La langue française

Aphasie

Sommaire

  • Définitions du mot aphasie
  • Étymologie de « aphasie »
  • Phonétique de « aphasie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aphasie »
  • Citations contenant le mot « aphasie »
  • Traductions du mot « aphasie »
  • Synonymes de « aphasie »

Définitions du mot « aphasie »

Trésor de la Langue Française informatisé

APHASIE, subst. fém.

MÉD. Altération plus ou moins profonde de la fonction du langage, sans paralysie des organes de l'articulation, chez un individu atteint de lésion des centres nerveux, et qui se manifeste par la perte plus ou moins totale de la compréhension et de l'usage des signes linguistiques, parlés ou écrits. Aphasie de Broca :
1. La cécité de Milton est affreuse; mais combien l'aphasie de Baudelaire ne la dépasse-t-elle pas en horreur! Gide, Journal,1913, p. 392.
2. Au cours d'une étude célèbre sur l'aphasie (...) Charcot a montré que le mot était vu, entendu, parlé et écrit. D'où cécité verbale, surdité verbale, aphasie et agraphie... L. Daudet, Le Monde des images,1919, p. 131.
3. Un malade atteint d'aphasie totale à la suite de grosses lésions semblait incapable de lire un mot dans un journal. Un jour, une annonce nécrologique lui tombe sous les yeux. Il la lit d'un trait : c'était celle de son meilleur ami. Un autre malade atteint d'aphasie motrice est incapable de prononcer quoi que ce soit; mais, très religieux, il récite impeccablement ses prières. Il semble donc que des troubles que l'on considérait comme expliqués par des lésions doivent être attribués à une baisse considérable du seuil de l'intérêt. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 58.
Rem. En philos., le mot signifie « suspension de toute assertion dogmatique » (Lal. 1968); attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 et Lar. 19e.
PRONONC. : [afazi]. Fouché Prononc. 1959, p. 354 note que ,,quelle que soit sa position à l'intérieur du mot (entre voyelles, avant ou après consonne), le groupe ph se prononce [f] : aphasie, aphorisme, méphitique, périphérie, philosophie, prophète, etc.``
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1829 méd. (Boiste); 2. 1838 philos. (Ac. Compl. 1842). Empr. au gr. α ̓ φ α σ ι ́ α; au sens 1, Euripide, Hel., 549 ds Bailly; [à remarquer qu'en 1826, le phénomène est dénommé perte de la parole par Bouillaud, Arch. gén. de méd., 8, 25-45 ds Quem.]; au sens 2, Sextus Empiricus, Quest. Pyrrh., 2, 211, ibid.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 37.
BBG. − Bonv. 1969. − Chevallier 1970. − Foulq.-St-Jean 1962. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Goblot 1920. − Julia 1964. − Lafon 1969. − Lal. 1968. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − March. 1970. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Moor 1966. − Pomm. 1969. − Porot 1960. − Psychol. 1969. − Quillet Méd. 1965. − Sill. 1965. − Springh. 1962.

aphasie « perte totale ou partielle de la fonction de la parole »

Wiktionnaire

Nom commun

aphasie \a.fa.zi\ féminin

  1. (Médecine) Trouble cognitif affectant l’expression ou la compréhension du langage parlé ou écrit.
    • […] puis il céda à l’aphasie, s’accota au placard, les bras collés aux cuisses, image vivante de l’animal assailli par un invincible ahurissement. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • De manière schématique, lorsque l’une des branches de l’artère carotide interne gauche est bouchée par un caillot, le patient présente une aphasie, c’est-à-dire un trouble du langage qui peut prendre de nombreuses formes cliniques. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 85)
    • Et cela se voit tout aussi bien dans la situation où se trouvent placés les adversaires ou les critiques non réactionnaires du russo-communisme, qui tendent à être réduits à l’aphasie ou à l’alexie.— (Cornélius Castoriadis, Devant la Guerre, Œuvres complètes, Guerre et Théories de la Guerre,volume VI, Éditions du Sandre, p. 303)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APHASIE. n. f.
T. de Médecine. Privation de la parole attribuée à une lésion cérébrale. Être atteint d'aphasie.

Littré (1872-1877)

APHASIE (a-fa-zie) s. f.
  • Terme de médecine. Abolition du langage articulé malgré la persistance de la faculté d'expression, de la voix, de l'audition, des contractions volontaires des muscles du larynx et de la face.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aphasie »

Emprunté au grec ancien ἀφασία, aphasía par Armand Trousseau en 1864.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀφασιά, de ἀ privatif, et φάσις, parole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aphasie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aphasie afazi

Évolution historique de l’usage du mot « aphasie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aphasie »

  • Nous avons eu l’opportunité de rencontrer M. Journet, aphasique depuis un accident vasculaire cérébral survenu lorsqu’il avait 32 ans et exerçait la profession de médecin. L’aphasie est une perte totale ou partielle de l’usage de la parole, c’est l’accident vasculaire cérébral qui en est la principale cause. Il représente environ 75% des cas. D’autres causes sont aussi à prendre en compte telles que le traumatisme crânien, mais aussi les tumeurs cérébrales bénigne ou maligne, les maladies neuro-dégénératives comme la Maladie d’Alzheimer, plus rarement les causes infectieuses ou inflammatoires… Handicap : Suivez l'actualité en temps réel, Aphasie : Témoignage de Jean-Dominique Journet sur ce mal qui isole
  • Des tests neurologiques révèlent que l’homme souffre en effet d’une aphasie, un trouble du langage ; ainsi que d’une dysarthrie, un trouble de l’articulation. The Conversation, Podcast : L’Italien qui se mit brusquement à parler avec un accent allemand
  • L'aphasie est un trouble du langage lié à l'altération de certaines zones du cerveau. On fait le point sur les signaux d'alerte qu'il ne faut pas négliger. Femme Actuelle, Aphasie : comment reconnaître les premiers signes de ce trouble du langage ? : Femme Actuelle Le MAG
  • L’aphasie est une perte de la possibilité de s’exprimer qui survient généralement après un accident vasculaire cérébral. De Baudelaire à Tomas Tranströmer, plusieurs écrivains en ont souffert. Voyage dans une langue dépeuplée Le Temps, Silence radio: quand la langue se dérobe  - Le Temps
  • Chaque année, l’aphasie touche 6 000 personnes et leurs familles au Québec. Sur le site web d’Aphasie Québec, cette condition est définie comme étant un «trouble du langage allant de la difficulté de trouver ses mots à une perte totale de la faculté de s’exprimer». Le Journal de Québec, Aphasie: «on n’est pas préparé à ça», confie le frère de Jacques Demers | JDQ
  • Cette chorale, baptisée « Les Déphasés », est née en septembre dernier à l’initiative d’une étudiante en orthophonie, Estelle Lecomte-Behaghel, pour son mémoire de fin de cursus. Son projet ? Expérimenter l’utilisation du chant dans le cadre de la rééducation des personnes souffrant d’aphasie. www.lepopulaire.fr, À Limoges, les personnes souffrant d'aphasie cultivent le plaisir de chanter - Limoges (87000)
  • Patience, ténacité sont les mots-clés du professeur Simon. Le patient n’est pas le plus docile dans son refus d’accepter la réalité mais il va se battre pour retrouver les données disparues au moyen «  de chemins de traverse », lutter pied à pied contre l’aphasie amnésique. Atlantico.fr, "J’étais un homme pressé" : une autobiographie après un AVC. Un témoignage d’espoir simple et touchant | Atlantico.fr
  • L’aphasie est, en effet, une dérive de l’AVC qui laisse des lésions cérébrales et génère des troubles de la parole, de la compréhension, de la lecture et l’écriture. www.lejdc.fr, L’aphasie, un combat de chaque jour pour Raymond et Michel - Nevers (58000)
  • Il est tout à fait frappant de voir Luchini, le talentueux jongleur de mot, peiner à s'exprimer. Alors qu'il émerge d'un coma initial, il s'adresse à ses proches dans un jargon incompréhensible. Ainsi, au cours des aphasies fluentes (c'est à dire, qui ne s'accompagnent pas d'une réduction de la production verbale), les personnes sont, le plus souvent, dans l'incapacité de détecter les aberrations qui surgissent dans leur langage. Cette anosognosie est flagrante chez Wapler (le personnage joué par Luchini) qui peut débiter, à une allure tout à fait correcte et avec une prosodie normale (la mélodie des phrases, les intonations), des propos parfaitement incompréhensibles. Curieusement, il semble en revanche être mesure de comprendre ce qui lui est dit et, encore plus étonnant, il repère, lorsqu'on lui joue l'enregistrement audio de ses propos, le caractère anormal de son propre langage.  , La curieuse aphasie de l'homme pressé | ECHOSCIENCES - Grenoble
  • Les symptômes de l'aphasie dépendent de l'aire cérébrale affectée. Ils peuvent rester quasiment imperceptibles comme interdire toute communication. Le Dr Jean-Dominique Journet, médecin, président de la FNAF, est resté muet deux ans suite à un AVC. "Je n'avais plus rien, plus d'expression ni de compréhension orale ou écrite. J'entendais des bruits, des sons, je regardais les lèvres mais comprendre une phrase était impossible." Également victime d'un AVC, Bernard Auchère, trésorier adjoint de la Fédération nationale France AVC, s'exprimait dans un jargon incompréhensible : "Dans ma tête, ce que je disais avait un sens. Mais les mots que ma voix transmettait ne correspondaient pas. Par exemple, je disais systématiquement « chaussettes » pour parler des recettes de mon entreprise". Doctissimo, Aphasie : Les symptômes et les traitements - Doctissimo
  • Il sera bientôt possible de traiter l’aphasie en implantant une électrode dans le cerveau, ont annoncé hier des neurologues californiens. Ils ont réussi à reproduire les pensées d’une personne sans qu’elle parle. La Presse, La fin de l’aphasie
  • Aussi, lorsque Jean McClellan se voit proposer de venir en aide au frère du Président, victime d’une aphasie, l’ex-docteur en neurosciences n’hésite-t-elle pas longtemps. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir, alors qu’elle recouvre la parole, pourrait bien la laisser définitivement sans voix... , Onirik - Vox - Avis +
  • Quand la parole refuse de se libérer. Parmi les personnes qui ont survécu à un accident vasculaire cérébral (AVC), un tiers souffre d'aphasie. Sans perdre la capacité de comprendre le langage, ces patients ont du mal à mettre des mots pour exprimer leurs pensées ou à comprendre celles des autres. Afin d'aider à récupérer cette fonction essentielle, les soins d'orthophonie sont intégralement pris en charge dans la phase de rééducation. www.pourquoidocteur.fr, AVC : la réadaptation aide à sortir de l'aphasie
  • L'assemblée générale des Aphasiques 47 et 32 se tenait mercredi 14 novembre, dans la salle des fêtes. L'aphasie est une perte partielle ou totale de la parole, qui survient bien souvent à la suite d'un AVC. Le président Michel Chartier souhaitait en ce jour particulier que l'on diffuse des témoignages de personnes atteintes d'aphasie, dont voici quelques extraits : ladepeche.fr, Brax. Témoignages d'aphasiques - ladepeche.fr
  • La première cause d'aphasie est l'accident vasculaire cérébral. Mais, une tumeur (méningiome, gliome...), un traumatisme crânien, une encéphalite, la maladie d'Alzheimer... peuvent également rendre aphasique. Santé Magazine, Semaine de l'aphasie : soutenons les victimes et leurs proches | Santé Magazine
  • Cela arrive à tout le monde. Il est là, sur le bout de la langue, prêt à sauter mais il fait finalement demi-tour et se carapate. Les mots se comportent parfois comme des plongeurs novices en haut des 10 mètres. Et cela agace. Colette*, elle, subit cela en permanence. Depuis juin dernier, la septuagénaire souffre d’une hémorragie dans l’hémisphère gauche du cerveau, consécutive à une chute. L’une des répercussions en est cette aphasie. Le Temps, Victime d’aphasie, «j’oublie les mots» - Le Temps
  • Près de 300 000 personnes souffrent d’aphasie en France. Deux zones du cerveau peuvent être atteintes. Quand elle survient au niveau de la zone de Broca (zone d’émission), la personne a du mal à parler, à prononcer les phonèmes, et assembler en mots. En revanche, elle comprend parfaitement le discours qu’elle entend. Quand la zone de perception (Wernicke) est atteinte, la personne peut parfaitement parler, mais perd la capacité à trouver ses mots pour nommer les objets, retrouver le nom des personnes qu’elle connaît. Elle a tendance à beaucoup parler mais ses phrases n’ont aucun sens. La prise en charge de l’aphasie passe obligatoirement par une rééducation orthophonique. midilibre.fr, Les aphasiques ensemble pour garder l’envie - midilibre.fr
  • Il y a plusieurs aphasies : elles peuvent toucher l’expression, la compréhension ou les deux. Les troubles d’expression sont les plus courants et on distingue plusieurs grands types : l’aphasie de Broca, caractérisée par une réduction de l’expression à des mots très simples, l’aphasie non fluente, où le débit de parole est réduit voire inexistant, l’aphasie fluente qui se manifeste par des logorrhées et l'aphasie de conduction, où la personne a des hésitations. L’aphasie globale rassemble des problèmes d’élocution et de compréhension. Les symptômes varient en fonction des personnes : certains ne peuvent ni parler, ni lire, ni écrire mais peuvent communiquer à l’aide de pictogrammes par exemple. Libération.fr, Jean-Dominique Journet : «J’ai dû tout recommencer à zéro comme un enfant» - Libération
  • L’examen de patients atteints d’aphasie logopénique, un trouble du langage qui entraîne des difficultés à trouver ses mots ou à répéter des phrases longues et complexes, a révélé chez 86 pour cent d’entre eux un taux anormalement élevé de protéine bêta-amyloïde, une caractéristique typique de la maladie d’Alzheimer. L’actualité, Certains troubles du langage seraient une manifestation de l'alzheimer | L’actualité
  • Des représentants de personnes atteintes de déficits visuel et auditif ou d’aphasie déplorent l’absence de services adaptés à leur handicap, malgré une obligation légale depuis le 8 octobre 2018. Le Monde.fr, Accessibilité de la téléphonie : « Les personnes “sourdaveugles” et aphasiques attendent toujours »
  • L’aphasie est un trouble du langage qui survient souvent à la suite d’un AVC. Atteinte de manière neurologique, la personne qui en souffre aura de la difficulté à trouver ses mots, à lire ou à écrire. Mais l’intelligence n’est nullement affectée. L’orthophoniste Agathe Tupula nous donne quelques trucs pour mieux accompagner la personne aphasique. Journal Métro, 5 trucs pour… gérer l’aphasie
  • Le diagnostic avait été posé en 2016: Terry Jones était atteint d’aphasie progressive primaire, une forme rare de démence. Cette maladie dégénérative réduit progressivement les capacités de communication et de compréhension verbale. Des discussions avec sa famille et son médecin avaient convaincu le comédien d’inscrire son nom au registre des donneurs. Le prélèvement de son cerveau a eu lieu peu de temps après son décès. Le Figaro.fr, Le Monty Python Terry Jones a donné son cerveau à la science
  • Quelle est la population touchée par l’aphasie ? , Edition de Metz ville | Metz : savoir communiquer avec les patients aphasiques
  • Ce samedi 11 mars, à Étables, sera diffusé en avant-première "Coquelicot", documentaire réalisé par l'association Aphasie 22. Ce film témoigne des difficultés que rencontrent au quotidien toutes les personnes atteintes d'aphasie, une maladie qui se traduit par un trouble de la parole.  France 3 Bretagne, Coquelicot : le film qui redonne la parole à ceux qui l'ont perdue
  • « C'était mon rêve et je l'ai réalisé », livre ému Louis, qui va bientôt commencer ses études dans la Moselle, dont il est originaire. À terme, il aimerait s'impliquer sur les politiques pour les personnes handicapées en France et dans l'Union européenne. Par chance, Élise, qui, elle, vient de Brunoy (Essonne), a échappé à l'aphasie, mais le côté gauche de son corps est paralysé « avec d'autres handicaps moins perceptibles », précise-t-elle. Cela ne l'empêche pas de terminer en octobre ses études de médecine. Son accident de santé s'est produit il y a deux ans. leparisien.fr, Rescapé d’un AVC, un jeune couple raconte son combat - Le Parisien
  • Qu’est-ce que l’aphasie ? L’aphasie est un trouble du langage allant de la difficulté de trouver ses mots à une perte totale de la faculté de s’exprimer. Elle est causée par dommages du cerveau provoqués dans la majorité des cas par un accident vasculaire cérébral. Le rétablissement dépend de la gravité de la lésion. (Source passeportsanté.net) , Quatre ans après un AVC, Bertrand lance une association en Normandie pour les aphasiques | 14actu
  • Le syndicat régional des orthophonistes du Nord-Pas-de-Calais (SRONP) organise une série de formations gratuites pour les aidants de personnes atteintes d’aphasie, cette pathologie du système nerveux central qui apparaît souvent après un AVC. La Voix du Nord, DUNKERQUE Vivre avec une personne aphasique: oui, mais comment?
  • Partageant le même rêve de road-trip européen en mini-van, ils sont partis début août de Metz, d’où est originaire Louis, pour deux mois. Un thème de voyage s’est imposé : l’accident vasculaire cérébral (AVC) – une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau – et l’aphasie – difficulté de trouver ses mots voire perte totale de la faculté de s’exprimer, provoquée par la lésion cérébrale. La Croix, Plus forts à deux, après l’AVC
  • En voici quelques exemples : «Nous n'utilisons que 10 % de notre cerveau» : faux (chacun utilise 100 %) ; «Hommes et Femmes n'ont pas le même cerveau» : vrai et faux ; les femmes ont la capacité de faire plusieurs choses en même temps ; les hommes non. Le cerveau féminin est différent du masculin pour la majorité des neurologues. C'est ainsi que les troubles du langage de type aphasie surviennent le plus souvent (65 % des cas) chez les femmes dont la partie antérieure du cerveau a été lésée, alors que, chez les hommes, elles surviennent quand la lésion est localisée dans le cerveau postérieur (60 % des cas). Il existe d'autres différences, comme le fait que le noyau interstitiel de l'hypothalamus est plus petit chez les femmes. Ou encore, le fait que les centres du langage sont plus dispersés dans le cerveau de la femme, alors que chez l'homme, ils sont localisés dans l'hémisphère gauche. «Nous perdons des neurones chaque jour durant notre existence» : faux ; nous savons maintenant que l'hippocampe en crée de nouveaux tout au long de notre vie. Il est aussi possible de reconnecter les neurones existants. Philippe Van Eeckhout, orthophoniste, déclarait en 2008 : «Chercher les clefs, à partir du siège des lésions et les particularités du fonctionnement du cerveau de chacun, est un objectif de recherche qui n'est plus délirant grâce ainsi aux formidables progrès de l'imagerie cérébrale. Le cerveau peut progresser et sa plasticité neuronale reste pleine de promesses». ladepeche.fr, Brax. Aphasiques : «Les pouvoirs de notre cerveau» - ladepeche.fr
  • Cette association accueille des personnes et leurs familles, de toute la région Midi-Pyrénées qui souffrent d'aphasie. Ce sont des troubles du langage dus à une lésion cérébrale tel qu'AVC, traumatisme crânien, tumeur, ou pathologie. ladepeche.fr, Cornebarrieu. Une association contre l'aphasie - ladepeche.fr
  • Si la branche postérieure et inférieure de l'artère sylvienne gauche est atteinte, ce sont surtout les lobes pariétal et temporal gauches qui sont affectés. Les fibres nerveuses se dirigeant vers le lobe occipital sont également touchées. D'où un déficit moteur modéré et un déficit sensitif de la face et du bras droits, une amputation du champ visuel droit et une aphasie de Wernicke. L'occlusion de la branche postérieure et inférieure de l'artère sylvienne droite entraîne un déficit moteur modéré et un déficit sensoriel de la face et du bras gauches, une amputation du champ visuel gauche, et une héminégligence gauche, car le lobe pariétal droit prend en charge les fonctions visuospatiales. cerveauetpsycho.fr, AVC : une cartographie des séquelles | Cerveau & Psycho
  • Du 15 au 21 octobre, c’est la semaine de l’aphasie. Ce trouble du langage, auquel s’ajoute souvent un trouble de la parole, n’est pas la conséquence d’une surdité ou d’un trouble des organes de la parole. L’aphasie peut toucher tout le monde du jour au lendemain, suite à un accident vasculaire cérébral, une tumeur, un traumatisme crânien, à des causes infectieuses. , Chalon-sur-Saône | Ne pas rester coi face à l’aphasie
  • « Nous poursuivons l’art-thérapie et les autres activités culturelles. Nous sommes en lien avec d’autres associations pour faire connaître et reconnaître le handicap invisible qu’est l’aphasie. Une carte fédérale d’aphasique vient de voir le jour. Elle va permettre aux aphasiques de faire comprendre leur handicap quand ils sont en contact avec des personnes inconnues. » , Bourg-en-Bresse | Le Mot 01 aide les aphasiques à retrouver une vie sociale
  • L'artiste Albert Lauzier, originaire de Rimouski, a peint toute sa vie. Ses œuvres sont uniques, et pour plusieurs, reconnaissables entre mille. Le peintre de 79 ans, qui a récemment reçu un diagnostic d'aphasie, cherche depuis plusieurs années à faire reconnaître son travail et au-delà de tout, faire de sa maison un musée à part entière. Radio-Canada.ca, Le combat de l'artiste Albert Lauzier contre l'oubli | Radio-Canada.ca
  • L'aphasie est une affection neurologique qui peut survenir suite à un accident vasculaire cérébral, un traumatisme, une tumeur... Dans ces cas-là, parler deux langues peut être un plus pour récupérer le langage parlé et écrit. Explications. Santé Magazine, Le bilinguisme, un atout en cas d'aphasie | Santé Magazine
  • Les accents, c’est un peu différent mais tout aussi extraordinaire. C’est un problème de motricité des actes de parole, qu’on appelle l’aphasie motrice. Elle provoque une suppression de la parole puis, quand on récupère un peu, on parle avec un pseudo-accent en réalité qui, pour un patient français, peut ressembler à l’accent anglais ou allemand. Le premier cas célèbre d’aphasie motrice est celui qui a touché un patient en 1861. Il ne pouvait dire plus que «tant tant». A sa mort, son cerveau a été nécropsié par Paul Broca qui a repéré la lésion.  , Quand le cerveau nous fait changer de langue, d'accent ou de personnalité
  • Actuellement plus de trois millions de personnes dans le monde souffrent d’aphasie, ce trouble se situe dans l’aire de Broca et de Wernicke, les parties du cerveau qui s’occupe du langage. Cette pathologie apparaît souvent après un accident et cause la perte des capacités linguistiques. Dans une ère de communication comme la nôtre, la possibilité de pouvoir s’exprimer est d’une importance primordiale. Siècle Digital, Wemogee : une application Samsung pour permettre aux aphasiques de communiquer.
  • Un soir, alors que ma coloc’ me posait une question, au lieu de répondre ce que je prévoyais, je me suis mise à répéter mon propre prénom: “Hé, Jackie, hé, Jackie, Jackie, Jackie.” Les semaines suivantes, mes crises, qui affectaient mon élocution, sont devenues terrifiantes. Je souffrais de troubles de la vue, je ne contrôlais plus mes membres et j’étais atteinte d’aphasie (répétition de mots), mais j’ai aussi perdu la capacité de me rappeler ce qui s’était passé pendant que je présentais ces symptômes. Ça pouvait être n’importe où: dans ma chambre, à mon bureau, en classe (devant mes camarades qui ignoraient tout de ma santé déclinante) ou lors d’une course à laquelle mon coach voulait que je participe. Quand je reprenais mes esprits, je ne savais pas où j’étais ni ce qui s’était passé pendant ma crise. Le Huffington Post, Je souffre de graves troubles neurologiques. Voilà à quoi ressemble ma vie amoureuse | Le Huffington Post LIFE
  • Les scientifiques ont analysé 1 251 patients atteints de trois formes d'aphasie : sémantique (difficulté à parler avec troubles de la compréhension), non fluente (moindre débit verbal) et logopénique (difficulté à trouver et à nommer certains mots et difficultés de répétition). Topsante.com, Des troubles du langage, un facteur de risque d'Alzheimer - Top Santé
  • L'aphasie est un handicap méconnu : c'est un trouble de la communication entravant la capacité de parler, de comprendre, de lire ou d'écrire. ladepeche.fr, Théâtre aphasique pour sortir de l'isolement - ladepeche.fr
  • Présents d'emblée, les déficits fonctionnels associés à la lésion cérébrale - paralysie d'un membre, hémiplégie, aphasie, troubles cognitifs… - régressent en partie spontanément. Les 20 % d'AVC hémorragiques, malgré plus de décès immédiats et une récupération initiale plus lente, ont un pronostic souvent assez favorable car le tissu cérébral est comprimé par l'hématome, alors qu'il est détruit dans l'infarctus. , Après l'AVC : les nouveaux chemins de la récupération
  • Elle souffrira aussi d’aphasie, un trouble qui lui fera oublier son texte. Et même jusqu’à son propre nom ! MCE TV, Emilia Clarke au plus mal sur le tournage de Game of Thrones !

Traductions du mot « aphasie »

Langue Traduction
Anglais aphasia
Espagnol afasia
Italien afasia
Allemand aphasie
Chinois 失语症
Arabe فقدان القدرة على الكلام
Portugais afasia
Russe афазия
Japonais 失語症
Basque afasia
Corse afasia
Source : Google Translate API

Synonymes de « aphasie »

Source : synonymes de aphasie sur lebonsynonyme.fr
Partager