La langue française

Atimie

Sommaire

  • Définitions du mot atimie
  • Étymologie de « atimie »
  • Phonétique de « atimie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « atimie »
  • Citations contenant le mot « atimie »
  • Traductions du mot « atimie »
  • Synonymes de « atimie »

Définitions du mot « atimie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATIMIE, subst. fém.

ANT. GR. Perte totale ou partielle des droits civils et politiques.
P. comp. :
... [l'Académie des Beaux Arts] C'était pour les peintres indépendants, quelque chose d'analogue à l'ostracisme athénien, à l'atimie. G. Rivière, Cézanne,1936, p. 37.
Rem. Noter dans l'ex. cité le rapprochement avec ostracisme. L'ostracisme et l'atimie entravent l'exercice des droits du citoyen, l'ostracisme en le bannissant, l'atimie en le privant de ses droits.
PRONONC. − Dernière transcr. ds Littré : a-ti-mie.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1877, 3 mars (Perrot, Rev. crit., p. 141 ds Littré : Plusieurs décrets, édictant contre l'auteur d'un délit défini une double peine, à la fois l'atimie et la confiscation des biens). Du gr. α ̓ τ ι μ ι ́ α « id. » (Eschyle, Les Euménides, 395 ds Bailly).
BBG. − Barr. Suppl. 1967.

Wiktionnaire

Nom commun

atimie \a.ti.mi\ féminin

  1. Privation totale ou partielle des droits civiques, utilisée à l’époque classique de la démocratie athénienne.
    • Cette action entraînait pour eux l’atimie, ou déchéance civique, et des peines infamantes qu’ils subissaient, en proie aux sarcasmes de leurs concitoyens et aux coups des femmes. — (Lexique des Antiquités Grecques)
  2. (En particulier, dans Homère) Privation totale ou partielle d'un honneur, de ce qui est dû à une personne du fait de sa valeur personnelle.
    • L'auditoire demande à l'aède de lui donner des détails, et ce dernier répond [...] en orientant sa description suivant une perspective particulière [...] : celle de l’atimie et de ses conséquences funestes. — (E. Raymond, Vox poetae, 2011 (Sylvie Perceau, "Voix auctoriale et interaction de l'Iliade à l'Odyssée : de l'engagement éthique à la figure d'autorité"))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « atimie »

Du grec ancien ἀτιμία, atimía (« mépris »), de τιμή, timế (« honneur ») et du préfixe privatif α- (a-).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « atimie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
atimie atɛ̃i

Évolution historique de l’usage du mot « atimie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « atimie »

  • Yirgou, frappé d’atimie pendant que ton gouvernement trinque, avec une nonchalance criminelle. Une ébriété jouissive et ostentatoire ! , Poème pour Yirgou : La République à la morgue ! - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso

Traductions du mot « atimie »

Langue Traduction
Anglais atimy
Espagnol atimy
Italien atimy
Allemand atimy
Chinois 敌意
Arabe atimy
Portugais atimy
Russe atimy
Japonais 敬意
Basque atimy
Corse atimia
Source : Google Translate API

Synonymes de « atimie »

Source : synonymes de atimie sur lebonsynonyme.fr
Partager