La langue française

Bachelette

Sommaire

  • Définitions du mot bachelette
  • Étymologie de « bachelette »
  • Phonétique de « bachelette »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bachelette »
  • Citations contenant le mot « bachelette »
  • Traductions du mot « bachelette »
  • Synonymes de « bachelette »

Définitions du mot « bachelette »

Trésor de la Langue Française informatisé

BACHELETTE, subst. fém.

Vx, inus. Jeune fille gracieuse. Une gentille bachelette (Ac. 1878-1932) :
Son corps avait la verdeur que nous admirons dans les feuilles nouvellement dépliées, son esprit avait la profonde concision du sauvage; elle était enfant par le sentiment, grave par la souffrance, châtelaine et bachelette. Aussi plaisait-elle sans artifice, par sa manière de s'asseoir, de se lever, de se taire ou de jeter un mot. Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 43.
PRONONC. : [baʃlεt].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1461 « jeune fille » (Villon, Gr. Test., 665 ds Gdf. Compl. : Mais que ce jeune bachelier Laissast ces jeunes bacheletes Non!); signalé comme étant en usage dans le style naïf dep. Trév. 1704. Altération, sous l'influence de bachelier* de l'a.fr. baisselette « jeune fille », 1285 (Adam de La Halle, Li Gieus de Robin et de Marion, p. 362 ds Gdf. Compl.), lui-même dér. de baissele « servante », 1260 (Ech. Val. à éch. S.-Quent., Arch. mun. S.-Quent., 1. 30, A, 4 bis ds Gdf.), dér. de l'a.fr. baiasse, baesse, baisse « servante », 1190 (Evrat, Bible, Richel., 12457, fo24 vo, ibid.), prob. d'orig. pré-indo-européenne (Hubschmid, fasc. 2, p. 160 et FEW, t. 23, p. 140) v. aussi bagasse.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Lew. 1960, p. 319, 332, 347. − Mots rares 1965. − Rheims 1969.

Wiktionnaire

Nom commun

bachelette \baʃ.lɛt\ féminin

  1. (Vieilli) Jeune fille gracieuse.
    • Au tems jadis , parmi nous tant vanté,
      Dans son castel un Seigneur redouté,
      Croyoit prouver son antique noblesse
      En enlevant , avec férocité,
      Aux innocentes bachelettes,
      Que le hasard avoit fait ses sujettes,
      Le bouton ou la fleur du jardin des plaisirs.
      — (Nicolas-François Jacquemart, Contes et Poésies Du C. Collier, Commandant-Général des Croisades du Bas-Rhin, Saverne, 1792, vol.2, p.2)
  2. Jeune fille à qui on fait l'amour et dont l’amant s’appelait bachelier. Et par conséquent jeune fille à marier.
    • Ces statues sont bien faites, mais les bachelettes de notre pays sont mille fois plus avenantes. — (Rabelais)
    • Adonc me dit la bachelette
      Que votre coq cherche poulette
      — (La Fontaine)
  3. (Moderne jeune) Fille qui prépare le baccalauréat.

Nom commun

bachelette \Prononciation ?\ féminin

  1. (Mauges) Nom donné aux jeunes filles et jeunes garçons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BACHELETTE (ba-che-lè-t') s. f.
  • Jeune fille gracieuse. Une gentille bachelette. Vous cajolait la jeune bachelette, La Fontaine, Cloch.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et se ce est vallet [si c'est un garçon], Si lui quiere un auget ; Et se c'est baisselette [une fille], Si lui quiere minette, De l'oustillement au vilain, p. 16. Et comme bonne baisselete, Tiengne la chambre Venus nete, la Rose, 13539.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bachelette »

  1. Du wallon bacelle (« fille ») suivi du diminutif -ette. Le mot souffre d'une ambigüité du fait de la double étymologie : baas (« maître ») et bach (« servante »). Il en est résulté la dérivation racelet (« valet, petit maître »). Puis une spécialisation dans le discours érotique entre rasselette (« servante ») et bachelier (« jeune homme sans bannière, à marier, amant potentiel sans fortune »).
  2. De l’hébreu Bethula (« vierge »).
  3. Du latin : De l’altération réciproque de baiselete et de bachelere. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, bâcèle ; namurois, bauchèle ; rouchi, bacelette ; tous trois signifiant fille. Bachelette est un diminutif de bachele, et bachele paraît être aussi un diminutif de basse, qui, dans l'ancien français et dans le normand, signifie servante. M. Grandgagnage propose pour étymologie le frison bas, bas-saxon baas, maître. M. Diez incline à voir dans basse une forme de bagasse, en italien bagascia, qu'il rattache, d'une façon très dubitative, ou au kymri bach, petit, ou à l'arabe bagî, servante. Mais ne serait-il pas possible de voir dans basse le féminin de vassus, serviteur, et radical de vassal (le changement du v en b, bien que rare, n'est pas sans exemple) ? d'où bacele, bacelete, qui semble si bien correspondre à vasselet (vaslet, varlet), jeune garçon. La forme bachelette, qui ne se trouve pas dans les anciens textes, sera née de basselette qui s'y trouve seule, par assimilation avec bachelier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bachelette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bachelette baʃœlɛt

Évolution historique de l’usage du mot « bachelette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bachelette »

  • QUIZ - Qu’est-ce qu’une «bachelette»? Qui sont les «ducassiers»? Le Figaro vous propose de le découvrir en un court test. Le Figaro.fr, Ferez-vous un 10/10 à ce test sur ces mots désuets du dictionnaire?
  • Elle était verdelette, elle était bachelette. , Bétous – Avant-première « Georges Brassens » à la Palmeraie - Le journal du Gers

Traductions du mot « bachelette »

Langue Traduction
Anglais bachelette
Espagnol bachelette
Italien bachelette
Allemand bachelette
Chinois 单身汉
Arabe عازبة
Portugais solteira
Russe bachelette
Japonais 独身
Basque bachelette
Corse bachelette
Source : Google Translate API

Synonymes de « bachelette »

Source : synonymes de bachelette sur lebonsynonyme.fr
Partager