du mot « bardache »

Langue Traduction
Anglais bardache
Espagnol bardache
Italien bardache
Allemand bardache
Chinois 巴达奇
Arabe بارداش
Portugais bardache
Russe bardache
Japonais bardache
Basque bardache
Corse bardache
Source : Google Translate API

Synonymes de « bardache »

Source : synonymes de bardache sur lebonsynonyme.fr
Partager