La langue française

Bahuter

Définitions du mot « bahuter »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAHUTER, verbe trans.

Arg. (Grandes Écoles et spéc. St-Cyr)
A.− [P. réf. à l'armoire où sont rangées les affaires, et en partic. l'uniforme de fantaisie de l'élève-officier] Ranger, arranger.
1. [L'obj. désigne une chose] Ranger (ses effets) dans le bahut (armoire); p. ext. arranger. Bahuter son lit selon les règles (infra hist.).
P. ext. Arranger, fignoler, rendre chic. Bahuter son képi. L'assouplir, lui donner l'air « ancien » (Esn. 1965). Ceci est bahuté. Ceci a le chic troupier (Larch. 1880) :
1. clemenceau. − ... Ces hommes-là, avec leurs képis bahutés, leurs mœurs et leurs habitudes d'obéissance, demeurent des collégiens jusque dans un âge avancé. L. Daudet, La Vie de Clemenceau,1942, p. 78.
2. [En parlant de pers.]
Emploi absol. Se donner une tournure conquérante (en arrangeant bien sa tenue de sortie) :
2. 1830-48; [après la cérémonie d'affranchissement, les nouveaux] se coiffaient obliquement et commençaient à bahuter, c'est-à-dire à se donner une tournure conquérante. E. Titeux, Saint-Cyr et l'École spéc. milit. en France,1898, p. 330.
B.− [Peut-être p. réf. à des amusements bruyants de chambrée]
1. Bousculer, bouleverser.
a) [L'obj. désigne une chose] Bahuter un pieu (un lit) (Esn. 1965).
Rem. Bahuter un pieu reprend bahuter un lit (supra A 1), en lui donnant, à un autre niveau de lang., une valeur nouv. que souligne le remplacement de lit par pieu. Cf. pour des dédoublements semblables les verbes accommoder, arranger, etc.
b) [L'obj. désigne une pers.] Bousculer, trimer, dresser. Bahuter un conscrit (Esn. 1965).
P. ext. Bousculer :
3. Miarka..., brutalement bahutée dans la voiture aux cahots du chemin, ... J. Richepin, Miarka, la fille à l'ourse,1883, p. 254.
En partic. :
4. « Une femme collectée, embrassée, bahutée par ce grand escogriffe ». J. Richepin ds Guérin1892.
c) Par litote. Déloger (qqc., qqn).
Par antiphrase. Se bahuter. Se pousser en avant gagner des rangs au classement (R. Mulot, Notes manuscrites sur l'arg. de Saint-Cyr en 1903-05, 1918-19).
2. Emploi abs. Faire du tapage, chahuter; s'amuser.
Rem. Les emplois groupés sous B sont en partic. coextensifs avec ceux du paron. chahuter*.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1387 adj. sens obscur « mis en fût (?) » ou « gâté par le cahotement (de la voiture) (?) » (J. Froissart, Chron., II, 154, Kerv. ds Gdf. : Vin tout bahuté, le galon qui ne valoit en devant que sys estrelins, il l'achatoient vingt quatre estrelins), attest. isolée; b) 1830-48 arg. milit. « se donner bonne tournure » (E. Titeux, Saint-Cyr et l'École spéc. milit. en France, 1898, p. 330, cf. supra ex. 2; spéc. en parlant du képi 1895 [1863-65] « id. » (G. Claris, Notre École polytechnique, p. 265); 1898 part. passé substantivé « uniforme de gala rangé dans le bahut » (E. Titeux, op. cit., p. 631 : L'uniforme de fantaisie que portaient les Saints-Cyriens en congé [...] s'appelait le bahuté); 1830-48 « arranger, fignoler » (Id., op. cit., p. 328 : l'ancien, instructeur du melon, lui apprenait à bahuter son lit dans les régles); 2. a) 1633 fam. « s'amuser, plaisanter, se donner du mouvement » (Cramail, Com. des Prov., Anc. Th. fr., IX, 58 ds Gdf. : A quel jeu jouons-nous? Tout de bon, ou pour bahutter?), attest. isolée; 1850-60 arg. « faire du tapage » d'apr. Esn.; 1862 arg. milit. (L. Larchey, Les Excentricités du lang., p. 17 : Bahuter. Faire tapage. Ce terme est propre aux élèves de Saint-Cyr); b) 1878 arg. milit. (Moch, X-Lex., Vocab. de l'arg. de l'École polytechnique, p. 17 : Bahuter [...] Mettre en désordre, abîmer, détruire); 1883 arg. « secoue(r), ballote(r), agite(r) », supra ex. 3. Dér. de bahut* au sens 1 avec l'idée de « mettre en ordre, bien ranger » dans l'armoire appelée « bahut », au sens 2 avec l'idée de « faire du bruit » en fermant ou transportant des coffres.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 445.

Wiktionnaire

Verbe

bahuter \ba.y.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Militaire) (Désuet) Faire beaucoup de bruit.
  2. (Militaire) (Désuet) Soigner (quelque chose).
  3. (Argot polytechnicien) (Saint-cyrien) (Désuet) Mettre en désordre, détruire.
  4. (Argot) Emmener, transporter.
    • Elle fut sur le point de dire qu’elle aurait préféré faire le voyage dans la grand-sport plutôt que d’être bahutée dans un vieux tacot ; mais sans doute avait-on dédaigné le coupé « de maman » parce qu’il n’avait que deux places… — (John Amila, Sans attendre Godot, 1956, chapitre III)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bahuter »

De bahut.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bahuter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bahuter bayte

Évolution historique de l’usage du mot « bahuter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « bahuter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bahuter »

Langue Traduction
Anglais bash
Espagnol intento
Italien bash
Allemand bash
Chinois 重击
Arabe سحق
Portugais bash
Russe удар
Japonais バッシュ
Basque bash
Corse basgia
Source : Google Translate API

Synonymes de « bahuter »

Source : synonymes de bahuter sur lebonsynonyme.fr

Bahuter

Retour au sommaire ➦

Partager