La langue française

Avidement

Sommaire

  • Définitions du mot avidement
  • Étymologie de « avidement »
  • Phonétique de « avidement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « avidement »
  • Citations contenant le mot « avidement »
  • Traductions du mot « avidement »
  • Synonymes de « avidement »

Définitions du mot avidement

Trésor de la Langue Française informatisé

AVIDEMENT, adv.

A.− De manière avide.
1. [Employé avec les verbes manger et boire] Voracement, gloutonnement :
1. La nuit se passa. Une fièvre ardente le dévorait et il buvait avidement, à même sa cruche, une eau qui augmentait son mal. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 233.
2. Berthe sortit de la cuisine, mais, songeant à ce mets qu'elle avait hâte de goûter, elle revint sur ses pas. Elle baissa la flamme du gaz, prit la cuillère et continua à la tourner dans la casserole, en ajoutant du lait. Puis elle versa la crème fumante dans une assiette, et, s'asseyant, elle se mit à manger avidement avec une gourmandise d'enfant. Chardonne, L'Épithalame,1921, p. 370.
2. [Avec un verbe de perception] :
3. Je regardais curieusement, avidement, cet homme que j'avais entendu parler de l'amitié comme un héros de l'antiquité et que je venais de voir caressant ma maîtresse. Musset, La Confession d'un enfant du siècle,1836, p. 30.
4. Je tendis avidement les deux oreilles. About, La Grèce contemporaine,1854, p. 384.
5. ... chaque matin, j'avais l'habitude de faire une longue promenade à pied aux Champs-Élysées. C'était au mois de mai; je marchais en respirant avidement cette bonne odeur des premières feuilles. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Rouerie, 1882, p. 857.
3. P. anal.
Baiser ou embrasser avidement :
6. En proie à une sorte de délire, Raphaël tenait les mains de Pauline et les baisait si ardemment, si avidement, que son baiser semblait être une sorte de convulsion. Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 219.
7. Elle s'était jetée vers lui, il l'embrassait, hâtivement, sur la joue, dans les cheveux, au hasard, avidement, en affamé, comme si depuis toujours elle avait été sienne. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 462.
Lire avidement :
8. Je lus la Bible avidement, gloutonnement, mais avec méthode. Je commençai par le commencement, puis lus à la suite, mais entamant par plusieurs côtés à la fois. Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 499.
B.− Au fig. De manière ardente, passionnée. Courir avidement aux honneurs (Ac. 1798-1878, Besch. 1845, Quillet 1965), souhaiter avidement les honneurs (Ac. 1932) :
9. Ce spartiate [Agésilas] possédoit de grandes propriétés, et se trouvoit en même temps écrasé de dettes. Il embrassa donc avidement l'occasion de se décharger de celles-ci, mais il ne voulut plus de la réforme aussitôt qu'elle atteignit ses biens. Chateaubriand, Essai sur les Révolutions,t. 2, 1797, p. 176.
PRONONC. : [avidmɑ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1555 « avec avidité » (Georges de La Bouthière, Des Prodiges, Lyon, p. 241 : si, lors qu'ilz se paissent très avidement pour la faim qui les presse, quelque chose leur tombe du bec?); 2. fin xvie-début xviies. au fig. (D'Aubigné, Vie, LXXXV ds Littré : Et de chercher avidement s'il pourroit trouver dans la Romaine [religion] quelqu'ombre de salut). Dér. de avide*; suff. -ment2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 429. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 543, b) 643; xxes. : a) 777, b) 548.
BBG. − Bruant 1901.

Wiktionnaire

Adverbe

avidement \a.vid.mɑ̃\

  1. D’une manière avide ; avec avidité.
    • L’homme souleva ma tête avec des mouvements doux, me fit boire quelques gorgées d’un breuvage que j’avalai avidement. — (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • (Figuré)Il la couvrait avidement de caresses, murmurait les mots d'amour les plus doux, et tous deux se perdaient dans une extase furieuse et passionnée. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

Adverbe

avidement \Prononciation ?\

  1. Évidemment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AVIDEMENT. adv.
D'une manière avide. Manger avidement. Boire avidement. Souhaiter avidement les honneurs.

Littré (1872-1877)

AVIDEMENT (a-vi-de-man) adv.
  • Avec avidité. Manger avidement. L'amour avidement croit tout ce qui le flatte, Racine, Mithr. III, 4. Que mon cœur, chère Ismène, écoute avidement Un discours qui peut-être a peu de fondement, Racine, Phèd. II, 1. … Dont l'espoir léger s'attache avidement Aux attraits captieux de mon déguisement, Corneille, Rodog. IV, 5.

HISTORIQUE

XVIe s. Et de chercher avidement s'il pourroit trouver dans la Romaine [religion] quelqu'ombre de salut, D'Aubigné, Vie, LXXXV.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « avidement »

 Dérivé de avide avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Avide, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « avidement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avidement avidmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « avidement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avidement »

  • L'amour avidement croit tout ce qui le flatte. De Jean Racine / Mithridate
  • Ecrire des lettres, c'est se mettre nu devant les fantômes ; ils attendent ce moment avidement. Les baisers écrits ne parviennent pas à destination, les fantômes les boivent en route. De Franz Kafka / Lettre à Milena
  • "Mon fils de sept ans écoute Harry Potter et lit Harry Potter avidement, y compris à 5h30 ce matin lorsque je me suis levé pour faire cette tournée médiatique du matin. Alors peut-être que j'avais Harry Potter en tête." News 24, Matt Hancock accuse Marcus Rashford de gaffe d'avoir regardé Harry Potter - News 24
  • Son masque enlace son poignet. Qu’importe la protection, le mètre de distance de sécurité avec le client assis est largement respecté. Ce jour-là, le gondolier n’effectuera qu’une seule course. Le coronavirus a vidé toutes les barques. De ses 432 collègues, seul un cinquième est remonté à bord depuis samedi dernier. Tous attendent de reprendre leur activité à plein régime. Et ce mercredi 3 juin est pour eux un signe d’espoir: l’Italie vient tout juste de rouvrir non seulement toutes ses frontières régionales mais aussi nationales, permettant aux citoyens de l’espace Schengen d’entrer à nouveau dans le pays. Les gondoliers attendent avidement les touristes. Le Temps, Voir Venise mourir - Le Temps
  • « Débarrassons-nous de notre voracité morbide. Ce désir de nous tailler avidement la part du lion. Nos viles envies qui nous rendent orgueilleux, médisants, méprisants, cupides et vains diviseurs dans une lutte pourtant portée visiblement de main de maitre par l'Éternel Lui-même. Ne raccourcissons pas la main de Dieu !!! », a-t-il renchéri. , FPI: Dosso Charles Rodel s'adresse aux extrémistes GOR et pro-Affi
  • Nous laissons Virmalen à ses pistaches avidement convoitées.   Le Defi Media Group, Vimarlen : des pistaches pour faire bouillir la marmite  | Defimedia

Traductions du mot « avidement »

Langue Traduction
Anglais greedily
Espagnol ávidamente
Italien avidamente
Allemand gierig
Chinois 贪婪地
Arabe بشراهة
Portugais avidamente
Russe жадно
Japonais 貪欲に
Basque greedily
Corse avidità
Source : Google Translate API

Synonymes de « avidement »

Source : synonymes de avidement sur lebonsynonyme.fr
Partager