La langue française

Aristarque

Définitions du mot « aristarque »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARISTARQUE, subst. masc.

[P. réf. à Aristarque, célèbre grammairien d'Alexandrie (iiies. av. J.-C.), éditeur et commentateur d'Homère] Critique minutieux et sévère. Nos modernes Aristarques (Ac. 1835, 1878); faire l'Aristarque (Besch. 1845, Lar. 19e) :
1. Sans plus l'importuner de conseils dont il tient si peu de compte, enfant gâté qu'il est des cabinets de lecture, nous l'y laisserons donc quelque jour jouir en paix de sa vogue. Si elle passe vite d'ailleurs, ce n'aura pas été la faute de notre officieuse critique. Soyons-lui cependant cette fois encore de sévères et bienveillans Aristarques. Revue des Deux-Mondes,30 nov. 1832, p. 608.
2. Aristarchus homeri versum negat quem non probat. Il serait à désirer que Porson, Brunck, et bien d'autres critiques allemands n'eussent pas choisi cet étrange moyen de devenir des Aristarques. Renan, L'Avenir de la science,1890. p. 505.
Iron. ou péj. :
3. Cet illustre et consciencieux Aristarque [qui confondait le saxophone avec les saxhorns] a sans doute étudié l'instrumentation au parterre du Théâtre-Français. Berlioz, Les Grotesques de la mus.,1869, p. 69.
4. En dépit de la colère ou du mépris sacerdotal de quelques pontifes de la critique qui ne supportent pas qu'on touche à leurs fétiches, je me range à l'opinion de Théophile Gautier, de Louis Viardot et de quelques hommes de jugement sain qui valaient bien les aristarques ignorants et prétentieux d'aujourd'hui. A. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 216.
PRONONC. : [aʀistaʀk].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1549 (Du Bellay, L'Olive, 71, Becq de Fouquières ds Quem. [sans attest.]); 1565 (Ronsard, Art poét., préf. ds Gdf. Compl. : Sauf le jugement de nos aristarques). Par antonomase, du nom propre Aristarque (ca 215-143 av. J.-C.), lat. Aristarchus (gr. 'Α ρ ι ́ σ τ α ρ χ ο ς ds Bailly), Varron, 8, 68 ds TLL s.v., 581, 19.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 14.
BBG. − France 1907.

Wiktionnaire

Nom commun

aristarque \a.ʁis.taʁk\ masculin

  1. (Vieilli) Censeur, critique sévère mais équitable.
    • Aristarque avait lui aussi édité les œuvres d'Homère, avec une rigueur si légendaire qu’après lui tout critique exigeant fut qualifié d’aristarque. — (Alberto Manguel, La Bibliothèque, la nuit, Actes sud, 2006, p. 109)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ARISTARQUE (a-ri-star-k') s. m.
  • Critique éclairé et sévère.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARISTARQUE, s. m. (Hist. & Littérat.) dans sa signification littérale, signifie un bon prince, ce mot étant composé du Grec ἄριστος, & ἀρχὸς : mais on le prend ordinairement pour un critique éclairé & severe, parce qu’un grammairien nommé Aristarque, fit une critique solide & sensée des meilleurs poëtes, sans en excepter Homere. Un Aristarque signifie donc un censeur ; & cette expression étoit déjà passée en proverbe du tems d’Horace.

Arguet ambigue dictum, mutanda notabit
Fiet Aristarchus, &c. Art poët.

Ainsi dans une épigramme Boileau appelle les Journalistes de Trévoux

Grands Aristarques de Trévoux.

De ce nom viennent encore les titres de quelques livres de critique & d’observations sur d’autres ouvrages, comme Aristarchus sacer, qui sont des notes d’Heinsius sur le nouveau Testament, Aristarchus anti-Bentlheïanus. Il faut encore observer que le nom d’Aristarque seul ne se prend point en mauvaise part comme celui de Zoïle. Voyez Zoïle. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « aristarque »

Ἀρίσταρχος, Aristarque de Samothrace, grammairien grec résidant à Alexandrie, et célèbre surtout par ses travaux sur Homère ; son nom vient de ἄριστος, très fort, et de ἄρχω, commander : celui qui commande aux très forts.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aristarque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aristarque aristark

Évolution historique de l’usage du mot « aristarque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « aristarque »

Langue Traduction
Anglais aristarchus
Espagnol aristarco
Italien aristarco
Allemand aristarchus
Chinois 阿里斯塔丘斯
Arabe أرستارخوس
Portugais aristarco
Russe аристарх
Japonais アリスタルコス
Basque aristarko
Corse aristarchu
Source : Google Translate API

Synonymes de « aristarque »

Source : synonymes de aristarque sur lebonsynonyme.fr

Aristarque

Retour au sommaire ➦

Partager